Tout le monde peut pratiquer le Qi Gong. Que vous soyez un athlète de classe mondiale ou que vous souffriez de problèmes de santé graves, il y a toujours des exercices de Qi Gong que vous pouvez faire.

Contrairement à certaines autres activités, le Qi Gong est un art qui peut être complètement adapté en fonction de vos propres besoins, désirs et limites. Cela rend le Qi Gong accessible aux personnes de tous âges et de tous horizons.

Je reçois souvent des questions d’élèves sur la façon de modifier divers exercices pour tenir compte de limitations physiques spécifiques. Par conséquent, j’ai décidé de partager avec vous ici la réponse que je leur donne à chaque fois, càd, les trois manières générales de modifier votre pratique du Qi Gong pour vous assurer qu’elle fonctionne pour vous et votre corps.

1. Écoutez votre corps

Même si suivre un enseignant expérimenté présente de nombreux avantages, il est important de se rappeler que personne ne peut s’interposer entre vous et votre propre corps. Par conséquent, écouter attentivement son propre corps est toujours le meilleur point de départ lorsqu’il s’agit de travailler avec des limitations physiques.

Que signifie « écouter son corps ? »

Être à l’écoute de son corps, c’est prendre conscience de toutes les sensations et sentiments qui se produisent en soi. Lorsque vous pratiquez le Qi Gong, essayez de vraiment concentrer votre attention sur toutes les subtilités qui se déroulent dans vos muscles, vos ligaments, vos os et vos organes.

Si vous savez que vous souffrez d’une blessure ou d’un problème de santé spécifique auquel vous devez faire attention, essayez d’accorder un peu plus d’attention à cette zone. Par exemple, si vous souffrez d’arthrite dans le bas du dos, assurez-vous d’être attentif à la façon dont chaque mouvement ou posture affecte la sensation. De même, si vous avez subi une opération au cou à un moment donné dans le passé et que cela provoque toujours des tensions ou des tiraillements, essayez de rester conscient de la façon dont vos mouvements affectent cette partie de votre corps.

Être conscient des différentes parties de son corps permet d’éviter les mouvements ou les postures qui provoquent des douleurs.

Dans certains sports, les joueurs et les entraîneurs diront parfois « pas de douleur, pas de gain », mais cela ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité. La douleur physique est la façon naturelle de votre corps de vous dire que quelque-chose ne va pas bien et qu’il faut changer quelque-chose.

Si vous ressentez de la douleur lorsque vous faites un certain mouvement de Qi Gong, il est important d’arrêter ce que vous faites et de modifier la pratique. Souvent, cela signifie limiter l’amplitude de vos mouvements, réduire leur intensité ou se faire corriger par son enseignant. Parfois, cela signifie arrêter complètement certains exercices et les remplacer par des exercices plus adaptés.

L’essentiel c’est de faire attention à votre corps, de modifier ou de s’abstenir d’exercices qui font mal et de trouver de nouveaux exercices qui sont plus adaptés à votre état.

2. Concentrez-vous sur la fluidité des mouvements et privilégiez des mouvements fluides

Il existe de nombreux types d’exercices et de mouvements dans le Qi Gong.

Si vous souffrez d’une blessure ou d’une maladie, soyez prudent avec les exercices qui provoquent des secousses. Par exemple, de nombreux exercices d’activation exigent que vous tapiez sur différentes parties de votre corps. Si vous avez une main cassée, vous ne voulez certainement pas la tapoter Ming Men « la porte de la vie » (zone entre les reins).

Bien que les exercices d’étirement puissent être excellents dans certaines situations, comme pour relâcher la tension et l’oppression, ils peuvent également causer des blessures si vous étirez la mauvaise partie de votre corps. Vos genoux sont une zone du corps qui nécessite généralement un traitement doux pour les étirements.

Les mouvements fluides, en revanche, sont parfaits pour le corps dans presque toutes les circonstances. Contrairement aux tapotements ou aux étirements, les flux sont généralement assez sûrs et ne défient pas le corps de la même manière.

Les mouvements fluides se concentrent également sur la tonification de l’énergie interne du corps, qui est une partie importante de la guérison et du renforcement. Cela fait des exercices de fluidité le choix parfait si vous êtes blessé ou avez mal, mais vous pouvez toujours bouger suffisamment pour pratiquer des mouvements fluides.

