Pneumonie du coronavirus (COVID 19) – interprétation selon l’énergétique chinoise – mes réponses Qi Gong

Dans cet article, je vous présente ma vision personnelle et actuelle (27/03/2020) du coronavirus (COVID-19) selon l’énergétique chinoise et qui n’engage que moi…

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) joue un rôle important dans la compréhension et le traitement de la pneumonie du au coronavirus (COVID-19).

Pendant ces dernières journées de confinement, j’ai eu le temps d’explorer des articles, des études et la littérature relative à la compréhension et le traitement de la pneumonie du coronavirus selon la MTC.

En MTC Wen Bing, désigne un terme (une théorie) générique pour les maladies aiguës épidémiques contagieuses, (ou maladie de la tiédeur).

[Je ne vais pas expliquer la théorie Wen Bing ici, vous trouverez pas mal d’explications via les moteurs de recherche]

Comment le coronavirus affecte-t-il le corps ?

Le coronavirus peut être latent entre 4 et 14 jours, mais il a même été signalé 24 jours d’incubation. Le coronavirus commence par infecter les voies respiratoires supérieures – la gorge. À ce stade, certaines personnes développeront de la fièvre, des maux de gorge et une toux sèche, d’autres ne présenteront aucun symptôme.

Plus tard, il pénètre dans les poumons, attaquant les pneumocytes de type 2 (grandes cellules alvéolaires). Cette invasion provoquera un événement en cascade d’un médiateur inflammatoire à l’intérieur des alvéoles. Le système immunitaire du corps réagit au virus en libérant de nombreuses cytokines (hormones du système immunitaire). Cette réponse immunitaire, peut conduire à une tempête de cytokines incontrôlée et endommagera également les cellules saines des alvéoles. La perméabilité capillaire pulmonaire augmente en raison de cette inflammation. Tout le plasma du sang commencera à fuir vers les espaces interstitiels et dans les alvéoles, provoquant un œdème. Cela peut endommager les alvéoles et le patient aura beaucoup plus de difficultés pour respirer, pour fournir de l’oxygène à tout le corps.

Le gonflement, l’inflammation et la mauvaise circulation de l’oxygène provoquent du pus et une pneumonie. Dans certains cas, le patient devra être mis sous respirateur. Les cas graves développeront un syndrome de détresse respiratoire aiguë: les poumons seront «noyés» par les liquides, aucune assistance respiratoire ne pourra être utile et le patient décède. Lorsque la maladie ne peut pas être contrôlée, l’état du patient s’aggrave, une septicémie (réaction inflammatoire généralisée de l’organisme) et des défaillances d’organes peuvent survenir en raison de l’hypoxie (manque d’oxygénation).

Quels types de dommages se produisent à l’intérieur des poumons en raison du COVID-19?

Le coronavirus crée des dommages physiques spécifiquement au niveau des membranes pulmonaires. Les autopsies ont montré des décharges très épaisses et collantes qui obstruent l’espace des petites alvéoles dans les poumons. C’est pourquoi la toux est sèche et le flegme est très difficile à expulser. De plus, les autopsies ont montré que les poumons perdaient leur élasticité spongieuse. Ils deviennent raides et rigides à la place. C’est pourquoi il est très difficile d’inspirer. La plupart des patients rapportent que l’inhalation est beaucoup plus difficile que l’expiration!

Quels sont les symptômes cliniques du coronavirus (SRAS-CoV-2)?

Les symptômes cliniques sont principalement de la fièvre, une toux sèche et de la fatigue. L’essoufflement et la difficulté à respirer apparaissent progressivement. Certaines personnes auront des douleurs articulaires, un manque de goût et d’odeur.

Les symptômes rares sont: crachats, maux de tête, diarrhée.

Les résultats de laboratoire clinique courants sont la leucopénie et la lymphopénie – les deux indiquent une diminution du nombre de globules blancs dans le sang et sont des caractéristiques majeures du COVID-19 qui symbolisent une infection virale. Une thrombocytopénie légère (diminution du nombre de plaquettes sanguines) est également courante. Dans les cas avancés on note également des dommages musculaires ou une défaillance d’organes multiples.

L’un des signes les plus fréquents sont des taches blanches dans les poumons qui sont clairement visibles sur les scanners. Ces plaques apparaissent dans différentes anomalies pulmonaires: infections / œdème / maladie pulmonaire interstitielle, etc. Elles représentent l’air, les fluides et l’inflammation des poumons. Dans le cas du coronavirus, cette opacité du verre dépoli (nodules pulmonaires) s’étend jusqu’au bord des deux poumons.

Vision de la médecine traditionnelle chinoise concernant le COVID-19 :

Du point de vue de la médecine chinoise, le coronavirus peut être considéré comme une maladie « Wen Bing ».

La physiopathologie du coronavirus (COVID-19) est une épidémie mal logée dans le Triple Réchauffeur au niveau Mo Yuan «membrane source» (membranes pulmonaires). Ce mal épidémique peut bloquer l’axe du Qi, supprimer le Yang, endommager la transformation et le transport du Qi et produire une pathologie humide toxique.

Examinons les caractéristiques de la maladie lié au COVID-19 :

En combinant les manifestations cliniques de l’enduit de la langue grasse, de la fatigue, du manque d’odorat et de goût et des inconforts au niveau des selles, nous pouvons voir que l’humidité joue un rôle majeur dans la pathologie. Puisque nous constatons également une leucopénie, une lymphopénie et parfois une thrombocytopénie légère, nous pouvons déduire que le Qi et le Sang sont épuisés.

À l’exception du facteur pathogène humide toxique, la maladie se manifeste par un état dégradé du métabolisme de l’eau.

Cela peut entraîner des dommages globaux par le biais du mécanisme triple réchauffeur qui transmet la maladie à d’autres organes ou fonctions. Le mal pathogène humide et toxique peut se cacher dans la «membrane source» de Mo Yuan qui est liée aux fascia du point de vue moderne.

Selon la théorie de Wen Bing, le Mo Yuan est lié au triple réchauffeur puisqu’il est en charge du métabolisme de l’eau et du flux de Qi. Dans le cas du COVID-19, le virus attaque le parenchyme (tissu) pulmonaire qui contient les alvéoles. La surface interne des alvéoles est bordée par l’épithélium, qui est recouvert d’un mince film liquide. Les parois septales alvéolaires sont composées de cellules interstitielles et de la matrice extra-cellulaire – toutes sont constituées de différents types de molécules de collagène. Nous pouvons les voir comme une «membrane source» de Mo Yuan – Triple Réchauffeur. C’est exactement là où le coronavirus se cache et attaque les poumons.

La progression de la maladie :

Wei Qi (l’énergie défensive ou protectrice) se déplace pour combattre les maladies et les empêcher de se propager. Cette bataille peut d’une part augmenter la température afin de résister au virus mais d’autre part peut également endommager les cellules de la membrane source de Mo Yuan (parenchyme pulmonaire). La présence de l’agent pathogène et la réaction du corps dans le «Mo Yuan» diminueront la circulation sanguine et augmenteront la tension musculaire. Le Qi et le Sang ne peuvent pas circuler librement. L’Eau ne peut pas être transférée facilement. Cela produit une accumulation de liquide et une toxicité à l’intérieur de l’espace interstitiel pulmonaire et à l’intérieur des alvéoles.

Il est important de noter que dans la plupart des cas, la toux est sèche. On pourrait penser que c’est une question de sécheresse et utiliser des remèdes humidifiants. C’est une erreur et c’est très délicat. Les alvéoles pulmonaires se noient par un flegme épais et collant très difficile à expectorer. L’organe pulmonaire lui-même perd son élasticité. Ça devient raide. C’est pourquoi la toux est sèche.

Note concernant les manifestations cliniques :

Certains patients mentionnent que le matin, ils se sentent mieux, mais après le coucher du soleil, leur toux, leur fatigue, leurs frissons et d’autres symptômes s’aggravent.

L’empereur jaune – Su Wen chapitre 3: [1]

« L’énergie Yang est en charge de la superficie du corps pendant la journée, elle commence à circuler au lever du soleil, fleurit à midi et décline entre midi et coucher du soleil avec les portes énergétiques (pores) commençant à se fermer. »

Il se peut que certains patients présentent une carence en Yang Qi qui aggrave leurs symptômes tels que la toux pendant la soirée. Chez ces patients, la toux peut être avec des crachats ou peu de crachats, la langue sera enflée, avec un enduit glissant blanc. Mais si la toux est sèche et que la langue est rouge sans enduit, il se peut que nous soyons aux stades avancés de la maladie qui ont blessé le Qi et le Yin des Poumons.

