Vous souffrez de douleurs articulaires, de tensions musculaires, rhumatismes, mal de dos, de sensations de fatigue, de stress, vous avez le moral dans les chaussettes… Ou simplement vous vous éclatez dans un sport mais votre corps ne l’encaisse plus.

le qi gong pour le mal de dos

La bonne nouvelle c’est que par une pratique régulière du Qi Gong, ces tensions vont progressivement disparaître et vous allez retrouver un équilibre physique, émotionnel et  spirituel.

 » Il est plus intelligent d’allumer une toute petite lampe, que de te plaindre de l’obscurité.  » Lao Tseu

Cela est possible par la force de l’énergie (le Qi ) que nous possédons en chacun de nous et que 95% d’entre nous ignorent.

Qi Gong : les trois phases clé

Il est important avant tout de se mettre psychologiquement en condition.

C’est à dire …?  Eh bien,  tout simplement de se recentrer sur soi, chasser les pensées qui nous envahissent et qui polluent notre esprit. Les  tâches quotidiennes qu’il ne faut   pas oublier, les problèmes familiaux, de travail, de santé… Se mettre en condition, c’est également se concentrer à l’écoute de son corps : une raideur dans un muscle, une douleur, une articulation qu’il va falloir ménager.

L’action préventive et curative du Qi Gong

Les Qi Gongs sont des mouvements énergétiques. L’exécution de ces mouvements permet la mise en circulation du Qi (prononcez « Chi »), l’énergie vitale dans tout le corps et en particulier dans les parties qui sont ou qui ont été fermées à cette circulation.

Dans la pensée chinoise, les dysfonctionnements mécaniques, les maladies, les traumatismes naissent d’une mauvaise circulation de l’énergie dans notre corps. Le Qi s’écoule à travers les canaux que l’on appelle en médecine chinoise “les méridiens”. On peut activer le Qi en des points précis du corps : les points d’acupuncture. L’activation de ces points peut se faire de diverses manières:

  • Avec des aiguilles : auprès d’un praticien en acupuncture.
  • Avec les doigts : par pression, impact, ou simple contact.
  • Par la pensée :  la simple intention sur un point lors d’un mouvement peut canaliser le flux d’énergie à travers ce point.

Le Qi Gong est né de siècles de recherche et de pratique, à l’origine par des moines taoïstes, puis transmis aux guérisseurs, aux médecins.

1- Sentir l’énergie, le Qi.

Le préalable pour sentir le Qi, l’énergie vitale, c’est de se relâcher.

Le relâchement pour certains est déjà un exercice qui n’est pas évident,  à surmonter. Certaines personnes doivent se débarrasser d’années de mauvaises postures, de lésions provoquées par des pratiques sportives intenses, des gestes répétitifs au travail. Ces mauvaises habitudes accumulées ont laissé une empreinte de contracture dans tout le corps,  induisant le grippage ou blocage de certaines articulations notamment au niveau du  dos et des épaules. Le stress de la vie quotidienne génère également des tensions internes et articulaires difficiles à évacuer.

Le Qi n’est pas une vue de l’esprit, on ne parle pas d’ésotérisme. L’énergie circule dans le corps comme dans tout organisme vivant. Chacun peut la sentir. La région où la sensation est la plus forte se situe au niveau des mains, zone la plus abondante en terminaisons nerveuses. Cela se manifeste généralement par une sensation de chaleur au creux des paumes et parfois par des picotements au bout des doigts.  Quand on peut sentir cette chaleur, c’est qu’on est réellement à l’écoute de soi, cela peut venir dès la première fois.

2- Activer la circulation du QI.

Sentir le Qi, est une première étape mais pour arriver à un effet guérisseur, il va falloir activer ses canaux de circulation : les méridiens. Comment activer le Qi ?