Même si les mouvements fluides sont excellents pour le corps, il est toujours sage de faire attention et de ne bouger que dans la mesure où votre corps le permet confortablement (comme je le répète à chaque fois, n’allez pas au-delà de 70% de vos capacités. Avec le temps, les exercices fluides peuvent augmenter votre mobilité, votre flexibilité et votre bien-être physique général.

Si votre mobilité vous empêche de vous engager dans des mouvements fluides, la méditation et la respiration sont les pratiques de choix.

3. Méditation et respiration

Les méditations et les pratiques de respiration sont parfaites si les exercices en mouvement ne vous sont pas accessibles. En fait, la méditation et la respiration peuvent offrir bon nombre des mêmes avantages que les pratiques en mouvement.

Il y a un principe important dans le Qi Gong qui sous-tend toutes les pratiques : « l’esprit dirige le Qi ». En d’autres termes, votre esprit a la capacité étonnante de guider et de diriger l’énergie dans tout votre être, même sans déplacer votre corps physique.

La visualisation est une partie importante de nombreuses pratiques de méditation Qi Gong. En visualisant le flux d’énergie dans tout votre corps, vous pouvez expérimenter les qualités nourrissantes que le Qi peut offrir – physiquement, émotionnellement et spirituellement. Les méditations, comme la petite circulation céleste, sont particulièrement merveilleuses lorsqu’il s’agit de faire circuler l’énergie dans tout le corps.

Certaines pratiques de visualisation consistent à imaginer l’énergie dans votre corps, tandis que d’autres sont basées sur la visualisation de vous-même en train de faire divers exercices de Qi Gong. Même si vous ne pouvez pas bouger certaines parties de votre corps, le simple fait de vous visualiser en train de pratiquer peut avoir un effet assez étonnant.

Il existe de nombreux récits de personnes utilisant des méditations de visualisation pour les aider à guérir de diverses blessures. Dans certains cas, les musiciens et les athlètes qui ont subi une blessure d’un côté du corps ont pu retrouver toute leur force et correspondre à l’autre côté de leur corps simplement en utilisant des méditations de guérison par visualisation.

En plus des méditations de visualisation, les exercices de respiration sont une autre excellente option si votre mobilité est limitée.

Dans mes cours, j’explique souvent que la respiration est le moyen le plus direct d’absorber le Qi. À chaque inspiration, votre corps absorbe le Qi nourrissant. À chaque expiration, vous êtes capable de libérer l’ancienne énergie usée dont vous n’avez plus besoin.

La respiration fournit également un accès direct pour travailler sur vos pensées et vos émotions. En vous concentrant sur votre respiration et en travaillant avec elle de manière intentionnelle, il est possible de ressentir un changement presque instantané de l’énergie interne de votre corps. Cela peut conduire à un sentiment de paix et d’énergie nourrissante dans tout votre être.

Cliquez ci-dessous pour vous inscrire à un stage ou à un cours de Qi Gong:

Réservez maintenant : https://www.generationqigong.com/tickets

Stage ; « Dao Yin Bao Jian Gong » Qi Gong Général de Santé

Stage ; « Éveil aux effets du Zhi Neng Qi Gong »

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Qi Gong pour:
- le bien-être
- le développement de ses capacités
- la prévention
- l'accompagnement
- la reconstruction
Les bienfaits santé du Qi Gong
Voici ce qu’est le Qi Gong pour moi…
Qi Gong des 13 portes
Tourner le corps et contempler la lune
Jing Mai Gong – Qi Gong (étirement) des 12 méridiens
Dao Yin Liu He Gong 六合功 (Qi Gong des 6 Harmonies)
Qi Gong de l’Oie Sauvage – Dayan Qi Gong
Ba Duan Jin (8 pièces de Brocart)
Démonstration Wu Dang Qi Gong
Étirement du méridien du Foie – Zu Jue Yin
Démonstration Qi Gong « Les huit pièces de Soie »
Qi Gong de la Respiration Cosmique…
 » Le dragon de l’inondation plonge dans la mer  » – WUDANG YANG SHENG GONG
SHENG KAI HE JIANG – Monter, descendre, rassembler, expulser … (Liu He Gong)
TENIR LA PIPA (Caresser la musique de l’univers)
 » Qi Gong pour fortifier le ‘Dan’  » – enchainement complet
%d bloggers like this: