Wuji – « le vide absolu transperce l’énergie »

Le WUJI – Le vide absolu (Position de base du Qi Gong)

Le Wuji est un point très important dans la vision cosmogonique de la tradition taoïste. Le Wuji, ou vide absolu. est ce qui précède le Tai-Ji, le Faîte suprême. La posture du Wuji est à la base du Qi Gong, elle consiste à retrouver le vide primordial en se tenant le plus possible immobile et en ne pensant plus à rien. Vide ne veut pas dire rien, inaction, car la nature du vide n’est pas inertie, état passif. mais au contraire éveil. Cette posture permet en effet de prendre conscience de notre être réel ,qui est bien de notre être mental.

Wuji - "le vide absolu transperce l'énergie"
Posture du WUJI

En position debout, les talons sont l’un contre l’autre et les pieds ouverts d’un angle de 45°, les genoux sont déverrouillés. mettre le sommet de la tête (Bai Hui) sur la même verticale que le point Hui Yin au périnée (entre le sexe et l’anus). le menton légèrement rentré. le bassin légèrement en avant. Les bras pendent le long du corps. Dans cette position il y a un minimum de muscles qui travaillent. ainsi l’effort à fournir pour la maintenir est moindre, il est donc possible de tenir ainsi aussi longtemps qu’on le désire sans fatigue. Contracter légèrement le périnée. Ne pas mettre la langue au palais.

Les yeux ouverts, le regard en dessous de la ligne d’horizon et avoir un sourire intérieur. Se détendre. calmer l’esprit. faire le vide en soi. Ne plus penser à rien ; si des pensées viennent dans la tête, ne pas s’y accrocher, les laisser passer et se reconcentrer. Vous êtes ainsi en état de Wou Wei (Non-être/Non-agir). Sentir alors l’énergie cosmique pénétrer par le sommet de la tête, descendre dans le corps et rejoindre la terre. Rester ainsi quelques minutes. La durée de cet exercice peut varier de 1 à 2 minutes jusqu’à 20 à 30 minutes. Les personnes habituées peuvent même rester ainsi plusieurs heures.
Cet exercice est bénéfique pour calmer l’esprit et prendre conscience de son corps. ce qui est primordial en matière de Qi Gong.


Explications détaillées

Comment prendre la posture de Wuji?

    • Se placer debout, le corps est droit mais détendu, les talons sont l’un contre l’autre et les pieds ouverts d’un angle de 30°, 45° ou 60°. le poids du corps est reparti sur toute la plante des pieds, les genoux sont débloqués mais ne fléchissent pas.
    • Le bassin est positionné à peine vers l’avant et relâché de telle sorte que le sacrum soit vertical, permettant aux vertèbres lombaires d’effacer leur cambrure et d’ouvrir la région de Ming Men, lieu où est stockée l’énergie vitale (Jing), pour les acupuncteurs et les pratiquants de Qi Gong.
    • La poitrine est très légèrement rentrée, ramenant passivement les épaules vers l’avant ce qui ouvre les aisselles.
    • les bras sont détendus depuis les épaules jusqu’à la pointe des dix doigts.
    • La tête est suspendue par un fil dans le ciel, le menton légèrement rentré, les cervicales sont verticales, les dents s’accolent, la pointe de la langue ne touche pas le palais.
    • Le regard est sensiblement sous la ligne d’horizon, oblique vers le bas, pointé au loin.

Réaliser la 1ère étape de Wuji : le corps est détendu

    • La respiration descend dans le Dan Tian.
    • A partir de maintenant, prendre conscience de respirer et tenter de ne plus lâcher une seule seconde la sensation de respiration. Parallèlement on s’efforce avec douceur de respirer par le bas-ventre seulement, sans que les côtes s’écartent à l’inspiration, ou le moins possible.
    • Allonger le souffle progressivement, à l’inspiration comme à l’expiration chaque temps est à peu près égal.
    • Quand le souffle devient calme et régulier, conserver toujours la conscience de la respiration tout en recherchant à immobiliser complètement le corps autour de son axe vertical, du périnée au sommet de la tête.
    • Tenter de trouver l’immobilité absolue, mais sans raideur, sans rigidité, un peu comme si le corps tout entier respirait l’énergie du monde.

Réaliser la 2ème étape de Wuji : le mental est calme

    • Tout en maintenant la conscience de respirer, et la conscience de l’immobilité absolue, tenter alors de regarder loin devant soi, et garder le regard accommodé sur un point précis. Faire en sorte de ne plus cligner des paupières. On y parvient avec l’entraînement, en détendant son regard. Par exemple, on peut se représenter en train de regarder le reflet de son propre visage, ou celui d’un arbre, sur la surface sans ride d’un lac paisible. Ainsi le calme s’installe dans l’esprit. Occupé à surveiller tout le reste, il y a peu d’espace pour penser. Mais si des pensées surviennent, les laisser passer comme des nuages dans le ciel, où bien les regarder comme des poissons qui nagent dans un lac alors qu’on fixe le fond.

Réaliser la 3ème étape de Wuji : l’esprit joyeux et brillant

    • Maintenant seulement sourire. Laisser s’épanouir un large sourire sur son visage, sur les lèvres, sur les yeux. Ce sourire inonde tout votre corps. Dans le Tao, on dit que la conscience est toute joie. Alors, pour s’en approcher, le mieux est de sourire.
    • Puis maintenir ce sourire pendant tout le Wuji, l’esprit est ainsi joyeux, mais il est aussi brillant; car la conscience se manifeste dans son essence universelle une omniprésence absolue. Pour tenter d’y parvenir, nous allons prendre conscience successivement de tout, et progressivement associer toutes ces sensations, une par une, pour rejoindre les autres afin d’être conscient de tout à la fois.
    • Vérifier la conscience de la respiration, de l’immobilité vivante du corps, de l’immobilité du regard sans ciller, du sourire intérieur.
    • Ajouter la perception de toutes les sensations de l’intérieur du corps, de confort ou d’inconfort…
    • Puis toutes les sensations de l’extérieur du corps : pesanteur du corps, température à la surface, déplacement de l’air.
    • Ajouter les perceptions des organes des sens…
    • …perception des odeurs…
    • …perception de tous les bruits, proches ou lointains, forts ou légers, sans en choisir un au détriment des autres…
    • …perception visuelle, maintenir le regard accommodé sur un point fixe devant soi mais installer une vision panoramique pour prendre conscience de tout le champ visuel à 180°.
    • Prendre ensuite conscience de l’environnement immédiat, de la pièce dans laquelle nous pratiquons, ou du décor de nature dans lequel nous sommes, au-delà, de l’univers tout entier.
    • Quand toutes les étapes de Wuji ont été franchies, demeurer ainsi dans la quiétude du vide absolu, pendant cinq à dix minutes au minimum. Une demie-heure représente un temps important, vingt minutes est un temps moyen. Mais il n’y a pas de limite stricte à fixer : ce qui compte ce n’est pas la durée, mais la qualité de l’état de Wuji que l’on est capable de maintenir le plus longtemps possible.