  • Rappelez vous la règle numéro 1: Le relâchement. On se répète, mais c’est fondamental ! Il est important de sentir son corps détendu, d’éliminer les tensions musculaires. Pour y parvenir, il faut faire un rapide check up mental en partant de la tête. Dans une posture,  jambes écartées d’une distance équivalente de la  taille du bassin, avec une légère flexion des genoux (genoux déverrouillés), on relâche les muscles du front, de la mâchoire, la nuque, les épaules,  les lombaires, le périnée.
  • La circulation va commencer par des mouvements du corps. Des mouvements circulaires en général, mais aussi des mouvements de contraction / décontraction, des postures statiques, des massages par frottement ou percussion corporelle, des auto massages internes.
  • La bonne circulation du QI ne peut se faire qu’avec une respiration contrôlée. En effet, la signification chinoise du Qi  est souffle de vie / énergie. Selon la pensée traditionnelle chinoise, cette énergie est apportée par la nourriture et la respiration. C’est par un contrôle de la respiration que l’on active la circulation du Qi. Ce travail est d’autant plus efficace quand on adopte une respiration de type diaphragmatique (ventrale), qui permet également un auto-massage des organes internes.

Deux  actions de produisent alors :

  • les points d’acupuncture, les points de relais, s’ouvrent au passage du Qi.
  • les méridiens sont étirés, dilatés, créant en quelque sorte une autoroute de circulation  de l’énergie.

3- Canaliser le flux du Qi

Par un travail sur la respiration et de stimulation des points acupuncture, d’étirement des méridiens, l’énergie va circuler dans notre corps. Pour que cette énergie nourrisse les parties qui en on le plus besoin, il va falloir y ajouter ce qu’on appelle l’intention.

Suivant la partie à traiter on va porter son attention sur le chemin et la destination de cette énergie.

La première phase est la collecte : on capte l’énergie du ciel, de la terre avec par exemple la paume des mains par les points acupuncture que l’on nomme Lao Gong. On fait pénétrer cette énergie dans notre corps par les différentes portes ou chakras, et on la dirige par la pensée vers les organes concernés.

Ce flux conscientisé va nourrir les points concernés et rééquilibrer notre métabolisme.

L’image que l’on peut associer au mouvement de l’énergie est la comparaison entre la rivière qui s’écoule et alimente le biotope par opposition à une mare qui stagne attirant les parasites…

(Source: inspiré par Révélation Zen)


★──💥──★

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre (ou remettre) prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Inscription via la billetterie enligne: 

Billetterie

★──💥──★

Prendre un moment pour soi, dans le calme profond, la douceur et la bienveillance.
Je vous propose des séances où vous irez à la rencontre de vous-mêmes, guidés par des pratiques ancestrales chinoises: Qi Gong, Énergétique chinoise, Résonance Quantique (biorésonance), Harmonisation énergétique,  …
Consultations uniquement sur RDV:  https://live.vcita.com/site/generation.qigong/online-scheduling

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Qi Gong pour:
- le bien-être
- le développement de ses capacités
- la prévention
- l'accompagnement
- la reconstruction
Les bienfaits santé du Qi Gong
Voici ce qu’est le Qi Gong pour moi…
Qi Gong des 13 portes
Tourner le corps et contempler la lune
Jing Mai Gong – Qi Gong (étirement) des 12 méridiens
Dao Yin Liu He Gong 六合功 (Qi Gong des 6 Harmonies)
Qi Gong de l’Oie Sauvage – Dayan Qi Gong
Ba Duan Jin (8 pièces de Brocart)
Démonstration Wu Dang Qi Gong
Étirement du méridien du Foie – Zu Jue Yin
Démonstration Qi Gong « Les huit pièces de Soie »
Qi Gong de la Respiration Cosmique…
 » Le dragon de l’inondation plonge dans la mer  » – WUDANG YANG SHENG GONG
SHENG KAI HE JIANG – Monter, descendre, rassembler, expulser … (Liu He Gong)
TENIR LA PIPA (Caresser la musique de l’univers)
 » Qi Gong pour fortifier le ‘Dan’  » – enchainement complet
%d blogueurs aiment cette page :