Qi Gong : harmonie du corps, du souffle et de l’esprit…

𝘓𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘦𝘴𝘵 𝘶𝘯 𝘢𝘳𝘵 𝘦́𝘯𝘦𝘳𝘨𝘦́𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦, 𝘫𝘰𝘺𝘢𝘶 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘮𝘦́𝘥𝘦𝘤𝘪𝘯𝘦 𝘵𝘳𝘢𝘥𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯𝘯𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘤𝘩𝘪𝘯𝘰𝘪𝘴𝘦 𝘲𝘶𝘪 𝘢 𝘦́𝘵𝘦́ 𝘵𝘳𝘢𝘯𝘴𝘮𝘪𝘴 𝘴𝘦𝘤𝘳𝘦̀𝘵𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘮𝘢𝘪̂𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘢̀ 𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘥𝘪𝘴𝘤𝘪𝘱𝘭𝘦𝘴 𝘱𝘦𝘯𝘥𝘢𝘯𝘵 𝘱𝘭𝘶𝘴𝘪𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘮𝘪𝘭𝘭𝘪𝘦𝘳𝘴 𝘥’𝘢𝘯𝘯𝘦́𝘦𝘴, 𝘦𝘵 𝘲𝘶𝘪 𝘥𝘦𝘱𝘶𝘪𝘴 𝘭𝘦 𝘴𝘪𝘦̀𝘤𝘭𝘦 𝘥𝘦𝘳𝘯𝘪𝘦𝘳 𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦𝘯𝘤𝘦́ 𝘢̀ 𝘴’𝘰𝘶𝘷𝘳𝘪𝘳 𝘢𝘶 𝘱𝘶𝘣𝘭𝘪𝘤.

𝘓𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘵𝘳𝘢𝘷𝘢𝘪𝘭𝘭𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘭’𝘩𝘢𝘳𝘮𝘰𝘯𝘪𝘦 𝘥𝘦 𝘵𝘳𝘰𝘪𝘴 𝘵𝘳𝘦́𝘴𝘰𝘳𝘴 𝘲𝘶𝘪 𝘴𝘰𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘤𝘰𝘳𝘱𝘴, 𝘭𝘢 𝘳𝘦𝘴𝘱𝘪𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘭’𝘦𝘴𝘱𝘳𝘪𝘵. 𝘐𝘭 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵 𝘨𝘳𝘢̂𝘤𝘦 𝘢̀ 𝘥𝘦𝘴 𝘦𝘯𝘤𝘩𝘢𝘪̂𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘥𝘦 𝘮𝘰𝘶𝘷𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘴𝘪𝘮𝘱𝘭𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘳𝘷𝘦𝘳, 𝘷𝘰𝘪𝘳𝘦 𝘥’𝘢𝘮𝘦́𝘭𝘪𝘰𝘳𝘦𝘳, 𝘴𝘰𝘯 𝘦́𝘵𝘢𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘢𝘯𝘵𝘦́.

𝘌𝘯 𝘦𝘧𝘧𝘦𝘵, 𝘭𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘳𝘦𝘯𝘧𝘰𝘳𝘤𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘰𝘴 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘮𝘶𝘴𝘤𝘶𝘭𝘢𝘵𝘶𝘳𝘦, 𝘢𝘴𝘴𝘰𝘶𝘱𝘭𝘪𝘵 𝘭𝘦𝘴 𝘢𝘳𝘵𝘪𝘤𝘶𝘭𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴, 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵 𝘢̀ 𝘭’𝘦́𝘯𝘦𝘳𝘨𝘪𝘦 𝘥𝘦 𝘮𝘪𝘦𝘶𝘹 𝘤𝘪𝘳𝘤𝘶𝘭𝘦𝘳 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘭’𝘦𝘯𝘴𝘦𝘮𝘣𝘭𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘰𝘳𝘨𝘢𝘯𝘪𝘴𝘮𝘦, 𝘳𝘦́𝘨𝘶𝘭𝘦 𝘭𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘱𝘩𝘺𝘴𝘪𝘰𝘭𝘰𝘨𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘥𝘪𝘧𝘧𝘦́𝘳𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘰𝘳𝘨𝘢𝘯𝘦𝘴, 𝘢𝘨𝘪𝘵 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘴𝘵𝘳𝘦𝘴𝘴 𝘦𝘵 𝘭𝘦𝘴 𝘦́𝘮𝘰𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘦𝘯 𝘳𝘦𝘯𝘧𝘰𝘳𝘤̧𝘢𝘯𝘵 𝘭’𝘶𝘯𝘪𝘵𝘦́ 𝘤𝘰𝘳𝘱𝘴-𝘦𝘴𝘱𝘳𝘪𝘵.

𝘓𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘷𝘪𝘴𝘦 𝘢̀ 𝘭’𝘦́𝘱𝘢𝘯𝘰𝘶𝘪𝘴𝘴𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘪𝘯𝘥𝘪𝘷𝘪𝘥𝘶𝘦𝘭 𝘥𝘦 𝘭’𝘦̂𝘵𝘳𝘦 …

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Le QI GONG et les MÉRIDIENS EXTRAORDINAIRES

Ce « travail sur le souffle » que représente le Qi Gong peut être décrit ou observé sous différents angles. Nous choisissons dans ce texte de le comprendre comme une manière de se déposer en profondeur, de quitter le plan de la réalité ordinaire pour venir puiser à la matrice même de la vie afin de s’y ressourcer et de s’y recréer.
Le Qi Gong n’est, bien entendu, pas la seule pratique qui a cet effet. La méditation, pour n’en citer qu’une, conduis à cet état d’éveil, ou même de r-éveil, pourrait-on dire.
Mais la particularité du Qi Gong, tel que pratiqué par les moines Taoïstes, a été de chercher systématiquement à mettre en jeu un système énergétique extrêmement puissant : Qi Jing Ba Mai, que l’on peut traduire par les 8 méridiens extraordinaires. Je vous donne aussi deux autres traductions que vous pourrez trouver dans différents ouvrages sur l’énergétique chinoise : merveilleux vaisseaux ou méridiens curieux.

Méridiens extraordinaires

LES MÉRIDIENS EXTRAORDINAIRES

Avant de nous lancer plus avant dans la pratique du Qi Gong, il nous faut en comprendre l’essence, pour éviter de le réduire à une simple gymnastique. Nous allons donc tenter de présenter les méridiens extraordinaires qui sont à la base de la pratique du Qi Gong.

Les méridiens, (ou Mai en chinois), sont les grandes trajectoires qu’empreinte le Qi, (que l’on peut traduire par « souffle » ou « énergie ») ,pour parcourir le corps humain. On peut les comparer aux courants magnétiques qui parcourent l’écorce terrestre.

Les QI MAI, ou méridiens extraordinaires, sont nommés ainsi par comparaison aux ZHENG MAI, les méridiens ordinaires.

Ici, l’idéogramme Qi, (différent du « Qi » que l’on traduit par « énergie ») représente un grand homme qui pousse des cris d’admiration.

Par l’ordinaire, on gouverne un état : c’est l’entretien normal de la vie. Les 12 méridiens principaux, sur lesquels on retrouve les points d’acupuncture, rassemblent donc toutes les fonctions nécessaires à notre physiologie de base.
Par l’extraordinaire, on conduit une guerre, une révolution… on fait face aux cataclysmes naturels…. on donne le coup de barre qui nous remet dans le droit chemin de notre vie, d’où la réalité quotidienne de nos responsabilités nous a parfois éjecté progressivement.
Les méridiens extraordinaires sont donc assimilés aux conduites extraordinaires.

Or nous oublions trop souvent que c’est l’extraordinaire qui fait marcher l’ordinaire.

Les chinois ont décrit 8 méridiens extraordinaires :

Les 8 méridiens extraordinaires représentent 8 grands dynamismes énergétiques, et le sens profond, symbolique du nombre 8 a ici son importance.
Le nombre 8, en chinois, se dit  » Ba  » et représente le fait de distinguer, de séparer :

Les différentes traductions de BA sont :

  • huit
  • division
  • partage

Toute la pratique du Qi Gong repose sur la dynamique de ce nombre. Il s’agit d’écarter, de diviser et de distinguer le mouvement à l’infini, jusqu’à ressentir l’appui que donne le Qi (souffle, énergie). Au lieu de durcir notre volonté et nos muscles, nous pouvons alors nous reposer en nous-mêmes et nous sentir « agis » par le souffle.
En numérologie, le nombre 8, comme les 8 vents, représente l’occupation complète de l’espace terrestre.

Les méridiens extraordinaires sont actifs pendant la vie fœtale :

Ce système par 8, lorsque nous acceptons de nous y reposer, nous offre une matrice d’accueil qui donne une totale liberté de circulation, d’échanges et d’organisation au souffle.
Alors que les méridiens normaux possèdent des trajets très précis, les méridiens extraordinaires se présentent plus comme un tissu de soutien dynamique qui oriente et organise le corps énergétique. C’est pourquoi seuls deux de ces huit grands dynamismes énergétiques possèdent des points de commande qui leur sont propres.
L’énergie la plus subtile se cristallise par matrices successives, comme ces petites poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres, jusqu’à la matière vivante de notre corps physique. Nous pouvons ainsi passer de l’universel à l’individuel sans coupure.
Les méridiens extraordinaires représentent donc une matrice d’énergie antérieure à celle des 12 méridiens principaux.
Grâce à eux, l’ovule fécondé lors de notre conception s’est déployé dans les 8 directions : le haut et le bas, l’avant et l’arrière, la droite et la gauche, l’interne et l’externe. C’est la structure archaïque du corps : l’échelle que les souffles vont épouser pour le former.
Ils restent intensément actifs jusqu’à l’âge de 7 ans. Ce sont eux qui donnent ce reflet d’étoiles dans les yeux du nourrisson et cette sensibilité extrême qui va jusqu’à la télépathie chez le très jeune enfant. Avec eux, nous sommes directement reliés à la source de toute vie, et à l’infinité des formes que prend l’univers créé.

Ils donnent progressivement naissance aux trajets d’énergies qui vont prendre en charge l’entretien normal de la vie : les 12 méridiens principaux.
Lorsque, vers 7 ans, le système des méridiens ordinaires est en place, les méridiens extraordinaires se referment en partie, comme s’ils se retiraient afin de laisser son libre-arbitre à ce nouvel être humain en lui laissant explorer son individualité. Ils quittent le devant de la scène, mais gardent une position de soutien, de renfort et de réserve. Ils ne sont pas soumis à l’environnement ni aux cycles des saisons.
En faisant appel à eux, nous sollicitons les souffles originels, Yuan Qi, qui sont à l’origine de notre vie comme de toute forme de vie. Avec eux, nous pouvons remonter à la source.

Les différentes étapes de la vie :

À 7 ans, « l’âge de raison », les méridiens extraordinaires se mettent donc au repos. L’enfant est prêt à commencer sa vie sociale, à se prendre en charge, à assumer des responsabilités. Il s’est dissocié progressivement « du grand Tout » pour vivre son individualité.
Désormais, les méridiens extraordinaires ne vont plus agir qu’en cas de circonstance extraordinaire, à moins qu’un travail conscient ne soit fait pour les ouvrir.

Durant notre vie, les méridiens extraordinaires ont la charge de gérer la prise de forme de notre corps, puis, en se réactivant de façon régulière, les étapes successives qui nous amènent, enfant, à devenir adulte, puis à glisser doucement vers l’âge mûr.
Ils dirigent les grandes étapes de la vie humaine.
C’est cela que le monde chinois appelle « extraordinaire ».

Dans notre conception du monde, nous parlerons de la crise de la puberté, du passage à l’âge adulte, de la crise de la trentaine, de la quarantaine, de la cinquantaine, de la ménopause, etc…. Nous connaissons bien ces grands tournants de vie qui se signalent parfois par une maladie, un épuisement professionnel, un deuil, une rupture ou un changement physiologique comme une grossesse, ou la ménopause.
Les chinois, eux, signalent que, tous les 7 ans pour les femmes et tous les 8 ans pour les hommes, il y a une activation des méridiens extraordinaires, comme s’ils venaient nous signaler de passer à une autre vitesse, de revenir à l’essentiel et de clarifier notre direction de vie.
Ce sont eux qui nous apportent ces prises de consciences, ces brusques revirements lorsque nous avons glissé sans nous en rendre compte en dehors de notre vie, n’y laissant plus fonctionner qu’une enveloppe, certes fonctionnelle, mais déshabitée de la claire passion de vivre.
Mais si notre présence à nous-même est trop réduite pour entendre le message de ces grandes forces de vie, l’activation de notre physiologie va se signaler par divers symptômes qui peuvent s’aggraver jusqu’à ce qu’il nous soit impossible de les ignorer.