La pneumonie du coronavirus est une maladie de type Wen Bing:

    1. Déficiences/dégradations au niveau de Wei Qi:

      le stade initial léger se manifestant par de la fièvre, une toux sèche, une congestion nasale, un essoufflement, de la fatigue, des douleurs musculaires, des maux de tête.

    2. Déficiences/dégradations au niveau du Qi:

      l’étape suivante se manifeste par une forte fièvre, une inflammation des poumons, une pneumonie, un essoufflement, une toux sèche. L’œdème et l’inflammation sont des symptômes de flegme humide et le patient aura besoin d’une aide respiratoire. La proportion de chaleur par rapport au flegme humide peut varier selon les patients. Mais nous devons nous rappeler que la toxicité humide est toujours la principale pathologie. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l’oxygène est épuisé dans les organes, Zheng Qi (énergie correcte/saine) peut être endommagé. Léthargie, respiration difficile, teint foncé se produisent tous, car l’oxygène ne peut pas être transporté dans tout le corps. C’est une étape de transition, d’un stade de chaleur à un caractère plus froid et déficient de la maladie.

    3. Déficiences/dégradations et au niveau de Ying Qi et du Sang:

      (Ying Qi ou également appelé Zong Qi = énergie nourricière)

      le corps subit une importante tempête de cytokines qui entraîne un syndrome de détresse respiratoire aiguë et une défaillance d’organe. Les poumons sont bloqués par les fluides flegmatiques, l’inflammation est excessive et aucun organe du corps n’est correctement nourris par l’oxygène. Il s’agit d’un stade avancé de la maladie. Une stagnation du Sang peut apparaître en raison d’un manque de nutrition du Sang.

Le stade de récupération se manifeste par une insuffisance du Qi du Poumon et de la Rate. Certains patients présenteront un vide de Yin des Poumons en raison de la chaleur brûlante des fluides. Beaucoup de patients sortiront de l’hôpital mais auront toujours besoin d’une aide respiratoire pendant un certain temps.

Stratégie de traitement du COVID-19 par la MTC :

Dans ce cas, il ne suffit pas d’utiliser de phyto piquante et rafraîchissante pour évacuer la chaleur et réduire la température. Cela ne résoudra pas le problème de l’humidité et de l’humidité toxique à l’intérieur des poumons. La technique doit inclure la résorption de rétention d’eau, la dissolution de l’accumulation pour expulser l’agent pathogène.

Afin de transformer la toxicité et l’accumulation d’humidité, il est nécessaire de travailler sur les passages d’eau du triple réchauffeur, notamment:

    1. Diffuser le poumon

    2. Transformer l’humidité dans la rate et le gros intestin

    3. Éliminer l’humidité (l’eau) par les reins

Cela aidera à réguler le triple réchauffeur et ses fonctions dans les «trois foyers». Cette stratégie de traitement est issue de la théorie de Wen Bing.

Transformer l’humidité, résoudre les toxines et éliminer le mal sont également des stratégies importantes et dépendent de la manifestation de la maladie. Dans certains cas, le flegme humide peut être transformé en chaleur.

Note clinique :

Nous devons prêter attention à la médication utilisée car certaines peuvent endommager le Zheng Qi et le Yang Qi. De cette façon, le corps sera déficient et ne pourra pas se guérir. De plus, il ne faut pas oublier que les patients atteints de coronavirus prennent déjà des antibiotiques pour traiter leur inflammation pulmonaire / pneumonie. Ces médicaments sont considérés comme de nature froide, il n’est donc pas nécessaire d’ajouter sources rafraîchissantes.

Résumé :

  • Il est important de noter que ce virus se manifeste par une maladie épidémique de type Wen Bing.

  • Le principal pathogène du coronavirus est la toxicité humide se logeant dans le Mo Yuan (membrane source) – le parenchyme pulmonaire qui contient le tissu conjonctif.

  • Le virus pénètre dans l’organisme par la bouche et le nez attaquant le poumon.

  • Une pneumonie sévère peut se développer ressemblant à une atteinte au niveau du Qi selon la théorie de Wen Bing.

  • La stratégie de traitement devrait se concentrer sur la transformation de l’humidité, l’élimination de la toxicité thermique, le renforcement de Zheng Qi, mais aussi sur l’harmonisation des fonctions du Triple Réchauffeur en travaillant sur:

    • Le réchauffeur supérieur: diffuser le Qi du Poumon

    • Le réchauffeur moyen: transformation et transport du Qi et des liquides organiques → Rate-Estomac-Gros Intestin

    • Le réchauffeur inférieur: évacuer l’humidité (l’eau) via les Reins

(A lire également, l’article: « Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques » – https://www.generationqigong.com/qi-gong-immunite_6662)

Mes réponses Qi Gong :

Un mouvement très important que je rajouterai à toute pratique quotidienne au vue de l’analyse de cet article c’est :

« Soutenir le ciel avec les mains régularise les 3 Foyers » le premier mouvement des 8 pièces de Brocart.

J’ai demandé l’autorisation du Dr. Réquéna pour partager avec vous la vidéo de ce mouvement tiré de son livre avec DVD « A la découverte du Qi Gong » aux Éditions Guy Trédaniel. (http://www.editions-tredaniel.com/la-decouverte-du-qi-gong-dvd-p-3584.html)

« Doubles mains soutiennent le ciel pour réguler le San Jiao (Triple réchauffeur), San Jiao fait passer l’énergie librement et harmonieusement, la maladie disparaît. Tourner les mains face au ciel et lever les bras. Redresser le torse, la taille et balancer vers les deux côtés. Se tenir bien droit et stable. Pratiquer longtemps et le corps deviendra fort. »

Cette exercice concerne plus particulièrement le San Jiao ou Triple Réchauffeur :

    • la respiration, au-dessus du diaphragme (1er réchauffeur)
    • la digestion, entre le diaphragme et le nombril (2 e réchauffeur)
    • et l’élimination, entre le nombril et le pubis (3 e réchauffeur)

L’étirement de tout le corps en ligne droite lorsqu’on monte sur les pointes. Lorsqu’on redescend, la relaxation des muscles du dos et des épaules active la circulation de l’énergie, régularisant les 3 foyers.

La répétition de ces mouvements régule la circulation du Qi dans le San Jiao, les organes sont détendus et leur Qi peut alors circuler librement. Quand le Qi de ce méridien est harmonieux, les maladies disparaissent.

En levant les talons, cela aide à générer un Yi (intention mentale) poussant vers le haut qui, à son tour, aidera le San Jiao à faire monter et descendre son propre Qi. « Redresser la taille » dans le poème met l’accent sur le fait qu’il faut garder la région lombaire alignée et droite. En même temps, ce mouvement étire la cage thoracique, libère les Poumons et combat la fatigue.

Cet exercice redresse la colonne vertébrale, s’oppose à la cyphose et aux raideurs des dorsales, assouplit les épaules qui ont tendance à s’en raidir avec l’âge.

Il répartit harmonieusement l’énergie dans tout le corps, de bas en haut, de haut en bas. En s’élevant sur les pieds, on active les 6 méridiens des pieds. Cela régularise la circulation du Qi du bas vers le haut.

On doit penser à cette action énergétique subtile pendant l’exercice.

Pratiquez cet exercice 24 fois, 36 fois, 48 fois,…

Autres recommandations :

    • Évitez de boire froid et de manger trop d’aliments de nature froide ou crus
    • Buvez régulièrement des petites quantités de boissons chaudes (i.e. Décoction de gingembre → https://www.generationqigong.com/decoction-pour-evacuer-les-toxines-des-poumons_20661) ( plus vous ingurgitez des boissons/aliments proche de la température du corps et moins le corps dépensera d’énergie/Qi pour les réchauffer. Cette énergie non-dépensée pourra être utilisée pour renforcer Wei Qi – l’énergie défensive )
    • Complétez votre alimentation par de la vitamine D3/K2 et de la vitamine C
    • Évitez les situations stressantes ou qui pourraient vous inquiéter ou vous faire peur. Le stress et la peur font s’effondrer l’énergie des reins, l’inquiétude bloque l’énergie de la rate…
    • Il faut accepter cette situation de façon calme et sereine
    • Dormez 6-7 heures en veillant à le faire pendant les heures les plus Yin (22h30 à 3h30)
    • Aérez régulièrement les pièces de votre maison
    • Respectez les recommandations de santé publique

.

Lian, lian, lian … (pratiquez, pratiquez, pratiquez,…)

 


IEQG (Institut Européen de Qi Gong), le centre de formation professionnelle de Qi Gong qui depuis près de 30 ans, forme des professionnels à l’enseignement du Qi Gong ainsi qu’à la pratique de l’acupuncture et du massage énergétique chinois. Sous l’impulsion d’Yves Réquéna et de son équipe de formateurs, vous apprendrez la maîtrise des arts ancestraux de la médecine traditionnelle chinoise. A travers les différents cursus et stages proposés, initiez vous aux arts et à la pratique de ces techniques.

