Wuji – « le vide absolu transperce l’énergie »

Le WUJI – Le vide absolu (Position de base du Qi Gong)

Le Wuji est un point très important dans la vision cosmogonique de la tradition taoïste. Le Wuji, ou vide absolu. est ce qui précède le Tai-Ji, le Faîte suprême. La posture du Wuji est à la base du Qi Gong, elle consiste à retrouver le vide primordial en se tenant le plus possible immobile et en ne pensant plus à rien. Vide ne veut pas dire rien, inaction, car la nature du vide n’est pas inertie, état passif. mais au contraire éveil. Cette posture permet en effet de prendre conscience de notre être réel ,qui est bien de notre être mental.

Wuji - "le vide absolu transperce l'énergie"
Posture du WUJI

En position debout, les talons sont l’un contre l’autre et les pieds ouverts d’un angle de 45°, les genoux sont déverrouillés. mettre le sommet de la tête (Bai Hui) sur la même verticale que le point Hui Yin au périnée (entre le sexe et l’anus). le menton légèrement rentré. le bassin légèrement en avant. Les bras pendent le long du corps. Dans cette position il y a un minimum de muscles qui travaillent. ainsi l’effort à fournir pour la maintenir est moindre, il est donc possible de tenir ainsi aussi longtemps qu’on le désire sans fatigue. Contracter légèrement le périnée. Ne pas mettre la langue au palais.

Les yeux ouverts, le regard en dessous de la ligne d’horizon et avoir un sourire intérieur. Se détendre. calmer l’esprit. faire le vide en soi. Ne plus penser à rien ; si des pensées viennent dans la tête, ne pas s’y accrocher, les laisser passer et se reconcentrer. Vous êtes ainsi en état de Wou Wei (Non-être/Non-agir). Sentir alors l’énergie cosmique pénétrer par le sommet de la tête, descendre dans le corps et rejoindre la terre. Rester ainsi quelques minutes. La durée de cet exercice peut varier de 1 à 2 minutes jusqu’à 20 à 30 minutes. Les personnes habituées peuvent même rester ainsi plusieurs heures.
Cet exercice est bénéfique pour calmer l’esprit et prendre conscience de son corps. ce qui est primordial en matière de Qi Gong.


Explications détaillées

Comment prendre la posture de Wuji?

    • Se placer debout, le corps est droit mais détendu, les talons sont l’un contre l’autre et les pieds ouverts d’un angle de 30°, 45° ou 60°. le poids du corps est reparti sur toute la plante des pieds, les genoux sont débloqués mais ne fléchissent pas.
    • Le bassin est positionné à peine vers l’avant et relâché de telle sorte que le sacrum soit vertical, permettant aux vertèbres lombaires d’effacer leur cambrure et d’ouvrir la région de Ming Men, lieu où est stockée l’énergie vitale (Jing), pour les acupuncteurs et les pratiquants de Qi Gong.
    • La poitrine est très légèrement rentrée, ramenant passivement les épaules vers l’avant ce qui ouvre les aisselles.
    • les bras sont détendus depuis les épaules jusqu’à la pointe des dix doigts.
    • La tête est suspendue par un fil dans le ciel, le menton légèrement rentré, les cervicales sont verticales, les dents s’accolent, la pointe de la langue ne touche pas le palais.
    • Le regard est sensiblement sous la ligne d’horizon, oblique vers le bas, pointé au loin.

Réaliser la 1ère étape de Wuji : le corps est détendu

    • La respiration descend dans le Dan Tian.
    • A partir de maintenant, prendre conscience de respirer et tenter de ne plus lâcher une seule seconde la sensation de respiration. Parallèlement on s’efforce avec douceur de respirer par le bas-ventre seulement, sans que les côtes s’écartent à l’inspiration, ou le moins possible.
    • Allonger le souffle progressivement, à l’inspiration comme à l’expiration chaque temps est à peu près égal.
    • Quand le souffle devient calme et régulier, conserver toujours la conscience de la respiration tout en recherchant à immobiliser complètement le corps autour de son axe vertical, du périnée au sommet de la tête.
    • Tenter de trouver l’immobilité absolue, mais sans raideur, sans rigidité, un peu comme si le corps tout entier respirait l’énergie du monde.

Réaliser la 2ème étape de Wuji : le mental est calme

    • Tout en maintenant la conscience de respirer, et la conscience de l’immobilité absolue, tenter alors de regarder loin devant soi, et garder le regard accommodé sur un point précis. Faire en sorte de ne plus cligner des paupières. On y parvient avec l’entraînement, en détendant son regard. Par exemple, on peut se représenter en train de regarder le reflet de son propre visage, ou celui d’un arbre, sur la surface sans ride d’un lac paisible. Ainsi le calme s’installe dans l’esprit. Occupé à surveiller tout le reste, il y a peu d’espace pour penser. Mais si des pensées surviennent, les laisser passer comme des nuages dans le ciel, où bien les regarder comme des poissons qui nagent dans un lac alors qu’on fixe le fond.

Réaliser la 3ème étape de Wuji : l’esprit joyeux et brillant

    • Maintenant seulement sourire. Laisser s’épanouir un large sourire sur son visage, sur les lèvres, sur les yeux. Ce sourire inonde tout votre corps. Dans le Tao, on dit que la conscience est toute joie. Alors, pour s’en approcher, le mieux est de sourire.
    • Puis maintenir ce sourire pendant tout le Wuji, l’esprit est ainsi joyeux, mais il est aussi brillant; car la conscience se manifeste dans son essence universelle une omniprésence absolue. Pour tenter d’y parvenir, nous allons prendre conscience successivement de tout, et progressivement associer toutes ces sensations, une par une, pour rejoindre les autres afin d’être conscient de tout à la fois.
    • Vérifier la conscience de la respiration, de l’immobilité vivante du corps, de l’immobilité du regard sans ciller, du sourire intérieur.
    • Ajouter la perception de toutes les sensations de l’intérieur du corps, de confort ou d’inconfort…
    • Puis toutes les sensations de l’extérieur du corps : pesanteur du corps, température à la surface, déplacement de l’air.
    • Ajouter les perceptions des organes des sens…
    • …perception des odeurs…
    • …perception de tous les bruits, proches ou lointains, forts ou légers, sans en choisir un au détriment des autres…
    • …perception visuelle, maintenir le regard accommodé sur un point fixe devant soi mais installer une vision panoramique pour prendre conscience de tout le champ visuel à 180°.
    • Prendre ensuite conscience de l’environnement immédiat, de la pièce dans laquelle nous pratiquons, ou du décor de nature dans lequel nous sommes, au-delà, de l’univers tout entier.
    • Quand toutes les étapes de Wuji ont été franchies, demeurer ainsi dans la quiétude du vide absolu, pendant cinq à dix minutes au minimum. Une demie-heure représente un temps important, vingt minutes est un temps moyen. Mais il n’y a pas de limite stricte à fixer : ce qui compte ce n’est pas la durée, mais la qualité de l’état de Wuji que l’on est capable de maintenir le plus longtemps possible.

Fermeture

Quand le temps de la posture a été accompli, on termine par un geste appelé fermeture:

    • Lentement en écartant les bras, les paumes vers le ciel, inspirer, et embrasser l’énergie du ciel, ou énergie cosmique, au-dessus du sommet de la tête, de la zone du point d’acupuncture Baihui.
    • Puis en tournant les paumes des mains vers le sommet de la tête, faire descendre cette énergie cosmique pour la faire pénétrer par cette zone du sommet de la tête et remplir le corps tout entier comme une douche d’énergie subtile et lumineuse jusqu’à la plante des pieds en faisant descendre à la vitesse des mains qui passent devant le corps; puis replacer les bras le long du corps.
    • Quand on va chercher l’énergie cosmique, visualiser qu’on la capte au-delà de l’atmosphère terrestre, dans la source d’énergie la plus pure, puis la faire redescendre comme une cascade sur le sommet de la tête. Si on éprouve le besoin d’avaler sa salive, au cours de l’expiration, on l’avale en même temps que les mains s’abaissent vers le ventre en visualisant la salive qui va descendre jusqu’au Dan Tian et nourrir notre énergie vitale.

Les effets de Wuji

    • Calme et détente

      • Ce que l’on ressent au cours de la pratique de Wuji c’est d’abord une sensation d’apaisement, de calme, qui gagne le corps qui se détend, et l’esprit qui devient quiet. Cette quiétude ne tarde pas à s’accompagner d’un sentiment de sérénité. Mais si l’on joue le jeu de maintenir dans la conscience toutes les sensations à la fois, sans en privilégier une, on ne devrait même pas avoir d’espace mental pour penser, ni pour commenter avec des mots ce que l’on ressent.
    • Cultiver l’énergie

      • Dans une certaine mesure, Wuji est une méditation debout. Cette posture pourrait se pratiquer même assis. Cela n’est pas contre-indiqué mais le fait d’adopter une posture statique debout contribue comme pour toutes les postures statiques d’embrasser l’arbre, à cultiver l’énergie vitale. Autrement dit, Wuji est une méditation debout qui contribue à augmenter notre vitalité, notre énergie Jing, d’où le nom complet de cet exercice : le vide absolu transperce l’énergie. D’ailleurs on constatera, en pratique, que mieux on réussit Wuji, c’est–à-dire rassembler en conscience toutes les perceptions en ayant très peu de pensées tellement on est attentif, plus on se sentira rechargé, dynamisé après quelques minutes de pratique.
    • Effets sur la conscience

      • Ils sont comparables aux effets de la méditation assise des écoles japonaises Zen. La pratique de Wuji place la conscience dans une attitude de perception non centrée sur soi-même et d’où disparaissent les commentaires sur ce qui est perçu alors que les idées ou les émotions n’ont pas l’espace pour apparaître, ou en tout cas pas celui de s’installer, ni d’être analysées ou commentées. La pratique prolongée de Wuji contribue à déconditionner l’esprit personnel dans ses tendances à tout ramener à soi, à tout commenter ou bien à vagabonder d’une idée à une autre, d’être l’objet des émotions au gré de leur caprice sans avoir d’emprise ou d’indépendance réelle par rapport à elles… comme otage de nous-mêmes, et de notre subjectivité. La pratique de Wuji contribue au contraire à stabiliser l’esprit, tout comme une barque agitée par les flots conserve son point d’équilibre et ne chavire pas. Les étudiants de Wuji notent aussi une amélioration de la capacité de concentration avec une résistance de plus en plus grande, une attention prolongée. La pratique régulière de Wuji procure enfin une sorte de sérénité. Mieux vaudrait-il dire ici comme un fond silence de sérénité et de joie, qui s prolonge au-delà de la pratique dans la vie quotidienne. C’est le début d’un changement, d’une mutation qui nous invite à voir les événements de notre vie, les relations, les autres, nos émotions d’une façon nouvelle, neuve, décrispée, détendue et ouverte. C’est pourquoi Wuji représente le commencement et la fin de l’enseignement du Wu Dang sur le plan de la finalité spirituelle taoïste, les 15 mouvements ne vont être que les compléments dynamiques. Et la méditation assise pourra en parachever les changements.

Quand pratiquer Wuji

    • Wuji avant les 15 mouvements

      • Pour les taoïstes qui enseignent le Wu Dang Qi Gong, il n’est pas pensable de commencer la série des 15 mouvements sans d’abord pratiquer Wuji 10 à 15 minutes. D’abord pour détendre le corps, ensuite pour calmer le mental, unifier l’esprit. Cette étape préalable va permettre de favoriser la circulation de l’énergie pendant les mouvements et aussi de mieux sentir cette circulation dans le corps. D’autre part, comme on l’a dit plus haut, Wuji est une posture statique et c’est donc l’occasion de renforcer et cultiver l’énergie vitale Jing, pour pouvoir mieux la faire circuler dans les méridiens et perméabiliser les voies du Qi. C’est pourquoi ce temps initial de Wuji est appelé : « la cueillette des herbes pour préparer l’élixir« , selon une métaphore qui compare le travail de Qi Gong interne à celui d’un alchimiste.
    • Wuji après les 15 mouvements

      • Quand on abordera l’étude des 15 mouvements, on verra que chacun d’eux termine par une fermeture et que l’on doit ensuite revenir en Wuji quelques instants, avant de continuer par le mouvement suivant. Mais surtout, à la fin de la série de Wu Dang, quand on a tout terminé, il convient de revenir en Wuji et, comme au début, de rester un certain nombre de minutes, Le Wuji final sera une étape indispensable et sans doute la plus profitable après avoir terminé les 15 mouvements. C’est d’elle que dépend la réussite alchimique interne. En effet, une fois que toutes les étapes de cultiver le Jing, et de le faire circuler pour le transformer en Qi on été accomplies, l’étape finale de Wuji constitue l’ultime transformation du Qi en Shen, autrement dit de l’ouverture de la conscience spirituelle, de calme et de sérénité à un stade supérieur. D’ailleurs, en pratiquant, on se rend bien compte que l’état de méditation du Wuji initial est moins fort, moins profond, moins nourrissant que l’état de méditation du Wuji final. C’est là qu’on réalise combien la pratique du Qi Gong, en cultivant notre vitalité contribue à fortifier notre esprit et à améliorer la qualité de nos états de conscience et à développer en nous un sens aigu de plus en plus affûté d’éveil.
    • Wuji comme étape de 5 postures statiques

      • Soit on choisit de pratiquer, parmi les 5 postures statiques, seulement Wuji, soit on décide de pratiquer l’enchaînement des 5 postures, dans l’ordre de la cosmogenèse de la N°1 à la N°5. Autrement dit, on commence Wuji, on ferme, puis on continue par Tai Ji, on ferme et ainsi de suite. Entre chaque posture, après avoir accompli la fermeture, avant de repartir dans la suivante on restera quelques instants immobiles, en Wuji.
    • Wuji en toutes circonstances

      • En dehors de la séance quotidienne de la journée, Wuji peut être pratiqué à n’importe quel moment : en cas de fatigue, pour se ressourcer un peu, ou bien Wuji peut rendre des services incomparables en cas de perturbations ou de chocs émotionnels forts, lorsque d’un coup on se sent dépassé avec la difficulté pour se maîtriser : le résultat est instantané. Il est possible aussi que Wuji devienne insensiblement notre compagnon de route, comme un état second, présent de façon constante ou presque. ici il ne faudrait pas dire comme un état second, mais plutôt comme un état premier, si l’on s’en réfère aux conceptions philosophiques et spirituelles du Tao. Et comme c’est étrange, cet état se rapproche énormément de celui de l’état de supra-santé. Si tel est le cas, et si ceci se produit de temps en temps ou de plus en plus, cela veut dire que nous sommes sur la bonne voie.

IEQG (Institut Européen de Qi Gong), le centre de formation professionnelle de Qi Gong qui depuis près de 30 ans, forme des professionnels à l’enseignement du Qi Gong ainsi qu’à la pratique de l’acupuncture et du massage énergétique chinois. Sous l’impulsion d’Yves Réquéna et de son équipe de formateurs, vous apprendrez la maîtrise des arts ancestraux de la médecine traditionnelle chinoise. A travers les différents cursus et stages proposés, initiez vous aux arts et à la pratique de ces techniques.

Informations: www.ieqg.cominfo@ieqg.com


Vous habitez Luxembourg ou la grande région et vous avez l’intention de vous mettre au Qi Gong prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

 

 

Pneumonie du coronavirus (COVID 19) – interprétation selon l’énergétique chinoise – mes réponses Qi Gong

Dans cet article, je vous présente ma vision personnelle et actuelle (27/03/2020) du coronavirus (COVID-19) selon l’énergétique chinoise et qui n’engage que moi…

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) joue un rôle important dans la compréhension et le traitement de la pneumonie du au coronavirus (COVID-19).

Pendant ces dernières journées de confinement, j’ai eu le temps d’explorer des articles, des études et la littérature relative à la compréhension et le traitement de la pneumonie du coronavirus selon la MTC.

En MTC Wen Bing, désigne un terme (une théorie) générique pour les maladies aiguës épidémiques contagieuses, (ou maladie de la tiédeur).

[Je ne vais pas expliquer la théorie Wen Bing ici, vous trouverez pas mal d’explications via les moteurs de recherche]

Comment le coronavirus affecte-t-il le corps ?

Le coronavirus peut être latent entre 4 et 14 jours, mais il a même été signalé 24 jours d’incubation. Le coronavirus commence par infecter les voies respiratoires supérieures – la gorge. À ce stade, certaines personnes développeront de la fièvre, des maux de gorge et une toux sèche, d’autres ne présenteront aucun symptôme.

Plus tard, il pénètre dans les poumons, attaquant les pneumocytes de type 2 (grandes cellules alvéolaires). Cette invasion provoquera un événement en cascade d’un médiateur inflammatoire à l’intérieur des alvéoles. Le système immunitaire du corps réagit au virus en libérant de nombreuses cytokines (hormones du système immunitaire). Cette réponse immunitaire, peut conduire à une tempête de cytokines incontrôlée et endommagera également les cellules saines des alvéoles. La perméabilité capillaire pulmonaire augmente en raison de cette inflammation. Tout le plasma du sang commencera à fuir vers les espaces interstitiels et dans les alvéoles, provoquant un œdème. Cela peut endommager les alvéoles et le patient aura beaucoup plus de difficultés pour respirer, pour fournir de l’oxygène à tout le corps.

Le gonflement, l’inflammation et la mauvaise circulation de l’oxygène provoquent du pus et une pneumonie. Dans certains cas, le patient devra être mis sous respirateur. Les cas graves développeront un syndrome de détresse respiratoire aiguë: les poumons seront «noyés» par les liquides, aucune assistance respiratoire ne pourra être utile et le patient décède. Lorsque la maladie ne peut pas être contrôlée, l’état du patient s’aggrave, une septicémie (réaction inflammatoire généralisée de l’organisme) et des défaillances d’organes peuvent survenir en raison de l’hypoxie (manque d’oxygénation).

Quels types de dommages se produisent à l’intérieur des poumons en raison du COVID-19?

Le coronavirus crée des dommages physiques spécifiquement au niveau des membranes pulmonaires. Les autopsies ont montré des décharges très épaisses et collantes qui obstruent l’espace des petites alvéoles dans les poumons. C’est pourquoi la toux est sèche et le flegme est très difficile à expulser. De plus, les autopsies ont montré que les poumons perdaient leur élasticité spongieuse. Ils deviennent raides et rigides à la place. C’est pourquoi il est très difficile d’inspirer. La plupart des patients rapportent que l’inhalation est beaucoup plus difficile que l’expiration!

Quels sont les symptômes cliniques du coronavirus (SRAS-CoV-2)?

Les symptômes cliniques sont principalement de la fièvre, une toux sèche et de la fatigue. L’essoufflement et la difficulté à respirer apparaissent progressivement. Certaines personnes auront des douleurs articulaires, un manque de goût et d’odeur.

Les symptômes rares sont: crachats, maux de tête, diarrhée.

Les résultats de laboratoire clinique courants sont la leucopénie et la lymphopénie – les deux indiquent une diminution du nombre de globules blancs dans le sang et sont des caractéristiques majeures du COVID-19 qui symbolisent une infection virale. Une thrombocytopénie légère (diminution du nombre de plaquettes sanguines) est également courante. Dans les cas avancés on note également des dommages musculaires ou une défaillance d’organes multiples.

