LE QI GONG, UN ART MILLÉNAIRE AUX PUISSANTES VERTUS THÉRAPEUTIQUES

La médecine traditionnelle chinoise n’en finit pas de nous surprendre par ses ressources inépuisables qui offrent la possibilité de mieux vivre. Aux côtés de l’acupuncture, du massage, de la pharmacopée, et de la diététique, il y a un cinquième élément moins connu, le Qi Gong. Le Dr. Yves Réquéna, médecin français formé en médecine occidentale mais aussi spécialisé en médecine chinoise viendra nous présenter les 9 et 10 mars prochain à Luxembourg le Qi Gong au cours d’un séminaire de 2 jours intitulé selon l’un de ces ouvrages « Qi Gong – La gymnastique des gens heureux ».

Le Qi Gong est un ensemble de mouvements courts qui s’enchaînent et qui se répètent. Le pratiquant est toujours debout. Cela ressemble beaucoup au tai-chi mais en moins physique. En fait, ce dernier qui date du 13e siècle a été créé à partir du Qi Gong et découle d’une de ses applications martiales, explique le Dr Réquéna. « Comme le yoga, comme la gymnastique péruvienne ou mexicaine, il est d’origine chamanique. Dans le Qi Gong on utilise l’énergie extérieure de la nature, des arbres, des étoiles, de la lune et du soleil. C’est comme si on le respirait », ajoute-t-il.

La genèse du Qi Gong vient de l’imitation par les peuples primitifs chinois des animaux pour s’imprégner de leurs valeurs intrinsèques. « Puis il y a eu une intégration par les hommes des médecines des cinq éléments attribués à des animaux selon les postures. On a ainsi « civilisé » le Qi Gong qui, avec l’aide des médecins est devenu une thérapeutique », déclare le médecin français. Contrairement à la médecine occidentale, la philosophie du Qi Gong est axée sur la prévention. « Il permet d’acquérir la santé. On va voir le médecin, surtout au changement des saisons pour se prémunir des maladies et se fortifier. En cas de maladie, le médecin enseigne les techniques pour se soigner », explique Yves Réquéna qui assure l’efficacité de cet art aujourd’hui reconnu en Europe « au point que des hôpitaux demandent aux professeurs de Qi Gong d’aider leurs patients qui ont le cancer ».

Cet art millénaire permet de mieux supporter les traitements classiques comme la radiothérapie et la chimiothérapie et génère de grands espoirs dans le monde occidental. Ainsi, le Centre for Disease Control d’Atlanta a publié des essais sur les effets du Qi Gong sur les patients souffrant du cancer. Des recherches sont également en cours à l’hôpital Salpêtrière de Paris où un Diplôme de Qi Gong thérapeutique a déjà été créé.

Si pour l’heure, le mécanisme d’intervention du Qi Gong reste non élucidé, des scanners thermiques ont démontré des changements au niveau des énergies des pratiquants. Car le Qi Gong est avant tout un art de la maîtrise de l’énergie, rappelle le Dr Réquéna. Il assure que le Qi Gong est indiqué pour différentes pathologies comme la maladie de Parkinson, l’Alzheimer ou l’ostéoporose. Il travaille aussi sur le rééquilibrage des hormones ou contre le stress. Une étude espagnole a montré qu’une pratique quotidienne d’une demi-heure pendant un mois réduit le niveau de cortisol, un marqueur biologique du stress, affirme le praticien français.

Pour Yves Réquéna, il ne fait pas de doute que le Qi Gong prendra sa place dans le monde médical à travers le monde et également au Luxembourg « parce que c’est une technique extrêmement puissante qui répond aux besoins des gens sur les questions de l’immunité, du vieillissement, des hormones, du stress ».

Infos et réservations:
https://www.facebook.com/events/518605398629142
https://www.weezevent.com/qi-gong-la-gymnastique-des-gens-heureux-avec-le-dr-yves-requena

Génération QI GONG Luxembourg et Grande Région S.à r.l. –
« Le bien-être par le Qi Gong »
info@generationqigong.com
https://www.facebook.com/generation.qigong/