Informations: www.ieqg.cominfo@ieqg.com


Vous habitez Luxembourg ou la grande région et vous avez l’intention de vous mettre au Qi Gong prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Décoction pour évacuer les toxines des poumons

Chers amis,

comme demandé, voici la recette dont je vous parlais en cours ces dernières semaines … un remède en vogue en Chine qui est une décoction composée de gingembre, d’amandes, de cannelle et de peaux d’orange, qui a pour but d’évacuer les toxines des poumons.

Ingrédients:

    • gingembre bio
    • bâtonnets de cannelle bio
    • écorces d’orange bio séchées
    • amandes  bio
    • eau

Préparation:

    • Éplucher le gingembre l’équivalent de la taille d’un pouce. Puis couper en fines lamelles.
    • Couper les écorces d’oranges en fines lamelles également.
    • Verser 1L d’eau froide dans une casserole. Ajouter tous les ingrédients: gingembre en fines lamelles, écorces d’orange, 2 bâtonnets de cannelle et 5-6 amandes.
    • Porter à ébullition, puis laisser frémir pendant 5-6 minutes.
    • Filtrer et verser dans un thermos. (la cannelle peut être utilisée 2-3 fois)
    • Boire une petite tasse toutes les heures

Bienfaits: 

    • Évacue les toxines des poumons
    • Lutte efficacement contre les coups de froid
    • Arrête la toux et transforme les mucosités
    • Recommandé contre le rhume et la grippe saisonnière aux premiers stades
    • Maintient la circulation normale du sang
    • Anti-émétique, idéal pour les nausées diverses et vomissements
    • Améliore la digestion
    • Soulage les douleurs chroniques
    • Combat les problèmes respiratoires par son action expectorante en cas de mucosités
    • Tonifie le Yang
    • Renforce l’immunité
    • Antioxydant
    • Anticancéreux
    • Anti-inflammatoire
    • Fluidifiant
    • Anti-cholestérol
    • Antiulcéreux
    • Réduit les risques d’intoxications alimentaires
    • Stimule le péristaltisme intestinal et la production de bile

Contre-indications: 

Le gingembre étant réchauffant, il est contre indiqué pour les personnes ayant chaleur dans l’estomac, chaleur dans le poumon, en vide de Yin. En résumé, cela veut dire qu’il est contre indiqué pour les personnes présentant des signes de chaleur :

    • inflammation cutanée
    • teint ou pommettes rouges
    • bouffées de chaleur
    • transpiration fréquente
    • transpiration nocturne
    • yeux rouges
    • urines foncées et peu abondantes
    • selles sèches
    • hémorroïdes
    • furoncles
    • hépatite

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

La pratique des Qi Gong prescrit dans la lutte contre COVID-19 en Chine

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) joue un rôle actif dans la lutte contre le coronavirus COVID-19 en Chine. Selon les chiffres officiels, des remèdes et des méthodes de MTC ont été utilisés dans les traitements médicaux pour plus de 60 000 patients, ce qui représente environ 85,2% de toutes les infections. Ces prescriptions incluent la pratique d’exercices traditionnels (les Qi Gong) qui favorisent la santé selon la théorie de la MTC.

(lire aussi: Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques)

Récemment, circulaient sur les réseaux sociaux des photos et des vidéos de médecins enseignant des méthodes de Qi Gong à des patients dans les hôpitaux de Wuhan. Selon les experts, les médecins peuvent utiliser ces exercices pour aider les patients à récupérer plus rapidement et en même temps à réduire les inquiétudes des malades.

Le Qi Gong joue également un rôle important dans la lutte contre le COVID-19 dans d’autres villes contaminées en Chine. Un bon exemple est le Ba Duan Jin, l’une des formes les plus courantes de Qi Gong. En français, cela signifie littéralement « huit pièces de brocart ». Ba Duan Jin a ses origines dans la dynastie des Song du Nord et se compose de huit mouvements corporels qui doivent être effectués de manière répétée et continue. Les ancêtres ont décrit des mouvements étirés, gracieux et continus comme de splendides pièces de brocart non coupées. Avec ses mouvements lents et de faible intensité musculaire, le Ba Duan Jin est considéré comme une forme de Qi Gong de santé adaptée à tous les groupes d’âge.

Dans les hôpitaux de Wuhan, le Ba Duan Jin est devenu populaire non seulement parmi les patients, mais également parmi les professionnels de la santé. Selon Niu Xiangpeng, membre de la deuxième équipe médicale de l’hôpital de réadaptation de Pékin de l’université de médecine de la capitale, la plupart des professionnels de la santé sont épuisés en raison d’une charge de travail intense, d’un stress mental élevé et d’un surmenage après le travail. Avec les exercices de Ba Duan Jin, l’énergie vitale, également appelée Qi, peut être amenée à couler, la congestion dans les canaux énergétiques (les méridiens) et dans le sang peut être éliminée et les muscles peuvent être détendus. La restauration des fonctions pulmonaires et cardiaques du patient est également au rendez-vous, a ajouté Niu.

Officiellement, plus de 3 100 professionnels de la santé de plus de 630 hôpitaux de MTC à travers le pays sont impliqués dans la lutte contre le COVID-19 dans la province du Hubei, en faisant pratiquer le Qi Gong.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques

En ces temps où le covid-19 (coronavirus) fait la une de tous les média, il peut être utile d’expliquer certains effets du Qi Gong sur la santé, et en particulier sur l’immunité.
En énergétique chinoise, la maladie ne se déclare que si l’organisme est affaibli et on ne parle pas de système immunitaire. On va parler de Wei Qi ( l’énergie défensive ou protectrice). Ce qui revient à peu près au même en fait. Le système immunitaire ce sont des réactions biologiques et biochimiques de notre corps pour nous défendre contre d’éventuels agresseurs extérieurs. L’énergie défensive, c’est tout à fait ça ! L’énergie défensive va se diffuser à la surface de notre corps pour nous défendre contre tout ce qui vient de l’extérieur, contre ce qu’on appelle : les énergies perverses externes. La médecine traditionnelle chinoise (MTC), considère les agents infectieux comme des énergies pathogènes externes appelées les « Xie Qi » au même titre que les 6 énergies climatiques, saisonnières, «cosmiques » comme le vent, le froid, la chaleur, l’humidité, la sécheresse et la canicule. Ces Xie Qi, les agresseurs,  peuvent être aussi bien des virus, des bactéries, des parasites, que la pollution atmosphérique ou les toxines environnementales.
Pour faire simple et ne pas embrouiller les néophytes, contentons-nous de préciser que cette énergie défensive est élaborée sous le contrôle des Reins en lien avec les Poumons.
Or, la MTC met en lien les émotions avec les différents organes (en tant que fonctions énergétiques et non pas seulement en tant qu’organes physiques). En l’occurrence, l’émotion associée aux Reins est la peur. De ce fait, crier au loup peut avoir pour effet de créer un sentiment d’insécurité, une forme de peur qui va atteindre les Reins, et entraîner une moindre qualité et quantité de l’énergie défensive, et donc faire baisser les capacités immunitaires.
L’automne et l’hiver sont des périodes au cours desquelles les agressions externes sont importantes sous forme de vent et de froid. Ces agressions vont miner l’énergie des Reins et des Poumons et provoquer rhumes, toux, grippe, bronchite et autres joyeusetés du même genre.
Alors, que faire pour se prémunir de ces désagréments et renforcer ses défenses immunitaires ?

Le Qi Gong propose plusieurs axes de réponse

De nombreuses études in vitro et in vivo ont examiné l’effet du Qi Gong sur différents paramètres de l’immunité. Plusieurs ont indiqué que la pratique régulière du Qi Gong pouvaient avoir un effet mesurable sur la production de diverses cellules immunitaires, comme les monocytes, les lymphocytes, les cellules tueuses naturelles (cellules NK – natural killers), les neutrophiles, etc.

Diminuer le stress

Si un stress modéré et de durée restreinte peut activer les Reins et le niveau énergétique global du corps, un stress intense, ou un stress modéré mais prolongé, va au contraire affaiblir les Reins.

Le Qi Gong, par son effet apaisant sur les tensions physiques et mentales, favorise une meilleure utilisation de son énergie. Tous les exercices impliquent de ramener son attention sur le corps, et ainsi d’apaiser le mental.

Exercices respiratoires, méditation assise et auto-massages sont particulièrement précieux de ce point de vue. Ils évitent l’emballement des pensées et des émotions qui fait perdre le sens des réalités.