L’un des signes les plus fréquents sont des taches blanches dans les poumons qui sont clairement visibles sur les scanners. Ces plaques apparaissent dans différentes anomalies pulmonaires: infections / œdème / maladie pulmonaire interstitielle, etc. Elles représentent l’air, les fluides et l’inflammation des poumons. Dans le cas du coronavirus, cette opacité du verre dépoli (nodules pulmonaires) s’étend jusqu’au bord des deux poumons.

Vision de la médecine traditionnelle chinoise concernant le COVID-19 :

Du point de vue de la médecine chinoise, le coronavirus peut être considéré comme une maladie « Wen Bing ».

La physiopathologie du coronavirus (COVID-19) est une épidémie mal logée dans le Triple Réchauffeur au niveau Mo Yuan «membrane source» (membranes pulmonaires). Ce mal épidémique peut bloquer l’axe du Qi, supprimer le Yang, endommager la transformation et le transport du Qi et produire une pathologie humide toxique.

Examinons les caractéristiques de la maladie lié au COVID-19 :

En combinant les manifestations cliniques de l’enduit de la langue grasse, de la fatigue, du manque d’odorat et de goût et des inconforts au niveau des selles, nous pouvons voir que l’humidité joue un rôle majeur dans la pathologie. Puisque nous constatons également une leucopénie, une lymphopénie et parfois une thrombocytopénie légère, nous pouvons déduire que le Qi et le Sang sont épuisés.

À l’exception du facteur pathogène humide toxique, la maladie se manifeste par un état dégradé du métabolisme de l’eau.

Cela peut entraîner des dommages globaux par le biais du mécanisme triple réchauffeur qui transmet la maladie à d’autres organes ou fonctions. Le mal pathogène humide et toxique peut se cacher dans la «membrane source» de Mo Yuan qui est liée aux fascia du point de vue moderne.

Selon la théorie de Wen Bing, le Mo Yuan est lié au triple réchauffeur puisqu’il est en charge du métabolisme de l’eau et du flux de Qi. Dans le cas du COVID-19, le virus attaque le parenchyme (tissu) pulmonaire qui contient les alvéoles. La surface interne des alvéoles est bordée par l’épithélium, qui est recouvert d’un mince film liquide. Les parois septales alvéolaires sont composées de cellules interstitielles et de la matrice extra-cellulaire – toutes sont constituées de différents types de molécules de collagène. Nous pouvons les voir comme une «membrane source» de Mo Yuan – Triple Réchauffeur. C’est exactement là où le coronavirus se cache et attaque les poumons.

La progression de la maladie :

Wei Qi (l’énergie défensive ou protectrice) se déplace pour combattre les maladies et les empêcher de se propager. Cette bataille peut d’une part augmenter la température afin de résister au virus mais d’autre part peut également endommager les cellules de la membrane source de Mo Yuan (parenchyme pulmonaire). La présence de l’agent pathogène et la réaction du corps dans le «Mo Yuan» diminueront la circulation sanguine et augmenteront la tension musculaire. Le Qi et le Sang ne peuvent pas circuler librement. L’Eau ne peut pas être transférée facilement. Cela produit une accumulation de liquide et une toxicité à l’intérieur de l’espace interstitiel pulmonaire et à l’intérieur des alvéoles.

Il est important de noter que dans la plupart des cas, la toux est sèche. On pourrait penser que c’est une question de sécheresse et utiliser des remèdes humidifiants. C’est une erreur et c’est très délicat. Les alvéoles pulmonaires se noient par un flegme épais et collant très difficile à expectorer. L’organe pulmonaire lui-même perd son élasticité. Ça devient raide. C’est pourquoi la toux est sèche.

Note concernant les manifestations cliniques :

Certains patients mentionnent que le matin, ils se sentent mieux, mais après le coucher du soleil, leur toux, leur fatigue, leurs frissons et d’autres symptômes s’aggravent.

L’empereur jaune – Su Wen chapitre 3: [1]

« L’énergie Yang est en charge de la superficie du corps pendant la journée, elle commence à circuler au lever du soleil, fleurit à midi et décline entre midi et coucher du soleil avec les portes énergétiques (pores) commençant à se fermer. »

Il se peut que certains patients présentent une carence en Yang Qi qui aggrave leurs symptômes tels que la toux pendant la soirée. Chez ces patients, la toux peut être avec des crachats ou peu de crachats, la langue sera enflée, avec un enduit glissant blanc. Mais si la toux est sèche et que la langue est rouge sans enduit, il se peut que nous soyons aux stades avancés de la maladie qui ont blessé le Qi et le Yin des Poumons.

La pneumonie du coronavirus est une maladie de type Wen Bing:

    1. Déficiences/dégradations au niveau de Wei Qi:

      le stade initial léger se manifestant par de la fièvre, une toux sèche, une congestion nasale, un essoufflement, de la fatigue, des douleurs musculaires, des maux de tête.

    2. Déficiences/dégradations au niveau du Qi:

      l’étape suivante se manifeste par une forte fièvre, une inflammation des poumons, une pneumonie, un essoufflement, une toux sèche. L’œdème et l’inflammation sont des symptômes de flegme humide et le patient aura besoin d’une aide respiratoire. La proportion de chaleur par rapport au flegme humide peut varier selon les patients. Mais nous devons nous rappeler que la toxicité humide est toujours la principale pathologie. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l’oxygène est épuisé dans les organes, Zheng Qi (énergie correcte/saine) peut être endommagé. Léthargie, respiration difficile, teint foncé se produisent tous, car l’oxygène ne peut pas être transporté dans tout le corps. C’est une étape de transition, d’un stade de chaleur à un caractère plus froid et déficient de la maladie.

    3. Déficiences/dégradations et au niveau de Ying Qi et du Sang:

      (Ying Qi ou également appelé Zong Qi = énergie nourricière)

      le corps subit une importante tempête de cytokines qui entraîne un syndrome de détresse respiratoire aiguë et une défaillance d’organe. Les poumons sont bloqués par les fluides flegmatiques, l’inflammation est excessive et aucun organe du corps n’est correctement nourris par l’oxygène. Il s’agit d’un stade avancé de la maladie. Une stagnation du Sang peut apparaître en raison d’un manque de nutrition du Sang.

Le stade de récupération se manifeste par une insuffisance du Qi du Poumon et de la Rate. Certains patients présenteront un vide de Yin des Poumons en raison de la chaleur brûlante des fluides. Beaucoup de patients sortiront de l’hôpital mais auront toujours besoin d’une aide respiratoire pendant un certain temps.

Stratégie de traitement du COVID-19 par la MTC :

Dans ce cas, il ne suffit pas d’utiliser de phyto piquante et rafraîchissante pour évacuer la chaleur et réduire la température. Cela ne résoudra pas le problème de l’humidité et de l’humidité toxique à l’intérieur des poumons. La technique doit inclure la résorption de rétention d’eau, la dissolution de l’accumulation pour expulser l’agent pathogène.

Afin de transformer la toxicité et l’accumulation d’humidité, il est nécessaire de travailler sur les passages d’eau du triple réchauffeur, notamment:

    1. Diffuser le poumon

    2. Transformer l’humidité dans la rate et le gros intestin

    3. Éliminer l’humidité (l’eau) par les reins

Cela aidera à réguler le triple réchauffeur et ses fonctions dans les «trois foyers». Cette stratégie de traitement est issue de la théorie de Wen Bing.

Transformer l’humidité, résoudre les toxines et éliminer le mal sont également des stratégies importantes et dépendent de la manifestation de la maladie. Dans certains cas, le flegme humide peut être transformé en chaleur.

Note clinique :

Nous devons prêter attention à la médication utilisée car certaines peuvent endommager le Zheng Qi et le Yang Qi. De cette façon, le corps sera déficient et ne pourra pas se guérir. De plus, il ne faut pas oublier que les patients atteints de coronavirus prennent déjà des antibiotiques pour traiter leur inflammation pulmonaire / pneumonie. Ces médicaments sont considérés comme de nature froide, il n’est donc pas nécessaire d’ajouter sources rafraîchissantes.

Résumé :

  • Il est important de noter que ce virus se manifeste par une maladie épidémique de type Wen Bing.

  • Le principal pathogène du coronavirus est la toxicité humide se logeant dans le Mo Yuan (membrane source) – le parenchyme pulmonaire qui contient le tissu conjonctif.

  • Le virus pénètre dans l’organisme par la bouche et le nez attaquant le poumon.

  • Une pneumonie sévère peut se développer ressemblant à une atteinte au niveau du Qi selon la théorie de Wen Bing.

  • La stratégie de traitement devrait se concentrer sur la transformation de l’humidité, l’élimination de la toxicité thermique, le renforcement de Zheng Qi, mais aussi sur l’harmonisation des fonctions du Triple Réchauffeur en travaillant sur:

    • Le réchauffeur supérieur: diffuser le Qi du Poumon

    • Le réchauffeur moyen: transformation et transport du Qi et des liquides organiques → Rate-Estomac-Gros Intestin

    • Le réchauffeur inférieur: évacuer l’humidité (l’eau) via les Reins

(A lire également, l’article: « Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques » – https://www.generationqigong.com/qi-gong-immunite_6662)

Mes réponses Qi Gong :

Un mouvement très important que je rajouterai à toute pratique quotidienne au vue de l’analyse de cet article c’est :

« Soutenir le ciel avec les mains régularise les 3 Foyers » le premier mouvement des 8 pièces de Brocart.

