Qu’est-ce que la proprioception ?

À un niveau base, il s’agit d’une combinaison de trois éléments :

  • l’équilibre
  • la perception de la position des articulations
  • la conscience du corps

La proprioception est le processus par lequel le corps peut faire varier la contraction musculaire en réponse immédiate aux informations entrantes concernant les forces externes, en utilisant les récepteurs d’étirement dans les muscles pour suivre la position de l’articulation dans le corps. La proprioception peut être définie comme l’apport cumulatif au système nerveux central de terminaisons nerveuses spécialisées appelées mécanorécepteurs. Les mécanorécepteurs sont situés dans l’articulation, les capsules, les ligaments, les muscles, les tendons et la peau.

Bien qu’il s’agisse d’un mécanisme interne et subconscient, la proprioception est réelle, observable et mesurable. Lorsqu’elle est perdue, elle peut revenir automatiquement ou pas. La retrouver après une blessure demande du temps, des efforts et l’expertise de quelqu’un qui sait comment la remettre en marche.

Nous savons également que la proprioception est différente de la conscience kinesthésique, mais que les deux mécanismes sont nécessaires pour un mouvement équilibré, efficace et relativement sûr des parties du corps, que l’athlète reste en place (comme pour l’haltérophilie, le golf ou le tir à l’arc) ou qu’il se déplace (comme au handball, au basketball ou au football).

En résumé, il s’agit d’un élément essentiel pour pouvoir bien bouger et pour nous aider à éviter les blessures causées par l’abus des articulations et des muscles.

Nous savons également, grâce à un certain nombre d’études, qu’en vieillissant, notre proprioception se détériore et que nous devenons plus enclins à nous blesser pour cette raison. Si l’on considère les trois aspects initiaux de la proprioception : L’équilibre, la position des articulations et la conscience du corps, il est facile d’imaginer que ces aspects diminuent avec l’âge et que cette perte de conscience peut entraîner des blessures.

La recherche a également montré que l’exercice modéré et les mouvements spécifiques aident à restaurer et à maintenir la proprioception chez les personnes âgées et celles qui se remettent d’une blessure.

Pourquoi le Qi Gong améliore-t-il la proprioception ?

Parce qu’il nous entraîne à prendre conscience de l’endroit où se trouve notre corps et de ce qu’il fait et ne fait pas. C’est aussi simple que cela.

Je parle à mes élèves de la qualité du Ting Jing. En un mot, c’est l’écoute du corps. Utiliser son esprit pour être conscient de ce que le corps reflète, ce qui vous indique où vous vous trouvez dans le temps et l’espace. Est-ce que quelque chose vous semble serré, chaud, tremblant, vulnérable, sans soutien, immobile ? Toutes ces questions que vous vous posez lorsque vous vous entraînez à vous tenir debout, en regardant avec votre esprit pour sentir si le corps est dans la meilleure position. Parvenez-vous à atteindre le Song (prononcer Sung), qui est le processus actif de relâchement et de relaxation ?

Lorsque vous vous entraînez à vous tenir debout correctement, le retour d’information par les mécanorécepteurs et les corps tendineux de Golgi vous indique que le corps est aligné, qu’il est capable de se reposer et de se détendre. Avant d’en arriver là, vous devez écouter votre corps se plaindre de tout un tas de raisons pour lesquelles vous n’êtes pas en alignement, la douleur étant la plus évidente d’entre elles. Vous ajustez donc la position de votre corps, vous relâchez les tensions, vous vous assouplissez et vous vous détendez, et les choses s’améliorent.

À long terme, nous savons que ces informations permettent de développer une meilleure conscience de soi, qui peut se traduire par une meilleure conscience proprioceptive. Il en résulte un meilleur équilibre et une meilleure conscience des articulations, ce qui réduit les risques de blessures et de chutes. Il a été démontré que le Qi Gong réduit jusqu’à 45% les chutes chez les personnes âgées ! C’est un sacré chiffre. Une autre étude a montré qu’il améliore de manière significative l’équilibre et la mobilité des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Le Qi Gong met l’accent sur l’écoute du corps et la prise de conscience de ce qu’il fait. On retrouve des processus similaires dans le Yoga, mais l’accent est mis sur des mouvements doux et lents qui encouragent la relaxation pour créer l’étirement plutôt que l’étirement pour se détendre, comme dans le Yoga. Le Qi Gong est particulièrement adapté pour s’assurer que la douceur et la relaxation sont soulignées par l’alignement.

La pratique du Qi Gong, surtout lorsqu’elle est effectuée sur une période prolongée, donne au pratiquant une conscience du corps et un contrôle beaucoup plus grands. Il est donc moins probable que le mouvement soit inconscient et même potentiellement traumatisant. En outre, nous bénéficions des neuf domaines d’amélioration de la santé mis en évidence dans l’étude du NIH sur les bienfaits du Qi Gong, à savoir : la densité osseuse, le système cardio-pulmonaire, la fonction physique, les chutes et les facteurs connexes, la qualité de vie, l’efficacité personnelle, les résultats rapportés par les patients, la santé psychologique et la santé immunitaire.

Pour moi, il s’agit d’une pratique miraculeuse. Je vais poursuivre la mienne et je vous invite à vous joindre à moi.

Cours Vidéo préenregistré  » Qi Gong pour un meilleur équilibre « 

Des études montrent que le Qi Gong est l’une des meilleures formes de thérapie pour prévenir les chutes. Cette méthode utilise des mouvements lents et gracieux, des exercices en pleine conscience et des activations énergétiques pour aider les pratiquants à s’enraciner, à se sentir en sécurité et à se connecter. Dans Qi Gong pour un meilleur équilibre, Gino Micucci guide les pratiquants à travers des exercices simples, pratiques et faciles à suivre pour prévenir les chutes, renforcer les jambes et les pieds et améliorer l’équilibre.

Cliquez sur la bannière ci-dessous pour en savoir plus.

 

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Qi Gong pour:
- le bien-être
- le développement de ses capacités
- la prévention
- l'accompagnement
- la reconstruction
Les bienfaits santé du Qi Gong
Voici ce qu’est le Qi Gong pour moi…
Qi Gong des 13 portes
Tourner le corps et contempler la lune
Jing Mai Gong – Qi Gong (étirement) des 12 méridiens
Dao Yin Liu He Gong 六合功 (Qi Gong des 6 Harmonies)
Qi Gong de l’Oie Sauvage – Dayan Qi Gong
Ba Duan Jin (8 pièces de Brocart)
Démonstration Wu Dang Qi Gong
Étirement du méridien du Foie – Zu Jue Yin
Démonstration Qi Gong « Les huit pièces de Soie »
Qi Gong de la Respiration Cosmique…
 » Le dragon de l’inondation plonge dans la mer  » – WUDANG YANG SHENG GONG
SHENG KAI HE JIANG – Monter, descendre, rassembler, expulser … (Liu He Gong)
TENIR LA PIPA (Caresser la musique de l’univers)
 » Qi Gong pour fortifier le ‘Dan’  » – enchainement complet
%d blogueurs aiment cette page :