De ce point de vue, tous les exercices d’enracinement vont aussi être très utiles : ils améliorent la capacité à garder son calme et à rester centré, même lorsque tout s’agite autour de soi. Et on sait aussi que le lien à la Terre est très important pour maintenir la fréquence énergétique du corps à un niveau optimal et favoriser le « rechargement des batteries ».

Renforcer l’énergie des Reins, mais aussi de la Rate des Poumons… 

Vue l’importance accordée à l’énergie des Reins en MTC, le Qi Gong comporte de très nombreux exercices pour la stimuler. C’est même l’objectif principal de certains Qi Gong, comme certains exercices proposés dans nos cours ou stages, comme par exemple les Qi Gong qui stimulent fortement le niveau énergétique global – comme Zhan Zhuang Gong (« l’arbre »), Qi Gong des 12 méridiens, l’Oie Sauvage, la Tonification Générale (les Dao Yin en général comme celui des Poumons ou des Reins…), les Ba Duan Jin, le Zhi Neng Qi Gong, le Wudang Yang Sheng Gong, le Nei Yang Gong, le Qi Gong des 6 sons, le Guolin Qi Gong, le Shibashi, …

Activer la circulation dans les méridiens et stimuler les points énergétiques « stratégiques »

De manière à renforcer les capacités de réponse du corps face aux agressions du mauvais temps et des agents pathogènes, de nombreux points énergétiques peuvent être activés par pressions, frottements, et percussions, ce que l’on regroupe sous le terme générique d’auto-massages. Certains de ces points sont ainsi très réputés pour leur efficacité à enrayer un début de toux, de rhume ou de fatigue.

Il existe aussi un exercice constitué de séries de percussions sur différents segments du corps et appelé « chasser le vent », qui a pour fonction de mobiliser l’énergie défensive.

En conclusion, comme c’est généralement le cas en MTC, le Qi Gong propose différents axes de prévention de la maladie en renforçant les capacités de défense immunitaire par des moyens simples et complètement naturels. Ce serait dommage de s’en passer !

Car, si la pratique du Qi Gong est efficace pour améliorer sa santé, elle est aussi très agréable.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Les dangers du printemps

Les dangers du printemps (article de Jean Pelissier) –  » l’Eau des Reins, nourrit le Bois du Foie et calme le Feu du Cœur « 

Dans le Nei Jing, bible de la médecine chinoise qui remonte à plus de 2500 ans, nous trouvons la phrase suivante « l’Eau des Reins, nourrit le Bois du Foie et calme le Feu du Cœur ». Cette simple phrase, qui au demeurant peut paraître hermétique, pourrait être la source de centaines de pages de développement.

L’Eau des Reins nourrit le Bois du Foie

médecine chinoiseNous allons, ici, nous intéresser à la première partie : « L’Eau des Reins nourrit le Bois du Foie ».
Chaque élément de la nature est à mettre en relation avec l’énergie d’un organe spécifique. Entre autres, on met en relation le Bois avec le Foie, et l’Eau avec l’énergie des Reins. Quand, dans la nature les racines d’un arbre ne rencontrent pas assez d’eau, le bois s’assèche et s’enflamme facilement.
médecine chinoiseDans notre organisme, nous disons que les Reins sont la Mère du Foie. Et lorsque l’Eau des reins, la mère, ne nourrit plus son fils, le Bois du Foie, son Yang n’est plus contenu. Il s’élève et se transforme en « vent interne ».
D’autre part, nous savons que les Reins sont un endroit stratégique quant au fonctionnement du corps humain. C’est là où nous trouvons, entre autres, la petite flamme qui plonge dans l’huile ancestrale que nous recevons à la naissance et qui, telle la veilleuse d’une chaudière, sert de starter au fonctionnement de tous les autres organes.
J’ai comparé dans mes livres cette énergie ancestrale à une lampe à huile. À nous de savoir l’utiliser à bon escient. Cette huile, dont la quantité ne peut être reconstituée, peut être dilapidée excessivement vite par une mauvaise gestion de notre vie. N’oublions pas que théoriquement, elle nous permet de vivre 120 ans.
C’est dans cette zone de l’énergie des reins aussi que l’on retrouve la « batterie » de l’organisme que sont les défenses immunitaires (nous préférons parler de capacité d’auto-guérison de l’organisme qui est moins restrictif) et l’immense capacité d’adaptation de l’organisme.
Pour en finir avec ces rappels, nous savons que chaque émotion est à mettre en relation avec l’énergie d’un organe spécifique. La peur est mise en relation avec l’énergie des Reins et la colère, qu’elle soit extériorisée ou intériorisée est mise en relation avec l’énergie du Foie.
Théoriquement, l’émotion tonifie, régule l’organe cible auquel elle appartient. Par contre, quand elle devient excessive, elle détériore ce même organe cible.

Les organes sont en relation avec une saison particulière

Enfin, pour être complet, chaque organe est à mettre en relation avec une saison particulière. L’hiver est mis en relation avec l’énergie des Reins et le Printemps avec le Foie. Cela veut dire qu’une saison va avoir un impact sur la circulation énergétique dans le corps. On dit qu’en hiver l’énergie se cache en profondeur dans l’organisme.
Dans la Nature, l’eau se cache sous terre, la sève descend des arbres pour aller s’enfouir dans les racines. Les feuilles tombent. Inversement, au printemps l’énergie remonte, la sève vient nourrir le Bois et les feuilles réapparaissent.
Tout ceci a évidemment un impact sur notre mode de vie. En hiver, on devrait rester calme et gérer au mieux cette énergie vitale cachée en profondeur. Mais si nous sommes déjà en manque d’énergie, cette descente physiologique d’énergie hivernale risque de déconnecter l’organisme. C’est à l’entrée de l’hiver que nous avons un pic de mortalité. C’est à l’entrée de l’hiver qu’un arbre va mourir.
Au printemps, nous aurons deux cas de figure. Si la mère du Foie (donc les Reins) est trop faible, elle ne donne pas l’impulsion nécessaire au Foie pour se réactiver. C’est là où l’on trouve le deuxième pic de mortalité chez l’être humain. La sève n’a pas la force de remonter dans l’arbre et l’arbre meurt.
Mais dans l’autre cas, si le Foie est déjà excessivement « tendu », par exemple par des blocages, des stagnations liées à des colères intériorisées, cette montée physiologique du Yang du printemps risque de créer un phénomène de cocotte-minute, de surpression.
Le Yang monte en excès et met le haut du corps en surchauffe. C’est au printemps que l’on a un pic d’A.V.C. C’est au printemps qu’apparaissent des hypertensions artérielles dites « essentielles », c’est-à-dire sans explication réelle. (Il n’existe pas de maladies essentielles en médecine chinoise. On trouvera toujours un lien de causalité permettant de l’expliquer).

Le nucléaire et l’humain…

À partir de ces données de base de la médecine chinoise, essayons de comprendre…
Au travers des événements dramatiques actuels, tout le monde sait maintenant comme fonctionne une centrale atomique.
La base du réacteur, son noyau, le Yin de la centrale est représentée par cette fameuse piscine (l’Eau) dans laquelle nous trouvons les « barres radioactives », le Yuan Qi , « l’énergie originelle », la « petite flamme » qui fait fonctionner toute la centrale.
Si l’Eau vient à diminuer, la flamme devient excessive, Le Yang, ici la vapeur, monte vers le haut de manière exagérée. Elle peut mettre en pression toute l’enceinte qui risque d’exploser (l’accident vasculaire cérébral).
Mais autre observation, plus le Yang augmente, plus le Yin diminue, plus la chaleur augmente, plus l’eau diminue et un phénomène aigu d’autodestruction peut apparaître. Ici la fusion des barres. Peut s’ensuivre une explosion ou plus hypothétique, le « syndrome chinois ». Vous savez, c’est l’hypothèse selon laquelle les éléments combustibles en fusion du cœur percent les barrières qui le confinent et s’enfoncent dans la terre…
Bref, nous pouvons effectivement superposer tous ces liens de causalité au fonctionnement de notre organisme. Nous pouvons comprendre ainsi de multiples pathologies qui peuvent apparaître, en particulier aux changements de saisons.
N’oublions pas que les deux saisons les plus dangereuses quant à notre santé sont l’entrée en hiver et la montée du printemps.