J’ai demandé l’autorisation du Dr. Réquéna pour partager avec vous la vidéo de ce mouvement tiré de son livre avec DVD « A la découverte du Qi Gong » aux Éditions Guy Trédaniel. (http://www.editions-tredaniel.com/la-decouverte-du-qi-gong-dvd-p-3584.html)

« Doubles mains soutiennent le ciel pour réguler le San Jiao (Triple réchauffeur), San Jiao fait passer l’énergie librement et harmonieusement, la maladie disparaît. Tourner les mains face au ciel et lever les bras. Redresser le torse, la taille et balancer vers les deux côtés. Se tenir bien droit et stable. Pratiquer longtemps et le corps deviendra fort. »

Cette exercice concerne plus particulièrement le San Jiao ou Triple Réchauffeur :

    • la respiration, au-dessus du diaphragme (1er réchauffeur)
    • la digestion, entre le diaphragme et le nombril (2 e réchauffeur)
    • et l’élimination, entre le nombril et le pubis (3 e réchauffeur)

L’étirement de tout le corps en ligne droite lorsqu’on monte sur les pointes. Lorsqu’on redescend, la relaxation des muscles du dos et des épaules active la circulation de l’énergie, régularisant les 3 foyers.

La répétition de ces mouvements régule la circulation du Qi dans le San Jiao, les organes sont détendus et leur Qi peut alors circuler librement. Quand le Qi de ce méridien est harmonieux, les maladies disparaissent.

En levant les talons, cela aide à générer un Yi (intention mentale) poussant vers le haut qui, à son tour, aidera le San Jiao à faire monter et descendre son propre Qi. « Redresser la taille » dans le poème met l’accent sur le fait qu’il faut garder la région lombaire alignée et droite. En même temps, ce mouvement étire la cage thoracique, libère les Poumons et combat la fatigue.

Cet exercice redresse la colonne vertébrale, s’oppose à la cyphose et aux raideurs des dorsales, assouplit les épaules qui ont tendance à s’en raidir avec l’âge.

Il répartit harmonieusement l’énergie dans tout le corps, de bas en haut, de haut en bas. En s’élevant sur les pieds, on active les 6 méridiens des pieds. Cela régularise la circulation du Qi du bas vers le haut.

On doit penser à cette action énergétique subtile pendant l’exercice.

Pratiquez cet exercice 24 fois, 36 fois, 48 fois,…

Autres recommandations :

    • Évitez de boire froid et de manger trop d’aliments de nature froide ou crus
    • Buvez régulièrement des petites quantités de boissons chaudes (i.e. Décoction de gingembre → https://www.generationqigong.com/decoction-pour-evacuer-les-toxines-des-poumons_20661) ( plus vous ingurgitez des boissons/aliments proche de la température du corps et moins le corps dépensera d’énergie/Qi pour les réchauffer. Cette énergie non-dépensée pourra être utilisée pour renforcer Wei Qi – l’énergie défensive )
    • Complétez votre alimentation par de la vitamine D3/K2 et de la vitamine C
    • Évitez les situations stressantes ou qui pourraient vous inquiéter ou vous faire peur. Le stress et la peur font s’effondrer l’énergie des reins, l’inquiétude bloque l’énergie de la rate…
    • Il faut accepter cette situation de façon calme et sereine
    • Dormez 6-7 heures en veillant à le faire pendant les heures les plus Yin (22h30 à 3h30)
    • Aérez régulièrement les pièces de votre maison
    • Respectez les recommandations de santé publique

.

Lian, lian, lian … (pratiquez, pratiquez, pratiquez,…)

 


IEQG (Institut Européen de Qi Gong), le centre de formation professionnelle de Qi Gong qui depuis près de 30 ans, forme des professionnels à l’enseignement du Qi Gong ainsi qu’à la pratique de l’acupuncture et du massage énergétique chinois. Sous l’impulsion d’Yves Réquéna et de son équipe de formateurs, vous apprendrez la maîtrise des arts ancestraux de la médecine traditionnelle chinoise. A travers les différents cursus et stages proposés, initiez vous aux arts et à la pratique de ces techniques.

Informations: www.ieqg.cominfo@ieqg.com


Vous habitez Luxembourg ou la grande région et vous avez l’intention de vous mettre au Qi Gong prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

ÉTUDE : Le Qi Gong (Yi Jin Jing) améliore la fonction pulmonaire, les capacités physiques, la qualité de vie et la gestion des émotions chez les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

ÉTUDE : Le Qi Gong (Yi Jin Jing) améliore la fonction pulmonaire, les capacités physiques, la qualité de vie et la gestion des émotions chez les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Résumé

OBJECTIF :

Le but de cette étude pilote était d’examiner les effets d’un programme d’exercices traditionnels chinois, une forme de Qi Gong appelée « Yi Jin Jing » (QGYJJ), sur des patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

MÉTHODES :

Cent trente patients atteints de BPCO éligibles ont été répartis au hasard en trois groupes: le groupe QGYJJ (n = 42), le groupe d’exercices d’auto-gestion (n = 43) et le groupe témoin (n = 45). Les données ont été collectées et analysées au départ, puis de nouveau après un, trois et six mois. Un indice de réadaptation pulmonaire comprenant la fonction pulmonaire, un test de marche de six minutes, un questionnaire sur l’efficacité de la gestion des émotions et un test d’évaluation de la BPCO largement utilisé pour évaluer la qualité de vie liée à la santé (HRQoL) des participants atteints de BPCO a été mesuré.

RÉSULTATS :

Comparativement aux autres groupes, les participants du groupe QGYJJ avaient une fonction pulmonaire nettement meilleure (volume expiratoire maximal en une seconde: F=8,96, p=0,000; volume expiratoire maximal en une seconde / capacité vitale forcée: F=11,55, p=0,000; le pourcentage de volume expiratoire maximal en une seconde en prévision: F=24,27, p=0,000); parcouru une plus longue distance à pied (F=152.52, p=0.000) et ayant une HRQoL plus satisfaisante (F=14.08, p=0.000). La pratique du QGYJJ a également contribué à améliorer la capacité de gestion des émotions (F=36,56, p=0,000). Il y a eu des changements positifs significatifs dans l’expression des effets positifs (F=56,25, p=0,000) et la gestion du découragement / de la détresse (F=21,58, p=0,000), outre la capacité de réguler la colère et l’irritation (F=1,20, p=0,305). ). Plus le QGYJJ est pratiqué sur une plus longue durée, plus l’influence est positive sur les mesures de l’indice de réadaptation pulmonaire.

CONCLUSIONS :

Ces résultats indiquent que la pratique du Qi Gong (Yi Jin Jing) a eu des effets positifs sur la fonction pulmonaire, l’activité physique, la gestion des émotions (modulation de l’expression du découragement ou de la détresse et ayant ressenti et été capable d’exprimer un affect positif) ainsi que la qualité de vie (HRQoL) des patients atteints de BPCO.

Source : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27487437/


IEQG (Institut Européen de Qi Gong), le centre de formation professionnelle de Qi Gong qui depuis près de 30 ans, forme des professionnels à l’enseignement du Qi Gong ainsi qu’à la pratique de l’acupuncture et du massage énergétique chinois. Sous l’impulsion d’Yves Réquéna et de son équipe de formateurs, vous apprendrez la maîtrise des arts ancestraux de la médecine traditionnelle chinoise. A travers les différents cursus et stages proposés, initiez vous aux arts et à la pratique de ces techniques.

Informations: www.ieqg.cominfo@ieqg.com


Vous habitez Luxembourg ou la grande région et vous avez l’intention de vous mettre au Qi Gong prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Ba Duan Jin (八段锦) : Les 8 pièces de brocart

Les « Ba Duan Jin (八段锦) » ou « 8 pièces de brocart » sont considérées comme une série très classique de Qi Gong en mouvement depuis que le général Yen Fei, dans la dynastie des Song, les a composées.

Le Ba Duan Jin est issue d’une autre série appelée « mouvements pour renforcer les muscles et les tendons » créée par le moine bouddhiste Boddhidharma, celui à qui l’on doit le Zen.

Le but premier du général Yen était de renforcer le physique des soldats de l’armée chinoise en lutte contre le Japon.

Celui de Boddhidharma était de renforcer le physique des moines du mont Shaolin, ramollis par les méditations et l’absence d’exercice. A partir de Boddhidharma, le temple Shaolin connut la réputation la plus haute dans le domaine du Kung Fu.

C’est dire que les « Ba Duan Jin », les « 8 pièces de brocart », ont une action sur le renforcement de la forme physique. Pourtant, fait très étonnant, on ne force presque pas musculairement au cours de ces 8 figures, et elles sont à la portée de tous. Les personnes qui feront l’expérience de pratiquer « les 8 pièces de brocart » 15 à 20 minutes par jour, verront leur corps changer.

Il est classifié dans la catégorie Qi Gong externe « Wei Dan », qui veut dire au sens large du terme renforcement du corps (un effet « bouclier » qui permet de mieux se protéger des agressions externes).

Le Ba Duan Jin est un Qi Gong visant à rendre l’organisme plus résistant et à prolonger la vie. Ces exercices sont efficaces pour favoriser l’amélioration de la santé.

Le Ba Duan Jin peut être pratiqué à tous âges. Ce sont des mouvements oxygénant qui s’effectuent en souplesse, lentement et en douceur. Tous les mouvements sont cohérents aux mouvements du corps : les exercices s’effectuent en rondeur, dans la fluidité du mouvement naturel et fonctionnel du corps.

Il a été démontré que cette méthode contribue à :

    • améliorer les fonctions du système respiratoire
    • améliorer la mobilité des membres et des articulations
    • favoriser l’équilibre et la concentration
    • régulariser le système nerveux central
    • renforcer les fonctions cardiovasculaires
    • améliorer la condition de santé chez les personnes souffrant de maladies telles que la sclérose des artères coronaires et l’ostéoporose
    • augmenter la fonction immunologique du corps
    • retarder le vieillissement et prolonger la durée de vie

Mais, grâce aux concentrations et aux visualisations, l’action des « 8 pièces de brocart » va s’exercer également sur l’énergie et la conscience.

L’énergie va être régénérée, stimulée, régularisée, épurée, purifiée, et conduite dans l’intimité la plus profonde du corps, au cerveau et à la moelle. Grâce à ce travail, l’énergie va influencer la conscience, relaxer l’esprit. l’aider à trouver sérénité, maîtrise et développement.