Fermeture

Quand le temps de la posture a été accompli, on termine par un geste appelé fermeture:

    • Lentement en écartant les bras, les paumes vers le ciel, inspirer, et embrasser l’énergie du ciel, ou énergie cosmique, au-dessus du sommet de la tête, de la zone du point d’acupuncture Baihui.
    • Puis en tournant les paumes des mains vers le sommet de la tête, faire descendre cette énergie cosmique pour la faire pénétrer par cette zone du sommet de la tête et remplir le corps tout entier comme une douche d’énergie subtile et lumineuse jusqu’à la plante des pieds en faisant descendre à la vitesse des mains qui passent devant le corps; puis replacer les bras le long du corps.
    • Quand on va chercher l’énergie cosmique, visualiser qu’on la capte au-delà de l’atmosphère terrestre, dans la source d’énergie la plus pure, puis la faire redescendre comme une cascade sur le sommet de la tête. Si on éprouve le besoin d’avaler sa salive, au cours de l’expiration, on l’avale en même temps que les mains s’abaissent vers le ventre en visualisant la salive qui va descendre jusqu’au Dan Tian et nourrir notre énergie vitale.

Les effets de Wuji

    • Calme et détente

      • Ce que l’on ressent au cours de la pratique de Wuji c’est d’abord une sensation d’apaisement, de calme, qui gagne le corps qui se détend, et l’esprit qui devient quiet. Cette quiétude ne tarde pas à s’accompagner d’un sentiment de sérénité. Mais si l’on joue le jeu de maintenir dans la conscience toutes les sensations à la fois, sans en privilégier une, on ne devrait même pas avoir d’espace mental pour penser, ni pour commenter avec des mots ce que l’on ressent.
    • Cultiver l’énergie

      • Dans une certaine mesure, Wuji est une méditation debout. Cette posture pourrait se pratiquer même assis. Cela n’est pas contre-indiqué mais le fait d’adopter une posture statique debout contribue comme pour toutes les postures statiques d’embrasser l’arbre, à cultiver l’énergie vitale. Autrement dit, Wuji est une méditation debout qui contribue à augmenter notre vitalité, notre énergie Jing, d’où le nom complet de cet exercice : le vide absolu transperce l’énergie. D’ailleurs on constatera, en pratique, que mieux on réussit Wuji, c’est–à-dire rassembler en conscience toutes les perceptions en ayant très peu de pensées tellement on est attentif, plus on se sentira rechargé, dynamisé après quelques minutes de pratique.
    • Effets sur la conscience

      • Ils sont comparables aux effets de la méditation assise des écoles japonaises Zen. La pratique de Wuji place la conscience dans une attitude de perception non centrée sur soi-même et d’où disparaissent les commentaires sur ce qui est perçu alors que les idées ou les émotions n’ont pas l’espace pour apparaître, ou en tout cas pas celui de s’installer, ni d’être analysées ou commentées. La pratique prolongée de Wuji contribue à déconditionner l’esprit personnel dans ses tendances à tout ramener à soi, à tout commenter ou bien à vagabonder d’une idée à une autre, d’être l’objet des émotions au gré de leur caprice sans avoir d’emprise ou d’indépendance réelle par rapport à elles… comme otage de nous-mêmes, et de notre subjectivité. La pratique de Wuji contribue au contraire à stabiliser l’esprit, tout comme une barque agitée par les flots conserve son point d’équilibre et ne chavire pas. Les étudiants de Wuji notent aussi une amélioration de la capacité de concentration avec une résistance de plus en plus grande, une attention prolongée. La pratique régulière de Wuji procure enfin une sorte de sérénité. Mieux vaudrait-il dire ici comme un fond silence de sérénité et de joie, qui s prolonge au-delà de la pratique dans la vie quotidienne. C’est le début d’un changement, d’une mutation qui nous invite à voir les événements de notre vie, les relations, les autres, nos émotions d’une façon nouvelle, neuve, décrispée, détendue et ouverte. C’est pourquoi Wuji représente le commencement et la fin de l’enseignement du Wu Dang sur le plan de la finalité spirituelle taoïste, les 15 mouvements ne vont être que les compléments dynamiques. Et la méditation assise pourra en parachever les changements.

Quand pratiquer Wuji

    • Wuji avant les 15 mouvements

      • Pour les taoïstes qui enseignent le Wu Dang Qi Gong, il n’est pas pensable de commencer la série des 15 mouvements sans d’abord pratiquer Wuji 10 à 15 minutes. D’abord pour détendre le corps, ensuite pour calmer le mental, unifier l’esprit. Cette étape préalable va permettre de favoriser la circulation de l’énergie pendant les mouvements et aussi de mieux sentir cette circulation dans le corps. D’autre part, comme on l’a dit plus haut, Wuji est une posture statique et c’est donc l’occasion de renforcer et cultiver l’énergie vitale Jing, pour pouvoir mieux la faire circuler dans les méridiens et perméabiliser les voies du Qi. C’est pourquoi ce temps initial de Wuji est appelé : « la cueillette des herbes pour préparer l’élixir« , selon une métaphore qui compare le travail de Qi Gong interne à celui d’un alchimiste.
    • Wuji après les 15 mouvements

      • Quand on abordera l’étude des 15 mouvements, on verra que chacun d’eux termine par une fermeture et que l’on doit ensuite revenir en Wuji quelques instants, avant de continuer par le mouvement suivant. Mais surtout, à la fin de la série de Wu Dang, quand on a tout terminé, il convient de revenir en Wuji et, comme au début, de rester un certain nombre de minutes, Le Wuji final sera une étape indispensable et sans doute la plus profitable après avoir terminé les 15 mouvements. C’est d’elle que dépend la réussite alchimique interne. En effet, une fois que toutes les étapes de cultiver le Jing, et de le faire circuler pour le transformer en Qi on été accomplies, l’étape finale de Wuji constitue l’ultime transformation du Qi en Shen, autrement dit de l’ouverture de la conscience spirituelle, de calme et de sérénité à un stade supérieur. D’ailleurs, en pratiquant, on se rend bien compte que l’état de méditation du Wuji initial est moins fort, moins profond, moins nourrissant que l’état de méditation du Wuji final. C’est là qu’on réalise combien la pratique du Qi Gong, en cultivant notre vitalité contribue à fortifier notre esprit et à améliorer la qualité de nos états de conscience et à développer en nous un sens aigu de plus en plus affûté d’éveil.
    • Wuji comme étape de 5 postures statiques

      • Soit on choisit de pratiquer, parmi les 5 postures statiques, seulement Wuji, soit on décide de pratiquer l’enchaînement des 5 postures, dans l’ordre de la cosmogenèse de la N°1 à la N°5. Autrement dit, on commence Wuji, on ferme, puis on continue par Tai Ji, on ferme et ainsi de suite. Entre chaque posture, après avoir accompli la fermeture, avant de repartir dans la suivante on restera quelques instants immobiles, en Wuji.
    • Wuji en toutes circonstances

      • En dehors de la séance quotidienne de la journée, Wuji peut être pratiqué à n’importe quel moment : en cas de fatigue, pour se ressourcer un peu, ou bien Wuji peut rendre des services incomparables en cas de perturbations ou de chocs émotionnels forts, lorsque d’un coup on se sent dépassé avec la difficulté pour se maîtriser : le résultat est instantané. Il est possible aussi que Wuji devienne insensiblement notre compagnon de route, comme un état second, présent de façon constante ou presque. ici il ne faudrait pas dire comme un état second, mais plutôt comme un état premier, si l’on s’en réfère aux conceptions philosophiques et spirituelles du Tao. Et comme c’est étrange, cet état se rapproche énormément de celui de l’état de supra-santé. Si tel est le cas, et si ceci se produit de temps en temps ou de plus en plus, cela veut dire que nous sommes sur la bonne voie.

