Strasbourg expérimente le sport-santé sur ordonnance

sport sur ordonnance
La Ville de Strasbourg met en place le dispositif « sport-santé sur ordonnance »
Roland Ries a présenté le programme lundi matin.
La Ville de Strasbourg met en place le dispositif « sport-santé sur ordonnance ». Son objectif principal est de favoriser la pratique d’une activité physique régulière, modérée et adaptée pour des patients souffrant de malades chroniques stabilisées.

Chaque année, plus de 10 000 habitants de la CUS sont admis en Affection de Longue Durée (ALD). Les maladies cardiovasculaires, les cancers et le diabète représentent 70% de ces admissions, avec des taux particulièrement élevés à Strasbourg.

L’activité physique ou sportive fait désormais partie intégrante du traitement de nombreuses maladies, dans le cadre de l’éducation du patient obèse, diabétique, asthmatique, insuffisant respiratoire ou cardiaque.

une expérimentation pendant un an

L’expérimentation «sport-santé sur ordonnance» est née de la volonté conjointe des signataires du Contrat Local de Santé1 (Ville de Strasbourg, Agence Régionale de Santé d’Alsace, Régime Local d’Assurance Maladie, Préfecture, Education Nationale.), et a pour objectif principal de favoriser la pratique d’une activité physique régulière, modérée et adaptée à l’état de santé des malades chroniques, dans une optique de réduction des inégalités sociales et territoriales de santé.

Durant un an, la Ville de Strasbourg va expérimenter ce dispositif innovant. Environ 50 médecins généralistes ont signé la Charte d’engagement «sport-santé sur ordonnance». Ils peuvent donc prescrire à leurs patients une activité physique modérée et régulière dans le cadre du dispositif «sport santé sur ordonnance».

Muni de son ordonnance, le patient prend contact avec un éducateur sportif de la Ville, dédié au développement et au suivi de l’expérimentation à Strasbourg. Cet agent a pour mission d’orienter les patients vers l’activité physique qui leur convient le mieux, en fonction des recommandations du médecin et d’une évaluation de la sédentarité et des habitudes en matière de pratique d’activité physique. En cas de besoin, il assure une remise à niveau de la pratique du vélo, avec le concours d’autres éducateurs sportifs de la Ville.

Le patient peut se voir proposer trois types d’activités :
Les modes de déplacement physiquement actifs (marche à pied avec le club vosgien et vélo avec Velhop)

-Les pratiques douces et des activités gérées en régie par le service des sports de la Ville (la Gym Forme, la Gym Douce, le Taï Chi, le Qi Gong …)
-Les activités proposées par les associations et clubs sportifs labellisés « sport/santé » selon un cahier des charges rédigé par la Direction Régionale Jeunesse et Sport et Cohésion Sociale et le service des sports de la Ville de Strasbourg.

Trois associations sportives sont concernées : Education Physique du Monde Moderne, Athlé Santé Nature et le Rowing Club.

avec un médecin coordonateur

Les patients sont suivis régulièrement par l’éducateur sportif, afin de mesurer leur motivation et leur satisfaction par rapport à l’activité physique proposée et les réorienter le cas échéant. Des rendez-vous réguliers sont prévus après un, six et douze mois d’activité physique.

Un médecin coordonateur, mis à disposition par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, une demi-journée par semaine, aura en charge la coordination médicale et le suivi médical de l’action. Il aura également la responsabilité de la formation/sensibilisation des médecins en matière de sport/santé et le suivi de l’évaluation, pour son versant médical.

Durant l’année d’expérimentation, cette action sera totalement prise en charge financièrement par les différents partenaires et le patient bénéficiera gratuitement de l’activité sportive (abonnement vélhop, entrées à la piscine, cours dispensés par des associations…) et de l’accompagnement personnalisé.

Qui peut bénéficier de ce dispositif ?
Les personnes concernées par le dispositif sont des personnes adultes sédentaires vivant sur le territoire strasbourgeois, atteintes d’une des maladies chroniques suivantes :

– Obésité (Indice de Masse Corporelle compris entre 30 et 35)
– Diabète type 2 (non insulinodépendant)
– Maladies cardiovasculaires stabilisées

400 personnes environ seront suivies dans le cadre de cette action durant l’année d’expérimentation. Quelles sont les pratiques sportives qui peuvent être prescrites ? L’éducateur « sport santé » pourra choisir parmi neuf activités physiques ou modes de déplacement physiquement actifs :
– Le vélo
– La marche à pied
– La marche nordique
– L’aviron
– Les activités aquatiques
– La Gym Forme
– La Gym Douce
– Le Taï Chi
– Le Qi Gong

 Chiffres clés :
– 400 personnes suivies durant l’année d’expérimentation

– 50 médecins généralistes strasbourgeois signataires de la Charte
d’engagement «sport-santé sur ordonnance» au 5 novembre 2012
– 9 activités physiques différentes proposées
– 200 abonnements annuels Vélhop pris en charge par la CTS et la CUS
– 128 790€ de budget prévisionnel pour l’année d’expérimentation

Strasbourg expérimente le sport sur ordonnance par France3Alsace
Michel Cymes évoque le dispositif sport-santé… par France3Alsace

Laisser un commentaire