« Le sage doit savoir faire retour à son schéma de principe »

En dehors de ces tournants de vie, les méridiens extraordinaires, architecture et structure de notre organisation fondamentale, seront sollicités dans les circonstances extraordinaires :

tout ce qui altère le support de la vie va les mettre en jeu pour tenter de pallier au déficit de l’organisation ordinaire du corps : comas, maladies graves, malnutrition. C’est pourquoi ces circonstances, bien que consommatrices du capital de vie, permettent souvent des transformations profondes.

tout ce qui touche le support de la vie, sans l’altérer cette fois-ci, va révéler leur existence : grossesse, accouchement, puberté, ménopause, orgasme, mais aussi les situations extrêmes comme courses en montagne, en mer etc……… Ce sont donc des moments de la vie qui permettent une grande ouverture.

On peut aussi travailler consciemment à ouvrir ces méridiens extraordinaires par la méditation et le travail corporel en Qi Gong.

acupuncture_seattle_-_wedgwood_acupuncture_meridian_man Les méridiens extraordinaires et le système hormonal :

Toute structure énergétique, qu’elle soit ordinaire ou extraordinaire, déclenche des sécrétions de substances chimiques pour agir sur le corps physique.
Lorsque les médecins déclarent que la cause d’une maladie vient du déficit de telle ou telle substance dans le corps, ils apportent une précision fort intéressante, mais qui ne résout rien : car pourquoi cette substance est-elle en déficit ? En la donnant au patient, on supprime momentanément les symptômes, mais on n’a rien résolu, et l’on ne sait pas du tout ce que l’ajout d’une dose fixe et régulière de la substance en question va provoquer dans l’équilibre délicat de notre physiologie.
Les méridiens extraordinaires, quant à eux, sont directement reliés à notre système hormonal. C’est pourquoi chaque changement hormonal majeur comme la puberté, la grossesse, l’accouchement, l’allaitement, le cycle menstruel, la ménopause et l’orgasme représente une mise en jeu des méridiens extraordinaires. Ce sont des moments privilégiés qui nous permettent d’accéder à notre nature spirituelle pour peu que nous nous coulions dans notre physiologie, à la recherche de ce qu’elle a à nous apprendre au lieu de la subir et d’essayer de la contrôler.
Je suis bien consciente qu’en nommant ces moments privilégiés, je semble dire que la femme a de précieuses occasions, à cause de la spécificité de sa physiologie, d’avoir accès naturellement à cette sagesse issue des méridiens extraordinaires. C’est la réalité de notre physiologie.
Non pas que les hommes n’aient pas, eux aussi, tous les 8 ans, une activation de ce système, mais, mis à part le moment de la puberté, et la mise en jeu des pulsions sexuelles, le message transmis par les méridiens extraordinaires reste très subtil et peut facilement être ignoré.
Pour nous les femmes, à cause de notre lien plus serré avec le support de la vie, ce message devient incontournable, et même parfois fort désagréable, car il est rare que la société et nos responsabilités nous permettent de faire ce retour vers l’interne qu’il exige.

LA SENSATION, L’IMAGE ET LA PAROLE

D’autres pratiques, comme celle de la méditation, amènent elles aussi la conscience au niveau des 8 méridiens extraordinaires.
Mais la spécificité du Qi Gong vient de ce qu’on cherche à pénétrer et amplifier le pouvoir de mutation et de retournement dont ces structures sont porteuses en travaillant systématiquement à les ouvrir et à y faire circuler le Qi.
Cela nous permet de pénétrer la réalité au-delà de nos croyances habituelles qui la fige.

Cette pratique corporelle amène très vite une conscience de plus en plus subtile du corps.

L’écoute des sensations :

Notre corps reçoit à chaque seconde des milliers d’informations, des plus grossières aux plus subtiles. En conduisant notre conscience dans chaque parcelle de notre corps, à l’écoute des sensations enregistrées à notre insu, nous permettons que ce qui cherche à se dire en réponse à ce bombardement incessant de stimuli ne reste pas figé dans le corps, jusqu’à la création d’un symptôme, seule façon pour notre corps de crier sa souffrance de ne pas être reçu.
Ce bombardement d’informations, de sensations, de nutriments venus du monde extérieur, lorsqu’il est reçu par les méridiens extraordinaires est lu de façon beaucoup plus vaste que par notre conscience ordinaire. C’est comme si ces informations étaient passées au crible de notre mandat de vie : est-ce que ceci m’emmène vers l’essentiel ?
Or c’est bien cela qui se passe dans les « crises » de la vie. C’est comme si on regardait tout à coup sa vie de l’extérieur et que l’on était écœuré jusqu’à la nausée de ce qui n’est pas en accord avec notre nature propre.
C’est très fatigant à vivre, car les réactions corporelles sont brutales, on ne se reconnaît plus. On essaie de se contrôler sans y arriver. Notre entourage n’y comprend rien. On vit de la culpabilité, mais l’urgence de vivre est là, elle brûle comme le feu et n’est pas négociable : il y va littéralement de notre vie… le risque étant d’ailleurs de sombrer dans la maladie ou la dépression si on reste sourd à cette exigence.
Et je suis bien certaine de faire ainsi écho aux souvenirs de votre adolescence, de votre ménopause ou de certaines étapes de votre vie ….

Or le travail quotidien sur les méridiens extraordinaires permet une mobilité des souffles et une fluidité de circulation entre la réalité ordinaire et une réalité plus vaste, plus subtile, à laquelle appartient notre être spirituel :

L’ordinaire est alors nourri et conduit par l’extraordinaire

En parlant de notre être spirituel, je fais appel, au-delà du choix ou non d’une religion, au fait pour moi incontournable que nous ne nous résumons pas à notre corps physique. Nous sommes reliés à une matrice familiale, amicale, sociale… .etc.. et en définitive cosmique.
La matière même de notre être est un continuum qui va de l’individuel à l’universel. Et ma conscience navigue entre les besoins et les désirs les plus égoïstes, la sensation d’être en interaction avec l’humanité entière, et la certitude d’être relié à l’infiniment vaste, au « grand Tout ».
C’est ce qu’on pourrait appeler les « changements de niveaux de conscience ».

ob_c5d191b6696685d5cb6c433dda99a1d2_uiyiuyiuyui-2

Le surgissement d’images :

Ce renversement des sens vers l’interne, si chère aux taoïstes….. cette capacité à goûter, sentir, écouter et visualiser notre paysage intérieur, laisse peu à peu place au surgissement des images du corps. Sitôt que l’écoute creuse un espace d’accueil, le souffle se remet à circuler, et c’est cette mobilité du souffle qui est créatrice d’images et de sens.
Nous avons besoin de cette intense relation avec nous-mêmes pour pouvoir offrir au monde autre chose que les pensées, émotions et certitudes du milieu de vie dans lequel nous sommes nés où dans lequel nous évoluons actuellement.

Or, nous avons souvent tendance à inverser le processus de la vie.
Par exemple, nous allons très souvent chercher avec notre mental quoi dire et quoi faire dans une situation au lieu d’être simplement à l’écoute de ce que cette situation nous fait vivre.
Si nous acceptons de nous donner cette écoute, les sensations, au lieu de se figer dans le corps, se mettent à circuler. Et cette mobilité du souffle permet le surgissement d’images. Notre réponse à cette situation émerge alors d’elle-même.
Chaque nouvelle expérience, au lieu de nous angoisser, nous permet d’élaborer une nouvelle représentation du monde, un peu plus vaste, un peu plus généreuse, propice à la transformation, à la mutation. Nous devenons créatifs au lieu de répéter nos vieux scénarios ou de rejouer nos certitudes et nos croyances.

L’univers des images est un espace de liberté, de créativité, entre la sensation et la parole.

C’est lui qui est à l’œuvre dans nos rêves.
Dans le sommeil profond, le relâchement musculaire nous permet de nous accueillir en profondeur, dans la matrice des 8 merveilleux vaisseaux, pour nous y recréer. C’est le domaine du Ciel antérieur, selon la terminologie Taoïste, c’est-à-dire le domaine du non manifesté sous-jacent à toute manifestation : c’est la face cachée du réel.
Sitôt que notre attention a été tirée hors du corps, dans la course incessante que la vie nous demande et que nous avons trop longtemps négligé ce retournement des sens vers l’interne, nos tissus se tendent et nous n’avons plus accès à la détente du sommeil profond. Très vite, il n’y a plus de recréation, de mobilité du souffle et des images : notre œil reste collé à l’objectif et nous n’avons plus aucune perspective.

L’accès à la parole et à l’action :

L’accueil de nos sensations donne accès à l’univers des images. En les laissant tranquillement circuler et trouver leur chemin dans notre corps, il va graduellement émerger une nouvelle représentation du monde qui va s’exprimer dans une parole et une action juste. Juste car offrant généreusement au monde la richesse de notre différence.

Mais, un peu plus pratiquement, comment permettre cette continuité entre les sensations, les images et la parole ou l’action ?

4807LA POSITION DE TÉMOIN OBSERVANT

L’attitude méditative vécue lors de la pratique du Qi Gong peut être appliquée à tous les domaines de l’existence : il s’agit de cultiver une position de témoin observant le processus de la vie en train de se dérouler :

Choisir de s’accueillir soi-même accueillant le monde.

Cette pratique régulière, non pas exécutée comme un devoir, mais comme l’intention tranquillement nourrie de faire le choix quotidien de cette écoute, de ce retournement des sens vers l’interne, finit par nous emmener dans la matrice d’accueil des 8 méridiens extraordinaires. Et c’est en nous reposant dans cette matrice, tranquillement, calmement, avec douceur et plaisir, en écartant les fibres du temps, que l’ouverture devient assez solide et ferme pour pouvoir nous y reposer, nous y re-trouver, et nous y re-créer.

En chinois, le corps se dit « Shen » qui représente une femme enceinte en marche, en mouvement :

Nous sommes perpétuellement en gestation de nous-mêmes.

Et notre corps, en lien avec la grande matrice cosmique, est le creuset de cette re-création continuelle.
Nous oublions trop souvent que nous ne sommes pas uniquement les enfants de nos parents, figés dans la forme que leur matrice corporelle et psychique nous a donnée, mais fils et filles du Ciel et de la Terre. Et ceci, depuis notre conception … car, au-delà du ventre de notre mère, c’est la matrice du Ciel et de la Terre qui a permis que ruisselle en nous le mystère de l’Esprit, nous donnant ainsi notre nature spirituelle.

L’ARTICULATION ENTRE LE SANS-FORME ET LA FORME

Cette gestation de nous-mêmes, dans la pratique du Qi Gong, conduit notre attention en un point bien particulier :

l’articulation entre le sans forme et la forme.

Au lieu de concentrer notre conscience au bord de nos orifices, comme si nous vivions accrochés au balcon de notre maison, nous choisissons de goûter, sentir, voir, entendre et toucher à partir d’un lieu situé en deçà de nos orifices.

Si nous prenons comme exemple le regard, nous allons, les yeux fermés ou très légèrement entrouverts, détendre les globes oculaires et la région entre les sourcils et reculer la sensation des yeux vers la nuque, comme si nous regardions à partir de ce point-là, en focusant à l’infini.
En prenant du recul et en élargissant l’angle de notre vision, notre perspective est sans limites. Nous nous accueillons par les sens au-delà de nous-mêmes, au-delà de la certitude de notre forme corporelle et de ses limitations. Notre pensée, apaisée et tranquille, observe les sensations issues de ce voyage sur le fleuve de la respiration.

Nous conduisons notre pensée, accompagnée de notre respiration, à suivre presque paresseusement le déroulement d’un mouvement corporel. Et j’insiste sur le terme paresseusement, car il m’évoque une certaine volupté qui, accompagnant le souffle presque avec tendresse, lui permet de paresser et d’occuper tous les recoins du corps le long du trajet qu’il suit, comme s’il faisait l’école buissonnière. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Poussé par le stress de la vie, notre souffle traverse notre corps comme nous traversons notre vie : en courant ! En agissant ainsi, toute une partie de nous-mêmes n’est pas concernée ; elle n’est pas mise en jeu dans nos actes et nos paroles.
Nous sommes « superficiels », comme l’expression populaire le dit si justement. C’est-à-dire que nous ne sommes pas totalement là. Une partie de nous est en interaction avec le monde, toujours la même. Nous excluons ce qui est plus « profond », plus en contact avec l’essentiel, avec l’origine commune de toute la création.