IEQG (Institut Européen de Qi Gong), le centre de formation professionnelle de Qi Gong qui depuis près de 30 ans, forme des professionnels à l’enseignement du Qi Gong ainsi qu’à la pratique de l’acupuncture et du massage énergétique chinois. Sous l’impulsion d’Yves Réquéna et de son équipe de formateurs, vous apprendrez la maîtrise des arts ancestraux de la médecine traditionnelle chinoise. A travers les différents cursus et stages proposés, initiez vous aux arts et à la pratique de ces techniques.

Informations: www.ieqg.cominfo@ieqg.com


Vous habitez Luxembourg ou la grande région et vous avez l’intention de vous mettre au Qi Gong prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

 

 

ÉTUDE: Le Qi Gong soulage la fatigue, l’anxiété et les symptômes dépressifs, améliore la qualité du sommeil, et réduit le temps nécessaire à l’endormissement chez les personnes souffrant de « fatigue chronique » et de troubles du sommeil.

ÉTUDE:  La pratique du Qi Gong soulage la fatigue, l’anxiété et les symptômes dépressifs, améliore la qualité du sommeil, et réduit le temps nécessaire à l’endormissement chez les personnes souffrant de « fatigue chronique » et de troubles du sommeil.

Cette étude a été effectué sur 150 personnes souffrant de troubles du sommeil. On leur a fait pratiquer les Ba Duan Jin (Les 8 pièces de Brocart) pendant 9 semaines, à raison de 16 séances d’une heure et demie.

CONCLUSIONS:

Plus la pratique est assidue, plus les bienfaits sont notables …

(Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4290154/ « Qigong Exercise Alleviates Fatigue, Anxiety, and Depressive Symptoms, Improves Sleep Quality, and Shortens Sleep Latency in Persons with Chronic Fatigue Syndrome-Like Illness« )

 


IEQG (Institut Européen de Qi Gong), le centre de formation professionnelle de Qi Gong qui depuis près de 30 ans, forme des professionnels à l’enseignement du Qi Gong ainsi qu’à la pratique de l’acupuncture et du massage énergétique chinois. Sous l’impulsion d’Yves Réquéna et de son équipe de formateurs, vous apprendrez la maîtrise des arts ancestraux de la médecine traditionnelle chinoise. A travers les différents cursus et stages proposés, initiez vous aux arts et à la pratique de ces techniques.

Informations: www.ieqg.cominfo@ieqg.com


Vous habitez Luxembourg ou la grande région et vous avez l’intention de vous mettre au Qi Gong prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

ÉTUDE : Le Qi Gong (Yi Jin Jing) améliore la fonction pulmonaire, les capacités physiques, la qualité de vie et la gestion des émotions chez les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

ÉTUDE : Le Qi Gong (Yi Jin Jing) améliore la fonction pulmonaire, les capacités physiques, la qualité de vie et la gestion des émotions chez les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Résumé

OBJECTIF :

Le but de cette étude pilote était d’examiner les effets d’un programme d’exercices traditionnels chinois, une forme de Qi Gong appelée « Yi Jin Jing » (QGYJJ), sur des patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

MÉTHODES :

Cent trente patients atteints de BPCO éligibles ont été répartis au hasard en trois groupes: le groupe QGYJJ (n = 42), le groupe d’exercices d’auto-gestion (n = 43) et le groupe témoin (n = 45). Les données ont été collectées et analysées au départ, puis de nouveau après un, trois et six mois. Un indice de réadaptation pulmonaire comprenant la fonction pulmonaire, un test de marche de six minutes, un questionnaire sur l’efficacité de la gestion des émotions et un test d’évaluation de la BPCO largement utilisé pour évaluer la qualité de vie liée à la santé (HRQoL) des participants atteints de BPCO a été mesuré.

RÉSULTATS :

Comparativement aux autres groupes, les participants du groupe QGYJJ avaient une fonction pulmonaire nettement meilleure (volume expiratoire maximal en une seconde: F=8,96, p=0,000; volume expiratoire maximal en une seconde / capacité vitale forcée: F=11,55, p=0,000; le pourcentage de volume expiratoire maximal en une seconde en prévision: F=24,27, p=0,000); parcouru une plus longue distance à pied (F=152.52, p=0.000) et ayant une HRQoL plus satisfaisante (F=14.08, p=0.000). La pratique du QGYJJ a également contribué à améliorer la capacité de gestion des émotions (F=36,56, p=0,000). Il y a eu des changements positifs significatifs dans l’expression des effets positifs (F=56,25, p=0,000) et la gestion du découragement / de la détresse (F=21,58, p=0,000), outre la capacité de réguler la colère et l’irritation (F=1,20, p=0,305). ). Plus le QGYJJ est pratiqué sur une plus longue durée, plus l’influence est positive sur les mesures de l’indice de réadaptation pulmonaire.

CONCLUSIONS :

Ces résultats indiquent que la pratique du Qi Gong (Yi Jin Jing) a eu des effets positifs sur la fonction pulmonaire, l’activité physique, la gestion des émotions (modulation de l’expression du découragement ou de la détresse et ayant ressenti et été capable d’exprimer un affect positif) ainsi que la qualité de vie (HRQoL) des patients atteints de BPCO.

Source : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27487437/


IEQG (Institut Européen de Qi Gong), le centre de formation professionnelle de Qi Gong qui depuis près de 30 ans, forme des professionnels à l’enseignement du Qi Gong ainsi qu’à la pratique de l’acupuncture et du massage énergétique chinois. Sous l’impulsion d’Yves Réquéna et de son équipe de formateurs, vous apprendrez la maîtrise des arts ancestraux de la médecine traditionnelle chinoise. A travers les différents cursus et stages proposés, initiez vous aux arts et à la pratique de ces techniques.

Informations: www.ieqg.cominfo@ieqg.com


Vous habitez Luxembourg ou la grande région et vous avez l’intention de vous mettre au Qi Gong prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Étirement du méridien du Foie – Zu Jue Yin

    • Le méridien du foie est un méridien yin de la jambe.
    • Il part du pied pour arriver à la tête.
    • Il fait partie de l’élément bois et représente le foie métabolique.
    • Son heure de plénitude se situe entre 1h et 3h du matin.
    • Sa principale fonction est le stockage et la distribution du sang (glycogène
    • dans les muscles). Il assure aussi le drainage et la désintoxication du sang.
    • L’émotion associée au foie est la colère.
    • Il est également associé aux muscles.
    • En cas de désordre on note : irritabilité, problème d’endormissement, crampes, problèmes oculaires (tremblement des paupières…).
    • Autres symptômes gravitant autour du méridien : céphalées, étourdissements, troubles de la vue, bourdonnements, fièvre, crampes.

PRATIQUE:

    • Écartez très largement vos pieds (bien plus que la largeur de vos épaules) et fléchissez vos jambes pour prendre la position du cavalier.
    • Pendant l’inspir descendre sur le côté droit en pliant la jambe  droite et en tendant la jambe gauche. Le pied de la jambe tendue et simplement posé à plat sur le sol, formant un angle de 90° avec le tibia.
    • Positionner les mains et les bras de telle façon à ce qu’ils soient parallèles à la jambe tendue.
    • Puis changez de côté. En expirant, repasser par le centre les mains forment un ballon de Qi.
    • Les jambes sont souples, ne descendez pas complètement jusqu’au sol pour laisser une certaine élasticité au mouvement.
    • Après avoir pratiqué d’un coté et de l’autre, recommencez 6, 9 ou 12 fois.

LES BIENFAITS :

Étirer le méridien du Foie stimule l’activité hépatique et la production de bile, active la circulation veineuse, énergétise les organes génitaux et soulage les troubles de la vue.

