La respiration abdominale normale

  • position tailleur - respiration abdominaleAsseyez-vous en tailleur. La colonne vertébrale droite, le menton légèrement rentré, les yeux fermés.
  • Respirez par le bas de l’abdomen, expirez à partir du Dan Tian.
  • Visualisez un petit ballon qui se gonfle et se dégonfle à cet endroit, au fur et à mesure des respirations.
  • Puis vous devez essayer de visualiser les parois qui entourent le ballon : les muscles abdominaux devant, les lombaires et le sacrum derrière, les flancs sur les côtés, le périnée en bas, et en haut un plafond imaginaire à l’horizontale du nombril.
  • Imaginez alors que le ballon, en se gonflant, pousse les parois, respiration diaphragmatique - respiration abdominaledevant, derrière, sur les côtés, en bas et en haut.
  • Vous pouvez, si vous le désirez, associer à cette respiration d’autres visualisations.
  • Dans tous les cas, vous devez respirer par le nez, de façon naturelle, sans forcer, en essayant seulement d’identifier ce qui se passe dans votre corps.
  • Au début, vous forcer un peu sur les structures musculaires de l’abdomen pour bien ressentir le processus.
  • Faites en sorte que vos poumons semblent ne pas participer à cette respiration : vos côtes s’écartent le moins possible, les clavicules ne montent pas.
  • Lorsque vous vous sentez à l’aise avec ce cycle respiratoire tout entier, vous pouvez commencer à allonger votre souffle. Pour cela, n’essayez pas de le contrôler. Attachez-vous plutôt à vous unir avec votre respiration, comme si votre conscience ne faisait qu’un avec elle.

Les bienfaits:

Calme le corps tout entier, augmente le tonus du parasympathique, diminue celui du sympathique et relaxe l’esprit. Les respirations profondes libèrent les blocages du diaphragme et éventuellement les émotions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.