La pratique du Qi Gong nous permet d’explorer la continuité entre la pensée, le souffle, le corps et leur origine commune (le sans forme)

Nous ne pouvons ressentir cette origine commune que comme une intuition issue d’une pratique régulière. La création du monde est présentement à l’œuvre en moi : elle est comme une toile de fond qui sous-tend le monde manifesté :

« On parle là de la Femelle mystérieuse
La Femelle mystérieuse a une Ouverture
D’où sortent le Ciel et la Terre
L’imperceptible filet file indéfiniment
On y puise sans jamais l’épuiser» .
Lao Tseu.

C’est la toile de fond du théâtre de la vie que nous ne pouvons qu’intuitionner. C’est l’espace entre les mots d’où les mots peuvent surgir.

Pour illustrer cela dans la pratique du Qi Gong, je dirais que nous allons :
• dérouler le mouvement avec tranquillité, à l’écoute de sensations nouvelles,
• permettre à notre corps d’occuper à l’infini toutes les positions possibles dans l’espace tout en nous appuyant sur notre respiration,
• le laisser se déposer à chaque mouvement un peu plus.
Cela nous conduit à sentir cette matrice qui nous supporte. Nous avons alors accès à cette toile de fond de la création, à ce « plus vaste que nous-même»

Nous pouvons choisir volontairement de ne pas nous réduire à ce que nous connaissons de nous. C’est ce qui nous aère et nous rend libre, allant-devenant, en perpétuelle création de nous-même. C’est ce mystère et cet irréductible de la vie qui échappe à toute représentation tout en en suscitant sans cesse de nouvelles.
Nous nous exerçons à être-ne pas être, à agir-ne pas agir, c’est-à-dire que nous cherchons à écarter et à rendre opérant cette articulation entre le sans forme et la forme.

PRENDRE NOTRE PLACE

Le Qi Gong nous permet de nous étirer doucement en nous écartant entre :
• le haut et le bas
• la droite et la gauche
• l’avant et l’arrière
• l’intérieur et l’extérieur
• l’avant et l’après
….un temps à saveur d’éternité, une présence totale….
Cet écartement, ce creusement attire le souffle. Il nous permet de nous reposer dans ses replis, dans ces instants hors du temps et de notre espace corporel, comme lors du sommeil profond, comme si nous nous abandonnions à la matrice du ciel et de la terre, et que nous nous y laissions complètement aller, pour y puiser la force et la puissance infinie de nous y re-créer.
En nous abandonnant, grâce à la respiration et à la posture, à cette sensation très particulière d’être soutenu de toute part, porté par la terre, suspendu au ciel, encadré par les quatre directions, quelque chose en nous relâche, ose prendre appui sur la matrice même de la vie. Notre mental peut alors lâcher : nous ne sommes plus obligés de croire mordicus à notre représentation du monde… et elle se dissout tranquillement pour laisser place à une nouvelle représentation, un peu plus vaste, un peu plus généreuse, dans laquelle nous nous sentons plus à l’aise, moins étriqués. Dans le sens propre du terme, nous muons, nous changeons de peau.
Nous rapprocher de nous revient alors à nous détacher de ce que nous pensons être.

Wu-Wei

ET DANS LA PRATIQUE…

Nous avons passé beaucoup de temps à parler de l’intention qui doit présider à la pratique du Qi Gong. Et cela respecte parfaitement l’esprit des maîtres de Qi Gong, car l’intention guide le Qi. C’est elle qui prime. Mais nous allons finir ce texte en donnant quelques indications sur la pratique.

Le Dan Tian, ou « champ de cinabre » :

En Qi Gong, nous allons d’abord conduire notre conscience au centre du bassin.
Les chinois l’appellent le Xia Dan Tian, ou « champ de cinabre inférieur »
C’est, chez tout être humain, un lieu énergétique très puissant, une matrice de vie qui contient le formidable élan de vie qui a présidé à notre conception. C’est de là que sont nés les 8 méridiens extraordinaires.
En conduisant notre conscience et notre respiration à venir nourrir et mettre en mouvement cet espace de vie, nous allons petit à petit accumuler assez de souffle pour qu’il vienne réouvrir les méridiens extraordinaires.
L’énergie acquise de la respiration, vient alors se mélanger à l’énergie ancestrale véhiculée par les méridiens extraordinaires.
Nous sommes au coeur de notre vie, nous permettons au passé de se rejouer à partir d’un nouvel éclairage sur le monde, le nôtre. Ce point de vue que nous représentons est en effet unique, et c’est de cette différence et de cette particularité que nous avons à témoigner : c’est cela notre mandat.

Le périnée où « muscle des ancêtres»

Nous allons alors pouvoir accompagner cet éveil du souffle vers le périnée, ou le plancher pelvien, cet ensemble de muscles qui entourent les orifices inférieurs de notre corps. C’est le fondement de notre corps, sa base, son assise. Les chinois l’appellent : « le muscle des ancêtres ».
En conduisant notre conscience au fond de notre bassin, relié aux plantes de pied en position debout, nous sommes en contact avec notre assise, notre enracinement dans l’énergie de la terre :

• Nous occupons solidement notre place dans le temps de notre propre génération. Nous pouvons être sans danger en contact avec l’énergie de nos ancêtres. Nous y puisons la source de notre vie, mais le contact du périnée et des plantes de pied sur le sol nous permet de nous différencier d’eux, de prendre pied dans notre propre histoire, de témoigner de la particularité de notre point de vue sur le monde … de prendre notre place, largement, fermement, sans culpabilité…..

• Nous occupons aussi solidement notre place dans l’espace de notre environnement affectif, professionnel et social. Nous y puisons notre énergie, mais notre enracinement et le travail de clarification opéré par les diaphragmes de notre corps nous permettent de choisir ce que nous voulons faire « nôtre » et ce qui ne nous appartient pas. Nous occupons notre place, posons nos limites et sommes en contact avec nos désirs et nos besoins.

Le Hui Yin, ou « réunions des yin »

Nous amenons ensuite notre conscience au centre du périnée, sur un point d’acupuncture appelé Hui Yin, « réunion des yin », situé un centimètre en arrière du vagin chez les femmes et entre le scrotum et l’anus chez les hommes.
Ce point rassemble l’énergie du périnée. C’est à partir de là que le trajet des méridiens extraordinaires va se différencier de façon à venir occuper tout l’espace corporel.
Notre propos n’étant pas de détailler l’ensemble de la pratique du Qi Gong, nous allons nous en tenir à l’axe principal de notre énergie.

Le Tai Chong, ou « le grand surgissement »

Après avoir mobilisé le Dan Tian, suivi le Qi dans le périnée et terminé en éveillant le Hui Yin au centre du périnée, nous allons amener ce formidable rassemblement d’énergie à habiter l’espace en bas et en arrière de notre corps, jusqu’à nous sentir solidement enraciné et adossé en nous-mêmes, dans cette région que les chinois appellent « Tai Chong », le « grand surgissement ».

Curieusement, c’est un des lieux les plus inhabités du corps. Il se situe à l’articulation du périnée, et du bas de la colonne vertébrale : les dernières lombaires et le sacrum prolongé par le coccyx.
Cette région est commandée énergétiquement par un point situé entre la deuxième et la troisième vertèbre lombaire, appelé Ming Men, ou « porte du destin»

Cette descente de notre conscience dans le Dan Tian y a amené toutes les impressions, stimulis et nutriments venus de « l’ici et maintenant ». Ces informations viennent se mélanger avec les forces et les enfermements de notre énergie ancestrale.
Solidement enracinés dans notre périnée, et fermement adossés dans le bas de notre colonne, nous allons accueillir les sensations issues de ce croisement entre le passé et le présent. Une nouvelle représentation du monde va émerger dont nous allons avoir à témoigner par nos paroles et nos actions.

• Guang Ming, ou « la vaste clarté »

La pratique du Qi Gong nous ancre fermement dans ce « grand surgissement », ce lieu proche des origines, chargé de toute la puissance de la vie qui démarre.
Cet ancrage permet un surgissement d’image, la perception de nouveaux chemins, l’expression du « plus vaste que moi » qui vont monter en bulles irisées le long de la colonne vertébrale et éclater joyeusement dans une région que l’on appelle Guang Ming, la vaste clarté, en avant et en haut du corps, dans la parole, l’éclat du regard et l’ouverture du coeur.
C’est cette puissante force d’ouverture, solidement enracinée en bas et en arrière qui, s’emparant de notre langue nous fait trouver le mot juste, et s’emparant de nos mains, nous conduisons à poser l’action juste.

CONCLUSION

Le Qi Gong n’est pas une gymnastique, et il ne doit pas être réduit au bien-être qu’il procure et à ses effets sur la santé.
C’est un travail très précis qui ouvre et perméabilise ces grands espaces de vie que sont les merveilleux vaisseaux.
C’est une porte qui ouvre notre conscience à un « au-delà de nous-mêmes », qui nous permet d’atteindre notre nature spirituelle, et par là, notre capacité d’assumer d’autres réalités que celle de l’ordinaire.
Nous pouvons ainsi nourrir l’intention qui a présidé à notre naissance en trouvant un sens et une direction à notre vie.

(Article de Martine Migaud – Qi Gong CA)

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

La pratique des Qi Gong prescrit dans la lutte contre COVID-19 en Chine

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) joue un rôle actif dans la lutte contre le coronavirus COVID-19 en Chine. Selon les chiffres officiels, des remèdes et des méthodes de MTC ont été utilisés dans les traitements médicaux pour plus de 60 000 patients, ce qui représente environ 85,2% de toutes les infections. Ces prescriptions incluent la pratique d’exercices traditionnels (les Qi Gong) qui favorisent la santé selon la théorie de la MTC.

(lire aussi: Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques)

Récemment, circulaient sur les réseaux sociaux des photos et des vidéos de médecins enseignant des méthodes de Qi Gong à des patients dans les hôpitaux de Wuhan. Selon les experts, les médecins peuvent utiliser ces exercices pour aider les patients à récupérer plus rapidement et en même temps à réduire les inquiétudes des malades.

Le Qi Gong joue également un rôle important dans la lutte contre le COVID-19 dans d’autres villes contaminées en Chine. Un bon exemple est le Ba Duan Jin, l’une des formes les plus courantes de Qi Gong. En français, cela signifie littéralement « huit pièces de brocart ». Ba Duan Jin a ses origines dans la dynastie des Song du Nord et se compose de huit mouvements corporels qui doivent être effectués de manière répétée et continue. Les ancêtres ont décrit des mouvements étirés, gracieux et continus comme de splendides pièces de brocart non coupées. Avec ses mouvements lents et de faible intensité musculaire, le Ba Duan Jin est considéré comme une forme de Qi Gong de santé adaptée à tous les groupes d’âge.

Dans les hôpitaux de Wuhan, le Ba Duan Jin est devenu populaire non seulement parmi les patients, mais également parmi les professionnels de la santé. Selon Niu Xiangpeng, membre de la deuxième équipe médicale de l’hôpital de réadaptation de Pékin de l’université de médecine de la capitale, la plupart des professionnels de la santé sont épuisés en raison d’une charge de travail intense, d’un stress mental élevé et d’un surmenage après le travail. Avec les exercices de Ba Duan Jin, l’énergie vitale, également appelée Qi, peut être amenée à couler, la congestion dans les canaux énergétiques (les méridiens) et dans le sang peut être éliminée et les muscles peuvent être détendus. La restauration des fonctions pulmonaires et cardiaques du patient est également au rendez-vous, a ajouté Niu.