Le Foie et nos relations avec les autres…médecine chinoise

D’autre part nous savons que tout seul sur cette terre, nous ne sommes rien, et nous avons besoin de vivre et nous vivons non seulement en symbiose avec notre environnement, mais surtout en groupe : couple, famille, village, ville, pays, sociétés, etc. Et tout ce qui se passe chez l’être humain en tant qu’individualité peut se transposer au groupe.
médecine chinoiseColères intériorisées, frustrations excessives (régimes dictatoriaux) finissent par mettre en pression la cocotte-minute. Peur chronique, peur médiatique, peur auto entretenue, perte de repère, peur de la mort et autres : l’énergie des Reins est fortement mise à mal et ne contrôle plus du tout le Bois du Foie et c’est l’explosion.
Presque toutes les révolutions les guerres, les révoltes commencent au Printemps. La montée d’énergie de cette saison se rajoute à celle déjà excessivement présente et tout explose.
médecine chinoiseAu printemps on se marie (montée naturelle du Yang du Foie, harmonie, construction… ). Mais c’est aussi en cette période que le maximum de couples se sépare.
médecine chinoiseAccumulation de peur, de frustration, d’épreuves, de tensions, perte de contrôle de l’énergie des Reins et tout bascule.
médecine chinoiseN’oublions qu’un des rôles essentiels de l’énergie des Reins est d’auto équilibrer, de réguler tous les autres organes. Et quand cette capacité d’auto-guérison, d’auto-contrôle est perdue, le corps va dans le sens de son autodestruction.
médecine chinoiseLe Foie n’est plus contrôlé et les tics et les T.O.C. « troubles obsessionnels compulsifs » prennent le devant de la scène. Et surtout, l’eau des reins ne contrôle plus le feu du cœur.
médecine chinoiseLe feu du cœur se caractérise alors par un « feu passionnel » (coup de foudre) qui déséquilibre alors le couple. Par essence, ce feu est amené à disparaître, mais le couple lui est détruit…
médecine chinoise
Vous voyez où peut nous amener l’étude de cette simple phrase : « l’eau des reins… » Je vous souhaite malgré tout un excellent printemps.
médecine chinoise
Source: Jean Pélissier

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong…. billetterie enligne

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Troubles oculaires ? Essayez les Qi Gong pour les yeux

En médecine chinoise, les yeux occupent une place particulière, directement reliés à l’énergie du foie. Ils sont considérés comme le miroir de l’âme et de l’intelligence.Ils sont donc précieux et méritent toute notre attention. Le Qi Gong favorise la circulation d’énergie vers les yeux pour soulager la fatigue et même améliorer la vue en cas de problèmes de myopie par exemple.

Si les troubles oculaires peuvent avoir des origines diverses, la médecine chinoise explique qu’une mauvaise gestion des émotions peut aussi être à l’origine de différents problèmes. Certaines formes de myopie ont une origine héréditaire ou sont causées par une vision fixe de près pendant de longs moments, par exemple lors de travail sur un ordinateur.

Toujours selon la médecine chinoise, la myopie peut également avoir pour origine des émotions non digérées comme la tristesse ou une colère inconsciente.
Mais il n’y a pas que la myopie en cause, la presbytie, l’astigmatisme et la sécheresse oculaire ont leur cause qu’il s’agit de trouver.Comme pour les autres organes, les yeux font partie d’un tout qui englobe l’être humain.
Le Qi Gong fait intervenir de nombreux points d’acupuncture par des exercices de mobilité des yeux, d’acupression et d’auto-massages.
La pratique quotidienne de ces exercices aurait des conséquences directes sur notre vue.

Troubles oculaires : Pratiquer chaque jour ces exercices faciles

1. Frottez vos mains pour activer l’énergie.

2. Avec vos doigts pressez 8 fois. (Pressez à l’inspire et relâchez à l’expire.)

    • le point 1V (vessie) angle interne supérieur de l’œil.. 
    • le point 2V (vessie) 
    • le point Yu Yao centre du sourcil sous le bord supérieur de l’orbite.
    • le point 1VB (vésicule biliaire) extérieur de l’angle externe de l’œil.
    • le point 1E (estomac) sur le bord orbite inférieur.

3. Ouvrir les yeux et regardez au loin puis activez les yeux en regardant en haut, en bas, puis à droite et à gauche une vingtaine de fois chaque.

Exercices des yeux

Et enfin tournez les globes oculaires dix fois dans chaque sens.

4. Pour améliorer l’acuité visuelle.

Fixez votre index devant vous, faite une mise au point ( comme un appareil photo ) et ensuite fixez un objet se trouvant le plus loin possible devant vous et faite une mise au point. Répétez ce cycle 30 ou 60 fois fois en essayant d’aller chaque fois de plus en plus vite ( mais attention il faut fixer les choses le plus nettement possible ).

5. Massage.

Avec le coussin des paumes ( base de la main côté auriculaire ) massez les globes oculaires paupières closent lentement et sans appuyer, une dizaine de fois.

Attention ! décollez vos paumes très doucement à la fin de cet exercice

6. Reposer les yeux:
Le palming est un geste facile qui permet de reposer les yeux en quelques instants. Inspirez profondément et frottez énergiquement les paumes des mains l’une contre l’autre jusqu’à ressentir la chaleur au creux. Posez ensuite les paumes en creux sur vos yeux et envoyez mentalement l’énergie dans les yeux grands ouverts tout en respirant lentement et profondément.

Palming des yeux

Liens :

« Les yeux sont le miroir de l’âme »

Parmi les 7 orifices de la tête, seuls les yeux peuvent répondre aux trois critères de diagnostic, pronostic et thérapeutique. Selon Neijing, l’œil est le lieu de réunion de jing (la quintessence) des 5 organes et des 6 entrailles. Les yeux ont des connexions nerveuses avec les différents viscères et des relations énergétiques avec le psychisme. L’inspection, l’observation de l’œil constitue à elle seule, un geste crucial, non seulement pour le diagnostic mais encore le pronostic permettant ainsi une thérapeutique adéquate. En association avec les points somatiques, les points dits curieux parsemés autour de l’œil, permettent de traiter de nombreuses affections et maladies et donnent souvent de bons résultats. Quant au mental, le reflet fidèle de santé, d’émotion et de conscience, il se manifeste à travers le regard expressif que beaucoup de poètes le chantaient comme un ‘’miroir de l’âme’’.

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), lorsqu’on parle des orifices, on en compte neuf. Pour plus de précisions on définit ces orifices par le “qiao” (竅, les ouvertures du corps). Ils assument, chacun une fonction cruciale, assurent une mission bien pointue, jouent un rôle spécifique et déterminant.

Figure 1. Circulation énergétique au niveau de l’œil.Ce sont réellement des fenêtres vitales de communication entre deux mondes, celui de l’intérieur du corps et le monde extérieur, l’environnement. Cet échange énergétique s’effectue de façon harmonieuse, perpétuelle et sans encombre, faute de quoi certains troubles peuvent se manifester.

Figure 1 bis. Cartographie de l’œil.

Parmi ces orifices, l’œil présente un atout majeur voire incomparable. En effet, seuls les yeux peuvent répondre au triple critère de diagnostic, pronostic et thérapeutique,
voire poétique. Ils présentent d’une part, des connexions avec les différents organes et d’autre part, des liens étroits avec des expressions émotionnelles, psychiques dont le Mental. C’est au niveau de l’œil que se tire la sonnette d’alarme ; c’est une véritable sentinelle. De nombreuses pathologies ayant des répercussions directes sur les yeux, nécessitent dans la plupart des cas une étape d’examen ophtalmologique préliminaire (fond d’œil en cas d’hypertension artérielle ou de diabète, etc.).
La cartographie énergétique de l’œil nous aide à analyser ces indices révélateurs afin d’établir un diagnostic.
Les figures (1 et 1bis), conçues par notre regretté Maître Nguyen Van Nghi, vont nous permettre de mieux appréhender la physiopathologie au niveau du système oculaire.

Troubles oculaires : Physiopathologie
­

  • Tous les méridiens principaux et secondaires se réunissent, se croisent, se relayent au niveau de l’œil.
  • Lieu de réunion de concentration de jingshen des 5 organes et des 6 entrailles selon Neijing.
  • Carrefour de réunion et de concentration de toutes les énergies rong, wei, jing, et ancestrale au niveau des angles internes et externes (commissures ou canthus) avant qu’elles ne pénètrent dans le cerveau.
  • Chaque zone de l’œil est commandée par une énergie de l’organe correspondant. Selon Neijing, l’œil est le lieu de manifestation de jingshen, l’énergie mentale des cinq organes et des six entrailles. D’après Lingshu : Le jing osseux forme la pupille. Le jing tendineux, l’iris. Le jing sanguin, les capillaires sanguins. Le jing énergétique, la sclérotique. Le jing dermique, les paupières. Les cinq jing forment le système oculaire unique, si bien qu’un trouble même minime, suffit pour rompre l’unité et l’harmonie du fonctionnement, concrètement la qualité de la vue sera compromise.

