Nei Yang Gong Qi Gong (内养功气功)

Nei Yang Gong

Nei Yang Gong – Origine

LIU GUI ZHEN
LIU GUI ZHEN

Dans les années 1970-1980, la fille du professeur LIU Gui Zhen, Madame Liu Ya Fei, a repris les travaux de son père et a complété l’enseignement du Nei Yang Gong en y ajoutant une deuxième méthode, tout en continuant les recherches en Qi Gong médical au centre de Beidaihe.

Le Nei Yang Gong comprend deux méthodes dynamiques. Chacune comporte douze mouvements et constitue le premier niveau du travail énergétique, accessible à tous, débutants ou pratiquants réguliers.

Les méthodes dynamiques sont un excellent travail énergétique. Assez intenses sur le plan physique, elles sont également utilisées dans le travail interne de l’énergie. Le Nei Yang Gong convient parfaitement à ceux qui veulent entretenir leur corps, leur santé et renforcer leur énergie. Le Nei Yang Gong peut aussi préparer à la pratique des arts martiaux chinois (Tai Ji ou Kung Fu).

Le Qi Gong pour nourrir l’intérieur

Liu Ya Fei
Liu Ya Fei

Le Nei Yang Gong, héritage culturel de la Chine ancienne, remonte à la dynastie des Qing avec Maître Wu Hao Xiang. Il a d’abord été présenté comme “un qigong thérapeutique” par LIU Gui Zhen, le 6ème “héritier” du Nei Yang Gong. Il est connu comme le “père” de la “médecine qigong moderne” et fondateur du premier centre de qi gong médical. Le nei yang gong est actuellement enseigné par Madame Liu Yafei, sa fille et actuelle vice-directrice de l’hôpital de qigong médical de Beidahe.

La méthode de Nei Yang Gong, Qi Gong pour nourrir l’intérieur est issue d’une ancienne méthode taoïste et comporte 2 méthodes dynamiques de 6 mouvements et 2 formes de respiration qui peuvent être pratiquées seules ou associées aux mouvements. Cette méthode renforce les os et les tendons, tonifie les quatre membres, régularise les entrailles et les organes, harmonise l’énergie yin et yang. Les respirations spécifiques accroissent l’efficacité et différencient les méthodes.

Une importance particulière est donnée à l’étirement, à la rotation et à l’extension de la colonne vertébrale ainsi qu’à l’assouplissement de la région lombaire. Il a aussi une action bénéfique sur l’arthrose, la cervicalgie et la lombalgie.

Le Nei Yang Gong convient à tous ceux qui veulent entretenir leur corps, leur santé et renforcer leur énergie qu’ils soient débutants ou pratiquants réguliers.

Principes à respecter concernant le travail de l’esprit:

L’esprit suit le corps
Les mouvements s’harmonisent avec l’esprit
Union étroite et parfaite entre l’esprit , la force physique et l’énergie

La pratique de Nei Yang Gong Qigong mobilise l’esprit et le corps dans son ensemble afin de diriger le déplacement du Qi. Ce processus a pour effet de «nettoyer» les méridiens, de lever les blocages de l’énergie au sein de ceux-ci, et de nourrir le Qi et le sang.

L’énergie peut alors s’écouler librement en nourrissant les organes internes et les tissus du corps afin de favoriser le rétablissement de son état naturel de bonne santé.

Qi Gong Médical (Source : La revue Française de Médecine Traditionnelle Chinoise – 1996 – 170, 81-89)

La méthode Nei Yang Gong renforce les os et les tendons, tonifie les quatre membres, régularise les organes et les entrailles, harmonise l’énergie et le sang.
Les respirations spéciales, telles que la respiration douce (inspiration, rétention, expiration, rétention) et la respiration dure (inspiration, rétention, expiration) accroissent l’éfficacité et différencient cette méthode.
Concernant le travail du Shen (mental), les principes à respecter sont les suivants:
– le mental (Shen) suit le corps (Xing)
– les mouvements s’harmonisent avec le Shen (mental/esprit)
– union étroite et parfaite entre le mental le (Shen), l’énergie (Qi) et la force physique.
Au niveau des mouvements corporels, une importance particulière est donnée à l’étirement, à la rotation et à l’extension de la colonne vertébrale, aux mouvements réguliers et harmonieux des quatre membres, au travail d’assouplissement des épaules, des hanches, de la région lombaire et de toutes les articulations. C’est donc une méthode excellente pour soigner des maladies purement énergétiques comme la bronchite, les problèmes digestifs, l’asthme, la nervosité, l’hypertension, les douleurs des jambes et de la région lombaire, la cervicalgie… Son intérêt est le rôle préventif pour toutes maladies causées par un déséquilibre du Yin-Yang.

Laisser un commentaire