Officiellement, plus de 3 100 professionnels de la santé de plus de 630 hôpitaux de MTC à travers le pays sont impliqués dans la lutte contre le COVID-19 dans la province du Hubei, en faisant pratiquer le Qi Gong.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques

En ces temps où le covid-19 (coronavirus) fait la une de tous les média, il peut être utile d’expliquer certains effets du Qi Gong sur la santé, et en particulier sur l’immunité.
En énergétique chinoise, la maladie ne se déclare que si l’organisme est affaibli et on ne parle pas de système immunitaire. On va parler de Wei Qi ( l’énergie défensive ou protectrice). Ce qui revient à peu près au même en fait. Le système immunitaire ce sont des réactions biologiques et biochimiques de notre corps pour nous défendre contre d’éventuels agresseurs extérieurs. L’énergie défensive, c’est tout à fait ça ! L’énergie défensive va se diffuser à la surface de notre corps pour nous défendre contre tout ce qui vient de l’extérieur, contre ce qu’on appelle : les énergies perverses externes. La médecine traditionnelle chinoise (MTC), considère les agents infectieux comme des énergies pathogènes externes appelées les « Xie Qi » au même titre que les 6 énergies climatiques, saisonnières, «cosmiques » comme le vent, le froid, la chaleur, l’humidité, la sécheresse et la canicule. Ces Xie Qi, les agresseurs,  peuvent être aussi bien des virus, des bactéries, des parasites, que la pollution atmosphérique ou les toxines environnementales.
Pour faire simple et ne pas embrouiller les néophytes, contentons-nous de préciser que cette énergie défensive est élaborée sous le contrôle des Reins en lien avec les Poumons.
Or, la MTC met en lien les émotions avec les différents organes (en tant que fonctions énergétiques et non pas seulement en tant qu’organes physiques). En l’occurrence, l’émotion associée aux Reins est la peur. De ce fait, crier au loup peut avoir pour effet de créer un sentiment d’insécurité, une forme de peur qui va atteindre les Reins, et entraîner une moindre qualité et quantité de l’énergie défensive, et donc faire baisser les capacités immunitaires.
L’automne et l’hiver sont des périodes au cours desquelles les agressions externes sont importantes sous forme de vent et de froid. Ces agressions vont miner l’énergie des Reins et des Poumons et provoquer rhumes, toux, grippe, bronchite et autres joyeusetés du même genre.
Alors, que faire pour se prémunir de ces désagréments et renforcer ses défenses immunitaires ?

Le Qi Gong propose plusieurs axes de réponse

De nombreuses études in vitro et in vivo ont examiné l’effet du Qi Gong sur différents paramètres de l’immunité. Plusieurs ont indiqué que la pratique régulière du Qi Gong pouvaient avoir un effet mesurable sur la production de diverses cellules immunitaires, comme les monocytes, les lymphocytes, les cellules tueuses naturelles (cellules NK – natural killers), les neutrophiles, etc.

Diminuer le stress

Si un stress modéré et de durée restreinte peut activer les Reins et le niveau énergétique global du corps, un stress intense, ou un stress modéré mais prolongé, va au contraire affaiblir les Reins.

Le Qi Gong, par son effet apaisant sur les tensions physiques et mentales, favorise une meilleure utilisation de son énergie. Tous les exercices impliquent de ramener son attention sur le corps, et ainsi d’apaiser le mental.

Exercices respiratoires, méditation assise et auto-massages sont particulièrement précieux de ce point de vue. Ils évitent l’emballement des pensées et des émotions qui fait perdre le sens des réalités.

De ce point de vue, tous les exercices d’enracinement vont aussi être très utiles : ils améliorent la capacité à garder son calme et à rester centré, même lorsque tout s’agite autour de soi. Et on sait aussi que le lien à la Terre est très important pour maintenir la fréquence énergétique du corps à un niveau optimal et favoriser le « rechargement des batteries ».

Renforcer l’énergie des Reins, mais aussi de la Rate des Poumons… 

Vue l’importance accordée à l’énergie des Reins en MTC, le Qi Gong comporte de très nombreux exercices pour la stimuler. C’est même l’objectif principal de certains Qi Gong, comme certains exercices proposés dans nos cours ou stages, comme par exemple les Qi Gong qui stimulent fortement le niveau énergétique global – comme Zhan Zhuang Gong (« l’arbre »), Qi Gong des 12 méridiens, l’Oie Sauvage, la Tonification Générale (les Dao Yin en général comme celui des Poumons ou des Reins…), les Ba Duan Jin, le Zhi Neng Qi Gong, le Wudang Yang Sheng Gong, le Nei Yang Gong, le Qi Gong des 6 sons, le Guolin Qi Gong, le Shibashi, …

Activer la circulation dans les méridiens et stimuler les points énergétiques « stratégiques »

De manière à renforcer les capacités de réponse du corps face aux agressions du mauvais temps et des agents pathogènes, de nombreux points énergétiques peuvent être activés par pressions, frottements, et percussions, ce que l’on regroupe sous le terme générique d’auto-massages. Certains de ces points sont ainsi très réputés pour leur efficacité à enrayer un début de toux, de rhume ou de fatigue.

Il existe aussi un exercice constitué de séries de percussions sur différents segments du corps et appelé « chasser le vent », qui a pour fonction de mobiliser l’énergie défensive.

En conclusion, comme c’est généralement le cas en MTC, le Qi Gong propose différents axes de prévention de la maladie en renforçant les capacités de défense immunitaire par des moyens simples et complètement naturels. Ce serait dommage de s’en passer !

Car, si la pratique du Qi Gong est efficace pour améliorer sa santé, elle est aussi très agréable.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Les dangers du printemps

Les dangers du printemps (article de Jean Pelissier) –  » l’Eau des Reins, nourrit le Bois du Foie et calme le Feu du Cœur « 

Dans le Nei Jing, bible de la médecine chinoise qui remonte à plus de 2500 ans, nous trouvons la phrase suivante « l’Eau des Reins, nourrit le Bois du Foie et calme le Feu du Cœur ». Cette simple phrase, qui au demeurant peut paraître hermétique, pourrait être la source de centaines de pages de développement.

L’Eau des Reins nourrit le Bois du Foie

médecine chinoiseNous allons, ici, nous intéresser à la première partie : « L’Eau des Reins nourrit le Bois du Foie ».
Chaque élément de la nature est à mettre en relation avec l’énergie d’un organe spécifique. Entre autres, on met en relation le Bois avec le Foie, et l’Eau avec l’énergie des Reins. Quand, dans la nature les racines d’un arbre ne rencontrent pas assez d’eau, le bois s’assèche et s’enflamme facilement.
médecine chinoiseDans notre organisme, nous disons que les Reins sont la Mère du Foie. Et lorsque l’Eau des reins, la mère, ne nourrit plus son fils, le Bois du Foie, son Yang n’est plus contenu. Il s’élève et se transforme en « vent interne ».
D’autre part, nous savons que les Reins sont un endroit stratégique quant au fonctionnement du corps humain. C’est là où nous trouvons, entre autres, la petite flamme qui plonge dans l’huile ancestrale que nous recevons à la naissance et qui, telle la veilleuse d’une chaudière, sert de starter au fonctionnement de tous les autres organes.
J’ai comparé dans mes livres cette énergie ancestrale à une lampe à huile. À nous de savoir l’utiliser à bon escient. Cette huile, dont la quantité ne peut être reconstituée, peut être dilapidée excessivement vite par une mauvaise gestion de notre vie. N’oublions pas que théoriquement, elle nous permet de vivre 120 ans.
C’est dans cette zone de l’énergie des reins aussi que l’on retrouve la « batterie » de l’organisme que sont les défenses immunitaires (nous préférons parler de capacité d’auto-guérison de l’organisme qui est moins restrictif) et l’immense capacité d’adaptation de l’organisme.
Pour en finir avec ces rappels, nous savons que chaque émotion est à mettre en relation avec l’énergie d’un organe spécifique. La peur est mise en relation avec l’énergie des Reins et la colère, qu’elle soit extériorisée ou intériorisée est mise en relation avec l’énergie du Foie.
Théoriquement, l’émotion tonifie, régule l’organe cible auquel elle appartient. Par contre, quand elle devient excessive, elle détériore ce même organe cible.

Les organes sont en relation avec une saison particulière

Enfin, pour être complet, chaque organe est à mettre en relation avec une saison particulière. L’hiver est mis en relation avec l’énergie des Reins et le Printemps avec le Foie. Cela veut dire qu’une saison va avoir un impact sur la circulation énergétique dans le corps. On dit qu’en hiver l’énergie se cache en profondeur dans l’organisme.
Dans la Nature, l’eau se cache sous terre, la sève descend des arbres pour aller s’enfouir dans les racines. Les feuilles tombent. Inversement, au printemps l’énergie remonte, la sève vient nourrir le Bois et les feuilles réapparaissent.
Tout ceci a évidemment un impact sur notre mode de vie. En hiver, on devrait rester calme et gérer au mieux cette énergie vitale cachée en profondeur. Mais si nous sommes déjà en manque d’énergie, cette descente physiologique d’énergie hivernale risque de déconnecter l’organisme. C’est à l’entrée de l’hiver que nous avons un pic de mortalité. C’est à l’entrée de l’hiver qu’un arbre va mourir.
Au printemps, nous aurons deux cas de figure. Si la mère du Foie (donc les Reins) est trop faible, elle ne donne pas l’impulsion nécessaire au Foie pour se réactiver. C’est là où l’on trouve le deuxième pic de mortalité chez l’être humain. La sève n’a pas la force de remonter dans l’arbre et l’arbre meurt.
Mais dans l’autre cas, si le Foie est déjà excessivement « tendu », par exemple par des blocages, des stagnations liées à des colères intériorisées, cette montée physiologique du Yang du printemps risque de créer un phénomène de cocotte-minute, de surpression.
Le Yang monte en excès et met le haut du corps en surchauffe. C’est au printemps que l’on a un pic d’A.V.C. C’est au printemps qu’apparaissent des hypertensions artérielles dites « essentielles », c’est-à-dire sans explication réelle. (Il n’existe pas de maladies essentielles en médecine chinoise. On trouvera toujours un lien de causalité permettant de l’expliquer).

Le nucléaire et l’humain…

À partir de ces données de base de la médecine chinoise, essayons de comprendre…
Au travers des événements dramatiques actuels, tout le monde sait maintenant comme fonctionne une centrale atomique.
La base du réacteur, son noyau, le Yin de la centrale est représentée par cette fameuse piscine (l’Eau) dans laquelle nous trouvons les « barres radioactives », le Yuan Qi , « l’énergie originelle », la « petite flamme » qui fait fonctionner toute la centrale.
Si l’Eau vient à diminuer, la flamme devient excessive, Le Yang, ici la vapeur, monte vers le haut de manière exagérée. Elle peut mettre en pression toute l’enceinte qui risque d’exploser (l’accident vasculaire cérébral).
Mais autre observation, plus le Yang augmente, plus le Yin diminue, plus la chaleur augmente, plus l’eau diminue et un phénomène aigu d’autodestruction peut apparaître. Ici la fusion des barres. Peut s’ensuivre une explosion ou plus hypothétique, le « syndrome chinois ». Vous savez, c’est l’hypothèse selon laquelle les éléments combustibles en fusion du cœur percent les barrières qui le confinent et s’enfoncent dans la terre…
Bref, nous pouvons effectivement superposer tous ces liens de causalité au fonctionnement de notre organisme. Nous pouvons comprendre ainsi de multiples pathologies qui peuvent apparaître, en particulier aux changements de saisons.
N’oublions pas que les deux saisons les plus dangereuses quant à notre santé sont l’entrée en hiver et la montée du printemps.

Le Foie et nos relations avec les autres…médecine chinoise

D’autre part nous savons que tout seul sur cette terre, nous ne sommes rien, et nous avons besoin de vivre et nous vivons non seulement en symbiose avec notre environnement, mais surtout en groupe : couple, famille, village, ville, pays, sociétés, etc. Et tout ce qui se passe chez l’être humain en tant qu’individualité peut se transposer au groupe.
médecine chinoiseColères intériorisées, frustrations excessives (régimes dictatoriaux) finissent par mettre en pression la cocotte-minute. Peur chronique, peur médiatique, peur auto entretenue, perte de repère, peur de la mort et autres : l’énergie des Reins est fortement mise à mal et ne contrôle plus du tout le Bois du Foie et c’est l’explosion.
Presque toutes les révolutions les guerres, les révoltes commencent au Printemps. La montée d’énergie de cette saison se rajoute à celle déjà excessivement présente et tout explose.
médecine chinoiseAu printemps on se marie (montée naturelle du Yang du Foie, harmonie, construction… ). Mais c’est aussi en cette période que le maximum de couples se sépare.
médecine chinoiseAccumulation de peur, de frustration, d’épreuves, de tensions, perte de contrôle de l’énergie des Reins et tout bascule.
médecine chinoiseN’oublions qu’un des rôles essentiels de l’énergie des Reins est d’auto équilibrer, de réguler tous les autres organes. Et quand cette capacité d’auto-guérison, d’auto-contrôle est perdue, le corps va dans le sens de son autodestruction.
médecine chinoiseLe Foie n’est plus contrôlé et les tics et les T.O.C. « troubles obsessionnels compulsifs » prennent le devant de la scène. Et surtout, l’eau des reins ne contrôle plus le feu du cœur.
médecine chinoiseLe feu du cœur se caractérise alors par un « feu passionnel » (coup de foudre) qui déséquilibre alors le couple. Par essence, ce feu est amené à disparaître, mais le couple lui est détruit…
médecine chinoise
Vous voyez où peut nous amener l’étude de cette simple phrase : « l’eau des reins… » Je vous souhaite malgré tout un excellent printemps.
médecine chinoise
Source: Jean Pélissier

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong…. billetterie enligne

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Troubles oculaires ? Essayez les Qi Gong pour les yeux

En médecine chinoise, les yeux occupent une place particulière, directement reliés à l’énergie du foie. Ils sont considérés comme le miroir de l’âme et de l’intelligence.Ils sont donc précieux et méritent toute notre attention. Le Qi Gong favorise la circulation d’énergie vers les yeux pour soulager la fatigue et même améliorer la vue en cas de problèmes de myopie par exemple.

