L’ours furieux se secoue la peau du dos et montre le poing pour dissuader

  • Mettez-vous debout, les pieds joints, les bras le long du corps, et faites le vide dans votre esprit.
  • Puis, lorsque vos mains sont à hauteur de la ceinture, former « la patte de l’ours » (doigts pliés, sans forcer, le bout du pouce posé sur l’ongle du majeur) : fléchissez vos jambes en prenant appui sur la jambe droite, avancez légèrement la patte gauche puis avancez le pied gauche. Posez-le bien à plat, tourner légèrement vers la droite.
  • A partir de la taille, amenez le centre du ventre vers le milieu du corps, collez les coudes au corps, avancez le poing droit, menaçant, et tirez le poing gauche en arrière, comme si vous vous secouiez. Le poids du corps doit être réparti à 60% en arrière et 40% en avant.
  • Faites un pas à droite et recommencez.
  • Concentrez-vous sur le Dan Tian, les doigts, les Laogong et les Yongquan. Gardez toujours un regard furieux.
  • Respirez naturellement.

Travail sur la Rate, l’Estomac, l’enracinement, l’ici et maintenant, l’incarnation, le renforcement des membres, l’énergie nourricière

Les hôpitaux parisiens vont désormais se former au Qi Gong en Chine…

Les hôpitaux parisiens vont désormais se former au Qi Gong en Chine...C’est suffisamment louable pour le saluer, le Journal gratuit « Metro » du 27 sept. 2012 nous informe que l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris a signé un accord avec le ministère chinois de la Santé. Ses soignants iront désormais se former en Chine en acupuncture mais également en Qi Gong. Les applications thérapeutiques concerneront plus particulièrement les malades chroniques, les effets secondaires des traitements contre le cancer, les addictions ou encore la grossesse.

Lire l’intégralité de l’article : http://www.metrofrance.com/paris/quand-l-hopita…

Bonne lecture,

Génération YANG SHENG

Ba Duan Jin: Les 8 pièces de brocart du général Yen Fei

Ba Duan Jin

Les « Ba Duan Jin » ou « 8 pièces de brocart » sont considérées comme une série très classique de Qi Gong en mouvement depuis que le général Yen Fei, dans la dynastie des Song, les a composées.

Ba Duan Jin: Les 8 pièces de brocart

Le Ba Duan Jin est issue d’une autre série appelée « mouvements pour renforcer les muscles et les tendons » créée par le moine bouddhiste Boddhidharma, celui à qui l’on doit le Zen.

Le but premier du général Yen était de renforcer le physique des soldats de l’armée chinoise en lutte contre le Japon.

Celui de Boddhidharma était de renforcer le physique des moines du mont Shao Lin, ramollis par les méditations et l’absence d’exercice.

A partir de Boddhidharma, le temple Shao Lin connut la réputation la plus haute dans le domaine du Kung Fu.

C’est dire que les « Ba Duan Jin », les « 8 pièces de brocart », ont une action sur le renforcement de la forme physique.

Pourtant, fait très étonnant, on ne force presque pas musculairement au cours de ces 8 figures, et elles sont à la portée de tous.

Les personnes qui feront l’expérience de pratiquer « les 8 pièces de brocart » 15 à 20 minutes par jour, verront leur corps changer.

Mais, grâce aux concentrations et aux visualisations, l’action des « 8 pièces de brocart » va s’exercer également sur l’énergie et la conscience.

L’énergie va être régénérée, stimulée, régularisée, épurée, purifiée, et conduite dans l’intimité la plus profonde du corps, au cerveau et à la moelle. Grâce à ce travail, l’énergie va influencer la conscience, relaxer l’esprit. l’aider à trouver sérénité, maîtrise et développement.

Les mouvements :

Insomnie

L’insomnieInsomnie peut revêtir des formes variable:

  1. La difficulté à s’endormir, souvent due à une dysharmonie entre le coeur et les reins. Les reins (eau) sont en insuffisance et le feu du coeur se trouve en excès, le Shen est alors en activité permanente, empêchant l’endormissement. Dans ce cas il faut fortifier les reins et calmer le feu du coeur.
  2. Le réveil dans la nuit, il y a trop de feu au foie. Ce feu monte dans la partie supérieure du corps. La personne se réveille entre 1h et 3h du matin, heure de la plénitude du méridien du poumon si ce feu monte dans les poumons. Il faudra alors calmer le feu du foie.
  3. Le sommeil reste superficiel, il s’agit d’un vide du coeur et de la rate. Le sommeil est léger (vide du coeur), la digestion est difficile (vide de la rate), la personne se réveille plusieurs fois dans la nuit et au moindre bruit. Dans ce cas il faudra fortifier le coeur et la rate.

Exercices conseillés:

  1. Difficulté à s’endormir.
  2. Le réveil dans la nuit:
    • Wu Ji, à pratiquer plusieurs fois dans la journée, pour calmer le coeur et le Shen.
    • Le soir avant de se coucher, masser 81 fois la plante du pied gauche et 81 fois la plante du pied droit, tout en calmant l’esprit.
    • Embrasser l’arbre et/ou Liang Yi suivi du son du foie. A faire neuf, douze ou dix-huit fois chaque matin. Cet exercice calme le feu du foie.
  3. Le sommeil reste superficiel :
    • Faire un repas léger le soir pour ne pas surcharger l’estomac.
    • Le soir avant de se coucher, masser 81 fois la plante du pied gauche et 81 fois la plante du pied droit, tout en calmant l’esprit.
    • « Le lotus rouge prend le Qi du soleil et nourrit le coeur ».
    • « Nourrir la rate avec le Qi de la terre ».
  4. Dans tous les cas pratiquer chaque matin les Ba Duan Jin dans leur intégralité.