Petite vidéo montrant l’enchaînement des 8 pièces de Brocart :

(version transmise à l’Institut Européen de Qi Gong et Yang Sheng du Dr. Yves Réquéna)

  • 1er mouvement: Soutenir le ciel avec les mains
  • 2ieme mouvement: Viser un aigle très loin renforce la taille et les reins
  • 3ieme mouvement: Séparer les mains régularise la rate et estomac
  • 4ieme mouvement: Osciller la tête et balancer le fondement dissout le feu du coeur
  • 5ieme mouvement: Regarder en arrière prévient les 5 faiblesses et les 7 blessures
  • 6ieme mouvement: Les 2 mains rejoignant les pieds renforcent la taille et les reins
  • 7ieme mouvement: Poings serres et yeux flamboyants augmentent la force musculaire
  • 8ieme mouvement: Se soulever sur la pointe des pieds régularise les 6 grands méridiens

Retrouvez un descriptif détaillé de chaque mouvement avec les intentions et bienfaits spécifiques dans le livre (avec DVD) : « A la découverte du Qi Gong » du Dr. Yves Réquéna.

Disponible chez www.matins-clair.com

L'homme vient au monde tendre et souple ;
à sa mort, il est dur et figé.
Les plantes fraîches sont délicates et pleines de vie ;
mortes, elles sont rêches et desséchées.
Le figé et l'inflexible sont l'élève de la mort,
tandis que le doux et souple sont l'élève de la vie.
Une armée qui ne sait pas s'adapter
ne remporte jamais une bataille.
Un arbre qui ne plie pas se brise facilement.
Ce qui est dur et fort périra ;
ce qui est doux et faible durera.

Lao Tse

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Le Qi Gong : une méthode pour calmer l’anxiété

Si vous êtes anxieux, des techniques douces agissant sur le physique et le psychique peuvent vous aider à dompter vos inquiétudes.

Le Qi Gong pour ralentir le rythme

« Des mouvements lents qui amènent à travailler sur le schéma corporel, dans la détente, avec une respiration calme et synchronisée. »

Pour le Dr Yves Réquéna, médecin de la Fédération des Enseignants de Qi Gong Art Énergétique, le Qi Gong est parfaitement indiqué dans l’anxiété :

« Les pratiquants se sentent détendus au sortir d’une séance. Ils disent ressentir un sentiment de sérénité et de joie. »

Une véritable amélioration de l’état psychique

Sur un plan scientifique, des études récentes confirment une amélioration de l’état psychique et, plus surprenant, une baisse du taux plasmatique de cortisol, une hormone sécrétée en cas de stress.

Le Qi Gong agit un peu comme le yoga. A quelques nuances près : « Les mouvements, courts et répétés, sont faciles à apprendre et il en existe des spécifiques qui améliorent le sommeil ou calment l’anxiété », précise le Dr Réquéna.

Avec l’aide d’un professeur, chacun peut donc se concocter un programme personnalisé. Mais là encore, une pratique régulière est recommandée. L’idéal : un cours collectif deux ou trois fois par semaine et trente minutes par jour chez soi.

(Source : Santé Magazine)

Pour en savoir plus :

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Stage – « Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse » (avec le Dr. Yves Réquéna)

STAGE EXCEPTIONNEL AU LUXEMBOURG

Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse

Le « Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse » a été créé pour entrer en relation avec l’environnement et plus spécialement avec les 7 étoiles de la Grande Ourse, en capturer leur essence et la guider dans le cœur afin d’activer le « Shen », la conscience supérieure.
Cette forme, rare en occident, est composée d’une partie en mouvement, qui aborde différentes pratiques taoïstes et d’une partie en méditation assise.
“Le matin, on cueille les énergies montantes, le soir, on travaille ce que l’on a récolté.”

enseignement transmis par le Dr. Yves Réquéna

29 Février et 1 Mars 2020

THREELAND HOTEL (Pétange)

Chers amis du Qi Gong, ours et oursonnes,
nous sommes heureux et honorés de vous annoncer la prochaine venue du Dr Réquéna au Grand Duché de Luxembourg, pour un stage de Qi Gong et méditation de tradition taoïste et à peine connu en Occident.
Le « Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse »  a été créé pour entrer en relation avec l’environnement et plus spécialement avec les 7 étoiles de la Grande Ourse, en capturer leur essence et la guider dans le cœur afin d’activer le « Shen », la conscience supérieure .
Cette forme, rare en occident, est composée d’une partie en mouvement, qui aborde différentes pratiques taoïstes comme la petite circulation céleste et les sons  des organes et d’une partie en méditation assise (1ère partie) .
Le matin, on cueille les énergies montantes, le soir, on travaille ce que l’on a récolté.
Cette pratique consiste à aligner et activer la pompe cranio-sacrée afin qu’une connexion s’établisse entre le Coeur Yang et le Rein Yin pour réveiller notre énergie originelle ( l’énergie reçue de nos parents à la conception) et donner naissance à l’embryon spirituel.
Les sept mouvements, correspondent aux sept étoiles et aux sept étapes du processus d’affinage interne de l’alchimie taoïste .
Ces pratiques taoïstes visent à renforcer les reins, à activer le système cardiovasculaire et par suite, la circulation énergétique grâce à l’ouverture des méridiens.
Cette puissante méthode s’adresse aux maladies auto-immunes, à la fibromyalgie, aux maladies thyroïdiennes et au diabète. « 

INFORMATION PRATIQUES

TARIFS:

Externes:

  • Participation aux 2 jours de stage : 190€
  • Participation à 1 jour de stage (samedi ou dimanche) : 110€

Élèves inscrits aux cours de Qi Gong hebdomadaires (*):

  • Participation aux 2 jours de stage : 180€
  • Participation à 1 jour de stage (samedi ou dimanche) : 95€

(*) Sont considérées, toutes les personnes inscrites à au moins un des cours de Qi Gong animés par Gino Micucci ou organisés par l’association Génération YANG SHENG pour la saison 2019-2020.

Avec carte fidélité 2019-2020 de Génération QI GONG (https://www.weezevent.com/carte-fidelite-gqg)

  • Participation aux 2 jours de stage : 150€
  • Participation à 1 jour de stage (samedi ou dimanche) : 80€
Livret support (notes) de stage : 12€

 

Billetterie enligne:

https://www.weezevent.com/qigong-grande-ourse-q12020

ou

Réglement par virement bancaire:

IBAN: LU82 0030 4684 9014 0000 - BIC: BGLLLULL
TITULAIRE DU COMPTE: Génération QI GONG Sàrl
Communication à préciser: Stage Grande Ourse 2020 – NOM Prénom

FORMULAIRE OBLIGATOIRE À REMPLIR EN CAS DE VIREMENT: https://www.generationqigong.com/wp-content/uploads/2019/11/fiche-inscription.pdf

Lieu:

Threeland Hotel
50 Rue Pierre Hamer
L-4737 Pétange
(Salle France)
https://www.hotelthreeland.lu/

Horaires: Samedi de 9h30 à 18h30 et Dimanche de 9h30 à 18h00 (merci d’arriver 15-20 minutes avant le début du séminaire)

Logement/Repas: non inclus.

Déjeuner végan et sans gluten (eaux plates et gazeuses incluses) : 30.00 €/repas
À réserver en option lors de l'inscription.
(les picnics dans l'enceinte de l'hôtel ne sont pas autorisés)

Possibilité de logements sur place à l’hôtel Threeland – threelan@pt.lu

Chambre simple avec petit déjeuner : 85.00 €
Chambre double avec petit déjeuner : 100.00 €

Infos:

Génération QI GONG S.à r.l. - "Le bien-être par le Qi Gong"

info@generationqigong.com

facebook.com/generation.qigong

Recommandations pratiques:

Tenue confortable conseillée. Des vêtements amples et confortables (ou jogging), des chaussures légères et basses, espadrilles ou de grosses chaussettes, un Zafu (coussin de méditation) ou bien un coussin ni trop dur ni trop mou, un tapis de sol et votre matériel de scribe si vous souhaitez prendre des notes.

Les enregistrements vidéos pendant le séminaire sont interdits

Génération QI GONG se réserve un droit à l’image au cours de cet événement.

Conditions générales:

L’inscription se fait soit par Internet, soit via ce formulaire et l’encaissement du montant du séminaire vaut validation et confirmation de l’inscription. L’ordre chronologique d’inscription sera pris sur base de la date de valeur du paiement. Tout versement au-delà de la limite du nombre de participants sera immédiatement remboursé. En cas d’annulation jusqu’au 15 février 2020, 35 € seront retenus. Au-delà, aucun remboursement n’est possible vu les frais engagés. Merci de vous inscrire sans tarder. En cas d’annulation par Génération QI GONG, l’inscription est remboursée à 100%.

Responsabilité:

Nous déclinons toute responsabilité en cas d’accident, de vols, de dégâts d’objets et de matériel propriétés des participants.

https://www.facebook.com/events/707538603071771

Vous aimez le Yoga ? Vous allez adorer le Qi Gong !

Cet art énergétique venu de Chine est un excellent moyen de lutter contre les effets de l’âge. Le Dr. Yves Réquéna nous dévoile comment « mettre du printemps dans la vieillesse » grâce à cette discipline.

« Le Qi Gong, c’est de la Formule 1 ! »

Le Qi Gong est encore trop mal connu en Europe. S’agit-il d’un art martial, d’une sorte de chorégraphie, d’une technique de méditation ?

Dr Yves Réquéna : Le Qi Gong est un art énergétique corporel qui consiste à répéter des mouvements lents et harmonieux plusieurs fois de suite dans le but de faire circuler, de manière maîtrisée, l’énergie du corps. Cela n’a rien à voir avec un art martial (technique de combat), ni avec la danse (à visée esthétique) ou la gym (à visée musculaire).