Si les troubles oculaires peuvent avoir des origines diverses, la médecine chinoise explique qu’une mauvaise gestion des émotions peut aussi être à l’origine de différents problèmes. Certaines formes de myopie ont une origine héréditaire ou sont causées par une vision fixe de près pendant de longs moments, par exemple lors de travail sur un ordinateur.

Toujours selon la médecine chinoise, la myopie peut également avoir pour origine des émotions non digérées comme la tristesse ou une colère inconsciente.
Mais il n’y a pas que la myopie en cause, la presbytie, l’astigmatisme et la sécheresse oculaire ont leur cause qu’il s’agit de trouver.Comme pour les autres organes, les yeux font partie d’un tout qui englobe l’être humain.
Le Qi Gong fait intervenir de nombreux points d’acupuncture par des exercices de mobilité des yeux, d’acupression et d’auto-massages.
La pratique quotidienne de ces exercices aurait des conséquences directes sur notre vue.

Troubles oculaires : Pratiquer chaque jour ces exercices faciles

1. Frottez vos mains pour activer l’énergie.

2. Avec vos doigts pressez 8 fois. (Pressez à l’inspire et relâchez à l’expire.)

    • le point 1V (vessie) angle interne supérieur de l’œil.. 
    • le point 2V (vessie) 
    • le point Yu Yao centre du sourcil sous le bord supérieur de l’orbite.
    • le point 1VB (vésicule biliaire) extérieur de l’angle externe de l’œil.
    • le point 1E (estomac) sur le bord orbite inférieur.

3. Ouvrir les yeux et regardez au loin puis activez les yeux en regardant en haut, en bas, puis à droite et à gauche une vingtaine de fois chaque.

Exercices des yeux

Et enfin tournez les globes oculaires dix fois dans chaque sens.

4. Pour améliorer l’acuité visuelle.

Fixez votre index devant vous, faite une mise au point ( comme un appareil photo ) et ensuite fixez un objet se trouvant le plus loin possible devant vous et faite une mise au point. Répétez ce cycle 30 ou 60 fois fois en essayant d’aller chaque fois de plus en plus vite ( mais attention il faut fixer les choses le plus nettement possible ).

5. Massage.

Avec le coussin des paumes ( base de la main côté auriculaire ) massez les globes oculaires paupières closent lentement et sans appuyer, une dizaine de fois.

Attention ! décollez vos paumes très doucement à la fin de cet exercice

6. Reposer les yeux:
Le palming est un geste facile qui permet de reposer les yeux en quelques instants. Inspirez profondément et frottez énergiquement les paumes des mains l’une contre l’autre jusqu’à ressentir la chaleur au creux. Posez ensuite les paumes en creux sur vos yeux et envoyez mentalement l’énergie dans les yeux grands ouverts tout en respirant lentement et profondément.

Palming des yeux

Liens :

« Les yeux sont le miroir de l’âme »

Parmi les 7 orifices de la tête, seuls les yeux peuvent répondre aux trois critères de diagnostic, pronostic et thérapeutique. Selon Neijing, l’œil est le lieu de réunion de jing (la quintessence) des 5 organes et des 6 entrailles. Les yeux ont des connexions nerveuses avec les différents viscères et des relations énergétiques avec le psychisme. L’inspection, l’observation de l’œil constitue à elle seule, un geste crucial, non seulement pour le diagnostic mais encore le pronostic permettant ainsi une thérapeutique adéquate. En association avec les points somatiques, les points dits curieux parsemés autour de l’œil, permettent de traiter de nombreuses affections et maladies et donnent souvent de bons résultats. Quant au mental, le reflet fidèle de santé, d’émotion et de conscience, il se manifeste à travers le regard expressif que beaucoup de poètes le chantaient comme un ‘’miroir de l’âme’’.

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), lorsqu’on parle des orifices, on en compte neuf. Pour plus de précisions on définit ces orifices par le “qiao” (竅, les ouvertures du corps). Ils assument, chacun une fonction cruciale, assurent une mission bien pointue, jouent un rôle spécifique et déterminant.

Figure 1. Circulation énergétique au niveau de l’œil.Ce sont réellement des fenêtres vitales de communication entre deux mondes, celui de l’intérieur du corps et le monde extérieur, l’environnement. Cet échange énergétique s’effectue de façon harmonieuse, perpétuelle et sans encombre, faute de quoi certains troubles peuvent se manifester.

Figure 1 bis. Cartographie de l’œil.

Parmi ces orifices, l’œil présente un atout majeur voire incomparable. En effet, seuls les yeux peuvent répondre au triple critère de diagnostic, pronostic et thérapeutique,
voire poétique. Ils présentent d’une part, des connexions avec les différents organes et d’autre part, des liens étroits avec des expressions émotionnelles, psychiques dont le Mental. C’est au niveau de l’œil que se tire la sonnette d’alarme ; c’est une véritable sentinelle. De nombreuses pathologies ayant des répercussions directes sur les yeux, nécessitent dans la plupart des cas une étape d’examen ophtalmologique préliminaire (fond d’œil en cas d’hypertension artérielle ou de diabète, etc.).
La cartographie énergétique de l’œil nous aide à analyser ces indices révélateurs afin d’établir un diagnostic.
Les figures (1 et 1bis), conçues par notre regretté Maître Nguyen Van Nghi, vont nous permettre de mieux appréhender la physiopathologie au niveau du système oculaire.

Troubles oculaires : Physiopathologie
­

  • Tous les méridiens principaux et secondaires se réunissent, se croisent, se relayent au niveau de l’œil.
  • Lieu de réunion de concentration de jingshen des 5 organes et des 6 entrailles selon Neijing.
  • Carrefour de réunion et de concentration de toutes les énergies rong, wei, jing, et ancestrale au niveau des angles internes et externes (commissures ou canthus) avant qu’elles ne pénètrent dans le cerveau.
  • Chaque zone de l’œil est commandée par une énergie de l’organe correspondant. Selon Neijing, l’œil est le lieu de manifestation de jingshen, l’énergie mentale des cinq organes et des six entrailles. D’après Lingshu : Le jing osseux forme la pupille. Le jing tendineux, l’iris. Le jing sanguin, les capillaires sanguins. Le jing énergétique, la sclérotique. Le jing dermique, les paupières. Les cinq jing forment le système oculaire unique, si bien qu’un trouble même minime, suffit pour rompre l’unité et l’harmonie du fonctionnement, concrètement la qualité de la vue sera compromise.

Troubles oculaires : Diagnostic

L’inspection de l’œil, constitue un geste non seulement crucial d’après Neijing, mais elle donne aussi un pronostic à moyen terme et un choix thérapeutique adéquat. On peut recueillir de riches renseignements au cours d’un examen de l’œil, tels que le fonctionnement et l’activité énergétique des organes et la perturbation psychoaffective interne. Une étude analytique, minutieuse sur l’expression du regard du patient nous amène souvent à une approche du diagnostic global. Ainsi les yeux apparaissent comme le reflet fidèle de la santé d’une part et l’état émotionnel, le psychisme et la conscience d’autre part. La figure 2 montre que les vaisseaux sanguins sont en état de plénitude sous forme d’hémorragie sous conjonctivale. Les figures 3 à 4 montrent des exemples de pathologies pouvant être diagnostiquées par l’examen des yeux. La figure 5 objective les signes caractéristiques de dian 癲 folie de type yin, selon Lingshu, regard fixé vers le haut, yeux rouges, tristesse palpable, se plaignant de la tête lourde et de céphalées.

Fig2-5

Troubles oculaires : Pronostic

Quelques exemples : l’apparition des vaisseaux traversant la pupille, citée dans les maladies hanre 寒熱 [1] est un signe de gravité imminente Il s’agit là d’un phénomène d’émanation d’une énergie toxique dans la zone yin (sang) en contaminant les vaisseaux oculaires. En outre, selon Bian Que et Huato (150-219 avant Christ) : le faciès jaune et la conjonctive jaune verdâtre comme de l’herbe, sont d’un pronostic sombre ; ou si la conjonctive est rouge comme la couleur du sang rosâtre (signe de septicémie), le pronostic est réservé ; ou si elle est blanche, comme de l’os desséché, le pronostic est fatal, etc..

Troubles oculaires : Applications thérapeutiques

Les indications de l’acupuncture pour les troubles oculaires sont assez nombreuses, de la conjonctivite à la névrite optique en passant par la sécheresse oculaire, la cataracte, le glaucome etc. [2]. L’efficacité évidente et la fiabilité de l’acupuncture ont acquis de nos jours une place thérapeutique honorable à côté de celle de la médecine moderne (figure 4 à 10).

fig6-10

Conclusion

L’œil présente un atout majeur et indéniable avec un triple intérêt diagnostic, pronostic et thérapeutique et dont l’inspection selon Neijing [4] constitue à elle seule l’une des étapes cruciales. On note d’autre part dans EPP (l’évaluation des pratiques professionnelles), que le médecin capable de faire un diagnostic uniquement par l’inspection, est déjà un médecin de génie [5]. Les yeux constituent pour nous, un outil incontournable, irremplaçable, voire incomparable, en quelque sorte “one man show’’ avec son triple intérêt fabuleux et inégalé. Ils nous livrent leurs secrets profonds sur le fonctionnement et l’activité interne de tout un système d’organisation mystérieuse. Ils reflètent l’image fidèle de santé, de l’état de conscience du mental, du psychisme bref le reflet de l’âme. On a pu lire encore dans le Lingshu chapitre 80 que les yeux sont les ambassadeurs du cœur. Cette ‘fenêtre ouverte sur la vie’ est considérée comme le bien le plus remarquable et le plus précieux que les poètes célèbres riches en imagination n’hésitaient pas à chanter les louanges : “Les yeux sont le miroir de l’âme’’.
(*) Le sujet a été présenté le 30 novembre 2007 à Paris aux XI è Journées de la FAFORMEC (Fédération des Acupuncteurs pour leur Formation Médicale Continue).

Dr Bai Van Tho

Références

  1. Huangdi Neijing Lingshu. Traduction Nguyen Van Nghi, Tran Viet Dzung, Recours Nguyen C. Marseille: Éditions NVN; 1994-1995.
  2. Nguyen Van Nghi, Recours-Nguyen C. Médecine traditionnelle chinoise. Marseille: Éditions NVN; 1984.
  3. Lingshu 21. Explications de Zhangshi, complétées par Nguyen Van Nghi Marseille: Éditions NVN; 1994.
  4. Nguyen Van Nghi et al. Hoang ti nei king so ouenn. Marseille: Éditions NVN; 1973-1991.
  5. Nguyen Van Nghi. Nan King. Marseille: Cedat;1980.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong…. billetterie enligne

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Zu San Li « le point de la longévité » : ce qui se passe quand vous le massez !

36E : Zu San Li (36 Estomac) -> Le point le plus important pour l’entretient de la santé …

Zu San Li - 36EDans la médecine traditionnelle chinoise, le corps est considéré comme un système de vitalité. Le massage peut donc influencer le flux de vitalité et le bon fonctionnement des organes. Le point Zu San Li est connu comme  « le point de la longévité » en Chine , et « le point des centaines de maladies » au Japon.

Où se trouve ce point magique?

Le point de la longévité se trouve sous la rotule. Pour le trouver, vous devez couvrir votre genou avec la paume de la main. Le point se trouve entre les extrémités du petit doigt et de l’annulaire, c’est comme une petite égratignure entre les os. Vous pouvez également le trouver en vous asseyant sur le sol, et en appuyant vos pieds sur le sol en les ramenant vers vous, sans lever les talons. Sous le genou il y a une zone plus élevée. Détecter le point le plus haut, mettre le doigt dessus, et levez vous. Le point sur lequel votre doigt est pressé est le point Zu San Li.