Zhan Zhuang – Embrasser l’arbre – Posture de l’arbre – Qi Gong de l’arbre

arbreZHAN ZHUANG – (Le Qi Gong de l’arbre)

– Pieds parallèles et écartés de la largeur des hanches
– Jambes fléchies aux trois articulations: chevilles, genoux, hanches, et sensation d’ouverture, comme un ballon entre les jambes (l’intérieur des pieds ne touche pas le sol); les genoux sont à l’aplomb des orteils. Il est très important de sentir que cette flexion vient d’un relâchement, non d’un effort, et que c’est le poids du corps qui fait ployer les jambes.
– Tête suspendue et coccyx relâché, comme “assis” dans les talons (poids dans les talons) sans chercher à faire basculer le bassin: on laisse pendre la colonne.
– Epaules et hanches bien relâchées
– Position variable pour les bras suivant la posture, mais toujours un peu d’ouverture des coudes qui restent à l’extérieur des poignets et des épaules; ainsi les aisselles sont “aérées” et le Qi peut circuler dans les bras.
– Respiration naturelle, l’air entre et sort librement
• Il convient de garder la position au moins dix ou quinze minutes, afin que les tensions viennent à lâcher et que l’énergie commence à circuler dans tout le corps. Commencer en restant cinq minutes et augmenter petit à petit la durée de l’exercice.
• La mobilité dans l’immobilité: le but n’est pas de rentrer dans un immobilisme qui conduirait très vite à une rigidité (cela deviendrait la posture du poteau électrique en béton!); l’arbre n’est jamais complètement immobile, ne serait-ce que par le léger mouvement de ses feuilles… D’un autre côté on ne cherche pas non plus à bouger, on “laisse faire”; par une présence détendue et ouverte on va bientôt découvrir un mouvement intérieur incessant : mouvement respiratoire, jeu des tensions et relâchements, mouvements spontanés du corps qu’on ne cherche pas à retenir car témoignant d’une expression naturelle, de la libération de tensions accumulées à travers des mouvements musculaires ou organiques.
• Ne pas retenir les bâillements et éventuellement éructations
• Accueillir les tensions et les douleurs sans lutter contre ou même s’appliquer à les relâcher; simplement les observer avec bienveillance et les ressentir pleinement, elles ont besoin de s’exprimer et vont progressivement se transformer et se dissoudre…
Mais…
ne pas tomber dans le masochisme ou la révolte: quand la tension devient trop pénible
– dans les bras: laisser tomber les bras, puis reprendre la position
– dans les jambes: passer doucement le poids d’une jambe sur l’autre en gardant l’ouverture
– dans le cou: effectuer des mouvements lents avec la nuque.
Rester très attentif aux micro-mouvements dans tout le corps, aux sensations qui se déplacent au fur et à mesure des relâchements successifs. Revenir constamment au relâchement des membres inférieurs (en commençant par les pieds et les chevilles) qui donnent accès à la terre
pour l’évacuation des tensions de tout le corps.
A la fin de l’exercice effectuer quelques mouvements d’harmonisation, bien relâcher les membres en évacuant les tensions, se masser le visage et tout le corps, puis marcher un peu.

Avec exercice on fortifie sa propre énergie et on nourrit le foie et la vésicule biliaire. qui sont les gardiens de nos émotions. De ce fait en pratiquant régulièrement l’exercice (embrasser l’arbre) on renforce son système émotionnel et l’on appréhende ainsi les événements de la vie avec plus de sérénité et plus de circonspection. On se protège donc des agressions stressantes venant de l’extérieur qui attaquent le corps.

 (photo Dr. Yves Réquéna)

Bénéfices thérapeutiques

Maladies chroniques, constipation, problèmes digestifs divers, hyperlipidémie, hypertension, artériosclérose, céphalées, insomnie, neurasthénie, troubles psychiques, arthrite rhumatismale, maladies thyroïdiennes, tous troubles des systèmes circulatoire et respiratoire.

En termes de MTC : vivifie le sang, nourrit le sang (augmentation des globules rouges, globules blancs et de l’hémoglobine), calme l’esprit.

L’homme vieillit par les jambes : le secret de la longévité réside dans l’entraînement des jambes. Dans le Classique de la Médecine chinoise, le Neijing, il est dit : « Sans bouger, en gardant l’esprit, les muscles s’affinent »

Le Dragon saute dans la mare

dragonEn position assise en tailleur ou en lotus, ou encore debout dans la position du Wu Ji, calmer l’esprit et claquer 9 fois la langue (dragon) dans la bouche (la mare). En même temps claquer 9 fois les incisives les unes sur les autres. Ensuite, avaler la salive et la descendre au Dan Tian.
Cet exercice calme le Shen en harmonisant le coeur car la langue est liée au coeur. Il permet aussi de nourrir les organes, la salive est pleine de Qi, et en l’avalant on apporte ce Qi à tous les organes. Il fortifie également l’énergie vitale qui est liée aux reins. et comme les dents sont aussi liées aux reins. le fait de claquer les incisives renforce les reins donc le Qi vital.