Le Qi Gong est également très différent du stretching car, même si certains exercices visent à étirer les 12 méridiens, il ne se pratique pas dans un esprit d’étirement. C’est également assez éloigné du Yoga qui repose sur des postures que l’on maintient puis que l’on relâche.
En revanche, c’est une discipline très relaxante que l’on peut rapprocher de la méditation. Comme elle, le Qi Gong suppose d’être ancré dans le moment présent : il faut consacrer toute son attention au geste et à la respiration.
Au début, c’est un peu difficile mais très vite, les personnes qui le pratiquent fortifient leurs facultés de concentration et d’attention dans leur vie de tous les jours.

En quoi cet art est-il thérapeutique ?

Dr Yves Réquéna : Le Qi Gong est l’un des cinq piliers de la médecine chinoise. Il est indissociable de la pharmacopée traditionnelle, la diététique, les massages et l’acupuncture. Les médecins chinois se forment à cette discipline pour renforcer leur énergie vitale afin de mieux soigner leurs patients et de leur enseigner des exercices pour rester en bonne santé. Les hôpitaux en Chine comptent tous, d’ailleurs, un département proposant des cours de Qi Gong.

C’est une discipline qui mobilise l’énergie vitale qui circule dans le corps, elle a des effets positifs sur l’ensemble de l’organisme ou sur un organe en particulier – selon le mouvement choisi.
C’est le cas de la « marche de la grue », par exemple. Cet exercice consiste à ouvrir les bras très largement en inspirant puis à avancer. Il permet de fortifier les poumons en augmentant la puissance et la vitalité de l’énergie dans le centre de la poitrine.


Concrètement, ce mouvement joue sur la dilatation de la cage thoracique ainsi  que l’ouverture des côtes et du diaphragme.
L’action n’est pas seulement mécanique, comme dans la kiné-respiratoire.
Synchronisée au mouvement, la respiration agit aussi sur la vitalité de l’organe.

Dans quels cas sa pratique est-elle conseillée et à quelle fréquence ?

Dr Yves Réquéna : Le Qi Gong est conseillé en cas d’ostéoporose, pour réduire l’arthrose, prévenir l’usure des articulations ou récupérer lorsqu’elles sont endommagées, prévenir les déficits vasculaires, récupérer après un accident vasculaire cérébral ou un infarctus, lutter contre l’asthme (une pratique régulière entraîne une amélioration très nette de la capacité
respiratoire). Et parce qu’il stimule l’immunité, c’est un excellent remède contre les sinusites et rhumes hivernaux. Enfin, de manière générale, il donne une énergie disponible à toute épreuve !
Pour observer des effets positifs mesurables, je conseille de commencer par deux séances/semaine. Les effets se font sentir au bout de deux à trois mois. Une fois que l’on a suffisamment progressé, l’idéal est de pratiquer une demi-heure par jour chez soi. Là les résultats sont fulgurants ! Quelqu’un de gravement malade (cancer, sclérose en plaques…) qui s’y met de manière vraiment intensive va pouvoir ralentir le processus pathologique et/ou aider les traitements médicamenteux à mieux fonctionner avec moins d’effets secondaires.
J’ai moi-même fait du yoga pendant des années. C’est formidable, un vrai petit bolide. Mais le Qi Gong, c’est de la Formule 1 ! En revanche, lorsque l’on suspend sa pratique pendant un mois ou deux, on voit rapidement la différence.
C’est comme si l’on cessait d’appuyer sur l’accélérateur…

La précision du mouvement est-elle un gage d’efficacité ?

Dr Yves Réquéna : Il est important que le mouvement soit juste mais contrairement au Tai-Chi-Chuan, discipline à but martial beaucoup plus exigeante pour « gagner la partie », il n’est pas indispensable qu’il soit « parfait ». Le plus important dans le Qi Gong, c’est le cœur, la concentration et la motivation que l’on va consacrer aux mouvements. Penser au sommet de son crâne en montant sur la pointe des pieds puis transférer l’énergie vers le bas en redescendant… Cela sera dix fois plus efficace que d’esquisser un geste hyper précis.

Vous dites dans votre ouvrage Le Qi Gong anti-âge que cette discipline est un « trésor de santé » qui favorise la longévité.

Dr Yves Réquéna : Selon la médecine chinoise, nous naissons avec un capital de vie, ou énergie vitale, qui s’amenuise avec le temps, d’où la nécessité de la stimuler pour raviver cette vitalité. Plusieurs techniques existent : les cures de ginseng, l’acupuncture ou encore le Qi Gong. En faisant circuler l’énergie partout dans le corps, il apporte un supplément de tonicité. Un proverbe affirme même que le Qi Gong permet de « mettre du printemps dans la vieillesse » !
En France, le milieu médical s’ouvre de plus en plus à cette discipline. À l’hôpital de la Salpêtrière, par exemple, un médecin chinois donne des cours de Qi Gong pour accompagner les traitements contre le cancer. La Ligue  contre le cancer organise de son côté des cours pour les malades et le personnel soignant. Le Qi Gong se développe dans les services de gérontologie, en particulier dans les maisons de retraite. Les associations du troisième âge font régulièrement appel à des enseignants privés… Ce n’est pas une lubie d’hurluberlus !

Et plus concrètement ?

Dr Yves Réquéna : Le Qi Gong a des effets sur la souplesse des articulations mais aussi sur la mémoire et la dépression des personnes âgées. Tous ceux qui pratiquent cette discipline reconnaissent un effet très positif sur le moral et la dynamique intellectuelle.
Je peux moi-même en témoigner: à 70 ans bien tassés, j’ai une bonne vue (je ne porte pas de lunettes), j’ai plein de projets, et je me sens très jeune! Plus j’avance en âge et plus je fais de choses. Davantage qu’à 20 ans, en fait !

Des études scientifiques tendent à montrer l’influence anti-âge du Qi Gong. Quelle est celle qui vous semble la plus concluante ?

Dr Yves Réquéna : Celle sur la dépression des personnes âgées (1) . Que le Qi Gong soit bon pour la jeunesse des articulations, c’est évident: ce qui ne bouge pas rouille! La récupération de la mobilité est la première faculté que les  adeptes du Qi Gong ressentent. Mais l’optimisme, la vivacité d’esprit, la mémoire, ça, c’est autre chose.
Après huit semaines seulement de pratique, les sujets du groupe actif de l’étude déclaraient une nette amélioration de leur état.

Dans votre livre, vous conseillez de démarrer la pratique dès l’enfance. Les effets sont-ils moins bénéfiques lorsqu’on démarre plus tard ?

Dr Yves Réquéna : Des études ont montré l’influence bénéfique du Qi Gong sur la prévention de maladies liées à une fragilité des systèmes nerveux et endocrinien : sclérose en plaques, Parkinson, AVC, troubles de la mémoire, diabète, infertilité… Or plus on débute tôt la pratique de cette discipline et plus on renforce ces deux systèmes, véritables chefs d’orchestre des organes tissulaires.

Quelle est votre routine anti-âge ?

Dr Yves Réquéna : Je n’ai pas de routine anti-âge car je n’ai pas d’âge !
Je pratique le Qi Gong une heure chaque jour. D’aucuns peuvent y voir une routine anti-âge. Je considère plutôt que c’est une hygiène de vie. Routine ou pas ?

Propos recueillis par Sandra Franrenet

(1). Effect of a Qi Gong exercise program on elderly with depression. Hector W.H. Tsang – Kelvin M.T. Fung -Ashley S.M. Chan – Grace Lee – Fong


Le Dr. Réquéna sera à Pétange les 16 et 17 novembre pour un stage  2 jours intitulé « Qi Gong  Anti-Âge ».

Infos et réservations:
https://www.facebook.com/events/521544391997124
https://www.weezevent.com/l-art-et-la-science-du-qi-gong-anti-age-avec-le-dr-requena

Génération QI GONG Luxembourg et Grande Région S.à r.l. –
« Le bien-être par le Qi Gong »
info@generationqigong.com
https://www.facebook.com/generation.qigong/

 

Qi Gong – le fitness du subtil

Entrer dans la conscience du “Qi”, de l’énergie, c’est entrer dans un monde de sensations et de nouvelles perceptions. Pratiquer le Qi Gong, c’est apprivoiser cette énergie pour la faire circuler et nourrir notre organisme.
Le Docteur Yves Réquéna vous entraîne dans cet univers subtil et vous en donne les clés.

par le Docteur Yves Réquéna, médecin, acupuncteur et professeur de Qi Gong

(Source: Génération Tao)

Dr. Yves Réquéna

Rencontrer l’énergie ?

Ce n’est pas une illusion. L’énergie, « Qi » en chinois et prononcé « chi », veut dire « souffle », mais aussi « air », tout simplement. On comprend que le Qi est en relation avec la respiration, qu’il anime le corps, lui donne vie, le développe, le nourrit, le régénère, l’empêche de tomber malade, s’oppose à l’usure et la dégénérescence. Mais il est aussi relié à l’esprit, participant à remettre les émotions à leur juste place. Il est relié au cœur, à la possibilité de ressentir l’autre, l’espace, les énergies des êtres vivants : plantes, animaux, et de la nature : rivières, mer, montagnes, lacs, arbres, pierres, astres, le soleil, la lune et les étoiles.
Mais comment un être humain qui passe une partie de sa vie devant un écran, ou deux, ou plus, qui monte et descend en ascenseur jusqu’au parking bétonné et prend sa voiture, peut-il rencontrer le Qi ? Et bien, il faut qu’il en ait l’envie ; qu’il se décide ; qu’il vienne un jour faire l’expérience du Qi Gong : « Tu entraînes bien tes muscles… alors entraîne ton Qi ! ».

Grâce au Qi Gong ?

Qi Gong veut dire « Energy Training », autrement dit, le fitness du subtil, de l’invisible et de l’impalpable ; de ce qui peut nous restituer une partie de notre sensibilité, nous apporter la sérénité, et la joie. Il faut y aller avec simplicité, décontracté, dépouillé de toute attente, de toute intention, juste laisser faire le corps et la respiration dans l’état d’esprit d’un débutant ou même d’un enfant.