Effets :

    • Le dynamisme, la résistance musculaire
    • Détend les contractures musculaires
    • Tonicité, résistance des tendons
    • Beauté du teint; un teint de pêche, éclatant
    • Une peau tonique
    • Une silhouette affinée
    • Redonne confiance
    • Prépare le coeur à réceptionner de façon l’énergie de l’été (du Feu)

Effets préventifs et actions thérapeutiques :

    • entorse de la cheville
    • tendinite de la patte d’oie
    • cruralgie
    • cystites à répétition
    • prurit organes génitaux
    • vaginite
    • congestion veineuse
    • hémorroïdes
    • digestion lente
    • céphalée chronique
    • fatigue
    • anxiété
    • vertiges
    • acouphènes
    • règles douloureuses
    • syndrome prémenstruel
    • mastose
    • dysfonctionnement de la thyroïde
    • irritabilité
    • insomnie

Retrouvez un descriptif détaillé de chaque étirement de méridien avec les bienfaits spécifiques dans le livre (avec DVD) : « Qi Gong des 12 méridiens » du Dr. Yves Réquéna.

Disponible chez www.matins-clair.com

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Auto-massages Qi Gong pour « Nourrir le Principe Vital »

Les massages du Qi Gong concernent le visage et les sept orifices, le cou et le thorax, les reins et les membres. Ils représentent un moment important dans la séance de Qi Gong. On les pratique en début de séance, surtout le matin ou au réveil pour mettre en route l’énergie et stimuler la circulation des méridiens; le massage est alors vigoureux, plutôt rapide et superficiel. Ou bien on utilise le massage en fin de séance pour bien répartir l’énergie accumulée pendant l’exercice; le massage est alors plus doux, profond et moins rapide.

Importance des mains

Les mains sont considérées comme des récepteurs et des émetteurs de l’énergie. Comme récepteur, le milieu de la paume de la main, le point Lao Gong, peut jouer le rôle de radar de l’énergie pour sentir sur soi ou sur d’autres personnes les vides, les froids, les blocages, les inflammations sur la surface ou à distance du corps énergétique, dans les organes ou dans les centres énergétiques internes. Comme émetteur, le point Lao Gong et l’endroit de la paume le plus puissant parce qu’il est comme une fontaine d’énergie qui rassemble les trois rivières des méridiens qui descendent le long du bras : poumon, coeur et maître-coeur qui est situé au milieu confluent sur lequel se trouve Lao Gong.

Frotter les mains

Commencer toujours le massage en frottant les mains et recommencer entre chaque massage. Frotter les mains l’une contre l’autre, lentement, en appuyant légèrement les paumes l’une sur l’autre pour obtenir de la chaleur et faire venir le Qi dans les paumes. En même temps, on se concentre sur les points Lao Gong et le bout des doigts.

Le visage et le cuir chevelu

C’est un effet de stimulation de l’énergie de la tête qui est Yang et donc de réveil de toute l’énergie du corps. Chaque orifice reçoit un afflux d’énergie et de sang par le massage dans un double but :

  • stimuler l’organe des sens et le sens concerné : vision, ouie, odorat, etc. Pratiqué régulièrement, ce massage permet aux sens de moins s’émousser avec le temps; la vision diminuera moins vite, l’audition aussi, etc
  • stimuler l’organe correspondant à l’organe des sens selon la théorie des cinq éléments. En stimulant l’oreille, on stimule l’énergie des reins; en stimulant les yeux, on stimule l’énergie du foie, avec le nez c’est l’énergie des poumons; les lèvres, l’énergie de la rate et du pancréas; la langue, l’énergie du coeur.

Le corps

Les points du tronc renforcent les points de commande de la circulation de l’énergie. La région des reins et du bas-ventre réveille le Dan Tian, centre de l’énergie vitale.

Les membres

Le massage des bras et des jambes active la circulation dans les méridiens quand on prend soin de le faire dans le sens de circulation des méridiens.

MASSER LE VISAGE

Frotter le visage les mains à plat en remontant sur le côté des joues et redescendre vers l’intérieur des joues.

Ce massage tonifie toute l’énergie du visage, ainsi que la peau et les muscles du visage. Le sens de ce massage lutte contre l’affaissement du visage et contre les rides.

MASSER LE CUIR CHEVELU

Se peigner le cuir chevelu, d’avant en arrière avec le bout des doigts.

Masser et décoller le cuir chevelu du crâne aide la peau à respirer et tonifie les cheveux. Griffer le cuir chevelu, sans trop exagérer, fortifie grandement la micro-circulation capillaire et amène un afflux de sang qui va fortifier la racine des cheveux. Ce massage apporte aussi un afflux d’énergie dans les méridiens de la vésicule biliaire et de la vessie qui pénètrent dans le cerveau et favorise l’entrée de l’énergie dans le cerveau pour éveiller la vigilance.

MASSER LE FRONT

Caresser le front avec la main à plat de la main gauche et en alternant de la main droite. Le geste du bras est large.

Tonifie les points d’acupuncture du front et favorise la circulation du sang et de l’énergie dans les sinus ainsi que dans la peau avec un effet antirides. Énergise les méridiens du Vaisseau gouverneur et de la Vessie.

MASSER LES YEUX

Appliquer les paumes des mains à plat sur les yeux et après un moment descendre les mains de chaque côté des yeux.

Fortifie les yeux et la vision ; défatigue lors d’un travail de concentration ou devant un écran d’ordinateur ; fortifie l’énergie des yeux et de l’organe foie. Appuyer légèrement sur les paupières stimule également l’énergie du cœur. En massant les yeux, on masse d’un coup tous les points d’acupuncture des yeux.

MASSER LE NEZ

Frotter, du haut vers le bas, les ares du nez avec les pouces. Les autres doigts des deux mains se touchent.

Débouche le nez, stimule l’odorat, tonifie l’énergie des poumons et agit sur les points réflexes du nez.

MASSER LES LÈVRES

Poser les pouces de chaque côté des mâchoires, placer l’index de la main gauche entre le nez et la lèvre supérieure et l’index de la main droite entre le menton et la lèvre inférieure et frotter.

Stimule les muscles orbiculaires des lèvres et freine l’apparition des rides autour de la bouche. Stimule l’énergie des organes rate-pancréas et estomac.

MASSER LES OREILLES

Frotter l’oreille en remontant et redescendre en frottant le pourtour extérieur de l’oreille. A la fin redescendre en pinçant le lobe de l’oreille.

Ces massages stimulent la circulation de l’énergie et du sang dans les pavillons des oreilles et dans les oreilles elles-mêmes, ils fortifient l’audition. Les oreilles sont en rapport avec les reins. Fortifier les oreilles stimule donc l’énergie des reins. Les pavillons des oreilles sont une zone réflexe où se projette tout le corps. Stimuler les pavillons stimule tous les points réflexes du corps et fortifie l’ensemble des fonctions.

MASSER LE COU / LA NUQUE

Pencher la tête en avant et poser les paumes des mains à plat sur le cou et le frotter en faisant un mouvement de gauche à droite avec les mains.

Favorise la circulation de l’énergie et du sang dans la région du bulbe, stimule les centres réflexes de cette région, assouplit la nuque, lutte contre l’arthrose et l’ankylose des vertèbres cervicales, régularise le sommeil. Le massage du cou renforce la circulation de l’énergie dans les cervicales, le bulbe et le cervelet.

