Le Qi Gong: bénéfique contre l’hypertension artérielle

La pratique du Qi Gong aurait pour effet d’abaisser significativement la tension artérielle chez les personnes atteintes d’hypertension artérielle.

Des chercheurs coréens ont mené un essai clinique1 auprès de 36 sujets souffrant d’ hypertension artérielle en vue de tester les effets du Qi Gong sur cette affection. Le Qi Gong est une pratique se basant sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Les participants, âgés de 40 ans à 65 ans, étaient tous sédentaires, c’est-à-dire qu’ils ne faisaient normalement pas d’exercice physique. Aucun ne prenait de médicament anti-hypertenseur. Sous la direction d’instructeurs qualifiés, les sujets d’un premier groupe ont participé, durant huit semaines, à deux séances hebdomadaires de Qi Gong de 30 minutes chacune, tandis que ceux du groupe témoin n’y participaient pas.

preventionTout au long de l’essai clinique, tous les sujets – y compris ceux du groupe témoin – ont été soumis à des tests de tension artérielle. On a, en outre, évalué leur estime de soi et leur attitude face à leur maladie, à l’aide de questionnaires conçus à cette fin.

Les résultats indiquent que la pratique du Qi Gong a eu pour effet d’abaisser significativement la tension artérielle chez les sujets actifs. Les mesures prises au début ainsi qu’à la fin de l’expérience indiquent que leur pression systolique moyenne es passée de 152 mmHg à 137,3 mmHg, et leur pression diastolique moyenne de 97,2 mmHg à 83,6 mmHg. Chez les sujets du groupe témoin, ces données sont restées stables tout au long de l’essai, soit environ 150 mmHg de pression systolique et environ 95 mmHg de pression diastolique.

imagesHTA3De plus, les patients du groupe qui pratiquaient le Qi Gong avaient acquis une meilleure estime d’eux-mêmes au cours de cette période et adopté une attitude plus positive quant à leur capacité à maîtriser leur tension artérielle.

Les auteurs de l’étude soulignent que l’hypertension artérielle est un facteur de risque reconnu dans l’incidence des troubles cardiovasculaires, notamment l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral (AVC) et l’insuffisance rénale. Ils font remarquer que les traitements non médicamenteux de l’hypertension artérielle ont l’avantage de ne pas causer les effets indésirables associés aux anti-hypertenseurs de synthèse.

Pierre Lefrançois – PasseportSanté.net

1. Lee MS, Lim HJ, Lee MS, Impact of qigong exercise on self-efficacy and other cognitive perceptual variables in patients with essential hypertension, Journal of Alternative and Complementary Medicine, Août 2004, Vol. 10, No 4, 675-80.

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Une réponse sur “Le Qi Gong: bénéfique contre l’hypertension artérielle”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.