Sentir l’énergie par le mouvement

Apprendre la marche de la grue est un exemple. Les bras imitent les ailes ; le sternum, la clavicule et les omoplates s’activent ; la poitrine alternativement s’efface et se bombe et les jambes se coordonnent avec le haut du corps imitant l’échassier… Trois pas ça va, trente pas bonjour les ébats !
Une chaleur se fait sentir dans le centre de la poitrine.
Cette sensation est celle de l’énergie Zong qui commande aux poumons et au cœur. Après quelques minutes de cet exercice, la chaleur s’installe et reste parfois pendant plu-sieurs heures. Répété tous les jours, l’exercice stimule l’énergie de la poitrine en cas d’asthme, de bronchite chronique ou tout simplement de tristesse.

Le Qi nourrit le corps,
le régénère,
l’empêche de tomber malade,
s’oppose à l’usure et
la dégénérescence.

Sentir l’énergie par l’autre mouvement

L’autre mouvement, c’est-à-dire le mouvement de la pratique dite « interne », ne vient pas de l’extérieur, mais de l’intérieur, attentif que l’on est à la circulation de l’énergie dans le corps. Regardez. Vous avancez lentement et montez doucement les bras vers le haut. Les doigts peignent l’énergie de l’air, les genoux se tendent, puis se plient.
Vous descendez le poids du corps sur vos jambes, vous êtes plus lourd. Vous semblez danser au ralenti : le mouvement vient de l’intérieur, comme si toutes les parties de votre corps savaient qui elles sont, intimement accordées à la vibration de votre énergie.
Alors des sensations de picotements, ou de chaleur, ou de courant frais, de poids, de densité, de légèreté ou d’ouverture, ou de lumière, d’inondation, de frémissement joyeux peuvent surgir à l’improviste, comme une surprise agréable que vous êtes prêt à accueillir. Ces sensations témoignent de l’énergie qui circule dans les méridiens d’acupuncture, les organes et la colonne vertébrale. Elles défont les nœuds d’énergie, les blocages, les stagnations, harmonisent le vide et le plein, répartissent et reforment l’équilibre.

Sentir l’énergie par la respiration

La respiration est la clé. Elle se calque sur le rythme des mouvements qui suivent à leur tour le rythme de la respiration, tel le mouvement des marées qui monte et descend, s’ouvre et se ferme. Plus la respiration est calme, plus l’esprit devient calme, mieux il nous est permis de percevoir l’énergie. Car l’énergie est comme une souris cachée dans son trou. Pour que le chat puisse la voir sortir et l’attraper, il doit se tapir aux aguets, respirer à peine, être tout attentif. Grâce à la respiration ralentie, maîtrisée, l’esprit rencontre le silence et peut sentir à travers le mouvement lent ou même l’immobilité, l’énergie s’enfler, circuler, inonder, monter et descendre.

Sentir l’énergie par l’intention

Lorsque l’on monte les bras vers le ciel, que l’on se soulève sur les talons, que l’on inspire lentement, de façon synchrone au geste, la tendance naturelle de l’énergie est de monter. L’esprit silencieux, absorbé dans la respiration et la conscience du geste, porte son attention sur le sommet de la tête. Au bout de quelques respirations, cette zone va se condenser, et de l’énergie va s’y accumuler… « Qi Gong : maîtrise de l’énergie », on n’est plus alors au stade passif de laisser circuler l’énergie spontanément, cette fois le pratiquant sait ce qu’il fait, et demande à l’énergie de son corps de faire toutes sortes de points de concentration sur les réseaux d’acupuncture, à l’intérieur des organes, ou dans la moelle épinière et le cerveau, pour des buts divers : soigner l’organe, ou unir des centres subtils d’énergie, régénérer le cerveau, la moelle et les os.

Sentir l’énergie au-dedans, au-dehors

Ce qui se produit à l’intérieur peut se réaliser à l’extérieur ; car la nature ultime des êtres est identique. Nous avons tous en commun cette énergie. Alors dans le silence de l’esprit, à “l’inspir”, subtilement, essayez-vous à capter avec la paume des mains, comme en nageant dans l’univers, l’énergie nourrissante de la nature, de la terre ou du ciel, des arbres ou des torrents, du soleil ou de la lune et des étoiles : l’énergie pure nourrit l’essence du corps. Cette essence corporelle monte alors en état vibratoire subtil et le corps tout entier se sent comme baigné d’une lumière d’or : le nectar coule à l’intérieur du corps.

Mais on ne reste pas accroché à ces sensations, toutes délicieuses qu’elles puissent être. On réalise ici, au contraire que ces sensations de délice sont tout ce qu’il y a de plus naturel à ressentir. Comme si notre corps avait été construit pour cela et que l’on ne s’en soit jamais rendu compte auparavant. Il vient alors à l’idée d’aller moins chercher, quémander, conquérir à l’extérieur parce que l’on a en soi des moyens nouveaux et disponibles à son gré pour construire l’harmonie et la sérénité.


Le Dr. Réquéna sera à Luxembourg (Threeland Hotel Bascharage) les 16 et 17 Novembre pour un stage exceptionnel…

 

Réservation et billets ici:

https://www.weezevent.com/l-art-et-la-science-du-qi-gong-anti-age-avec-le-dr-requena

LE QI GONG, UN ART MILLÉNAIRE AUX PUISSANTES VERTUS THÉRAPEUTIQUES

La médecine traditionnelle chinoise n’en finit pas de nous surprendre par ses ressources inépuisables qui offrent la possibilité de mieux vivre. Aux côtés de l’acupuncture, du massage, de la pharmacopée, et de la diététique, il y a un cinquième élément moins connu, le Qi Gong. Le Dr. Yves Réquéna, médecin français formé en médecine occidentale mais aussi spécialisé en médecine chinoise viendra nous présenter les 9 et 10 mars prochain à Luxembourg le Qi Gong au cours d’un séminaire de 2 jours intitulé selon l’un de ces ouvrages « Qi Gong – La gymnastique des gens heureux ».

Le Qi Gong est un ensemble de mouvements courts qui s’enchaînent et qui se répètent. Le pratiquant est toujours debout. Cela ressemble beaucoup au tai-chi mais en moins physique. En fait, ce dernier qui date du 13e siècle a été créé à partir du Qi Gong et découle d’une de ses applications martiales, explique le Dr Réquéna. « Comme le yoga, comme la gymnastique péruvienne ou mexicaine, il est d’origine chamanique. Dans le Qi Gong on utilise l’énergie extérieure de la nature, des arbres, des étoiles, de la lune et du soleil. C’est comme si on le respirait », ajoute-t-il.

La genèse du Qi Gong vient de l’imitation par les peuples primitifs chinois des animaux pour s’imprégner de leurs valeurs intrinsèques. « Puis il y a eu une intégration par les hommes des médecines des cinq éléments attribués à des animaux selon les postures. On a ainsi « civilisé » le Qi Gong qui, avec l’aide des médecins est devenu une thérapeutique », déclare le médecin français. Contrairement à la médecine occidentale, la philosophie du Qi Gong est axée sur la prévention. « Il permet d’acquérir la santé. On va voir le médecin, surtout au changement des saisons pour se prémunir des maladies et se fortifier. En cas de maladie, le médecin enseigne les techniques pour se soigner », explique Yves Réquéna qui assure l’efficacité de cet art aujourd’hui reconnu en Europe « au point que des hôpitaux demandent aux professeurs de Qi Gong d’aider leurs patients qui ont le cancer ».

Cet art millénaire permet de mieux supporter les traitements classiques comme la radiothérapie et la chimiothérapie et génère de grands espoirs dans le monde occidental. Ainsi, le Centre for Disease Control d’Atlanta a publié des essais sur les effets du Qi Gong sur les patients souffrant du cancer. Des recherches sont également en cours à l’hôpital Salpêtrière de Paris où un Diplôme de Qi Gong thérapeutique a déjà été créé.

Si pour l’heure, le mécanisme d’intervention du Qi Gong reste non élucidé, des scanners thermiques ont démontré des changements au niveau des énergies des pratiquants. Car le Qi Gong est avant tout un art de la maîtrise de l’énergie, rappelle le Dr Réquéna. Il assure que le Qi Gong est indiqué pour différentes pathologies comme la maladie de Parkinson, l’Alzheimer ou l’ostéoporose. Il travaille aussi sur le rééquilibrage des hormones ou contre le stress. Une étude espagnole a montré qu’une pratique quotidienne d’une demi-heure pendant un mois réduit le niveau de cortisol, un marqueur biologique du stress, affirme le praticien français.

Pour Yves Réquéna, il ne fait pas de doute que le Qi Gong prendra sa place dans le monde médical à travers le monde et également au Luxembourg « parce que c’est une technique extrêmement puissante qui répond aux besoins des gens sur les questions de l’immunité, du vieillissement, des hormones, du stress ».

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Séminaire – « Qi Gong – La gymnastique des gens heureux » (avec le Dr. Yves Réquéna)

SÉMINAIRE – CONFÉRENCES et ATELIERS avec le Dr. Yves Réquéna
Qi Gong  La gymnastique des GENS HEUREUX 

POUR QUI ? Pour tous ceux qui aspirent à une meilleure santé, vitalité et longévité ainsi qu’à plus de sagesse et de sérénité.

COMMENT ? En régénérant notre « capital énergie » qui chaque jour s’épuise un peu plus avec le travail, les soucis, les émotions, la pollution ….

C’EST QUOI ? Une technique simple associant des mouvements du corps à des respirations et à la concentration.

SES EFFETS ? En restaurant notre énergie vitale, le Qi Gong maintient notre corps en meilleure forme et donc en bonne santé.