Quel est le rôle de ce point pourquoi les Japonais l’appellent–ils le point d’une centaine de maladies?

Le point Zu San Li permet:

    • Le bon fonctionnement des organes de la partie inférieure du corps.
    • Le bon fonctionnement de la moelle épinière dans les parties qui sont en charge du tractus gastro-intestinal, du traitement des voies, des organes génitaux, des reins et des organes surrénaux.
    • Il libère de l’adrénaline, de l’hydrocortisone et d’autres hormones essentielles pour le sang.
    • La stabilisation de la pression artérielle.
    • La stabilisation du taux de glucose et de l’insuline.
    • Régler le système immunitaire.
    • Éliminer les inflammations de l’organisme.
    • Améliorer la digestion.
    • Traiter les impacts d’un accident cérébral.
    • Guérir les maladies de l’appareil digestif.

Le frottement de ce point vous aidera à avoir confiance en vous, vous débarrasser de l’anxiété et de la pression et de retrouver une harmonie intérieure.

En frottant ce point, vous pouvez guérir de nombreux maux, y compris le hoquet, la constipation, la gastrite, l’incontinence.

Comment procéder?

Il est idéal pour frotter le point Zu San Li tous les matins, avant de déjeuner, 9 fois dans un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre sur chaque jambe. Vous devriez le faire pendant 10 minutes.

Avant de commencer à frotter, vous devez prendre une position assise relâchée. Calmez votre respiration et de concentrez-vous sur vos émotions.  Vous pouvez frotter le point avec vos doigts ou avec un grain (sarrasin, avoine, riz, etc …).

En outre, vous pouvez placer une demi-gousse d’ail et la laisser pendant 1 à 2 heures (jusqu’à ce que la peau devienne rouge). Le frottement du point Zu San Li de nuit est idéal pour réduire le poids de 400 à 500 grammes par semaine. Ne pas frotter juste avant d’aller dormir car cela peut troubler le sommeil.

Vous pouvez frotter le point Zu San Li constamment, mais cela aura un meilleur impact pendant la nouvelle lune.

  1. Huit jours après le début de la nouvelle lune, frottez ce point dans la matinée sur chaque jambe dans le sens de l’aiguille d’une montre. C’est le meilleur moment pour frotter le point, gardant à l’esprit l’objectif final de fortifier le système immunitaire, améliorer le travail de tous les organes et de faciliter le processus de vieillissement.
  2. Avant le déjeuner, frottez le point sur chaque jambe dans le sens des aiguilles d’une montre, de manière à améliorer la mémoire, le travail du système cardio-vasculaire et le système digestif.
  3. Après le déjeuner, frottez le point en même temps sur les deux jambes, pour prévenir  l’anxiété, la nervosité et l’irritabilité, les migraines et les troubles du sommeil.
  4. La nuit, frottez dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre, gardant à l’esprit l’objectif final  d’améliorer la digestion et de perdre du poids.
Source:
http://www.sante-nutrition.org
 Healthy Food House
 Eddenya

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong…. billetterie enligne

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Qi Gong Anti-Aging Benefits

Introduction

In the early 1980’s, scientists in China began to study the medical benefits claimed for Qi Gong. Since then, research on hundreds of medical applications of Qi Gong have been reported in the Chinese literature. Of special interest for the present article are clinical reports of the medical benefits of Qi Gong that claim to retard or reverse some diseases associated with aging.

Most of the original research was reported in Chinese, but access in English to most of this material is possible by reference to the proceedings of international conferences of Qi Gong. Since 1986, ten such proceedings contain about 840 abstracts of talks given at the conferences, more than half of which are in English. These abstracts, along with about 160 abstracts of articles in the scientific literature, have been organized as a computerized database. The database enables searches and development of bibliographies across this entire body of information by using any key word. The clinical outcomes reported in this article are partly based on material in the database and partly on the author’s person contacts with researchers.

The word Qi Gong is a combination of two ideas: Qi the vital energy of the body, and gong the skill of working of the Qi. Medical Qi Gong for health and healing consists primarily of meditation, physical movements, and breathing exercises. Qi Gong practitioners develop an awareness of Qi sensations in their bodies and use their mind, i.e., intention, to guide the Qi in the body. The benefits of Qi Gong are said to extend beyond health and healing to enhance spiritual life and even special abilities, such as psychic powers.

Medical Qi Gong is divided into two parts: internal and external. Internal Qi is developed by individual practice of Qi Gong exercises. When Qi Gong practitioners have sufficiently mastered the skill, they can « emit » Qi (external Qi or Wai Qi in Chinese) for the purpose of healing another person. There are many scientific reports of the medical existence and efficacy of emitted Qi. The present article focuses mainly on internal Qi because almost everyone can learn Qi Gong exercises for maintaining health and for self-healing, whereas, there are a limited number of skilled Qi Gong masters available for healing.

There are numerous reports of the effects of emitted Qi on living systems and the functions and organs of the human body. The present author reviewed some examples of medical applications of Qi Gong and emitted Qi on humans, animals, cell cultures, and plants, and he also published some of his experimental research on physiological effects of Qi Gong. He discussed some clinical and experimental evidence showing that Qi Gong exercise and external Qi affects various functions and organs of the body. A short list of some of the functions and organs affected by Qi Gong, and the measurement techniques employed (in parentheses), include: the brain (EEG and magnetometer); blood flow (thermography, sphygmography, and rheoencephalography); heart functions (blood pressure, EKG, and UCG); kidney (urinary albumin assay); biophysical (enzyme activity, immune function, sex hormone levels (laboratory analysis); eyesight (clinical); and tumor size in mice.

Clinical studies indicating the anti-aging benefits of Qi Gong

Several clinical studies will be described to illustrate the scope of research on medical applications of Qi Gong to treat chronic medical conditions that may affect the aging process. Some details may be omitted because of space limitations. The critical evaluation of the research studies will be left to medical specialists.

1) Therapeutic balancing of the meridians and functions of the body by Qi Gong

The profound effect that internal Qi Gong practice may have on balancing the energies of the organs and functions of the body is illustrated by measurements using Electroacupuncture According to Voll (EAV). In EAV the electrical conductance of the skin above individual acupuncture points is measured using low voltage and low current. Diagnosis depends on measuring the relative electrical conductance and its time dependence. An important diagnostic criterion of degeneration of an organ is an « indicator drop » that may occur during the measurement when the conductance reaches an apparent maximum value but then decreases before leveling off.

Measurements were made at 24 acupuncture points at the ends of the 12 meridians in the fingers and toes of subjects and were made by the same operator and equipment. The subjects were asked to perform a Qi Gong exercise of their choosing for 10 to 15 minutes, for example, sitting or standing meditation or moving Qi Gong. Two series of EAV measurements were made before and after healthy subjects practiced Qi Gong.

In the first series, four subjects were examined by EAV before and after they practiced Qi Gong. Qi Gong exercise decreased the average of the EAV measured values of the four subjects in the range of -19 to -31% (p<0.004). Qi Gong eliminated almost all the indicator drops.

In the second series, each of seven subjects was examined by EAV three times in a blind protocol so that the operator did not know whether a subject had practiced Qi Gong before the second or third examination. The results showed that Qi Gong exercise changed the average EAV measured values in the range of -17 to -35% for four subjects and in the range of 4 to 15% for three subjects. Indicator drops again were markedly decreased.

These preliminary results show that internal Qi Gong practice can make significant changes in the therapeutic balancing of the meridian and organ systems.

In a similar type of study, the electric current at acupuncture points on 14 meridians was measured using a single square wave voltage pulse technique. Both a Qi Gong master, who emitted Qi, and a Qi-receiver were measured simultaneously and continuously. The results show that internal and external Qi Gong produce different values in some measurement parameters, and also some synchronous behavior was observed between the sender and receiver.

2) Clinical studies of effects of Qi Gong on hypertensive patients

Several groups in China have investigated the effects of Qi Gong on hypertension (i.e., high blood pressure). The research of Wang, Xu and coworkers of the Shanghai Institute of Hypertension was selected for discussion because it serves as a model for the many different effects that Qi Gong may have on organs and functions of the body. For these studies, the patients practiced « Yan Jing Yi Shen Gong » for 30 minutes twice a day. This Qi Gong is claimed to be especially valuable for therapeutic purposes and delaying senility. The Qi Gong exercise consists of a combination of sitting meditation and gentle physical movements that emphasizes a calm mind, relaxed body, and regular respiration.

In 1991, the Shanghai group reported a 20-year controlled study of the anti-aging effects of Qi Gong on 204 hypertensive patients. Subsequently, they reported a 30-year follow-up on 242 hypertensive patients, and more recently, the researchers reported an 18-22 year study of 536 patients. The patients were randomly assigned to the two groups. To control blood pressure, the patients were given the same hypotensive drug and in the same hospital. None of the patients smoked.

a. Blood Pressure 

The effect of Qi Gong exercise on blood pressure is shown graphically in Fig. 1. The blood pressure (systolic and diastolic) in millimeters mercury is plotted as a function of time over 20 years for the group consisting of 242 patients, 122 in the Qi Gong group and 120 in the control group. During the first two months, the blood pressure of all patients dropped in response to the hypotensive drug. Subsequently, and over the period of 20 years, the blood pressures of the Qi Gong group stabilized while that of the control group increased. Remarkably, during this period the drug dosage for the Qi Gong group could be decreased, while the dosage for the control group had to be increased.

Fig. 1. Effect of Qi Gong on blood pressure of hypertensive patients over 20 years. Qi Gong group (n=104) practiced 30 min/day twice/day, control group (n=100).

b. Mortality and Stroke

The incidences of mortality and stroke for the 30-year study are shown in Fig. 2. These results show that Qi Gong exercise decreased by about 50 percent the incidence of total mortality, mortality due to stroke, and morbidity due to stroke. At the end of 30 years, 86 patients survived in the Qi Gong group and 68 in the control group. These results clearly show that Qi Gong has significant potential for preventing strokes and extending life.

c. Improvements in heart function and mircrocirculation 

Aged hypertensive patients usually are found to have a deficiency of Heart-energy, which often leads to a weakened function of the left ventricle and a disturbance of microcirculation. The researchers evaluated the effects of Qi Gong for 120 aged patients by using ultrasonic cardiography (UCG) and indices of microcirculation.

Experiments showed that the left ventricular function (LVF) in the hypertensive aged group (80 cases) was lower than that in the aged normal blood pressure group (40 cases), while the LVF in the deficiency of Heart-energy hypertensive patients (46 cases) was lower than in the non-deficiency Heart-energy hypertensive patients (34 cases).

After practicing Qi Gong for one year, cardiac output was increased, the total peripheral resistance decreased, and the ejection fraction mitral valve diastolic closing velocity and the mean velocity of circumferential fiber shortening tended to be increased. Significant changes did not occur in the group without Heart-energy deficiency.

Quantitative evaluation of nailfold disturbances in microcirculation was made on the above groups by observing 10 indices of abnormal conditions: configuration of micrangium, micrangium tension, condition of blood flow, slowdown of blood flow, thinner afferent limb, efferent limb and afferent limb ratio, color of blood, hemorrhage, and petechia. The results showed that hypertension had an accelerating effect on the disturbance of microcirculation. The incidence of disturbance of microcirculation disturbance was 73.9% in the deficiency of Heart-energy hypertensive patients. After a year of qigong practice, the incident of disturbance was 39.1% (p<0.01).

The results suggest that Qi Gong exercise has beneficial effects on Heart-energy and regulation of the blood channel, and Qi Gong seems to have improved abnormal conditions of blood circulation.

d. Improvement in sex hormone levels

One consequence of aging is that the levels of sex hormones change in unfavorable directions. For example, female sex hormone (estrogen) levels tend to increase in men and decrease in women. Three studies indicate that Qi Gong exercise can reverse this trend. The effect of Qi Gong exercise on plasma sex hormone levels was determine for hypertensive men and women. The sex hormones levels were measured before and after Qi Gong practice for one year.

