Conserver la santé et prévenir les maladies grâce au QI GONG

Conserver la santé et prévenir les maladies grâce au QI GONGNotre façon de vivre à l’occidentale fait en sorte que le corps et l’esprit fonctionnent séparément. Dans l’effervescence de la vie actuelle, nous sommes constamment sollicités par nos obligations quotidiennes et nos diverses activités qui nous occupent à plein temps.  À mon avis, on oublie le plus important, celui de se «déposer», de mettre pied à terre et de respirer. Finalement, on réalise que malgré notre bon vouloir, on est à bout de souffle!

Qui n’est pas préoccupé de nos jours par la propagande médiatique qui nous fait miroiter des hôpitaux surchargés par une population vieillissante d’ici quelques années? Pourquoi devrions-nous  accepter cette hypothèse? Pourquoi ne pas envisager d’avancer en âge, heureux, rayonnant de santé et vigoureux en défiant le temps? C’est ce que le Qi Gong vous propose.

Le Qi Gong est un art appartenant à la culture chinoise axé sur la santé, regroupant des techniques de mouvements physiques, des exercices respiratoires et de concentration. Il est pratiqué depuis plus de 2500 ans et fait parti de la médecine traditionnelle chinoise.

Le Qi (chi) désigne l’énergie, le souffle.

Gong représente le travail, la force, la maîtrise de l’énergie par la pratique des mouvements et des exercices.

À travers le temps, le Qi Gong a subi l’influence de plusieurs courants dont le bouddhisme, le taoïsme, le confucianisme, les arts martiaux et la médecine traditionnelle chinoise.

Il regroupe 3 éléments très importants et inséparables.

  1. Le corps; par les exercices, les mouvements souples, lents, fluides. On travaille la structure corporelle en tenant compte des alternances avec le haut, le bas, les étirements, les relâchements, ouverture et fermeture pour favoriser une meilleure circulation de l’énergie.
  2. L’état d’esprit; par des exercices de concentration, de visualisation et de méditation qui conduisent à développer notre conscience.
  3. La respiration; parfois naturelle, lente, consciente et aussi profonde. Elle est d’une grande importance parce qu’elle participe à améliorer le fonctionnement des systèmes de transformation dans le corps.

Selon le concept philosophique chinois, le Qi ou l’énergie vitale circule dans le corps par un réseau de canaux que l’on nomme méridiens. Ces méridiens ont la fonction d’acheminer cette énergie et d’alimenter les différents systèmes qui composent le corps humain.

Quelques bienfaits observés si pratiqué sur une base régulière :

  • diminution du stress,
  • bien-être,
  • renforcement du système immunitaire,
  • développement de la force musculaire,
  • amélioration de la flexibilité des articulations,
  • retardement du vieillissement,
  • augmentation de la vitalité, etc.

À qui s’adresse le Qi Gong?

Il est accessible à tous. Chaque personne s’adapte aux exercices en respectant sa souplesse et ses limites.

Le sage ne traite pas une maladie déclarée, il guérit alors qu’il n’y a pas encore la maladie. Il ne traite pas un trouble avéré mais le prévoit avant sa manifestation.

Extrait du Su Wen, livre de référence chinois

Auteur: Micheline Vachon, Enseignante de Qi Gong

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Le CHU Saint-Pierre intègre le « Qi Gong » dans la prise en charge des patients, une première

Le CHU Saint-Pierre intègre le "Qi Gong" dans la prise en charge des patients, une première

BELGA Publié le – Mis à jour le

Depuis le début de l’année, le CHU Saint-Pierre à Bruxelles intègre le Qi Gong, un art thérapeutique issu de la médecine traditionnelle chinoise, dans la prise en charge de ses patients. « C’est une première en Belgique », affirme le Dr Marie-Paule Guillaume, chef de clinique en médecine interne et instigatrice du projet. Mouvements lents, fluides et harmonieux combinant exercices respiratoires et renforcement musculaire, le Qi Gong est enseigné en Chine dans le cadre de la médecine traditionnelle. Il en est un des cinq piliers, à l’instar de l’acupuncture, la pharmacopée, le massage traditionnel et la diététique.

Depuis quelques mois, les patients des services de gériatrie, oncologie et revalidation pulmonaire du CHU Saint-Pierre s’adonnent à la pratique plusieurs fois par semaine, sous l’impulsion du Dr Guillaume, qui a persuadé les différents services des bienfaits de cette « gymnastique de santé ».

« Je la pratique moi-même depuis plusieurs années », explique-t-elle. « Cela m’a permis d’atténuer certaines douleurs comme des maux de tête ou de dos. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu l’introduire à l’hôpital comme instrument de prévention et d’amélioration du quotidien des malades ».

En gériatrie, « nous remarquons plusieurs effets positifs: l’amélioration de l’équilibre, la diminution du stress, l’apaisement intérieur et la réduction des chutes », assure un kinésithérapeute du service.

A ce stade, seuls quelques membres du personnel soignant ont été formés par la Fédération Belge de Qi Gong de Santé. « Nous avons reçu beaucoup de retours positifs des patients. L’objectif serait maintenant d’étendre ces cours à d’autres services ou que d’autres hôpitaux suivent notre exemple », ajoute le Dr Guillaume.

En Chine, le Qi Gong thérapeutique est pratiqué tous les jours dans les parcs ainsi que dans certains hôpitaux. L’idée de base étant que là où il y a un blocage, l’énergie et le sang ne circulent pas et la maladie peut s’installer.

(Source: http://www.lalibre.be/)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)