Facile à pratiquer, elle constitue pour les Chinois « le trésor de leur civilisation ».

Dr. Yves Réquéna

Sa notoriété et sa réputation sont internationales…

Docteur en médecine, Yves Réquéna est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages sur la médecine chinoise et le Qi Gong, discipline pour laquelle il est reconnu comme un des pionniers en Europe.

Yves Réquéna est titulaire du diplôme Universitaire d’Acupuncture. Chercheur en acupuncture, phytothérapie et Qi Gong, il a été le premier auteur à établir le décodage des plantes occidentales et huiles essentielles selon les critères énergétiques de la pharmacopée chinoise, dès 1980, par des articles, puis par une série d’ouvrages (« Acupuncture et phytothérapie, de l’usage des plantes occidentales en énergétique chinoise ») publiés en 1983, 1984, 1985, traduits en anglais en 1996, en espagnol et en italien.

Il participe dans le même temps à lutter politiquement avec ses collègues pour instituer l’enseignement officiel de l’acupuncture dans les facultés de médecine aboutissant à la mise en place du Diplôme Inter-universitaire d’Acupuncture (D.I.U.).

Conférencier international, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont : « Qi Gong, gymnastique chinoise de santé et de longévité », « A la découverte du Qi Gong », « Le guide du bien-être selon la médecine chinoise », « Qi Gong, la gymnastique des gens heureux », « Wu Dang, les mouvements du bonheur », « Le Qi Gong anti-âge », « Delicatessex », …

Il est aussi l’auteur de diverses communications scientifiques et publications sur le Qi Gong, qu’il étudie et pratique depuis 1983. Il est membre du comité technique et pédagogique, et membre du jury de la Fédération des Enseignants de Qi Gong, Arts Énergétiques, de France.

Il est également expert pour l’agrément des praticiens de Yang Sheng Qi Gong©, auprès de la mutuelle d’assurance Médinat, qui ouvre droit au remboursement des séances de Qi Gong et propose un contrat RCP (responsabilité civile professionnelle) adapté à l’activité.

Plusieurs publications émaillent ses recherches en phytothérapie et aromathérapie, tandis qu’il enseigne la phytothérapie occidentale selon les principes de l’énergétique dans les écoles d’acupuncture en France et en Italie, à la faculté de médecine de Compultense à Madrid et à Sao Paolo (Brésil), dans les facultés de médecine de Medellin (Colombie), aux USA, à New York, Boston, au Mexique, en Argentine, et prochainement au Québec.

C’est pourtant, dans le début des années 80, lors d’un congrès qu’il découvre le Qi Gong, gymnastique chinoise utilisée par les médecins chinois au côté de l’acupuncture et expérimentée dans le sida au Lincoln hospital à New York. Il rencontre l’équipe de Harvard en 1986 qui planche sur ce sujet, notamment Herbert Benson et David Eisenberg le chargé de recherche sur le Qi Gong à Harvard. Ces rencontres, ainsi que son expérience antérieure du yoga lui font réaliser toute l’importance du Qi Gong pour la médecine, dans le futur. Il n’a de cesse alors de pratiquer et d’étudier le Qi Gong auprès de 15 maîtres chinois de Qi Gong au cours de voyages successifs en Chine, aux USA.

Il fonde en 1989 la première école de Qi Gong d’Europe, l’Institut Européen de Qi Gong, et y consacre désormais une partie de son temps à l’enseignement du Qi Gong. Il sera sollicité successivement comme directeur technique et comme conseiller pédagogique régulièrement dans des écoles de Qi Gong en Espagne, en Suisse, au Portugal, en Argentine, au Mexique et se déplace en Italie, en Belgique, aux USA, en Colombie, au Brésil où il est convié à enseigner le Qi Gong auprès des acupuncteurs, du grand public et des artistes.Ses livres et vidéos sur le Qi Gong sont publiés et diffusés aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Autriche, en Espagne, Italie, Argentine, au Portugal, Mexique et au Québec.

Décidé à faire reconnaître la profession d’enseignant du Qi Gong, il participe avec ses collègues à regrouper les professionnels en une Fédération Européenne de Qi Gong et tout récemment crée avec ses confrères la première association scientifique médicale de recherche sur le Qi Gong en France, profitant des liens établis avec les scientifiques chinois, européens et américains. En Allemagne, il découvre que le Qi Gong est remboursé par les assurances sociales, étudié avec des crédits de recherche du Ministère de la Santé et enseigné dans trois cliniques spécialisées en médecine chinoise notamment dans le traitement du cancer avec l’acupuncture et la pharmacopée chinoise. Son objectif est de parvenir à de telles initiatives en France, et plus généralement dans le monde. Un contact personnel avec le Ministre de la Santé du Mexique l’a amené récemment à proposer des stratégies thérapeutiques par le Qi Gong sur certains fléaux endémiques dans ce pays : le diabète et l’hypertension artérielle, ainsi que l’obésité.

Au-delà du domaine proche de la santé, le Qi Gong s’avère par ailleurs plein de promesses d’applications dans la réhabilitation des personnes âgées ainsi que la prévention du stress, l’éducation des jeunes ou encore le sport et l’entraînement des athlètes. Le Qi Gong est également utilisé par les artistes pour aiguiser leurs talents et la créativité, dans le domaine du chant, de la danse, de la musique, de la peinture. Le Qi Gong voit ses applications aussi en psychothérapie et dans le développement personnel : la communication et le monde de l’entreprise. Par essence, le Qi Gong est surtout et avant tout une méthode préventive du stress, du vieillissement et de la récupération des ressources personnelles. Il s’inscrit parfaitement dans les stratégies préventives médicales ou paramédicales ainsi que dans celles de la remise en forme et de l’optimisation de santé dans le cadre de la thalassothérapie, des spas et des cliniques de régénération.

C’est pour sensibiliser le grand public à tous ces domaines d’utilisation du Qi Gong qu’Yves Réquéna a écrit son dernier livre « Qi Gong, la gymnastique des gens heureux » chez Guy Trédaniel, où il dirige une collection « Le Temps d’Agir » sur les techniques nouvelles et les nouvelles approches de la santé et du développement personnel.

Nous sommes très heureux d’avoir cette immense opportunité de faire venir le Dr. Réquéna à Luxembourg pour ce séminaire qui promet dors et déjà être passionnant et unique en son genre…

Car, Yves Réquéna est un maître de stage hors pair et présente cette caractéristique unique de construire des ponts entre la médecine « scientifique » occidentale et le Qi Gong assimilé à la médecine traditionnelles chinoise.

Après une introduction dans le monde du Qi Gong, le Dr. Réquéna rythmera ce séminaire entre exposé et pratique Qi Gong. Dans un langage clair et accessible à tous, différentes pathologies courantes seront passées en revue : fatigue, anxiété / angoisses, dorsalgies / lombalgies, insomnies, dépression, stress, migraines, constipation, troubles de la digestion, hypertension artérielle, prise de poids,….

  • que dit la médecine « scientifique » occidentale ?
  • que dit la médecine traditionnelle chinoise ?
  • quelles sont les pratiques Qi Gong qui répondent à ces maux ?

C’est avec une grande ouverture d’esprit et de coeur que pendant ce week-end il nous conduira à explorer cet art si fascinant…

Ne ratez pas cette occasion unique de rencontrer un des grands experts en Qi Gong et médecine chinoise.

INFORMATION PRATIQUES

Tarifs: 

(*) Sont considérées, toutes les personnes inscrites aux cours de Qi Gong animés par Gino Micucci pour la saison 2018-2019. 

Billetterie enligne: https://www.weezevent.com/qi-gong-la-gymnastique-des-gens-heureux-avec-le-dr-yves-requena

ou

Réglement par virement bancaire:

IBAN: LU82 0030 4684 9014 0000 – BIC: BGLLLULL

TITULAIRE DU COMPTE: Génération QI GONG Sàrl

Communication à préciser: Séminaire 9/10 Mars 2019 – NOM Prénom

FORMULAIRE OBLIGATOIRE À REMPLIR EN CAS DE VIREMENT: 

https://www.generationqigong.com/wp-content/uploads/2019/01/fiche-inscription.pdf

Lieu : Alvisse Parc Hotel

120, route de Echternach

L-1453 Luxembourg-Dommeldange

(Salle Schengen)

HorairesSamedi de 9h30 à 18h00 et Dimanche de 10h00 à 17h30 (merci d’arriver 15 minutes avant le début du stage)

Infos:

Génération QI GONG S.à r.l. – « Le bien-être par le Qi Gong »

info@generationqigong.com
https://www.facebook.com/generation.qigong/

Recommandations pratiques :

Tenue confortable conseillée. Des vêtements amples et confortables (ou jogging), des chaussures légères et basses, espadrilles ou de grosses chaussettes (pas de chaussures venant de l’extérieur), un Zafu (coussin de méditation) ou bien un coussin ni trop dur ni trop mou, un tapis de sol et votre matériel de scribe si vous souhaitez prendre des notes.

Les enregistrements vidéos pendant le séminaire sont interdits

Génération QI GONG se réserve un droit à l’image au cours de cet événement.

Conditions générales: 

L’inscription se fait soit par Internet, soit via ce formulaire et l’encaissement du montant du séminaire vaut validation et confirmation de l’inscription. L’ordre chronologique d’inscription sera pris sur base de la date de valeur du paiement. Tout versement au-delà de la limite du nombre de participants sera immédiatement remboursé. En cas d’annulation jusqu’au 1er mars 2019, 35 € seront retenus. Au-delà, aucun remboursement n’est possible vu les frais importants et notre engagement financier face au maître de stage et au Parc Hotel. Merci de vous inscrire sans tarder. En cas d’annulation par Génération QI GONG, l’inscription est remboursée à 100%..
Responsabilité:
Nous déclinons toute responsabilité en cas d’accident, de vols, de dégâts d’objets et de matériel propriétés des participants.