Troubles oculaires : Diagnostic

L’inspection de l’œil, constitue un geste non seulement crucial d’après Neijing, mais elle donne aussi un pronostic à moyen terme et un choix thérapeutique adéquat. On peut recueillir de riches renseignements au cours d’un examen de l’œil, tels que le fonctionnement et l’activité énergétique des organes et la perturbation psychoaffective interne. Une étude analytique, minutieuse sur l’expression du regard du patient nous amène souvent à une approche du diagnostic global. Ainsi les yeux apparaissent comme le reflet fidèle de la santé d’une part et l’état émotionnel, le psychisme et la conscience d’autre part. La figure 2 montre que les vaisseaux sanguins sont en état de plénitude sous forme d’hémorragie sous conjonctivale. Les figures 3 à 4 montrent des exemples de pathologies pouvant être diagnostiquées par l’examen des yeux. La figure 5 objective les signes caractéristiques de dian 癲 folie de type yin, selon Lingshu, regard fixé vers le haut, yeux rouges, tristesse palpable, se plaignant de la tête lourde et de céphalées.

Fig2-5

Troubles oculaires : Pronostic

Quelques exemples : l’apparition des vaisseaux traversant la pupille, citée dans les maladies hanre 寒熱 [1] est un signe de gravité imminente Il s’agit là d’un phénomène d’émanation d’une énergie toxique dans la zone yin (sang) en contaminant les vaisseaux oculaires. En outre, selon Bian Que et Huato (150-219 avant Christ) : le faciès jaune et la conjonctive jaune verdâtre comme de l’herbe, sont d’un pronostic sombre ; ou si la conjonctive est rouge comme la couleur du sang rosâtre (signe de septicémie), le pronostic est réservé ; ou si elle est blanche, comme de l’os desséché, le pronostic est fatal, etc..

Troubles oculaires : Applications thérapeutiques

Les indications de l’acupuncture pour les troubles oculaires sont assez nombreuses, de la conjonctivite à la névrite optique en passant par la sécheresse oculaire, la cataracte, le glaucome etc. [2]. L’efficacité évidente et la fiabilité de l’acupuncture ont acquis de nos jours une place thérapeutique honorable à côté de celle de la médecine moderne (figure 4 à 10).

fig6-10

Conclusion

L’œil présente un atout majeur et indéniable avec un triple intérêt diagnostic, pronostic et thérapeutique et dont l’inspection selon Neijing [4] constitue à elle seule l’une des étapes cruciales. On note d’autre part dans EPP (l’évaluation des pratiques professionnelles), que le médecin capable de faire un diagnostic uniquement par l’inspection, est déjà un médecin de génie [5]. Les yeux constituent pour nous, un outil incontournable, irremplaçable, voire incomparable, en quelque sorte “one man show’’ avec son triple intérêt fabuleux et inégalé. Ils nous livrent leurs secrets profonds sur le fonctionnement et l’activité interne de tout un système d’organisation mystérieuse. Ils reflètent l’image fidèle de santé, de l’état de conscience du mental, du psychisme bref le reflet de l’âme. On a pu lire encore dans le Lingshu chapitre 80 que les yeux sont les ambassadeurs du cœur. Cette ‘fenêtre ouverte sur la vie’ est considérée comme le bien le plus remarquable et le plus précieux que les poètes célèbres riches en imagination n’hésitaient pas à chanter les louanges : “Les yeux sont le miroir de l’âme’’.
(*) Le sujet a été présenté le 30 novembre 2007 à Paris aux XI è Journées de la FAFORMEC (Fédération des Acupuncteurs pour leur Formation Médicale Continue).

Dr Bai Van Tho

Références

  1. Huangdi Neijing Lingshu. Traduction Nguyen Van Nghi, Tran Viet Dzung, Recours Nguyen C. Marseille: Éditions NVN; 1994-1995.
  2. Nguyen Van Nghi, Recours-Nguyen C. Médecine traditionnelle chinoise. Marseille: Éditions NVN; 1984.
  3. Lingshu 21. Explications de Zhangshi, complétées par Nguyen Van Nghi Marseille: Éditions NVN; 1994.
  4. Nguyen Van Nghi et al. Hoang ti nei king so ouenn. Marseille: Éditions NVN; 1973-1991.
  5. Nguyen Van Nghi. Nan King. Marseille: Cedat;1980.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong…. billetterie enligne

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Zu San Li « le point de la longévité » : ce qui se passe quand vous le massez !

36E : Zu San Li (36 Estomac) -> Le point le plus important pour l’entretient de la santé …

Zu San Li - 36EDans la médecine traditionnelle chinoise, le corps est considéré comme un système de vitalité. Le massage peut donc influencer le flux de vitalité et le bon fonctionnement des organes. Le point Zu San Li est connu comme  « le point de la longévité » en Chine , et « le point des centaines de maladies » au Japon.

Où se trouve ce point magique?

Le point de la longévité se trouve sous la rotule. Pour le trouver, vous devez couvrir votre genou avec la paume de la main. Le point se trouve entre les extrémités du petit doigt et de l’annulaire, c’est comme une petite égratignure entre les os. Vous pouvez également le trouver en vous asseyant sur le sol, et en appuyant vos pieds sur le sol en les ramenant vers vous, sans lever les talons. Sous le genou il y a une zone plus élevée. Détecter le point le plus haut, mettre le doigt dessus, et levez vous. Le point sur lequel votre doigt est pressé est le point Zu San Li.

Quel est le rôle de ce point pourquoi les Japonais l’appellent–ils le point d’une centaine de maladies?

Le point Zu San Li permet:

    • Le bon fonctionnement des organes de la partie inférieure du corps.
    • Le bon fonctionnement de la moelle épinière dans les parties qui sont en charge du tractus gastro-intestinal, du traitement des voies, des organes génitaux, des reins et des organes surrénaux.
    • Il libère de l’adrénaline, de l’hydrocortisone et d’autres hormones essentielles pour le sang.
    • La stabilisation de la pression artérielle.
    • La stabilisation du taux de glucose et de l’insuline.
    • Régler le système immunitaire.
    • Éliminer les inflammations de l’organisme.
    • Améliorer la digestion.
    • Traiter les impacts d’un accident cérébral.
    • Guérir les maladies de l’appareil digestif.

Le frottement de ce point vous aidera à avoir confiance en vous, vous débarrasser de l’anxiété et de la pression et de retrouver une harmonie intérieure.

En frottant ce point, vous pouvez guérir de nombreux maux, y compris le hoquet, la constipation, la gastrite, l’incontinence.

Comment procéder?

Il est idéal pour frotter le point Zu San Li tous les matins, avant de déjeuner, 9 fois dans un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre sur chaque jambe. Vous devriez le faire pendant 10 minutes.

Avant de commencer à frotter, vous devez prendre une position assise relâchée. Calmez votre respiration et de concentrez-vous sur vos émotions.  Vous pouvez frotter le point avec vos doigts ou avec un grain (sarrasin, avoine, riz, etc …).

En outre, vous pouvez placer une demi-gousse d’ail et la laisser pendant 1 à 2 heures (jusqu’à ce que la peau devienne rouge). Le frottement du point Zu San Li de nuit est idéal pour réduire le poids de 400 à 500 grammes par semaine. Ne pas frotter juste avant d’aller dormir car cela peut troubler le sommeil.

Vous pouvez frotter le point Zu San Li constamment, mais cela aura un meilleur impact pendant la nouvelle lune.

  1. Huit jours après le début de la nouvelle lune, frottez ce point dans la matinée sur chaque jambe dans le sens de l’aiguille d’une montre. C’est le meilleur moment pour frotter le point, gardant à l’esprit l’objectif final de fortifier le système immunitaire, améliorer le travail de tous les organes et de faciliter le processus de vieillissement.
  2. Avant le déjeuner, frottez le point sur chaque jambe dans le sens des aiguilles d’une montre, de manière à améliorer la mémoire, le travail du système cardio-vasculaire et le système digestif.
  3. Après le déjeuner, frottez le point en même temps sur les deux jambes, pour prévenir  l’anxiété, la nervosité et l’irritabilité, les migraines et les troubles du sommeil.
  4. La nuit, frottez dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre, gardant à l’esprit l’objectif final  d’améliorer la digestion et de perdre du poids.
Source:
http://www.sante-nutrition.org
 Healthy Food House
 Eddenya

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong…. billetterie enligne

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Conseils Qi Gong pour l’hiver

La pratique du Qi Gong est particulièrement bénéfique en hiver. A travers cet article nous vous proposons de découvrir des exercices de Qi Gong, et des « astuces » pour vous fortifier et vous régénérer.

Depuis le 8 novembre, selon le rythme cyclique du calendrier chinois, nous sommes entrés dans lHiver. Même si, selon notre calendrier occidental, nous sommes encore en Automne !

De façon invisible, la qualité énergétique de lHiver est déjà présente. Elle est caractérisée par un mouvement de condensation, de retour vers l’origine (entamé en automne via l’énergie du Métal). La sève descend dans les racines, les graines retournent à la terre, la lumière diminue, la température baisse tandis qu’une envie irrépressible de rester sous la couette se fait sentir.