MASSER LE PALAIS DES CENTRES VITAUX (SHU FU – Rn27) ET LE GRAND LO DE L’ENERGIE (DA BAO – Rt21)

Mettre les doigts en “bec d’oiseau”, frapper doucement avec le bec de la main gauche sous la clavicule droite et en même temps avec le bec de la main droite frapper doucement sous les côtes flottantes à gauche (points Da Bao) (les bras sont croisés). Ensuite frotter (masser) ces mêmes zones avec la paume des mains à plat, Puis inverser les côtés.

Favorise la circulation de l’énergie nourricière dans tous le corps; stimule la circulation du système lymphatique; stimule la circulation des liquides dans la chair ; ces deux points combattent la cellulite. La stimulation des points sous les clavicules, puis le tapotement de ce point sous l’aisselle fortifie la circulation du système lymphatique et des liquides organiques (infiltration d’eau, œdème, cellulite, culotte de cheval)

MASSER MING MEN

Tapoter les reins avec le dos des mains, puis les frotter avec les paumes des mains à plat.

Renforce la région lombaire, prévient les courbatures, les lombalgies, notamment à l’effort, en station debout ou pendant les règles. Renforce le fonctionnement des reins et de leur énergie, éveille l’énergie Jing, l’énergie essentielle qui est l’énergie vitale stockée dans les reins et la zone du Ming Men entre les deux reins.

MASSER LE DAN TIAN

Poser les paumes des mains à plat sur la zone en dessous du nombril (Dan Tian). Frotter de gauche à droite, puis faire des mouvements circulaires dans un sens puis dans l’autre.

Conduit l’énergie réveillée dans le Ming Men jusque dans le Dan Tian, qui est le “foyer” inférieur. De cette zone, l’énergie peut être raffinée en énergie subtile et chaude et être envoyée dans les méridiens.

MASSER LES BRAS

Frapper le dessus de la main droite avec le bout des doigts de la main gauche, puis frotter l’extérieur du bras droit en remontant avec la paume de la main gauche à plat jusqu’à l’épaule droite, puis redescendre en frottant l’intérieur du bras droit jusqu’à la paume ouverte et au bout des doigts de la main droite. Terminer en frappant l’intérieur du bout des doigts de la main droite avec le bout des doigts de la main gauche. Faire le même exercice sur le bras gauche.

Suis le sens de circulation des méridiens d’acupuncture, et donc stimule et accélère la circulation du Qi dans ces réseaux et y propage l’énergie accumulée dans le Dan Tian. Favorise la dissolution des blocages et stagnations du Qi dans les méridiens.

MASSER LES JAMBES

Avec les paumes des mains à plat, frotter l’extérieur de chaque jambe en descendant et remonter à l’intérieur des jambes. Après plusieurs fois, continuer ce mouvement en ajoutant un passage derrière les reins et devant le point Dan Tian.

Suit le sens de circulation des méridiens d’acupuncture, et donc stimule et accélère la circulation du Qi dans ces réseaux et y propage l’énergie accumulée dans le Dan Tian. Favorise la dissolution des blocages et stagnations du Qi dans les méridiens.

STIMULER LES POINTS

Marteler” du bout de l’index le point E36 une dizaine de fois, puis avec l’index ou le pouce faire des massages circulaires sur ce même point en appuyant assez fort, ceci pendant une à deux minutes. Puis tapoter bien avec les poings fermés.

Indiqué pour redonner de l’énergie et renforcer les états faibles. Le 36 Estomac est le point d’acupression le plus utilisé en raison de son efficacité et de ses applications diverses ; il constitue par exemple un traitement de choix pour renforcer le système immunitaire. Les indications thérapeutiques de ce point, en combinaison avec d’autres points, concernent le traitement: vomissements, douleurs gastriques, distensions abdominales, indigestions et autres problèmes du système digestif, borborygmes, diarrhées, constipations, étourdissements, mastites, troubles mentaux, états de choc, hémiplégie, atrophie, douleurs articulaires du genou, ulcères, entérites chroniques, pancréatites aiguës, énurésie, anémie, hypertension, asthme, maladies du système de reproduction, …

Zu San Li est indiqué pour n’importe quel trouble apparaissant le long du méridien de l’estomac. Cela inclut les troubles de la poitrine (abcès, douleur, gonflement…) et les douleurs le long de la jambe.

Secouer les mains après chaque massage. Frotter les paumes des mains avant chaque nouveau massage.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Qi Gong : harmonie du corps, du souffle et de l’esprit…

𝘓𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘦𝘴𝘵 𝘶𝘯 𝘢𝘳𝘵 𝘦́𝘯𝘦𝘳𝘨𝘦́𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦, 𝘫𝘰𝘺𝘢𝘶 𝘥𝘦 𝘭𝘢 𝘮𝘦́𝘥𝘦𝘤𝘪𝘯𝘦 𝘵𝘳𝘢𝘥𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯𝘯𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘤𝘩𝘪𝘯𝘰𝘪𝘴𝘦 𝘲𝘶𝘪 𝘢 𝘦́𝘵𝘦́ 𝘵𝘳𝘢𝘯𝘴𝘮𝘪𝘴 𝘴𝘦𝘤𝘳𝘦̀𝘵𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘱𝘢𝘳 𝘭𝘦𝘴 𝘮𝘢𝘪̂𝘵𝘳𝘦𝘴 𝘢̀ 𝘭𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘥𝘪𝘴𝘤𝘪𝘱𝘭𝘦𝘴 𝘱𝘦𝘯𝘥𝘢𝘯𝘵 𝘱𝘭𝘶𝘴𝘪𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘮𝘪𝘭𝘭𝘪𝘦𝘳𝘴 𝘥’𝘢𝘯𝘯𝘦́𝘦𝘴, 𝘦𝘵 𝘲𝘶𝘪 𝘥𝘦𝘱𝘶𝘪𝘴 𝘭𝘦 𝘴𝘪𝘦̀𝘤𝘭𝘦 𝘥𝘦𝘳𝘯𝘪𝘦𝘳 𝘢 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦𝘯𝘤𝘦́ 𝘢̀ 𝘴’𝘰𝘶𝘷𝘳𝘪𝘳 𝘢𝘶 𝘱𝘶𝘣𝘭𝘪𝘤.

𝘓𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘵𝘳𝘢𝘷𝘢𝘪𝘭𝘭𝘦 𝘴𝘶𝘳 𝘭’𝘩𝘢𝘳𝘮𝘰𝘯𝘪𝘦 𝘥𝘦 𝘵𝘳𝘰𝘪𝘴 𝘵𝘳𝘦́𝘴𝘰𝘳𝘴 𝘲𝘶𝘪 𝘴𝘰𝘯𝘵 𝘭𝘦 𝘤𝘰𝘳𝘱𝘴, 𝘭𝘢 𝘳𝘦𝘴𝘱𝘪𝘳𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘭’𝘦𝘴𝘱𝘳𝘪𝘵. 𝘐𝘭 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵 𝘨𝘳𝘢̂𝘤𝘦 𝘢̀ 𝘥𝘦𝘴 𝘦𝘯𝘤𝘩𝘢𝘪̂𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘥𝘦 𝘮𝘰𝘶𝘷𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘴𝘪𝘮𝘱𝘭𝘦𝘴 𝘥𝘦 𝘱𝘳𝘦́𝘴𝘦𝘳𝘷𝘦𝘳, 𝘷𝘰𝘪𝘳𝘦 𝘥’𝘢𝘮𝘦́𝘭𝘪𝘰𝘳𝘦𝘳, 𝘴𝘰𝘯 𝘦́𝘵𝘢𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘢𝘯𝘵𝘦́.

