Bienfaits de la méditation : diminue l’inflammation, protège le cœur,…

Les bienfaits de la méditation : diminue l’inflammation, protège le cœur,...Le corps humain est une structure solidaire. Un changement profond dans la conscience se reflète dans la santé physique. C’est pourquoi les bienfaits de la méditation impactent non seulement le cerveau et l’esprit, mais aussi tous les systèmes et organes.

On peut considérer la méditation comme un outil perfectionnant la conscience. Il est parfois difficile d’expliquer scientifiquement son action. Cependant, les techniques modernes sont maintenant capables d’en apprendre davantage. Il existe environ trois mille études sur la méditation. Mais la plupart d’entre elles ne sont pas disponibles pour le grand public.

Voici quelques exemples des effets bénéfiques de la méditation sur le corps :

Les maladies du cœur et l’hypertension

La méditation peut soulager des problèmes de cœur – pas seulement au niveau du relationnel, car elle intervient aussi au niveau du système cardio-vasculaire en prévenant des maladies. Selon l’Institut de Psychiatrie de Bologne (Italie), une expérience de trois mois sur la pratique de la méditation zen a montré qu’elle pouvait réduire l’hypertension artérielle.

La relaxation conduit à la formation d’oxyde nitrique, ce qui dilate les vaisseaux sanguins et normalise la pression artérielle. D’ailleurs, les personnes à haut risque d’hypertension ont noté les effets positifs de la méditation.

Les scientifiques de la Maharishi University of Management ont suivi deux groupes de personnes durant cinq ans. Le premier groupe pratiquait la méditation. Selon l’étude, les risques de crise cardiaque, d’AVC et de décès avaient diminué de 48 %. Ils se sentaient mieux que le deuxième groupe qui avait suivi un régime et fait de l’exercice.

Les mitochondries

Une étude menée à la Harvard Medical School, soutient que la pratique du yoga et de la méditation stimule la production d’énergie par les mitochondries. Cet effet est favorable sur le système immunitaire et la résistance au stress.

L’inflammation

Une étude menée au Centre de Wiseman Hall (université de Wisconsin-Madison), montre que la pratique de la méditation a des effets sur la génétique et le moléculaire. Il a été observé une diminution de l’activité des gènes pro-inflammatoires. Ce qui est bénéfique pour la réadaptation physique. À savoir que l’activité des gènes inflammatoires est associée au développement de nombreuses maladies chroniques et à l’inflammation systémique.

Par conséquent, la méditation a un effet de guérison chez les patients souffrant d’asthme bronchique, d’arthrite rhumatoïde et de maladies inflammatoires de l’intestin. Dans une étude de neurologie à l’université de Wisconsin-Madison, il a été retenu que la méditation est plus efficace qu’un régime équilibré, un entraînement physique ou des séances de musicothérapie.

Alzheimer

Publiée par Behavior and Immunity, l’étude sur le cerveau dit que 30 minutes de méditation par jour, non seulement affaiblit le sentiment de solitude chez les personnes âgées, mais réduit également la probabilité de développer une dépression et la maladie d’Alzheimer.

Le VIH et le stress

L’immunité des personnes infectées par le VIH a un ennemi sérieux : le stress. Le stress augmente la virulence du virus, l’immunodéficience et accélère la mort des lymphocytes CD4 (les protecteurs de la cellule). Des scientifiques de l’université de psycho-neuro-immunologie, à Los Angeles, ont montré que la méditation peut ralentir la progression du VIH.

Ils ont demandé à 48 patients de pratiquer la méditation et ont évalué le nombre de CD4 avant et après l’expérience. Après huit semaines, on a vu une baisse de la mort des cellules CD4 par rapport aux autres patients.

La durée de vie

Les télomères sont une partie intégrante des chromosomes et empêchent la perte du matériel génétique lors de la division cellulaire. La longueur des télomères est associée à la longévité. La méditation peut avoir un effet bénéfique sur cette longueur grâce à la diminution du stress, de l’inflammation et à l’amélioration des niveaux hormonaux.

(Source : www.epochtimes.fr)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.