L’élément Eau

LHiver est associé à l’élément Eau, le plus Yin des 5 éléments de la tradition chinoise.

Dans de nombreuses traditions, l’apparition de la vie se fait dans l’eau, ce que confirment d’ailleurs les scientifiques. La Vie est liée à l’Eau, indubitablement. Mais l’Eau est aussi la force de destruction naturelle la plus incontrôlable.

L’Eau
Le meilleur de l’homme est comme l’Eau,
Qui profite à tous et ne lutte avec personne,
Qui réside dans des lieux que les autres dédaignent,
En parfaite harmonie avec la Voie,

Lao Tseu, Chapitre 8

L’Eau, symbole de vie et de mort, de début et de fin mais aussi d’éternel recommencement. L’élément Eau représente la fin de tout cycle de vie, la descente vers la mort, mais aussi la concentration de toutes les potentialités, qui donneront naissance à une nouvelle vie, à l’image d’une graine dans le sol. L’Eau, sans forme, peut s’adapter à toutes les formes.

Elle est sans limites, un espace infini de potentiel. Prendre ce temps de repli et d’intériorisation de nos vies permet de trouver un espace de liberté, un temps de latence pour nourrir notre créativité : Alors posons-nous, pour repartir tout neufs au printemps !

En effet, cette période la plus Yin de l’année, est synonyme de baisse de la lumière, refroidissement, dormance et hibernation. Et loin d’être vu en terme négatif, il est un moment très important de l’année, où l’on stocke et l’on se régénère.

LHiver est donc un moment de calme et de repos : Prendre du temps pour soi, pour réfléchir et se recentrer sur ses priorités, se reposer et se restaurer aussi. Rentrons dans notre cocon…

Les reins

Dans la tradition chinoise, l’Eau, est associée aux reins, véritable  » batterie  » de l’organisme, qui thésaurisent notre énergie, innée et acquise. C’est notre force vitale, celle qui nous permet de  » donner un coup de rein « , de faire face avec courage dans l’adversité ou le danger. L’absence de courage aboutit à la peur, émotion liée à l’élément Eau, et qui en excès vient fragiliser les reins.

Aussi, soyons vigilants à ne pas vivre à « contre courant », en restant dans un mode de vie trop Yang, voire hyper actif, ce qui est souvent le cas dans notre société surtout en fin d’année, période de fêtes diverses. Ne pas suivre le rythme de la saison, c’est donc forcément venir fragiliser l’énergie de nos reins, et épuiser notre batterie. Alors se coucher tôt (avant 23h le soir), faire une petite sieste après le déjeuner, privilégier les activités calmes et en intérieur, faire du Feu si c’est possible, permettra de se restaurer et de vivre cette saison dans la plénitude.

Lhiver, au-delà de sa douceur, comporte des risques : les refroidissements et leurs pathologies (rhume, grippe, etc), mais aussi les douleurs des lombes, la fatigue, et la dépression saisonnière par manque de lumière. Alors voici quelques notions, et beaucoup de bon sens, pour vous accompagner dans lHiver.

hiver-site2Conseils pour bien vivre lhiver

Résister au froid :

Lhiver, le corps va être soumis à la baisse des températures, et va demander plus d’énergie pour être réchauffé. Notamment si vous avez une tendance à la frilosité, il va falloir mettre en place une stratégie  » réchauffante  » et protectrice :

  • Manger et boire chaud (fini le jus d’orange glacé du petit déjeuner ou les glaçons dans l’apéro !)
  • C’est aussi, bien sur, se couvrir avant de sortir par grands froids : notamment les pieds et les reins qui doivent rester bien au chaud. (la  » ceinture de rein  » de nos grands pères était une bonne idée); quitte à les stimuler avec une bouillotte en rentrant le soir.
  • Au moindre refroidissement, buvez de l’infusion de Gingembre, pour vous réchauffer et faire sortir le froid qui est entré dans vos poumons.

La diététique de lhiver :

  • Eviter les aliments de nature  » froide « , (les légumes et fruits de l’été : pastèque, melon, concombre, courgettes, radis, ananas, pamplemousse, blé, huîtres, et les glaces)
  • Privilégiez les aliments de nature  » tiède ou chaude  » (boeuf, crevette, mouton, poulet, citrouille, fenouil, oignon, poireau, châtaigne, noix, orge, millet, les légumineuses,) et rajouter des condiments qui réchauffent : gingembre, piment, cannelle, poivre, voire une goutte d’alcool fort par grand froid !
  • La saveur salée a une action similaire au mouvement de l’élément « Eau ». Elle fait descendre l’énergie et la fait rentrer dans les profondeurs. Favoriser cette saveur pendant lHiver (surtout pas en rajoutant du sel dans nos plats, mais en favorisant sans excès les mets naturellement salés), pour tonifier nos reins. On la trouve dans les algues, les poissons et fruits de mer, le canard, l’orge, et les eaux minérales gazeuses.
  • On rajoutera aussi des aliments de couleur sombre, puisque le noir est associé à l’élément Eau : algues, sésame noir, haricots noirs, pommes de terre violettes, oeufs de lumpe, pour soutenir les reins.

Gérer nos peurs

La peur est l’émotion qui fragilise le plus les reins, alors soyons conscients de nos peurs, relativisons-les en vivant dans le présent, et évitons d’employer le mot « peur  » dans notre langage courant !

Le Qi Gong en Hiver

  • L’élément Eau est essentiel dans la pratique du Qi Gong, puisque l’Eau maintient le «Jing», notre essence primordiale, qui soutient la matière. En renforçant notre corps physique, en le tonifiant et le réchauffant par des exercices de Qi Gong dynamiques comme les Ba Duan Jin, nous renforçons ses capacités digestives et respiratoires, et donc son aptitude à récupérer de l’énergie.
  • Donc, contrairement à certaines idées reçues, le Qi Gong ne se doit pas forcément d’être lent et atonique. Au contraire, ramenons du Yang (Feu) dans le corps, avec des petits mouvements rapides comme les oscillations et les balancements, qui, pratiqués longtemps (une vingtaine de minute) vont réchauffer et tonifier le corps tout en relaxant le système nerveux.
  • On pratiquera également étirements des méridiens Reins et Vessie.
  • La posture debout symbolise la force des reins. Ne dit-on pas d’ailleurs «se relever d’une épreuve», ou d’une personne équilibrée qu’ «elle est posée» ? La posture dite de l’arbre ou Zhan Zhuang Gong renforce cette attitude, cette capacité à «faire face». Elle permet de tonifier tout particulièrement le dos et les jambes, où circulent les méridiens du rein et de la vessie.

Les auto massages de lHiver

  • Au moindre refroidissement, masser vigoureusement la zone lombaire et la base de l’occiput, pour les réchauffer et lutter contre l’attaque du froid dans le corps.
  • Points à stimuler pour augmenter vos défenses immunitaires :  « Zu San Li  » ou« Point des trois lieues» (36 E)
  • Pour renforcer l’énergie de vos reins, et vous redonner de la vitalité :« Yong Quan  » ou« Source jaillissante  » (1 Rn)

Envie d’essayer le Qi Gong ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Harmoniser ses émotions avec le massage Chi Nei Tsang

Harmoniser ses émotions avec le Chi Nei Tsang

Le ventre est désigné dans la médecine chinoise comme le second cerveau de notre corps. Les Taoïstes considèrent qu’il est le siège de nos émotions. Le Chi Nei Tsang, dérivé du Qi Gong, est une technique de massage du ventre qui vise à libérer les énergies négatives concentrées dans l’abdomen et à harmoniser ses émotions.

« J’ai l’estomac noué » ; « J’en ai eu le souffle coupé » ; « Je me fais de la bile », « j’ai la boule au ventre » mais aussi « J’ai des papillons dans le ventre »… Ces expressions n’ont rien d’anodines. Les émotions, positives comme négatives, trouvent leurs sources dans l’abdomen, et ont une influence évidente sur notre état physique. Le Chi Nei Tsang (littéralement Chi ou Qi, énergie et Nei Tsang ou Nei Zang, organes) est un massage qui s’appuie sur les cinq systèmes majeurs du corps : vasculaire, lymphatique, nerveux, musculaire et énergétique.

Recycler ses déchets

Inventé par le maître spirituel taoïste Mantak Chia, le Chi Nei Tsang consiste à dégager et à libérer les « énergies perverses prisonnières dans le corps ». Ces énergies ou « vents » pervers, peuvent affaiblir le système nerveux et les organes internes et perturber l’énergie émotionnelle. Dans la philosophie taoïste, on apprend en effet à « recycler ses déchets » en les isolant les uns des autres, et à s’en débarrasser avant qu’ils ne viennent « polluer » le cerveau.