𝘌𝘯 𝘦𝘧𝘧𝘦𝘵, 𝘭𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘳𝘦𝘯𝘧𝘰𝘳𝘤𝘦 𝘭𝘦𝘴 𝘰𝘴 𝘦𝘵 𝘭𝘢 𝘮𝘶𝘴𝘤𝘶𝘭𝘢𝘵𝘶𝘳𝘦, 𝘢𝘴𝘴𝘰𝘶𝘱𝘭𝘪𝘵 𝘭𝘦𝘴 𝘢𝘳𝘵𝘪𝘤𝘶𝘭𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴, 𝘱𝘦𝘳𝘮𝘦𝘵 𝘢̀ 𝘭’𝘦́𝘯𝘦𝘳𝘨𝘪𝘦 𝘥𝘦 𝘮𝘪𝘦𝘶𝘹 𝘤𝘪𝘳𝘤𝘶𝘭𝘦𝘳 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘭’𝘦𝘯𝘴𝘦𝘮𝘣𝘭𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘰𝘳𝘨𝘢𝘯𝘪𝘴𝘮𝘦, 𝘳𝘦́𝘨𝘶𝘭𝘦 𝘭𝘦 𝘧𝘰𝘯𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘱𝘩𝘺𝘴𝘪𝘰𝘭𝘰𝘨𝘪𝘲𝘶𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘥𝘪𝘧𝘧𝘦́𝘳𝘦𝘯𝘵𝘴 𝘰𝘳𝘨𝘢𝘯𝘦𝘴, 𝘢𝘨𝘪𝘵 𝘴𝘶𝘳 𝘭𝘦 𝘴𝘵𝘳𝘦𝘴𝘴 𝘦𝘵 𝘭𝘦𝘴 𝘦́𝘮𝘰𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘦𝘯 𝘳𝘦𝘯𝘧𝘰𝘳𝘤̧𝘢𝘯𝘵 𝘭’𝘶𝘯𝘪𝘵𝘦́ 𝘤𝘰𝘳𝘱𝘴-𝘦𝘴𝘱𝘳𝘪𝘵.

𝘓𝘦 𝙌𝙞 𝙂𝙤𝙣𝙜 𝘷𝘪𝘴𝘦 𝘢̀ 𝘭’𝘦́𝘱𝘢𝘯𝘰𝘶𝘪𝘴𝘴𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘪𝘯𝘥𝘪𝘷𝘪𝘥𝘶𝘦𝘭 𝘥𝘦 𝘭’𝘦̂𝘵𝘳𝘦 …

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Le diabète : Qi Gong et énergétique chinoise

Le diabète du point de vue de l’énergétique chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, le mot diabète n’existant pas, le mot utilisé est Xiao Ke « maladie des trois foyers », à savoir le foyer supérieur, moyen et inférieur. *Quand c’est surtout le Foyer supérieur qui est atteint, le patient a surtout soif. diabèteII a besoin de boire beaucoup toute la journée. *Le foyer moyen se manifeste par un symptôme de boulimie. La personne a constamment faim. Elle a besoin de manger toute la journée.
*Le foyer inférieur lui est en liaison avec la miction fréquente. D’après la médecine traditionnelle chinoise le diabète est donc appelé la maladie des trois foyers, et selon le foyer qui est atteint, des signes particuliers vont dominer. Mais les cas peuvent être multiples. Certains pourront avoir les trois symptômes simultanément, soif, faim et mictions fréquentes. En cas de soif, la personne peut avoir vraiment besoin de boire en permanence, de même si elle a faim. D’autres personnes pourront avoir le symptôme de soif moins marqué. Ils n’ont pas besoin de boire constamment. Ils auront plutôt besoin de manger et d’uriner fréquemment.
Alors qu’un autre type de patient aura besoin d’uriner fréquemment et aura quand même comme symptôme marquant la soif et la faim. Dans ce cas ce sont des maladies à mettre en relation avec toujours le foyer moyen et dans le premier cas avec le Foyer supérieur et le deuxième cas le foyer inférieur. En général, la Rate et le Poumon sont atteints simultanément. Si ce sont les Reins et la Rate, c’est une maladie du Foyer Inférieur.
Les Chinois considèrent que c’est la Rate la plus impliquée. Tout simplement parce que cette maladie est due à la nourriture absorbée. Ce sont des personnes qui mangent une nourriture exagérément grasse, ou une nourriture beaucoup trop carnée, trop huileuse, ou alors des nourritures qui ont des saveurs trop prononcées, comme le sucré.
La rate n’arrive plus à remplir sa fonction normale. Petit à petit, elle se dérègle, elle est endommagée.
Ce peut être aussi les Reins qui sont Xu. Les Reins ne peuvent plus chauffer correctement la Rate afin qu’elle remplisse sa fonction normale. La rate ne devient plus capable de digérer la nourriture et d’excréter les déchets. Il se crée alors un diabète. 
Les Poumons peuvent aussi voir un rôle important. Si la Rate est affaiblie, le Zong Qi devient insuffisant parce que les poumons n’arrivent plus à faire un travail correct de transformation, de mélange.
Donc il peut y avoir une domination soit des Reins et de la Rate soit de la Rate et des Poumons.
Dans les cas les plus graves, les trois organes peuvent être très endommagés simultanément.
Voilà le point de vue chinois général sur le diabète.

Quelques pratiques de Qi Gong conseillées:

Le diabète étant une maladie du métabolisme, entraînée par une faiblesse du Qi de la rate et du pancréas, et une insuffisance de Yin des reins, il faut donc fortifier le Qi de la rate et équilibrer le Qi des reins.

  • Qi Gong des 6 Harmonies – Liu He Gong
  • Enchaînement pour la rate du Qi Gong des six sons thérapeutiques – Liu Zi Jue
  • Les huit pièces de Brocart – Ba Duan Jin
    • troisième pièce : « Séparer les mains » ; régularise la rate et l’estomac.
    • sixième pièce : « Les deux mains joignant les pieds » ; renforce les reins.
  • 6 cercles (danse du dragon)
  • Marche des 5 organes
    • marches rate/pancréas et reins
  • Zhan Zhuang (posture de l’arbre)

Actions du Qi Gong sur le diabète

Un article paru en Mai 1984, écrit par Zhan Ke Fu, médecin, relate sa propre expérience d’un diabète découvert sur lui et pour lequel il eût recours à l’insuline. Ayant découvert la pratique du Qi Gong, L‘auteur décide de le pratiquer assidûment. Au bout de 15 jours il supprime l’insuline ; au bout de trois mois il a normalisé complètement la glycémie et la glycosurie, et reprend alors son travail.
Cinq autres patients ont fait l’objet d’une étude expérimentale avec la pratique du « Tiao Xi Bu Qi Gong » (Marches Qi Gong de santé des 5 organes) pratiquée tous les jours pendant trois heures. Après trois mois de traitement, tous les médicaments hypoglycémiants ou l’insuline ont pu être supprimés. Un contrôle à six mois montre que la glycémie est restée normale.
Fort de ces résultats, une deuxième expérimentation fut entreprise sur 20 patients et publiée en Avril 1986 : « Tiao Xi Bu Qi Gong » pendant une demi-heure seulement, suivi de l’auto-massage des points d’acupuncture pour le diabète: Chongjiang (24VC), Zhongwan (12VC), Guanyuan (4VC), Qi men (14F), Shonshu (23V).
Après trois mois de traitement l’insuline a été diminuée ou supprimée.
Les résultats ont montré que 4 patients ont obtenu d’excellents résultats; 14 une amélioration nette avec une glycémie au-dessous de 1.4 gr. et une glycosurie ne dépassant pas une croix ; 2 patients n’ont pas eu d’amélioration suffisante.