Seventy male patients with essential hypertension (ages 40 to 69; disease stage II) were divided into two groups. For the Qi Gong group (n=42), which practice Qi Gong for one year, the estradiol level (E2) decreased from 70.1 to 47.7 pg/ml, a decrease of 32% (p<0.01), while no significant changes occurred in the control group (n=20). The testosterone levels (T) of both groups decreased about 7%. The value of E2 for the Qi Gong group (47.7 pg/ml) approached that of healthy men (42.2±5.8 pg/ml) of the same age but without hypertension or cardiovascular, pulmonary, hepatic, renal, or endocrine diseases (p<0.05).

The favorable changes in estradiol levels, E2, brought about by Qi Gong are summarized in Fig. 3 for both men and women.

In an auxiliary study, the 24-hour urinary estradiol levels were determined in 30 men ages 50 to 69. Qi Gong for one year resulted in a decrease of 31% in E2 and a decrease of 54% in the estradiol/testosterone ratio (E2/T). These changes were accompanied by improvements in symptoms associated with Kidney deficiency hypertension, such as soreness, dizziness, insomnia, hair loss, impotence, and incontinence. The average score for these symptoms was changed favorably by Qi Gong from 5.5±2.3 to 2.8±1.3 (p<0.001).

Ye Ming and co-workers reported similar favorable changes in plasma sex hormone levels E2 in 77 male and female Qi Gong exercisers after 2 months Qi Gong compared with 27 controls. They did not observe significant changes in testosterone.

The three studies above show that Qi Gong exercise can help restore the sex hormone levels that had deteriorated because of aging.

e. Changes in blood chemistry in hypertensive patients

Wang, Xu and co-workers made a series of determinations indicating the profound effects that Qi Gong exercise may have on blood chemistry of hypertensive subjects. Improvements were noted in plasma coagulation firbrinolysis indices, blood viscosity, erythrocyte deformation index, levels of plasma tissue-type plasminogen activator (tPA), plasminogen activator inhibitor (PAI), VIII factor related antigen (VIII R:AG), and anti-thrombin (AT-III). In another study, they reported that Qi Gong exercise beneficially changed the activities of two messenger cyclic nucleotides (cAMP and cGMP).

Reversing symptoms of senility 

To study the mechanism of keeping fit by Qi Gong, a controlled study was made of 100 subjects classified either as presenile or with senile impaired cerebral function. The subjects were divided into two groups of 50 people each with a mean age of 63 years and with a similar distribution of age and sex. The Qi Gong group practiced a combination of static and moving Qi Gong. The control group exercised by walking, walking fast, or running slow. According to TCM method of classifying the vital energy, more than 80% of the patients in each group were classified as deficient in vital function and vital essence of the Kidney. Criteria for judging outcome were based on measuring clinical signs and symptoms including cerebral function, sexual function, serum lipid levels, and function of endocrine glands.

After six months, 8 of the 14 main clinical signs and symptoms in the Qi Gong group were improved above 80%, whereas none of the symptoms in the control group were improved above 45%. These results suggest that Qi Gong can reverse some symptoms of aging and senility. In this regard, Qi Gong exercise is superior to walking or running exercises.

Enhanced activity of anti-aging enzyme SOD 

Superoxide dismutase (SOD) is produced naturally by the body but its activity declines with age. SOD is often called an anti-aging enzyme because it is believed to destroy free radicals that may cause aging. The effects of Qi Gong exercise to treat disorders of retired workers were studied by Xu Hefen and coworkers and included determinations of plasma SOD.

For their study, 200 retired workers,100 males and 100 females, ranging in age from 52 to 76 were divided into 2 groups: the Qi Gong exercise group and the control group, and each group consisted of 50 males and 50 females. The main Qi Gong exercise was Emei Nei Gong (one kind of Qi Gong exercises of the Emei School), and was practiced at least 30 minutes a day.

The result showed that the mean level of SOD was increased by Qi Gong exercise. For example, the SOD level was larger in the Qi Gong group (about 2700 µ/g Hb) and than in the control group (1700 µ/g Hb), and this difference was significant (p<0.001). This study shows that Qi Gong exercise can stimulate physical metabolism, promote the circulation of meridians and regulate the flowing of qi and blood, thus preventing and treating disorders of aging and promoting longevity.

Cardiovascular function 

Several studies reveal the potential benefits that Qi Gong may have for improving the cardiovascular function of those with heart disease as well as old people. This conclusion is based on three studies reporting that Qi Gong exercise can protect healthy pilots from altitude stress when they flew rapidly from a low altitude to the high altitude of the Tibetan highlands.

Before entering the Tibetan highland, 66 healthy young men were divided into two groups: a Qi Gong group of 32 men who did Qiyuan Qi Gong exercise for 4 weeks, and a control group of 34 men who exercised to radio music. The two groups of men rapidly entered the highlands from a lower altitude. Before and after entering the highland, measurements were made of symptoms of altitude sickness and physiological changes. The Qi Gong group suffered less altitude stress than the control group as measured by blood pressure, heart rate, oxygen consumption, microcirculation on the epex of tongue and the nail fold, and the temperature at the Laogong point of the left hand (p<0.01). The researchers suggest that Qi Gong can prevent stress from altitude changes.

In another study of changes in altitude, healthy young men were divided into three groups. Forty males were in the Qi Gong group and practiced Qiyuan Qi Gong for 4 weeks prior to entering the highlands; 40 men were in the control group and exercised to radio music for 4 weeks prior to entering the highlands; and 40 males were residents living at high altitudes. The results show that the integral value of symptoms of acute mountain sickness was lower in the Qi Gong than in control group (p<0.01 to 0.05). Pulmonary ventilation of the Qi Gong group was significantly improved compared with the control group (p<0.01 to 0.05), and nearly equal to the resident group.

In another study, air force pilots were randomly divided into two groups: a Qi Gong group of 22 men who had practiced Qiyuan Qi Gong exercise for eight weeks, and a control group of 18 men who did physical exercise for eight weeks before entering the Tibetan highlands. Microcirculation was measured at tongue apex and the nail fold, and also from the temperature at the Laogong point in palm of the left hand. When the men entered the high altitude, abnormal blood pressure and microcirculation of tongue apex and nail fold occurred in both groups. The abnormalities were statistically less in the Qi Gong group than in the control group (p<0.01). The temperature at Laogong kept steady in the Qi Gong group, but was reduced in the control group (p<0.05).

The results of these three studies with healthy subjects lead to the conclusion that Qi Gong also should be effective in improving the health of people with cardiovascular conditions including the aged. In fact several research studies have reported such beneficial effects of Qi Gong on cardiovascular diseases. The three studies also provide evidence that Qi Gong exercise is superior to physical exercise such as calisthenics.

Blood flow to the brain 

Qi Gong exercise has been shown by rheoencephalography to increase blood flow to the brain. For 158 subjects with cerebral arteriosclerosis who practiced Qi Gong for 1 to 6 months, improvements were noted in symptoms such as memory, dizziness, insomnia, tinnitus, numbness of limbs, and vertigo headache. During these studies, a decrease in plasma cholesterol was also noted. These results may offer hope to people with cerebral arteriosclerosis.

Cancer 

Feng Lida pioneered in research showing that emitted Qi from Qi Gong masters produced marked changes in cell cultures of cancer cells from mice. Several studies reported the effects of emitted qi on tumors in animals. For example, emitted qi was reported to inhibit the growth of implanted malignant tumors in mice but did not destroy the tumors. Encouraged by the results with animals, researchers carried out clinical research on the effects of Qi Gong on human subjects with cancer.

 In a clinical study of Qi Gong as a therapeutic aid for patients with advanced cancer, 127 patients with medically diagnosed malignant cancer were divided into a Qi Gong group of 97 patients and a control group of 30 patients. All patients received drugs, and the Qi Gong group practiced Qi Gong for more than 2 hours a day over a period from 3 to 6 months. The results summarized in Fig. 4 show that both groups improved, but the Qi Gong group showed improvements four to nine times greater than the control group in strength, appetite, diarrhea free, and weight gain of 3 kg. The phagocytic rate, which is a measure of the immune function, increased in the Qi Gong group but decreased in the control group. There are claims that Qi Gong can cure cancer. Researchers, who seem to be more conservative, generally express the opinion to the author that Qi Gong can at least slow the growth of cancerous tumors and reduce their size.

Combination therapy of Qi Gong & drugs is superior to drug therapy alone 

There is ample evidence in the literature that therapy by a combination of Qi Gong exercise and drugs is superior to that of drugs alone. The advantages of a combination therapy of Qi Gong and drugs over drugs alone were discussed earlier in this paper for hypertension and cancer.

The mechanism of this apparent synergism is not entirely understood, but undoubtedly relates to the fundamental mechanism of Qi Gong. Qi Gong is believed to remove blocks to the ready flow of the Qi (energy), blood, oxygen and nutrients to all cells of the body as well as to promote removal of waste products from cells of the body. Blocks to energy (Qi) flow may result from injury, disease or stress.

Increases in Qi flow and blood circulation help 

nourish diseased or stressed tissue, providing a means for the body to heal itself. This mechanism suggests that Qi Gong also could promote drug uptake to tissue and cells via increased blood circulation. Omura’s research shows that drug uptake was increased by using « qigongized » paper (i.e., paper to which emitted Qi was sent) applied to afflicted area of the body.

Conclusions 

This review deals with a small fraction of the large collection of clinical research on medical applications of Qi Gong. The information presented is intended to illustrate the potential of Qi Gong exercise for restoring normal body functions in people with chronic conditions, many of which accelerate the aging process. The main conclusion from many studies is that Qi Gong exercise helps the body to heal itself. In this sense, Qi Gong is a natural anti-aging medicine. Two studies indicate that Qi Gong exercise is superior to some physical exercises.

Qi Gong can complement Western medicine in many ways to provide better healthcare. For example, Qi Gong has special value for treating chronic conditions and as a preventive medicine, whereas Western medicine has special value for treating acute conditions. There are many medical applications of Qi Gong that can complement Western medicine to improve health care. Some examples include chronic problems such as hypertension, cardiovascular disease, aging, asthma, allergies, neuromuscular problems, and cancer. These areas of public health deserve consideration by the Western medical establishment.

References

Footnotes

1.Kenneth M SANCIER, Ph.D., Copresident & Director of Research, 561 Berkeley Avenue, Menlo Park, CA 94025, USA. Phone/Fax +1-415-323-1221.

2. Some of the material in this article was adapted from the article, « Medical Applications of Qigong, » by K.M. Sancier, Ph.D., and published in Alternative Therapies in Health and Medicine. 1996;2 (1): 40-46.

3. Qigong Databaseª is available from the Qigong Institute, East West Academy of Healing Arts, 450 Sutter Street, Suite 2104, San Francisco, CA 94108, USA.

4. The p-value is the probability that two quantities are not the same: the smaller the p-value smaller the probability and the more significant the result.

5. Wang C, Xu D. Private communication, May 1995.

6. Duration of the study is not available.

Endnotes

[1] Sancier K M, Hu B. Medical Applications of Qigong and Emitted Qi on Humans, Animals, Cell Cultures, and Plants: Review of Selected Scientific Studies. Am J Acupuncture.1991:19 (4) 367-377.

[2] Sancier, KM, Medical applications of qigong. Alternative Therapies in Health & Medicine. 1995; 2(1) in press.

[3] Sancier KM, Chow EPY. Healing with qigong and quantitative effects of qigong. J. American College of Trad. Chinese Medicine. 1989: 7(3):13-19.

[4] Sancier KM. The effect of qigong on therapeutic balancing measured by electroacupuncture according to Voll (EAV): a preliminary study. Acupuncture & Electro-Therapy Res Int J.:1995;19:119-127.

[5] Sancier K M. The effect of qigong on human body functions. Proceedings, Fifth International Symposium on Qigong, Shanghai, China..1994:179.

[6] Kido M. Meridian measurements of qi-gong operation and synchronous phenomena. J. Mind-Body Science: 1993: 2(1): 19-26.

[7] Wang Chongxing, Xu Dinghai, Qian Yuesheng, Medical and health care qigong, J Traditional Chinese Medicine. 1991:11(4) 296-301.

[8] Kuang Ankun, Wang Chongxing, Xu Dinghai, Qian Yuesheng. Research on the anti-aging effect of qigong. J. Traditional Chinese Medicine. 1991:11 (2) 153-158.

[9] Hong Shunhua, et. al. Microcirculation of nail fold and immunogenicity after qigong practice for short periods. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 56-57.

[10] Li Ziran, Li Liziang, Zhang Boli. Group observation and experimental research on the prevention and treatment of hypertension by qigong. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of MedicalQigong, Beijing, China. 1988: 113-114.