Ces émotions négatives sont réparties dans les différents organes de l’abdomen : soucis et crainte se logent dans la rate, le pancréas et l’estomac. La tristesse et la dépression sont nichées dans les poumons. Les peurs, les phobies et les traumatismes se cachent dans les reins, et enfin la jalousie, la frustration et la colère dans le foie. Lors d’un séance de Chi Nei Tsang, le praticien va donc s’appliquer à libérer ces énergies négatives, mais aussi et surtout à pratiquer un « rééquilibrage » de ces émotions, qui sont indissociables de leurs pendants « positifs » : soucis / réceptivité, tristesse / courage, peur / calme, etc.

Des milliers de bulles

J’ai donc moi-même testé une séance de Chi Nei Tsang, et c’est aux mains expertes de Brigitte Guillôme, masseur-kinésithérapeute formée aux médecines orientales, que j’ai confié mon ventre. L’expérience ne s’est pas déroulée sans une certaine appréhension de ma part. Anxieuse de nature, je suis soumise à des maux d’estomac assez fréquents. J’étais donc assez peu emballée à l’idée de laisser des mains inconnues explorer cette partie de mon anatomie.

La séance commence par une série de questions sur mon état physique, sur mes douleurs chroniques, et j’en profite pour prévenir la thérapeute de mes problèmes d’estomac. Elle me promet donc d’être douce et précautionneuse. Je m’installe donc, sur le dos, sur la table de massage. Tout en parlant pour m’expliquer le déroulement de la séance, Brigitte Guillôme promène délicatement ses doigts sur mon ventre. Elle m’explique qu’elle va procéder organe par organe. Lorsqu’elle arrive à l’estomac, je sens que mon corps réagit. Des milliers de petites bulles semblent en jaillir. La praticienne m’explique que ce sont les énergies négatives qui sont libérés.

Un travail d’auto-guérison

Durant toute la séance, la masseuse me parle, m’explique, m’interroge sur mon ressenti. Ce dialogue fait, selon elle, partie intégrante du processus engagé par le Chi Nei Tsang. « Le thérapeute ne peut pas tout, explique-t-elle. Le Chi Nei Tsang est aussi un travail d’auto-guérison. Une séance est aussi le moment de verbaliser les émotions. Certains de mes clients pleurent. D’autres rient ! La manipulation de ces organes peut faire remonter des émotions très fortes ! » A l’issue du soin de 60 minutes, Brigitte Guillôme me montre quelques gestes à reproduire, seule, chez moi. Car si une seule séance peut permettre de se détendre, et avoir même des vertus détoxifiantes, le Chi Nei Tsang peut également se pratiquer, plus régulièrement, en automassage.

Ne vous attendez pas à un changement miraculeux en sortant d’une séance de Chi Nei Tsang. Certes, le massage détend, mais il ne s’agit pas là d’un simple soin en institut, mais bien d’une thérapie préventive. Pratiquer avec régularité (particulièrement aux changements de saisons) permet d’éviter bien des maladies. Et c’est bien là la base de la médecine chinoise : mieux vaut prévenir, que guérir !

(Source : Caroline Langlois – www.psychologies.com)

Avez-vous déjà suivi une séance de Chi Nei Tsang ?

La séance débute par un échange verbal au cours duquel vous exposez la/les raison/s de votre venue, ou simplement votre état d’esprit du moment, ou encore ce qui se présente dans l’instant. Une séance vous offre également un moment privilégié d’écoute de vous-même, de vos tensions et de vos émotions, dans l’espace-temps qui se crée, propice à une auto-guérison de l’intérieur qu’il vous est possible d’amorcer.

Rappelons ici que les pratiques proposées n’ont en aucun cas un but thérapeutique. Ces pratiques ne se substituent pas à la médecine occidentale, mais peuvent se présenter plutôt comme un complément au niveau du bien-être.
Il n’est dispensé d’avis médical, pour cela veuillez vous adresser à votre médecin traitant. Un soin énergétique ne remplace pas un traitement médical en cours, impliquant ou non une prise de médicaments. Aussi la modification d’un traitement ou l’annulation de la prise de médicaments ne devra être envisagée qu’avec votre médecin traitant.

Durée d’une séance de Chi Nei Tsang: 1h30 ou 2h ou 2h30, temps d’échange sur place compris
Tarifs : 1h30 (140€) – 2h (180€) – 2h30 (220€)
[pour un 1er rdv prévoir au moins une séance de 2h]
(possibilité de forfaits multi-séances à tarifs dégressifs)
Climat de confiance, respect, bienveillance et non-jugement garanti.

Uniquement sur RDV: par mail à info@generationqigong.com ou en message privé Facebook (https://www.facebook.com/generation.qigong) ou via réservation enligne: https://live.vcita.com/site/generation.qigong/online-scheduling

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Burnout : les effets positifs du Qi Gong

Le burn-out est un état d’épuisement à la fois physique et moral qui peut avoir de très lourdes conséquences sur la santé. Dans certains cas extrêmes, ces conséquences peuvent être irrémédiables.

C’est un phénomène particulièrement fréquent dans le milieu professionnel. L’ambiance au travail, la compétition, la pression des supérieurs hiérarchiques, le stress permanent, sont quelques uns des principaux facteurs déclencheurs du burn-out.

L’apparition de signes d’anxiété et de mal-être, la perte de compétences et de confiance en soi ainsi que la dépression et la baisse de résistance aux infections, en sont autant de signes annonciateurs. Il est souvent difficile de déceler ces derniers et de les quantifier pour mieux les prévenir.

La prévention par le Qi Gong

Le Qi Gong, cet art ancestral chinois basé sur une gymnastique traditionnelle et une certaine science de la respiration, peut aider à prévenir le burn-out. En outre, des études ont prouvé que les personnes pratiquant une activité physique régulière -et notamment les arts martiaux- sont capables d’en déceler plus rapidement les premiers signes.

En associant mouvements lents, exercices respiratoires et concentration, le Qi Gong permet de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête. Les mouvements exécutés avec lenteur sont censés améliorer la circulation de l’énergie dans le corps et de lutter à priori contre le stress et l’hypertension. Très courante en Chine, la pratique gagne à être plus connue en Europe ainsi que dans le reste du monde.

Aujourd’hui, le Qi Gong n’est plus une activité exclusivement réservée aux retraités ou aux gens en mal d’être. On le retrouve de plus en plus dans des champs d’intervention inattendus comme en entreprise ou encore, plus surprenant, en milieu carcéral.

En entreprise, ces exercices permettent aux salariés de recharger leur énergie, d’évacuer le trop plein de stress et de les rendre par conséquent plus productifs. Les entreprises qui organisent des séances de Qi Gong pour leurs salariés y gagnent sur tous les plans. En effet, cette pratique peut renforcer la résistance physique et les capacités à maîtriser le stress, ou encore augmenter les performances, la concentration et la créativité. L’exercice du Qi Gong mène souvent à un état de bien-être, de calme et de relaxation. Les résultats observés sont convaincants puisqu’on note une baisse significative du taux de cortisol (hormone à l’origine du stress), une diminution des ondes bêtas et une augmentation des ondes alpha (ondes cérébrales) chez ceux qui exercent cet art chinois. De ce fait, le Qi Gong est devenu ces dernières années, une réponse antistress au sein de nombreuses entreprises.

Dans les faits, les séances de Qi Gong se font en groupe et le plus souvent en plein air. La pratique demande en effet une atmosphère calme et détendue pour aider à plonger les participants dans un calme intérieur.

Le Qi Gong en médecine traditionnelle

Dans la médecine traditionnelle chinoise, les principaux rôles du Qi Gong sont la réduction de certains symptômes liés à l’hypertension ou aux menstruations, l’amélioration de la qualité de vie de certains patients, la réduction de manière significative du niveau de stress, la réduction de douleurs chroniques, le sevrage à certaines drogues ou encore la réduction des symptômes liés à la maladie de Parkinson, au diabète et au cancer. Toutefois, le Qi Gong permet également de réparer des conditions comme la dépression nerveuse. Dans ce dernier cas, il convient de préciser que la guérison nécessite du temps et de la patience.

L’obtention de résultats concluants passe par la pratique régulière du Qi Gong. Les mouvements imprimés par les muscles ainsi que les exercices de respiration, sont en effet censés reconstruire ou améliorer la faculté du patient à gérer le stress mais aussi à l’évacuer autrement que par la frustration.

Le Qi Gong est donc surtout un traitement préventif. Prescrite par un médecin, sa pratique peut être accompagnée d’une médication ou encore d’une thérapie classique comme l’acupuncture.

(Source: Chine Informations)

Infos et renseignements: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)