Contribuer à gérer les symptômes associés au diabète

En 2009, une revue systématique a répertorié 9 études cliniques, dont 3 études cliniques aléatoires, relatives au diabète. On y a comparé la combinaison de séances de Qi Gong et de soins standards aux soins standards seuls.
La qualité méthodologique des études aléatoires était très faible. Malgré certaines améliorations des conditions sanguines, les auteurs ont conclu que les preuves étaient insuffisantes pour suggérer que le Qi Gong soit un traitement efficace dans le traitement du diabète.
Une nouvelle étude portant sur 32 personnes souffrant de diabète a été conduite en 2010. Les participants ont été répartis en 3 groupes : Qi Gong, exercices physiques (2 h par semaine dans les 2 cas) et groupe témoin. Après 12 semaines, les résultats indiquent que la pratique régulière du Qi Gong a entraîné une diminution significative du taux de glucose dans le sang chez des patients diabétiques.

Le Qi Gong et certains de ses bienfaits

Avez-vous déjà entendu parler de cet ancien art énergétique chinois appelé Qi Gong ? Peut-être vous êtes-vous demandé quels en sont les avantages ? Peut-être que vous ne savez pas du tout ce qu’est le Qi Gong ?

Ces quelques lignes devraient vous aider à comprendre ce que vous voulez savoir sur le Qi Gong, si vous n’en avez jamais entendu parler auparavant.

Qu’est-ce que le Qi Gong ?

Le Qi Gong est une pratique corps-esprit qui peut aider à améliorer votre santé mentale et physique. Il s’agit de mouvements lents qui favorisent la posture, les techniques de respiration, l’auto-massage et la concentration de l’intention.

La pratique du Qi Gong implique des mouvements répétés et doux qui étirent le corps, renforcent la conscience et augmentent la circulation des liquides organiques.

Le Qi Gong a ses racines dans la médecine traditionnelle chinoise et beaucoup de gens le pratiquent avec la conviction qu’il peut promouvoir la spiritualité, la santé et les arts martiaux.

Le Qi Gong a vu le jour il y a plus de 5000 ans, mais il est maintenant de plus en plus fréquemment utilisé dans le monde moderne. Il y a beaucoup de recherches disponibles aujourd’hui qui montrent à quel point le Qi Gong est efficace.

Beaucoup de gens pratiquent le Qi Gong pour la relaxation, l’auto-guérison, la méditation, l’exercice et aussi pour s’entraîner aux arts martiaux.

Certaines personnes comparent aussi le Qi Gong à une « méditation en mouvement ».

Quelques uns des bienfaits du Qi Gong….

Il y a beaucoup de bienfaits à tirer de la pratique du Qi Gong. Tous ces avantages pour la santé ont un impact extrêmement positif sur votre santé mentale et physique, menant à une vie plus heureuse et plus épanouie.

Là où il n’est pas aussi fatigant physiquement que d’autres exercices comme la course ou l’haltérophilie, le Qi Gong est adapté et facilement accessible pour tous les âges, devenant un mode de vie pour son nombre croissant de pratiquants dans le monde entier. Nous avons énuméré des bienfaits ci-dessous à titre d’information.

Le Qi Gong pour prévenir les blessures articulaires, des os et des ligaments

Le Qi Gong favorise l’équilibre, il nous enseigne à bouger les articulations sans les verrouiller et à tourner sans force musculaire. Comme les ligaments peuvent être trop tendus assez facilement, le Qi Gong est une excellente pratique pour vous aider à détendre vos muscles, surtout si vous tombez.

Il a été démontré que les personnes qui pratiquent le Qi Gong peuvent apprendre à éviter les tensions et à améliorer la circulation des fluides pour aider à réduire l’impact des blessures.

Le Qi Gong favorise un meilleur équilibre, donc cela peut aider avec vos articulations et la flexibilité, c’est ce qui aide à prévenir les blessures articulaires.

Le Qi Gong pour les personnes gravement malades

Si une personne a une mobilité limitée ou est clouée au lit, cela peut parfois affaiblir les muscles et les organes après un certain temps. Cependant, le Qi Gong a de nombreuses techniques que les alités ou les faibles peuvent utiliser.

Beaucoup d’exercices occidentaux impliquent des mouvements rapides ou vigoureux pour renforcer le corps, comme l’entraînement avec poids ou la course à pied. Les personnes alitées ou gravement malades ne pourront malheureusement pas participer à ce genre d’exercices.

Dans le Qi Gong, vous pouvez vous allonger, vous asseoir ou vous lever – tout le monde, peu importe son âge ou son état de santé, peut utiliser le Qi Gong s’il le souhaite. En Chine, le Qi Gong est prescrit aux patients cancéreux pour renforcer leurs défenses naturelles.

Il y a également eu quelques recherches pour soutenir que le Qi Gong peut aussi favoriser la guérison chez les patients atteints de cancer.

Réduire le stress avec le Qi Gong

Comme le Qi Gong est un exercice qui peut aider votre corps et votre esprit, les deux peuvent travailler ensemble à travers la pratique pour promouvoir la relaxation. Lorsque vous commencez à vous détendre tout au long de votre pratique, tout stress que vous subissez devrait être réduit.

Plusieurs des mouvements impliqués dans le Qi Gong peuvent aussi aider à cibler directement certains domaines problématiques, comme la dépression, la frustration ou le stress.

Le Qi Gong est une libération positive qui aide à réduire le stress et à équilibrer votre énergie vitale. Il y a aussi un processus de purification dans le Qi Gong qui peut aider avec les émotions refoulées (y compris le stress).

Le Qi Gong renforce le système immunitaire

Il y a eu des études pour montrer que le Qi Gong peut aider à fortifier le système immunitaire. Une étude qui a été menée a montré que le Qi Gong a aidé à augmenter les 2 types de globules blancs qui composent le système immunitaire lymphatique.

Le système lymphatique est énergisé lors de la pratique du Qi Gong, ce qui peut aussi aider à améliorer le système immunitaire.

Lorsque vous pratiquez le Qi Gong et que vous ouvrez vos canaux énergétiques, cela peut vous aider à accélérer vos capacités d’auto-guérison naturelle.

Renforcer les nerfs avec le Qi Gong

Lorsque vous pratiquez le Qi Gong, les techniques peuvent aider à renforcer la connexion entre le corps et l’esprit. Le Qi (énergie vitale) peut aussi circuler le long des nerfs.

Votre conscience corporelle devrait également augmenter avec la pratique assidue du Qi Gong. Cela peut alors vous mettre en contact avec votre propre système nerveux.

En fin de compte, ce processus devrait aider vos nerfs à devenir plus forts à mesure que votre Qi devient plus fort. Cela peut être d’un grand avantage pour les personnes qui ont une mobilité ou une coordination réduite.

Lorsqu’elle peut aider à renforcer le système nerveux, elle peut aussi aider les personnes qui ont souffert de stress à long terme et qui ont besoin de renforcer leur corps.

Le Qi Gong accélère la récupération

Pour ceux qui ont subi une chirurgie ou une blessure – le Qi Gong peut être une excellente pratique pour aider et accélérer la récupération.

Comme déjà mentionné, les exercices contribuent à augmenter la circulation sanguine dans le corps en utilisant des mouvements doux dont toutes les parties du corps peuvent bénéficier.

Ceci peut alors aider à accélérer la récupération car la circulation et le flux d’énergie seront envoyés à toutes les parties du corps, y compris les parties blessées.

C’est un grand avantage pour les personnes qui se remettent d’une chirurgie ou d’une blessure.