[11] Jing Guinian. Observations on the curative effects of qigong self adjustment therapy in hypertension Proceedings, Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 115-117.

[12] Bian Huangxian. Clinical observation of 204 patients with hypertension treated with qigong. Proceedings, First International Congress of Qigong. Berkeley, Calif., 1990: 101

[13] Wang Chongxing, et. al. The beneficial effect of qigong on the hypertension incorporated with coronary heart disease. Proceedings, Third International Symposium on Qigong, Shanghai, China. 1990: 40.

[14] Wu Renzhao, Liu Zhewei. Study of qigong on hypertension and reduction of hypotension. Proceedings, Second World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1993: 125.

[15] Bornoroni Corrado, et. al. Treatment of 30 cases of primary hypertension by qigong techniques. Proceedings, Second World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1993: 126.

[16] Zhang Guifang. Development and application of a series of qigong feedback tapes Proceedings, Second World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1993: 125.

[17] Wang Chongxing, et. al. Effects of qigong on preventing stroke and alleviating the multiple cerebro-cardiovascular risk factors–a follow-up report on 242 hypertensive cases over 30 years. Proceedings, Second World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1993: 123-124.

[18] Wang Chongxing, Xu Dinghai, et al. Beneficial effects of qigong on the ventricular function and microcirculation of deficiency in heart-energy hypertensive patients. Private communication, January 1994.

[19] Xu Dinghai, Wang Chongxing, et al. Clinical study of delaying effect on senility by practicing ÒYang Jing Yi Shen GongÓ in hypertensive patients. Proceedings, Fifth International Symposium on Qigong, Shanghai, China, 1994:109.

[20] Ye Ming, et al. Relationship among erythrocyte superoxide dismustase activity, plasma sexual hormones (T, E2), aging and qigong exercise. Proceedings, Third International Symposium on Qigong, Shanghai, China.. 1990:28-32 (in English and Chinese).

[21] Kuang Ankun, Wang Chongxing, Xu Dinghai, Qian Yueshang. Research on Òanti-agingÓ effect of qigong. J Traditional Chinese Medicine. 1991:11 (3) 224-227.

[22] Xu, Hefen; Xue, Huining; Bian, Meiguang; Zhang, Chengming; Zhou, Shuying. Clinical study of the anti-aging effect of qigong. Proceedings, Second World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong. Beijing, China. 1993: 137.

[23] Mo Feifan, Xu Yongchun, Lu Yongpin, Xu Guang. Study of prevention of cardiac function disorder due to immediate entry into highlands by qigong exercise. Proceedings, Second World Conf on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China.. 1993: 78.

[24] Mo Feifan, Lu Yongpin, Zhao Guoliang. Effect of exercise with qigong on lung function of persons entering highland. Proceedings, Fifth International Symposium on Qigong, Shanghai, China..1994:186.

[25] Mo Feifan, Wan Lurong, Jia ZiZi, Xu Guang. Study of prevention of microcirculation disorders of pilots in highlands by qigong. Proceedings, Second World Conf on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China.1993: 78.

[26] Chu Weizong, et. al. Changes of blood viscosity and RCG in 44 cases with cardiovascular diseases after qigong exercises. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 57-58.

[27] Qin Chao, et. al. Bidirectional adjustment of blood pressure and heart rate by daoyin tuina on the arterial blood and heart rate. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 107.

[28] Wang Chongxing, et. al. Beneficial effect of qigong on improving the heart function and relieving multiple cardiovascular risk factors. Proceedings ,Third International Symposium on Qigong. Shanghai, China. 1990: 42 (in Chinese).

[29] Zhang Shengbing. Effects of mind-regulation by qigong on the human body. Proceedings, Fifth International Symposium on Qigong, Shanghai, China, September. 1994:68.

[30] Liu Yuanliang, He Shihai, Xie Shanling. Clinical observation on the treatment of 158 cases of cerebral arteriosclerosis by qigong. Proceedings, Second World Conference on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1993:125.

[31] Liu Yuanliang. Private communication, 1993.

[32] Feng Lida, Effect of emitted qi on human carcinoma cells. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 1-4.

[33] Feng Lida, Effect of emitted qi on the L 1210 cells of leukemia in mice. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 4-5.

[34] Zhao Shan, et al. Preliminary observation of the inhibitory effect of emitted qi on transplanted tumors in mice. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 46-48.

[35] Liu Tehfu,Wan Minsheng,Lu Oulun. Experiment of the emitted qi on animals. Proceedings, First World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 60-61.

[36] Feng Lida,Peng Liaomin. Effect of emitted qi on prevention and treatment of tumors in mice. Proceedings, Second World Conference for Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1993: 106-107.

[37] Sun Quizhi, Zhao Li. Clinical observation of qigong as a therapeutic aid for advanced cancer patients. Proceeding, First World Conf Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China. 1988: 97-98.

[38] Chen Guoguang. The curative effect observed for 24 (cancer) cases under my emitted qigong treatment. Proceedings, Second International Conference on Qigong, Xi’an, China. 1989: 141-142.

[39] Lo Jifeng, et al. Changes of peripheral blood cell population and immune functions in 31 nasopharyngeal carcinoma (NPC) patients treated with radiotherapy and qigong. Proceedings ,Third National Academic Conference on Qigong Science, Guangzhou, China. 1990: 94-95.

[40] Yu Yi, et. al. Effect of self-controlling qigong therapy on the immune function of cancer patients. Proceedings, Second World Conf on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China.1993: 128.

[41] Zhao Hongmei, Bian Jingnan. Curative effect of intelligence qigong on 122 tumor patients. Proceedings, Second World Conf on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China.1993:130.

[42] Wang Ying. Clinical observation on 30 cases of cancer treated by qigong therapy Proceedings, Second World Conf on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China.. 1993: 131.

[43] Xong Jing, Lu Zhong. Curative effect on 120 cancer cases treated by Chinese-Western medicine and qigong therapy. Proceedings, Second World Conf on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China.. 1993: 131

[44] Fu Jingzhi. Treatment of advanced gastric cancer in the aged by the combination of qigong and medicinal herbs. Proceedings, Second World Conf on Academic Exchange of Medical Qigong, Beijing, China.. 1993: 132-133.

[45] McGee C T, Chow E P Y. Miracle Healing from China — Qigong.. 1st ed. Coeur d’Alene, ID: Medipress; 1994: 8-19.

Source: Qigong Institute

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Citation du jour…

 » Même si le lieu de méditation est exigu, il renferme l’univers.
Même si notre esprit est petit, il est illimité … « 

Qi Gong, Relaxation, Méditation, Énergétique chinoise, …
Cours, ateliers, stages, séminaires, soins,…
Particuliers, entreprises, institutions, associations,…

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
https://www.facebook.com/generation.qigong/
info@generationqigong.com

Accueil

Stage – « Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse » (avec le Dr. Yves Réquéna)

STAGE EXCEPTIONNEL AU LUXEMBOURG

Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse

Le « Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse » a été créé pour entrer en relation avec l’environnement et plus spécialement avec les 7 étoiles de la Grande Ourse, en capturer leur essence et la guider dans le cœur afin d’activer le « Shen », la conscience supérieure.
Cette forme, rare en occident, est composée d’une partie en mouvement, qui aborde différentes pratiques taoïstes et d’une partie en méditation assise.
“Le matin, on cueille les énergies montantes, le soir, on travaille ce que l’on a récolté.”

enseignement transmis par le Dr. Yves Réquéna

29 Février et 1 Mars 2020

THREELAND HOTEL (Pétange)

Chers amis du Qi Gong, ours et oursonnes,
nous sommes heureux et honorés de vous annoncer la prochaine venue du Dr Réquéna au Grand Duché de Luxembourg, pour un stage de Qi Gong et méditation de tradition taoïste et à peine connu en Occident.
Le « Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse »  a été créé pour entrer en relation avec l’environnement et plus spécialement avec les 7 étoiles de la Grande Ourse, en capturer leur essence et la guider dans le cœur afin d’activer le « Shen », la conscience supérieure .
Cette forme, rare en occident, est composée d’une partie en mouvement, qui aborde différentes pratiques taoïstes comme la petite circulation céleste et les sons  des organes et d’une partie en méditation assise (1ère partie) .
Le matin, on cueille les énergies montantes, le soir, on travaille ce que l’on a récolté.
Cette pratique consiste à aligner et activer la pompe cranio-sacrée afin qu’une connexion s’établisse entre le Coeur Yang et le Rein Yin pour réveiller notre énergie originelle ( l’énergie reçue de nos parents à la conception) et donner naissance à l’embryon spirituel.
Les sept mouvements, correspondent aux sept étoiles et aux sept étapes du processus d’affinage interne de l’alchimie taoïste .
Ces pratiques taoïstes visent à renforcer les reins, à activer le système cardiovasculaire et par suite, la circulation énergétique grâce à l’ouverture des méridiens.
Cette puissante méthode s’adresse aux maladies auto-immunes, à la fibromyalgie, aux maladies thyroïdiennes et au diabète. « 

INFORMATION PRATIQUES

TARIFS:

Externes:

  • Participation aux 2 jours de stage : 190€
  • Participation à 1 jour de stage (samedi ou dimanche) : 110€

Élèves inscrits aux cours de Qi Gong hebdomadaires (*):

  • Participation aux 2 jours de stage : 180€
  • Participation à 1 jour de stage (samedi ou dimanche) : 95€

(*) Sont considérées, toutes les personnes inscrites à au moins un des cours de Qi Gong animés par Gino Micucci ou organisés par l’association Génération YANG SHENG pour la saison 2019-2020.

Avec carte fidélité 2019-2020 de Génération QI GONG (https://www.weezevent.com/carte-fidelite-gqg)

  • Participation aux 2 jours de stage : 150€
  • Participation à 1 jour de stage (samedi ou dimanche) : 80€
Livret support (notes) de stage : 12€

 

Billetterie enligne:

https://www.weezevent.com/qigong-grande-ourse-q12020

ou

Réglement par virement bancaire:

IBAN: LU82 0030 4684 9014 0000 - BIC: BGLLLULL
TITULAIRE DU COMPTE: Génération QI GONG Sàrl
Communication à préciser: Stage Grande Ourse 2020 – NOM Prénom

FORMULAIRE OBLIGATOIRE À REMPLIR EN CAS DE VIREMENT: https://www.generationqigong.com/wp-content/uploads/2019/11/fiche-inscription.pdf

Lieu:

Threeland Hotel
50 Rue Pierre Hamer
L-4737 Pétange
(Salle France)
https://www.hotelthreeland.lu/

Horaires: Samedi de 9h30 à 18h30 et Dimanche de 9h30 à 18h00 (merci d’arriver 15-20 minutes avant le début du séminaire)

Logement/Repas: non inclus.

Déjeuner végan et sans gluten (eaux plates et gazeuses incluses) : 30.00 €/repas
À réserver en option lors de l'inscription.
(les picnics dans l'enceinte de l'hôtel ne sont pas autorisés)

Possibilité de logements sur place à l’hôtel Threeland – threelan@pt.lu

Chambre simple avec petit déjeuner : 85.00 €
Chambre double avec petit déjeuner : 100.00 €

Infos:

Génération QI GONG S.à r.l. - "Le bien-être par le Qi Gong"

info@generationqigong.com

facebook.com/generation.qigong

Recommandations pratiques:

Tenue confortable conseillée. Des vêtements amples et confortables (ou jogging), des chaussures légères et basses, espadrilles ou de grosses chaussettes, un Zafu (coussin de méditation) ou bien un coussin ni trop dur ni trop mou, un tapis de sol et votre matériel de scribe si vous souhaitez prendre des notes.

Les enregistrements vidéos pendant le séminaire sont interdits

Génération QI GONG se réserve un droit à l’image au cours de cet événement.

Conditions générales:

L’inscription se fait soit par Internet, soit via ce formulaire et l’encaissement du montant du séminaire vaut validation et confirmation de l’inscription. L’ordre chronologique d’inscription sera pris sur base de la date de valeur du paiement. Tout versement au-delà de la limite du nombre de participants sera immédiatement remboursé. En cas d’annulation jusqu’au 15 février 2020, 35 € seront retenus. Au-delà, aucun remboursement n’est possible vu les frais engagés. Merci de vous inscrire sans tarder. En cas d’annulation par Génération QI GONG, l’inscription est remboursée à 100%.

Responsabilité:

Nous déclinons toute responsabilité en cas d’accident, de vols, de dégâts d’objets et de matériel propriétés des participants.

https://www.facebook.com/events/707538603071771