Aidez votre digestion avec le Qi Gong

Un autre avantage des exercices de Qi Gong est qu’il peut être d’une grande aide pour votre digestion. Lorsque vous pratiquerez les mouvements concernés, vous masserez vos organes digestifs.

Lorsque les organes digestifs sont massés, cela augmente la quantité de sang oxygéné qui leur est envoyée. Dans l’ensemble, cela peut aider et améliorer le fonctionnement du système digestif.

Cela peut être particulièrement bénéfique pour toute personne qui a des problèmes avec cette zone comme remède naturel par rapport aux médicaments.

Le Qi Gong stabilise la tension artérielle

Des études ont montré que le Qi Gong peut aider à régulariser la tension artérielle. Une étude qui a duré 30 ans a montré que les personnes qui pratiquaient régulièrement pouvaient arrêter ou diminuer leur consommation de médicaments contre l’hypertension artérielle.

Comme l’exercice améliore la circulation, il augmente également l’élasticité des vaisseaux sanguins. Comme l’hypotension et l’hypertension artérielle sont deux problèmes qui impliquent l’élasticité et la force vasculaires – le Qi Gong peut aider avec les deux.

La Chine prescrit la pratique du Qi Gong pour les deux problèmes de tension artérielle.

Apprendre le Qi Gong

Si vous voulez profiter des nombreux bienfaits pour la santé et débloquer votre énergie vitale, inscrivez-vous à un cours de Qi Gong avec un professeur qualifié….

Billetterie

Étude : Les bienfaits du Qi Gong sur la santé cardiovasculaire

Nouvelle étude : Les bienfaits du Qi Gong sur la santé cardiovasculaire
Une étude montre que la pratique du Qi Gong pourrait permettre d’abaisser la tension artérielle. 

Une méta-analyse montre que les exercices traditionnels chinois – qui mettent l’accent sur les postures, la respiration et la circulation de l’énergie – pourraient améliorer la santé des personnes ayant dû faire face à une maladie cardiaque, à un AVC ou à une forte tension artérielle.

Pour mener leurs recherches, le professeur Chen Pei-Jie et son équipe de l’Université du Sport de Shanghai ont passé en revue 35 études concernant 2.249 adeptes de ces pratiques dans 10 pays du monde.

Les données ont montré que la pratique d’exercices chinois tels que le Qi Gong aidait à réduire la tension artérielle systolique des individus atteints de maladies cardiovasculaires de plus de 9,12mm Hg. La tension artérielle systolique mesure la tension dans les artères lorsque le muscle cardiaque se contracte.

De même, la tension diastolique – qui mesure la pression des artères au repos – baissait de plus de 5mm Hg en moyenne. Les scientifiques pensent que les résultats de cette méta-analyse laissent penser que les exercices chinois traditionnels pourraient aider à abaisser le risque d’AVC de 41%, et les maladies coronariennes de 22%.

Leurs résultats ont aussi montré une petite réduction statistique des niveaux de mauvais cholestérol et de triglycérides – un type de graisse présent dans le sang capable d’augmenter le risque de maladie cardiaque.

Par ailleurs, les personnes qui vivaient avec une maladie cardiovasculaire mais qui pratiquaient ces mouvements enregistraient aussi une amélioration de leur qualité de vie globale et un niveau moindre de dépression par rapport au groupe témoin.

Cependant, on n’a noté aucune amélioration significative du rythme cardiaque ni d’améliorations des scores de questionnaires concernant la santé globale des participants.

Les scientifiques ont cependant reconnu les limites de leur analyse. Par exemple, les différentes études n’arrivaient pas à évaluer les effets possibles sur le long terme des exercices de gym chinoise parce que les participants n’avaient pas été suivis plus d’une année, voire moins longtemps.

Comme il existe de nombreux types d’exercices traditionnels chinois, les études à venir pourraient s’intéresser plus en détail aux différents sous-groupes de disciplines.

Ces même scientifiques chinois, qui ont étudié les effets de ces pratiques traditionnelles sur les maladies pendant plus de cinq ans, ont cependant conclu que leur analyse démontrait les effets positifs que cette forme d’exercice pouvait avoir sur les patients souffrant de maladies cardiovasculaires. Ils prévoient par ailleurs de poursuivre leurs recherches pour confirmer leurs résultats.

Leurs recherches sont parues dans le Journal of the American Heart Association. RelaxNews

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

La pratique du Qi Gong favorise l’inhibition de l’inflammation en tonifiant le nerf vague …

La pratique du Qi Gong tonifie le nerf vague, principalement par la respiration diaphragmatique. La capacité du Qi Gong à réduire le réflexe inflammatoire * par la modulation du nerf vague est une des raisons fondamentales pour laquelle le Qi Gong est une pratique de santé aussi efficace …

* (Le réflexe inflammatoire est un circuit neuronal qui régule la réponse immunitaire aux blessures et à l’invasion. Tous les réflexes ont un arc afférent et efférent . Le réflexe inflammatoire a un arc afférent sensoriel, qui est activé par les cytokines , et un arc moteur ou efférent, qui transmet des potentiels d’action dans le nerf vague pour supprimer la production de cytokines. Une signalisation accrue dans l’arc efférent inhibe l’inflammation et prévient les dommages aux organes.)

Le réflexe inflammatoire est associée à l’activité du nerf vague et peut être mesurée via la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC). Cette très récente méta-analyse conclut que l’inflammation est négativement associée à une VFC élevée.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30872091 (Heart Rate Variability and Inflammation: A Meta-Analysis of Human Studies)

Le réflexe inflammatoire est connu comme la principale défense du corps contre l’infection et a été impliqué dans un certain nombre de maladies. L’ampleur de la réponse inflammatoire est importante, car une réponse extrême ou insuffisante peut être différentiellement nocive pour l’individu. Des données convergentes suggèrent que le système nerveux autonome (SNA) régule le réflexe inflammatoire. La variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) peut être séparée en composants qui reflètent principalement l’activité parasympathique (PNS) ou vagale (c’est-à-dire les indices de VFC à médiation vagale) et une combinaison d’influences sympathiques (SNS) et PNS. Compte tenu de la relation physiologique entre le nerf vague et les processus inflammatoires, on pourrait s’attendre à trouver un VFC plus élevé, en particulier des indices de VFC à médiation vagale, à associer à une diminution des niveaux d’inflammation via la voie anti-inflammatoire cholinergique. Cependant, les résultats existants ici sont mitigés, de sorte que des études ont également montré une association positive entre les indices de VFC et les marqueurs de l’inflammation. Par conséquent, la présente méta-analyse visait à synthétiser les études existantes, en estimant la direction générale et la force de la relation entre les différents indices de VFC et les marqueurs inflammatoires. Une recherche systématique de la littérature a donné 2283 études qui ont été sélectionnées pour l’admissibilité à l’inclusion (159 études éligibles à l’inclusion); en somme, 51 études ont rapporté / fourni des informations adéquates à inclure dans les méta-analyses. Les résultats ont généralement montré des associations négatives entre les indices de VFC et les marqueurs de l’inflammation. À cet égard, l’écart type des intervalles R-R (SDNN) et de la puissance dans la bande haute fréquence du VFC (HF-VFC) a montré les associations les plus fortes et les plus robustes avec les marqueurs inflammatoires par rapport à d’autres mesures du domaine temporel et fréquentiel du VFC. Dans l’ensemble, nous proposons que les indices de VFC puissent être utilisés pour indexer l’activité de la voie neurophysiologique responsable de la régulation adaptative des processus inflammatoires chez l’homme.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie