LA MÉDITATION D’UN POINT DE VUE ÉNERGÉTIQUE

L’approche énergétique de la méditation permet de comprendre son intérêt et ses bienfaits. Selon le Tao, la santé et l’harmonie proviennent de l’équilibre entre lle Yin et le Yang. L’énergie Yang renvoie à une énergie active. Énergie du mouvement et tournée vers l’extérieur, c’est elle que nous favorisons et utilisons dans la journée lors de nos activités diverses (travail, sociabilité, famille…). C’est également elle qui est stimulée lors de toute activité mentale. Elle s’accumule dans le haut du corps et crée des tensions musculaires ou nerveuses lorsque nous « forçons » un peu trop. Selon la théorie des 5 éléments elle se réfère au Feu et au Cœur, organe Yang par excellence.

A l’inverse, l’énergie Yin est l’énergie du repos et de détente. Énergie tournée vers l’intérieur, c’est elle qui nous utilisons pour nous endormir et nous reposer la nuit tombée. Située plutôt dans le bas du corps, c’est l’énergie que nous nourrissons au travers de nos sensations corporelles, s’opposant en cela à l’activité mentale et à l’intellect. Elle se réfère, quant à elle, à l’énergie du Rein, organe Yin par excellence.

Une société occidentale très Yang1009-otto-A

Il ne faut guère réfléchir longtemps pour savoir quel type d’énergie favorise jusqu’à l’outrance la culture occidentale et urbaine dans laquelle nous vivons : la valorisation de la vitesse et du mouvement, de l’intellect et des activités économiques et sociales vont en effet toute dans le même sens, celle de l’énergie Yang.

La plupart des désordres énergétiques que nous pouvons rencontrer en occident sont directement liés à ce sur-investissement de l’énergie Yang. Les problèmes de tensions musculaires, de problèmes de sommeil, de dos, la difficulté à se poser et à lâcher-prise renvoient en effet tous à ce phénomène. Être en mouvement, actif, avoir une activité intellectuelle, ressentir des émotions ou même avoir des périodes ponctuelles de stress n’est bien entendu pas problématique en soi. Ce qui l’est en revanche, c’est d’être constamment dans cette énergie et provoquer un déséquilibre permanent entre cette énergie et l’énergie Yin.

Ainsi, ce qui pose problème en réalité, c’est moins le fait d’être en permanence dans l’énergie Yang que de n’être jamais ou rarement dans l’énergie Yin. Dans cette situation, l’énergie Yang est en quelque sorte sur-nourrie alors que l’énergie Yin est elle délaissée et s’appauvrit, rompant ou accélérant le déséquilibre entre ces deux types d’énergie. Pour comprendre cela, il faut se référer à une des règles de l’énergétique régissant ces deux énergies : la règle du contrôle mutuel : le Yin contrôle le Yang et inversement. Si l’un trop faible, il ne va plus être en mesure de contrôler l’autre qui va devenir dominant et provoquer des désordres énergétiques s’exprimant par divers symptômes plus ou moins importants. L’insomnie en est assurément un des plus fréquents.

L’exemple des insomnies

insomniePour bien comprendre ce processus, prenons donc l’exemple de l’insomnie. L’énergie Yang domine la journée alors que la nuit l’énergie Yin domine et se ressource durant la nuit. Si l’on est démesurément dans l’énergie Yang dans la journée (travail intellectuel harassant, stress, sur-activité et émotions mal gérées), nous sur-stimulons l’énergie de mouvement Yang sans nourrir l’énergie de détente et de repos Yin. Le soir venu, le risque est de ne pas réussir à nous installer dans une énergie Yin, faute d’avoir été suffisamment nourrie. Ou bien, si l’on s’endort sans trop de difficultés par épuisement, le risque est de se réveiller durant la nuit, notamment vers 3-4 heures du matin (heure de plénitude du Foie, organe très Yang lui-aussi), l’énergie Yin appauvrie se faisant en quelque sorte déborder par l’énergie Yang. A moyen terme, on se retrouve dans une situation dite de « faux-Yang » : le vide de Yin, épuisée, ne contrôle plus le Yang hyperactif qui s’exprime de manière inopportune en pleine nuit. C’est précisément cette situation que l’on retrouve chez les gens qui s’étonnent de ne plus réussir à se reposer tout en étant littéralement épuisés.

Et la méditation dans tout cela ?LA MÉDITATION D'UN POINT DE VUE ÉNERGÉTIQUE

Dans cette situation récurrente et caractéristique de notre société hyperactive, la méditation apporte une solution réellement efficace. En effet, le propre de la méditation est de nourrir l’énergie Yin. Elle est en quelque sorte une pratique d’auto-production du Yin. La méditation permet donc de rétablir petit à petit l’équilibre entre l’énergie Yin et l’énergie Yang et de retrouver détente et santé. Voici en détail la position et le mouvement de base que l’on retrouve dans la plupart des pratiques méditatives.

Position

Assis sur le bord d’une chaise – ou en position du lotus si vous tenez la position -, le dos droit, le sommet de la tête vers le haut comme suspendu par un fil (pour cela faites un petit double-mention en penchant très légèrement en avant tout en maintenant un étirement vers le haut). Les mains se superposent à plat en dessous du nombril, le trou formé par les deux pouces l’un sur l’autre se positionnant au niveau du nombril.

Mouvement de base

En vous concentrant sur la chaleur de vos mains, inspirez en gonflant uniquement le ventre. Si cela vous est difficile, inspirez en cherchant à repousser vers mains situées sous le nombril. A l’expire, laissez doucement rentrer votre ventre naturellement en cherchant une sensation de détente ou d’abandon. Ne cherchez pas à expirer avec efficacité ou volontarisme, mais bien plutôt avec douceur. Au bout de l’expire, patientez une ou deux secondes avant de reprendre un nouvel inspire. Cet arrêt du mouvement du ventre est très important à respecter pour l’efficacité de la méditation

L’image de la vague

Pour rendre cet exercice plus efficace, vous pouvez l’agrémenter d’une visualisation, celle du mouvement de flux et de reflux de la vague arrivant sur le sable.

A l’inspire, imaginez que votre ventre se gonfle telle la vague qui monte jusqu’à éclater. A l’expire, la vague s’étiole sur le sable comme si elle venait y mourir ou s’y abandonner. Pendant une ou deux secondes, elle semble même sans mouvement avant de repartir vers un nouveau mouvement de flux. Faites de même avant de reprendre une nouvelle inspiration. Continuez ainsi en harmonisant peu à peu votre respiration à ce mouvement de la vague.

Restez la conscience dans votre ventre

Même si, durant cet exercice, vous cherchez à bien rester dans votre ventre en y ressentant la chaleur de vos mains, votre mental va résister au lâcher-prise. Vous allez vous apercevoir de temps en temps que vous avez quitté la sensation de vos mains et que vous pensez à nouveau aux milles choses qui remplissent votre vie. Peu importe, ne vous énervez pas pour cela, tout ceci est normal. Revenez plutôt tranquillement à la sensation de vos mains et considérez ces pensées comme des nuages dans le ciel que le vent emporte aussi vite qu’ils sont arrivées.
Peu à peu, au fil des jours, vous réussirez à demeurer dans votre ventre de plus en plus longtemps. Vous pouvez également sourire (physiquement) en développant des sentiments de bienveillance et douceur envers vous-mêmes durant tout l’exercice. Cela vous aidera grandement dans votre pratique.

Quelques éléments d’explication

relation-coeur-reinfondgrisCet exercice de base, mêlant respiration ventrale et concentration sur une sensation (chaleur des mains sur le ventre), va vous permettre de vous centrer en faisant descendre l’énergie dans le ventre où réside et se produit l’énergie Yin.

La respiration ventrale garantie une bonne circulation d’énergie dans l’ensemble du corps notamment en détendant le haut du corps où s’accumule généralement l’énergie Yang sous forme de tensions musculaires ou nerveuses. En vous concentrant sur la chaleur de vos mains, vous redoublez cet effet en amenant l’énergie dans votre ventre en y mettant votre conscience suivant en cela une autre grande règle de l’énergétique : « l’énergie suit la conscience ». Autrement dit, si je me concentre sur mon genou, il va y avoir un afflux énergétique sur cet endroit du corps. Ainsi, si je me concentre sur la chaleur de mes mains posées sur mon ventre, l’énergie va s’y diriger, notamment celle en surplus au niveau du haut du corps. La conjonction de ces deux principes dans la pratique de la méditation telle décrite plus haute est au principe de son efficacité.

Si l’on reprend la terminologie fondamentale du Yin (énergie de repos et de détente) et du Yang (énergie de mouvement et de tension), cet exercice va renforcer l’énergie de votre ventre – zone Yin par excellence, au détriment de l’énergie Yang, source de tensions et dont nous débordons le plus souvent. La restauration de l’équilibre entre le Yin et le Yang par cet exercice permet ainsi le lâcher-prise, le repos et plus généralement un bon fonctionnement de l’organisme tant sur le plan physique, psychique qu’émotionnel.

Quand pratiquer?

Le plus important est d’avoir une pratique régulière, même courte. Essayez de trouver le moment le plus propice pour vous. Le matin, avant que tout s’agite peut être le meilleur moment pour vous. C’est le plus souvent en fin d’après-midi en rentrant du travail, consacrant ainsi la coupure entre l’activité (Yang, le mouvement) et les moments plus tranquilles (Yin, le repos). Cela peut être encore juste avant de se coucher pour profiter au mieux du repos de la nuit. Mais on peut également le faire plusieurs fois par jours dès que possible ou dès que l’on en ressent le besoin (transport en commun, voiture, lors d’une réunion ennuyeuse, d’une pause, d’une insomnie, ou encore suite à un énervement, etc.).

Durée de l’exercice

Faites cet exercice au moins pendant dix minutes chaque jour la première semaine. Vous pourrez l’allonger aussi longtemps que souhaité par la suite pour arriver entre 20 minutes et une demie-heure. Un conseil : mettez une alarme ou un réveil pour ne pas vous soucier de la gestion du temps pendant l’exercice. L’intégrer dans votre vie sur un plus long terme vous aidera à prendre soin de « votre intérieur » et à développer une connaissance de vous-mêmes.

Échapper au mythe de la performance

Une des difficultés lorsque l’on commence cet exercice est de se défaire de cette volonté de réussir ce que l’on fait. Faites cet exercice sans y mettre autre chose que le simple (mais grand) plaisir de vous sentir vous détendre et la sensation tout aussi agréable d’être juste là.

La méditation et la gestion de ses émotionsexamen_stess_agoisse

Abordons maintenant la dimension émotionnelle, pour laquelle la méditation est particulièrement efficace et utile. Pour ce faire, nous pouvons regarder rapidement comment appréhender les émotions selon la logique énergétique et la terminologie du Yin et du Yang. Le Foie peut être considéré comme l’organe des émotions. Lorsqu’une émotion nous traverse, le Foie en est affecté et s’agite à la hauteur de la force de l’émotion favorisant la montée de l’énergie vers le haut du corps. Cette énergie montante va alors agiter à son tour le Coeur. Ce dernier étant la demeure du Shen (c’est-à-dire la conscience selon l’énergétique chinoise), l’agitation du Coeur entraîne celle de notre conscience. C’est ce qui explique la sensation de panique ainsi que notre incapacité à réfléchir calmement dans cette situation.
En résumé, lorsqu’une émotion forte nous traverse, elle entraîne une montée de l’énergie vers le haut du corps, d’où les sensations de chaleur à la tête, la rougeur du visage, voir parfois des maux de tête qui ainsi peuvent subvenir dans ces cas-là.

La réaction la plus commune est de chercher à empêcher la montée de cette émotion en contractant le haut du corps. Réaction instinctive mais pas très efficace puisque qu’en bloquant la circulation énergétique, on maintient, voire on accentue, la densité énergétique dans le haut du corps, source de notre difficulté à faire gérer ces émotions.

Pour un certain nombre d’entre nous, cette situation n’est pas que passagère. Face à ces montées émotionnelles récurrentes, on en vient alors, presque inconsciemment, à maintenir ce blocage en permanence comme pour prévenir l’arrivée de nouvelles émotions dérangeantes. Peu à peu, les tensions musculaires et nerveuses s’accumulent et deviennent permanentes. On se ferme alors à ses émotions perçues comme menaçantes et on réduit les échanges avec l’extérieur, lieux d’origine le plus souvent de ces émotions qui nous traversent. Le corps régule alors cette accumulation d’énergie comme il peut, le plus souvent par à-coups échappatoires comme les montées subites et inappropriées de colère ou de manière plus continue et « sournoise » par un état permanent d’anxiété ou d’agitation.

Une autre stratégie beaucoup plus efficace tant sur le corps terme que sur le long terme est de chercher à freiner la montée de ces émotions en densifiant l’énergie dans le bas du corps (énergie Yin) qui en quelque sorte va servir de contre-poids à ces montées émotionnelles. C’est ici qu’intervient la pratique de la méditation.
Comme nous l’avons vu, celle-ci tend à renforcer l’énergie Yin dans le bas du corps (le ventre). Autrement dit, en pratiquant la méditation, nous déplaçons la densité énergétique de notre corps vers le bas et freinons par là-même ces montées émotionnelles intempestives.

L’avantage de la méditation est non seulement de réduire ces montées mais peut-être d’abord d’éviter de bloquer nos émotions. Nous pouvons dès lors les aborder avec plus de sérénité. Nous pouvons les écouter, comprendre ce qu’elles nous racontent sur notre état, sur notre façon de réagir, sur notre rapport à l’extérieur. Bref, nous pouvons nous en nourrir et non plus les craindre. Réside ici la principale source de sérénité qu’il nous est donner d’atteindre…

(source: Conscience 33)

 

Qi Gong – énergétique chinoise : Le printemps, saison de l’élément bois

Au printemps sachons doser avec modération

Avec le printemps, l’énergie Yang croît, l’énergie Yin décroît. C’est le renouveau. Le mouvement deLe printemps, CHUN, saison de l’élement bois la nature est vigoureux, les plantes sortent de la terre, la sève monte dans les arbres, bref, la nature s’éveille. Chez l’être humain, un mouvement similaire s’opère. L’organe le plus concerné par ce mouvement est le foie, dont le printemps est précisément la saison. Elle se traduit par le besoin retrouvé de sortir, l’envie est aussi d’un grand nettoyage de printemps; c’est l’époque idéal pour se lancer dans de nouveaux projets.

Cette montée en puissance du foie n’est cependant pas sans danger pour notre équilibre et notre santé. C’est en cette saison que de grandes fatigues apparaissent, parfois accentuées par le changement d’heure. Or, il faut avoir la force de contrôler cette énergie qui peut nous déborder. Les émotions et la pensée étant étroitement liées au fonctionnement des organes et notamment le plus sensible d’entre eux, le foie, des états dépressifs, des insomnies, des phases d’anxiété, d’irritabilité et encore de colère peuvent apparaître ou réapparaître à cette période.

Pour nous prévenir de ces dérèglements, le maître-mot est celui de tempérance. S’il faut bien entendu «vivre cette saison» en s’imprégnant de cette énergie, il ne faut cependant pas se laisser emporter par elle. Tempérer cette énergie du foie peut passer par des exercices de respiration et de relaxation, des promenades (plus pertinente ici que des joggings) dans la forêt ou à la campagne. Prenez le temps d’y observer et de ressentir cette nature qui s’éveille (en s’attardant devant une plante qui surgit de la terre, en admirant la couleur des cerisiers en fleurs, etc.). Sur plan un plan émotionnel, n’hésitons pas à cultiver les vertus que sont patience et la gentillesse pour faire face aux états colériques qui peuvent nous envahir en cette saison.

La couleur vert-pomme des feuilles du printemps est la couleur associée à l’élément bois. Elle a pour particularité de nourrir le foie.

La diététique du printemps

L’hygiène de vie pendant le printemps consiste à préparer l’été, qui sera la phase de plus grande dépense d’énergie. Le printemps est la saison du foie qui aime les drainages, il est donc bon à cette période d’envisager une cure de désintoxication de cet organe grâce à des plantes comme le pissenlit, l’artichaut, la radis noir, le romarin, ou bien à l’aide de tisanes ou de produits prévu à cet effet que l’on trouve désormais facilement dans le commerce ou plus simplement avec du jus de citron (3 ou 4 gouttes de citron frais dans un peu d’eau le matin durant une ou deux semaines). On peut aussi penser à de courtes périodes de jeûne. Faites le nettoyage à l’intérieur comme à l’extérieur. Évitons dans tous les cas, tout ce qui peut mettre le feu aux poudres : le lait, le beurre, le fromage, les yaourts, le chocolat, l’alcool, le café.

Foie MTCLe Foie en médecine chinoise traditionnelle

Celui-ci se trouve à droite sous le diaphragme à et l’intérieur de la cage thoracique. C’est un organe Yin (interne et vital) mais sa fonction est Yang car l’énergie du foie est très active et résolu, tendant à disperser l’énergie.
Le Foie exerce deux grandes fonctions : réguler la circulation de l’énergie et drainer et mettre le sang en réserve. Il a également des liens avec les tendons, les yeux, les ongles ainsi que l’activité des rêves.

fonctions du foie

Le foie assure la libre circulation du Qi

Au printemps, la nature explose de toute part. Elle le fait dans tous les sens, de tous les côtés. En cette saison, rien ne peut arrêter cette puissance de vie qui se réveille et se remet à circuler avec vigueur dans toute chose vivante (animaux, plantes comme êtres humains…).

Au niveau énergétique, le foie fonctionne de manière similaire à l’intérieur du corps : il assure au Qi une circulation sans obstacle dans tout le corps, dans tous les viscères et dans toutes les directions. Le sens normal de circulation du Qi du Foie est d’aller vers le haut et vers l’extérieur, dans toutes les directions. Cette fonction première du foie dont le terme chinois désignant cette fonction signifie « couler » et « libérer », permet ainsi de nourrir en énergie toutes les parties du corps. C’est ce qui explique l’importance de cette fonction, car elle concerne toutes les parties du corps et tous les viscères. On dit que le foie organise toutes les grandes fonctions du corps par sa capacité à faire circuler partout le QI.

Le Foie est souvent comparé à un Général de l’armée, car c’est donc à lui que l’on doit l’organisation générale de toutes les fonctions du corps dans la mesure où il assure au Qi une circulation libre et correctement orientée. C’est ainsi que l’on dit que le Foie est la source du courage et de l’esprit de décision, si toutefois il est en bonne santé. « Le Foie est comme le général d’une armée car c’est lui qui décide de la stratégie ».

Principaux déséquilibres énergétiques liés à cette fonction : l’émotionnel et le digestif.

Toute médaille ayant sa facette, cette fonction est à l’origine de nombreux déséquilibres.

Le foie fait « couler », et « libère » le Qi dit-on. Nombre de déséquilibres interviennent lorsque cette fonction est empêchée : l’énergie est alors stoppée et s’accumule littéralement dans le foie. On parle alors de surpression du foie qui se traduit souvent par des sensations de tensions internes et d’anxiété permanente. Cette tension se libère parfois partiellement par à-coups, telle la vapeur d’une cocotte-minute, par montée brusque d’énergie le plus souvent vers le haut du corps. Elle provoque alors des perturbations émotionnelles. Elle peut également se diriger vers l’estomac et la rate, mettant à mal le processus de digestion (mauvaise digestion, selles molles, ballonnements, remontée acides….).

– Le foie, organe émotionnel

L’énergie du foie est par excellente une énergie montante : visualisez quelqu’un en colère, émotion liée au foie : on l’imagine plus facilement sautillante ou bondissante que « plombée ». C’est le même processus qui se passe lorsqu’une personne rougit face à une situation inconfortable ou difficile. Dans un tel cas, au lieu de faire circuler harmonieusement l’énergie dans le corps, le foie s’agite puis se bloque (plus ou moins selon l’intensité de l’émotion). Un peu comme une cocotte-minute, il rejette le trop plein d’énergie vers la tête. C’est ce qui explique cette sensation de chaleur et d’empourprement du visage. C’est ainsi que le foie est considéré comme l’organe des émotions. Dès qu’une émotion nous traverse, le foie en est affecté et s’agite à la hauteur de la force de l’émotion favorisant la montée de l’énergie vers le haut du corps. On comprend alors toute l’importance d’une bonne gestion de ses émotions pour rester en bonne santé qui garantit cette libre circulation du qi du foie.

Nous le verrons plus bas, c’est à partir de ce principe que l’on peut combattre une trop grande une trop grande émotivité ou mieux gérer ses émotions : au travers de techniques qui vont chercher à freiner la montée de l’énergie vers le haut de la tête.

L’énergie du foie est également une énergie qui va vers l’extérieur : on dit qu’elle est expansive. C’est elle qui nous pousse à créer des liens avec notre environnement et nos semblables. Ainsi, l’énergie du foie a lien avec l’affirmation de l’individualité de la personne, l’affirmation de son point de vue face au monde. D’une manière plus large, elle comprend également la capacité créatrice. Les personnes créatrices ont généralement un foie particulièrement actif – et parfois les déséquilibres qui vont avec…

L’expansivité de l’énergie du foie supporte mal la contrainte. Ainsi, si cette expansivité est contrariée, l’énergie du foie va être affectée et la fonction de bonne circulation du Qi va en être altérée, générant de puissants déséquilibres. C’est notamment le cas dans la vie sociale qu’elle soit familiale ou professionnelle lorsque l’individualité de la personne est niée par des situations d’irrespect, dévalorisantes ou humiliantes, ou encore par des processus de double-contrainte.

Faute de pouvoir s’exprimer vers l’extérieur, l’énergie se retourne contre la personne elle-même et se stocke dans le foie et se transforme alors en colère rentrée, en culpabilité, en ressentiment ou encore en frustration. A un niveau élevé, elle peut également mener à des phases dépressives. Le plus souvent, cette compression de l’énergie du foie s’exprime par des irritations soudaines, des poussées de colère, des tensions musculaires, des maux de tête, des insomnies (notamment vers 3 heures).

– L’influence du foie sur la digestion

système digestif

Qui n’a pas connu une mauvaise digestion provoquée par un dîner familial ou professionnel particulièrement tendue ? En garantissant la libre circulation du Qi, le foie aide l’estomac et la rate dans leur fonction digestive. On dit qu’il « assiste la rate et l’estomac à la digestion des aliments ». Au niveau de l’estomac, il garantit la descente du bol alimentaire vers l’intestin grêle Dans le cas contraire (ici un repas tendu), le Qi du foie stagne et empêche cette descente avec, pour conséquence possibles, des éructations, des régurgitations acides, des nausées, voire des vomissements. S’il envahit la Rate, il perturbe la fonction de transformation et de transport de la nourriture, empêche la montée du Qi de la Rate et provoque des ballonnements, des selles molles. C’est pour cela que manger dans une ambiance détendue est indispensable à une bonne digestion.

 

Si le Foie n’assure pas sa fonction de faire circuler librement le Qi dans tout l’organisme, cela a aussi des conséquences sur l’écoulement de la bile. Cette dernière peut se trouver bloquée avec des difficultés à digérer les graisses, un goût amer dans la bouche, des éructations et même dans les cas les plus prolongés, une jaunisse. Les personnes dites « bileuses » correspondent précisément à ce cas. Rajoutons ici que les déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Une bonne production et un écoulement régulier de bile sont donc non seulement garants de bonnes digestions, mais aussi d’une bonne détoxication.

FoieLe foie stocke et draine le sang

Cette seconde grande fonction du foie intervient sous de multiples facettes. Pour comprendre cette fonction, il faut imaginer le foie comme une grosse éponge qui va soit gonfler pour stocker le sang soit s’essorer, si l’on peut dire, pour distribuer au corps tout entier le sang dont il a besoin. En d’autres mots, le foie régularise le volume du sang dans le corps.

Ainsi, lorsque l’on se met en mouvement, par exemple courir, le foie, en se resserrant, va envoyer dans les vaisseaux une quantité plus grande de sang qui va nourrir et humidifier correctement tous les tissus qui sont mis au travail par cette activité, en l’occurrence, ici les muscles et les tendons. A l’inverse, lorsqu’on se repose, le sang « réintègre » le foie. C’est notamment le cas la nuit où le foie se gonfle de sang.

On comprend ainsi facilement l’importance d’un foie en bonne santé : il permet au corps d’être nourrit selon ses besoins, selon le niveau d’activité. On dit ainsi que le foie assure la santé des muscles et des tendons. Si cette fonction de régularisation est altérée, le sang est insuffisant, la fonction de nutrition ne s’effectue ni au bon endroit, ni au bon moment, et la personne est facilement fatiguée, notamment lors d’efforts physiques. Des crampes peuvent subvenir sur le moment, des courbatures persistantes les jours suivants etc.

De manière générale, les tissus mal alimentés par ce vide de sang du foie deviennent plus faibles et donc moins résistants aux attaques externes. On pense notamment ici à la peau, première barrière contre les attaques pathogènes externes.

Le foie draine le sang

Après avoir vu le foie comme une grosse éponge, voyons-le comme une grille extrêmement fine qui va drainer le sang juste avant qu’il aille alimenter le cœur et le cerveau (d’où l’importance du sang à être le plus propre possible). Ainsi, au niveau du foie va s’accumuler toute une partie des déchets produits et présents dans le corps (notamment les substances toxiques et celles liées à la prise de médicaments). Cette « grille » peut se boucher si les déchets sont trop importants laissant passer des déchets qui peu à peu vont aller encrasser et polluer tout le corps. Pour prévenir cela, il faut régulièrement nettoyer cette grille. C’est ce que l’on appelle « drainer le foie » qui va « détoxiquer » le corps. Le début du printemps où le foie s’éveille est la période la plus propice pour mener à bien ce drainage du foie. De multiples produits (mélanges de plantes, le plus souvent) sont vendus dans le commerce à cet effet.

Foie et menstruations

Cette fonction du foie de stocker le sang intervient directement sur les menstruations. En cas de stockage normal du foie, les règles seront correctes. A l’inverse, un sang du Foie insuffisant provoque une aménorrhée alors qu’un sang du foie trop important produit des règles hémorragiques. Nous avons plus haut que le blocage du Qi du foie provoque des stases de sang, c’est-à-dire un arrêt de sa circulation. Ces stases sont à l’origine des douleurs avant et pendant les règles ainsi que la présence des caillots noirs. C’est aussi la fonction de procréation qui peut être malmenée en cas de dysfonctionnement de la fonction de stockage du sang par le foie : une quantité défaillante de sang dans l’utérus ne pourra pour accueillir correctement le fœtus.

Ces deux grandes premières fonctions du foie en conditionnent une série d’autres, notamment sur certaines parties du corps. Nous les passons plus rapidement en revue.

Le foie gouverne les tendons

Sous le terme de tendons, il faut entendre, dans la perspective de la médecine chinoise traditionnelle, aux tendons eux-mêmes mais aussi aux ligaments et aux nerfs. Leur santé dépendent du sang du foie qui les nourries et les humidifient. S’il y a un vide de sang du foie, les tendons sont alors enraidis et enflammés provoquant des tendinites, des contractions, des spasmes, des problèmes d’extension et de flexion, des engourdissements des membres, des crampes musculaires, des tremblements, de la tétanie ou de la faiblesse des membres.

Par exemple, si une tendinite fait généralement suite à un événement particulier (faux mouvement, effort ponctuel….), elle n’advient généralement que sur un terrain fragilisé par ce que l’on appelle un vide de sang. C’est parce que telle zone est en même temps trop sollicitée et mal nourrie par ce vide de sang (lié au foie) qu’elle « craque » et que se crée une tendinite. Soigner convenablement celle-ci ne se réduit pas à réparer le traumatisme. Faut-il encore reconsidérer et rééquilibrer ce terrain (repos, amélioration du sommeil, parfois modifications alimentaires….) pour arriver à une guérison totale. A défaut, le risque de traîner la tendinite sur plusieurs mois, voire le risque d’une rechute est important.

Le foie se manifeste dans les ongles.

Les ongles sont considérés, en médecine chinoise, comme un « dérivé » des Tendons. Tout comme ces derniers, ils sont donc à l’influence du Sang du Foie. Si le Sang du Foie est abondant, les ongles sont sains et bien humidifiés. A l’inverse, les ongles ne sont pas suffisamment nourris, ils deviennent sombres, cassants, secs et rainurés.

Le foie s’ouvre aux yeux

Le méridien du foie monte jusque dans les yeux. C’est en cela qu’il est dit que l’œil est l’organe des sens qui est associé au Foie. C’est parce que les yeux sont nourris et humidifiés par le Sang du Foie qu’ils peuvent voir. Ainsi, si le Sang du Foie est abondant, les yeux sont humidifiés correctement et la vision est bonne. En cas contraire, cela peut entraîner une vision trouble, de la myopie, des yeux secs, ou une impression de sable dans les yeux qui sont secs.

Les Rêves

Le foie est également lié aux rêves. Ainsi, lorsque l’on se souvient de ses rêves et/ou qu’on a des cauchemars, cela signifie généralement un excès d’énergie au niveau du foie.

Le Foie déteste le Vent

Les climats venteux affectent souvent le Foie. On voit ainsi que la relation entre le Foie et le « Vent »concerne non seulement le Vent Interne mais aussi le Vent Externe. Il n’est pas rare de voir des patients qui souffrent de déséquilibre du Foie se plaindre de céphalées et de raideurs de la nuque qui apparaissent après une période de temps venteux.

Le Foie est associé au coté gauche

Bien que situé du côté droit, le Foie est associé au côté gauche du corps pour plusieurs raisons. On dit que les céphalées localisées du côté gauche de la tête proviennent du Foie, et plus précisément d’un Vide de Sang du Foie, alors que les céphalées localisées du côté droit proviennent de la Vésicule Biliaire. Le côté gauche de la langue reflète plus particulièrement l’état du Foie, alors que le côté droit reflète celui de la Vésicule Biliaire.

En médecine chinoise, chaque saison est reliée à une énergie spécifique. Le Printemps, saison dans laquelle nous sommes entrés il y a quelques jours avec le nouvel an chinois, est associé à l’énergie du BOIS. C’est en effet au printemps que tout s’éveille à nouveau, que les bourgeons se développent, que les oiseaux se remettent à chanter au moindre rayon, que la douceur de l’air se répand avec une odeur spéciale. Pas besoin d’attendre l’équinoxe du 20 mars, date officielle du début du printemps, pour le remarquer : le printemps est déjà là à cette date à laquelle il atteint son apogée.

Après s’être reposé durant l’hiver, après s’être ancré dans la Terre, nous pouvons reprendre nos activités. Le Printemps, c’est le début du Yang, c’est l’Est, la (re)naissance. C’est pour cela que le Bois y est associé : il présente les caractéristiques de la saison, où les végétaux et les arbres se hissent vers la lumière et reprennent peu à peu de leur couleur. Pas étonnant que le Vert soit la couleur associée au Printemps.

En l’Homme aussi renaît le besoin de s’éveiller après l’immobilité de l’hiver : il retourne à ses occupations extérieures, décide de faire le « nettoyage de printemps » afin de repartir du bon pied, de clarifier son esprit, de retrouver un peu de fraîcheur. Il ressent aussi le besoin de marcher, de s’étirer. Le mouvement, les muscles et les tendons, sont ainsi reliés à l’énergie du Printemps.

On dit souvent qu’il est bon de purger le Foie de ses toxines : cet organe Yin est associé au Printemps, saison à laquelle il est effectivement recommandé de nettoyer notre Foie à l’aide de plantes dépuratives telles que la bardane, le radis noir, le romarin, le desmodium. La Vésicule Biliaire est l’organe Yang qui assiste le Foie en stockant la bile.

Ces deux méridiens se promènent sur les jambes et les côtes, certains points de la VB sont positionnés sur la nuque et la tête. Ceux situés sur la nuque sont appelés « points du vent« , car on dit que c’est par ces points que le vent, associé au Printemps en médecine chinoise, pénètre. Il est donc bon, les jours de grand vent, de se couvrir le cou et les épaules afin d’éviter que le vent ne crée des torticolis, ou des douleurs migrantes, maux que l’on retrouve fréquemment en cette saison.

Pour permettre une meilleure mobilité de cette partie du corps, il est conseillé d’assouplir cette zone par des rotations et des allers retours de la tête :

  1. Inspirer en pivotant la tête d’un côté, puis expirer en ramenant la tête dans l’axe. Idem de l’autre côté.
  2. Inspirer en penchant la tête en arrière, expirer en ramenant la tête en avant, menton vers le bas.
  3. Inspirer largement puis expirer en penchant la tête d’un côté. Inspirer en ramenant la tête dans l’axe. Idem de l’autre côté.
  4. Faire des rotations de la tête en tournant dans un sens puis dans l’autre.
  5. Masser également la base du crâne, par pressions du pouce.
  6. On peut également étirer les côtes en se penchant, position debout jambes écart, sur les côtés, en s’aidant des bras.

Pour chaque mouvement il est important de porter son attention sur la partie du corps à détendre, et de prendre conscience du mouvement.

Qi Gong à pratiquer:

  • Étirement du méridien du Foie
  • Étirement du méridien de la Vésicule Biliaire
  • Masser les 3F (3 Foie)
  • Courir après la lune et le soleil !
  • Soutenir le ciel et s’appuyer sur la terre
  • L’énergie remplit l’arc en ciel
  • Faire monter l’énergie pure faire descendre l’énergie impure
  • Regarder en arrière prévient les 5 faiblesses et les 7 blessures
  • Poings serrés et yeux flamboyants
  • Embrasser l’arbre
  • L’hirondelle pourpre s’envole haut dans le ciel
  • Le dragon de l’inondation plonge dans la mer
  • Qi Gong des 6 sons – Le son du Foie
★───────★───────★───────★
Besoin de vous ressourcer, de vous recentrer, de retrouver le calme et la sérénité, de fortifier ou d’harmoniser votre énergie ?
Qi Gong, Méditation, Relaxation, Énergétique chinoise, Massage Chi Nei Tsang, Harmonisation énergétique, Ventouses, …
 

Dans quels domaines le Qi Gong donne-t-il de bons résultats ?

Le Qi Gong permet de développer les capacités de concentration et d’attention, améliore la posture, contribue au bon fonctionnement cardiovasculaire, entretient les articulations et le système respiratoire. Les Chinois affirment même qu’il ralentit le vieillissement. Mais pour cela, il faut qu’il soit pratiqué auprès d’un maître sérieux, si possible médecin ou thérapeute énergéticien.

Dans ces conditions, il a fait la preuve de son efficacité dans de nombreux domaines. En 2007, douze essais cliniques ont montré que le Qi Gong a des effets positifs sur l’hypertension artérielle. D’autres chercheurs ont étudié les variations de la production des substances immunitaires (globules blancs, médiateurs de l’immunité…). Résultat : cette production augmente après les séances chez les personnes qui s’y livrent régulièrement, améliorant ainsi leurs défenses contre les agresseurs microbiens. Le Qi Gong agit également sur les dérèglements du cycle féminin, les douleurs chroniques, l’insomnie, les maux de tête, les troubles digestifs. Il semble aussi que cette technique énergétique puisse diminuer les effets secondaires des traitements chimiothérapeutiques lourds (cancer, sida…). Enfin, côté psycho-émotionnel le Qi Gong contribue à améliorer la résistance au stress et à réguler l’humeur.

—–

Pour plus d’informations:

Gino Micucci
Professeur et Praticien de Qi Gong, diplômé de l’Institut Européen de Qi Gong et Yang Sheng 

facebook: https://www.facebook.com/gino.micucci

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région

 

Stress et énergétique traditionnelle chinoise

Le stress, par définition, constitue « l’ensemble des réponses mentales, émotionnelles et physiques de l’organisme soumis à des contraintes ou des pressions.  Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’à l’individu des pressions qu’il ressent. » – wikipedia

Autrement dit, selon comment un individu perçoit des contraintes ou pressions provenant de l’environnement, il va générer un ensemble de réactions aux trois plans de son existence, soit mental, émotionnel et physique.

Le stress n’est donc pas quelque chose de négatif en soi.  Le stress est une invitation à se mettre en mouvement, afin de résoudre un état de tension. Cette tension est inhérente à notre existence puisque la vie est à chaque instant renouvelée, par le mouvement et l’impermanence.  Je ne suis pas la personne que j’étais et ni celle que je serai.  Dans les traditions asiatiques, la rivière est souvent utilisée métaphoriquement à cette fin : « est-ce que la rivière que je regarde maintenant est la même que celle il y a un instant? »

Afin de nous accorder avec ce principe vital, nous devons rester nous-même toujours en mouvement.  La définition même de la santé, selon la vision chinoise, est la libre circulation de l’énergie, au niveau physique, émotionnel et mental.

Nous restons en mouvement par:

  • L’action d’ordre physique : On aide quelqu’un en détresse, on fait du ménage lorsque c’est nécessaire, on travaille pour avoir de l’argent.
  • L’action d’ordre mental/émotionnel : face à ce qu’on ne peut changer (que ce soit une croyance ou une réalité), nous changeons de perception. Souvent, pour trouver résolution, nous devons nous laisser porter par une perception qui nous inclus dans quelque chose de plus vaste que soi. Les phrases clés « c’est le destin », « tout chose arrive pour une raison », « le temps arrange les choses »,  en sont des exemples fameux.

Lorsque nous ne sommes pas en mouvement, nous entrons dans un état de stagnation.  Cela est la base sur laquelle tout phénomène pathologique se construira selon la médecine chinoise.

Pathologie

Le premier organe qui sera affecté par la stagnation d’énergie est le Foie.

Cela s’explique par le fait qu’en médecine chinoise, selon la théorie des 5 phases, le Foie appartient à la phase Bois: le Bois est cette force émergente qui arrive au printemps suite à la latence hivernale.  Il représente le mouvement même, tant au niveau physique (les muscles et les tendons qui permettent au corps de se mouvoir) que mental (il est l’aspect de la psyché qui constitue les allées et les venues de la conscience, ainsi que la conscience qui sort du corps la nuit pour atteindre le monde du rêve: on l’appelle le Hun en médecine chinoise).

Ce qui correspond au Bois est donc,

  • Dans la Nature : le printemps, le vent (on connaît bien l’expression « un vent de changement »)
  • Dans l’Homme : le Foie, les yeux (le Hun utilise le sens visuel pour capter l’information et la ramener vers soi pour être intégrée), les muscles et les tendons.

Le Foie en stagnation donnera des symptômes, comme tous les organes, d’ordre mental, émotionnel, et physique.  Voici sous forme de petit questionnaire les symptômes typiques de la stagnation du Qi (énergie) du Foie :

SPHÈRE DU FOIE

  • J’ai souvent l’impression que la vie est injuste
  • On dit de moi que je suis colérique
  • Souvent je suis irritable et je ressens de la frustration
  • Mes trapèzes sont tendus
  • Mon cou est tendu
  • J’ai souvent des maux de tête, parfois des migraines
  • Je sens comme un nœud dans ma poitrine
  • J’ai parfois une boule à la gorge
  • Mes règles sont douloureuses, j’ai tendance à avoir des crampes
  • Mon cycle menstruel est irrégulier

À long terme, la stagnation de l’énergie du Foie se transformera en chaleur.  Comme il est le principal réservoir de sang dans le corps, il transmettra sa chaleur au liquide rouge, qui circulera et causera alors:

L’inflammation dans les vaisseaux sanguins.  Pour tenter de réduire l’inflammation, le corps produira des mucosités (plaques d’athéromes) qui éventuellement pourraient bloquer les artères.

Des symptômes de chaleur/brûlure un peu partout dans le corps et sur la peau (syndrome de chaleur du sang)

Lorsque le Foie est en stagnation, il n’hésitera pas à affecter d’autres organes, toujours selon la logique des 5 phases.  

Il pourra attaquer la sphère digestive, la Rate/Estomac :

Sa fonction de transport et transformation des aliments et liquides est alors compromise

SPHÈRE DE LA RATE/PANCRÉAS

  • J’ai tendance à me soucier beaucoup pour rien
  • Mes pensées ont tendance à tourner en rond sans arrêt
  • Je suis fatigué
  • Je ressens moins la faim depuis un certain temps
  • Ma digestion est fragile
  • J’ai des ballonnements, des gaz
  • Mes selles sont plus molles que d’habitude.  J’ai parfois même la diarrhée
  • J’ai des brûlures d’estomac

Il pourra évacuer son excès vers le Cœur :

SPHÈRE DU COEUR

  • Je ressens moins la joie qu’à l’habitude
  • Je ris beaucoup quand je suis nerveux
  • On me dit que je parle trop vite
  • Je me sens fébrile, agité, je sursaute facilement
  • J’ai de la difficulté à me concentrer. Ma mémoire est moins bonne qu’elle l’était.
  • Mon sommeil est léger, j’ai une tendance à l’insomnie
  • J’ai souvent des bouffées de chaleur au visage
  • Je sens mon cœur battre dans ma poitrine quand je suis nerveux

Il pourra également attaquer le Poumon :

SPHÈRE DU POUMON

  • La tristesse est une émotion que je ressens souvent
  • J’ai peu envie de parler, ma voix n’est pas forte
  • J’attrape souvent le rhume
  • Ma respiration est difficile
  • Je tousse
  • Je transpire facilement, au moindre effort

Finalement, il pourra affecter la sphère du Rein :

SPHÈRE DU REIN

  • J’ai l’impression d’avoir perdu ma volonté, ma détermination
  • Je me sens déprimé
  • J’ai moins de désir sexuel qu’avant
  • Je ressens facilement la peur ou l’anxiété
  • Les gens autour de moi me disent que je paranoïe facilement
  • J’ai mal au bas du dos
  • Je me lève quelques fois par nuit pour uriner
  • Je transpire la nuit

Chaque individu aura une tendance constitutionnelle à être affecté au niveau d’un Organe plutôt qu’un autre.  L’apprentissage essentiel est alors de développer la Vertu qui correspond à notre Organe en faiblesse.

Pour le Bois : l’excès de colère, l’arrogance, l’irritabilité devra être maîtrisée par l’émerge la Bonté

Pour le Métal : la tristesse, la léthargie, le deuil doit être surmontée pour développer l’Intégrité et la transparence

Pour le Feu : l’excitation fébrile, l’agitation anxieuse, la joie non-authentique devra être calmée et de la se développera un sens de l’Ordre.  Cet Ordre sera la capacité à éprouver de la joie et du bonheur tout en ayant un sens clair des limites.

Pour la Terre : le souci, les pensées obsessives devront se calmer et ainsi arrivera la Confiance

Pour l’Eau : La peur, la Terreur, la paranoia devra être utilisée pour développer la Sagesse

Puisque à cet égard, notre destinée nous dicte l’opposé de notre Nature, il sera de notre ressort de développer la Vertu associée à notre faiblesse constitutionnelle.  Ainsi, nous accomplirons l’intégralité de notre chemin de vie.

★──💥──★

Prendre un moment pour soi, dans le calme profond, la douceur et la bienveillance.
Je vous propose des séances où vous irez à la rencontre de vous-mêmes, guidés par des pratiques ancestrales chinoises: Qi Gong, Énergétique chinoise, Massage Chi Nei Tsang, Harmonisation énergétique, Ventouses, Acupression, Méditation, Relaxation profonde, …
J’applique un protocole unique en son genre, combinant plusieurs techniques chinoises s’adressant au mental et au physique afin « d’habiter » votre corps en conscience, dans le calme, le souffle dans le corps, l’esprit sur le souffle.
Vous sortez de cette consultation dans un état de grande détente physique et psychique, les traits reposés. Bien dans votre peau…
Les effets s’amplifient encore pendant quelques jours après le soin. Pour entretenir et approfondir le résultat, il est bénéfique de réserver 3-4 séances à quelques semaines d’intervalle et de venir ensuite régulièrement, à chaque changement de saison ou quand vous en sentez le besoin.

★──💥──★

Sur RDV: enligne https://live.vcita.com/site/generation.qigong/online-scheduling ou par mail à info@generationqigong.com ou en message privé
https://www.facebook.com/generation.qigong/

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Sommeil et rêves selon l’énergétique chinoise

Les connaissances sur le Sommeil

  • Koala asleep in treeLe cycle veille-sommeil est le rythme circadien le plus important chez l’homme et constitue un excellent indicateur de l’équilibre interne et de la santé de l’individu.
  • Rythme Circadien, nos fonctions biologiques obéissent à un rythme circadien endogène. Le rythme veille-sommeil est déterminé par deux synchroniseurs externe et interne.
    • Rythme exogène = 24 heures / rythme endogène 25 heures. La température corporelle présente également une alternance rythmique dont la période est moins de 25 heures.
      • Il existe un second rythme dont la période est de 12 heures = qui expliquerait la baisse de la vigilance au début de l’après-midi.

Pourquoi dort-on ?

  • Récupérer de la fatigue ou la prévenir ?
  • Chaque cycle du sommeil dure en moyenne de 90 à 110 minutes.
  • Chaque stade peut avoir une fonction physiologique distincte.
  • Certains stades peuvent être bloqués par des somnifères, l’alcool, les drogues ou médicaments: provoquant un sommeil non satisfaisant: le sujet se réveille fatigué.
    • La privation du sommeil : pas de changement somatique, mais une perturbation du SNC (Système Nerveux Central): fatigue nerveuse, réduction de de la capacité intellectuelle. (Accumulation de l’acide gamma-aminobutyrique/GABA),
    • Après la privation de sommeil : récupération en augmentant la proportion de sommeil profond (stade N3) et REM (rêves) = ces 2 stades jouent un rôle capital pour l’organisme.
      • Le sommeil orthodoxe assurerait la restauration du corps.
      • Le sommeil paradoxal assurerait la récupération du SNC.

Stades du sommeil

  • Stade N1 (stade 0 & 1) : somnolence (ondes alpha 8-12 Hz à theta 3-7 Hz): perte de tonus musculaire: vigilance diminuée.
  • Stade N2 : sommeil superficiel (pensées fragmentées (ondes 12-14 Hz et complexes K).
  • Stade 3 (Stade 3 de 4) : sommeil à onde « lente » (SWS= slow-wave sleep) : ondes delta 0.5-4 Hz. Représente le sommeil profond = classifié comme sommeil delta = efficacité du sommeil (possibilité de parasomnies : somnambulisme, somniloquisme, terreurs nocturnes, énurésie nocturne.
  • Sommeil paradoxal : ou REM (Rapid Eye Movement) rêves, activité cérébrale soutenue, immobilité musculaire (atonie), afflux de sang vers les OGE (Organes génitaux externes).

Cycles du sommeil / Rêves

Cycle Ultradien :

Il existe un rythme ultradien constitué par la périodicité de sommeil paradoxal qui d’ailleurs survient toujours dans un moment de baisse thermique qui succède à une période de sommeil orthodoxe (+/- 90 minutes).

Le sommeil paradoxal semble être le moteur du rythme ultradien. Sa suppression désorganise l’architecture du sommeil.

Un court réveil permet de se rappeler du rêve. Le rêve occupe 15-20 minutes de la dernière partie de chaque cycle. Au total, les rêves occupent 20-25% du temps du sommeil.

Activité cérébrale pendant le rêve

leopard qui dortPhysiologie du sommeil dans la Médecine Chinoise

Le Sommeil est défini par :

  • Une relaxation musculaire
  • Une détente mentale

Mouvements de Wei Qi

Wei Qi circule en surface, 25 fois pendant le jour (surtout les tendino-musculaires), pénètre à la cheville le soir, circule dans les Zangfu 25 fois pendant la nuit (cycle Ke), et émerge au coin de l’œil (Jingming 1-V) => l’ouverture des yeux. (Ling Shu)

Pendant le jour : Wei Qi, dans les tendino-musculaires (jing jin) maintient le tonus musculaire et la mobilité; La nuit, l’intériorisation du Wei Qi permet aux muscles de se relaxer = le stade du sommeil. Wei Qi régule également la température corporelle qui présente un mouvement cyclique de 25 heures.

II y a une interaction entre les rythmes du sommeil et la température corporelle.

La circulation interne du Wei QiWei Qi entre par 1V :

  • passe à la gorge,
  • la poitrine et le diaphragme,
  • les entrailles « Fu »,
  • les organes « Zang »,
  • se ressource aux Reins.
    • Permet de libérer le Xie Qi externe accumulé dans les Zang-Fu, ou interne (émotions) sous forme de rêves.

La relaxation Mentale

Le mental est représenté par le Shen.

  • Pendant le sommeil, le Shen se retire dans le sang, = diminution des réponses aux stimuli externes.
  • Pendant l’éveil, le Foie maintient le Wei Qi en surface, ainsi que l’activité musculaire par les tendino-musculaires (Jingjin).
  • Pendant le sommeil, le Foie mobilise le Wei Qi et le sang vers l’intérieur => entraînant la relaxation musculaire et la diminution des fonctions sensorielles (yeux, nez, oreilles).
  • Ce mouvement de Hun vers l’intérieur, diminue le Qi cérébral et permet de détendre le Shen.

Activité mentale

Fonctionnement du Mental

Screenshot from 2016-02-13 18:23:27La conscience résulte de l’activité harmonieuse des Zang/Fu = Shen Ming.

  • Informations sont transmises au Yi pour être « Digérées » analysées et classées.
  • Le Yi emmagasine les informations pour un usage immédiat ou ultérieur (transmis au Zhi).
  • Hun & Po assure le « libre mouvement » et les « entrées et sorties ».

Quand le Shen est Déconnecté. En absence de Shen, le Yi est inactivé, Hun & Po prennent en charge les stimuli.Screenshot from 2016-02-13 18:25:17

  • Po emmagasine les sensations physiques et la douleur
  • Gui Somatiques
  • Hun emmagasine les impressions & les émotions
  • Gui Comportementaux

 

entité 

= entité sans identité (masse énergétique).

 

Shen, Hun et le sommeil

  • Le Foie joue un rôle primordial dans le processus du sommeil.
  • Le Foie en tant qu’émissaire entre le Rn et le C, fait rentrer le Wei Qi, relaxe le corps, les organes sensoriels et le mental.
  • Episodiquement le Hun se libère pour errer => produisant les rêves.
  • Manifesté par le sommeil REM (rapid eye movement).
  • Les rêves sont indispensables à la santé.

Shen, Hun & Sang

  • Shen et Hun résident dans le sang = > Importance du sang dans la physiologie du sommeil.
  • Le vide du sang affecte Shen & Hun = difficulté d’endormissement avec :
    • Soit insomnie calme : fan-vexation, avec activité mentale (Sang du Coeur)
    • Soit insomnie agitée : Avec zao-agitation et impatience musculaire (Sang du Foie).
  • Il y a également des réveils fréquents et rêves abondants

Les organes Zang et les émotions

  • Les émotions sont retenues dans les Zang = Chaleur interne
  • Le Hun, à travers les rêves tente de libérer ces émotions
  • Toutes les émotions affectent le Cœur :
    • La colère produit un Feu du Cœur
    • La joie et la tristesse affectent le Qi du Cœur
    • Les soucis perturbent le Sang du Cœur
    • La peur perturbe la communication entre Cœur – Rein
  • Toutes les émotions donc affectent le Shen et perturbent le sommeil.

Signification des rêves

Localisation de la maladie selon les classiques

  • Suwen chapitre 17 : conditions d’excès
  • Suwen chapitre 80 : conditions de vide
  • Lingshu chapitre 43 : excès d’énergie perverse

(Ling Shu / Chapitre 43)
Khi Pa (Chi Bo) :
Lors de son infiltration dans l’organisme, l’énergie Xie – perverse n’a pas encore une localisation fixe. Elle déborde les organes sans y séjourner, suit le Ying et le Wei, s’exhale avec le Hun et le Po et occasionne des sommeils agités par des rêves.

Rêves et les Zang-Fu

Rêves dans la tradition Taoïste

« Le rêves c’est ce qui peut être considéré comme réel quand on dort… » (Mozi 4 c.AC)

Le Taoïsme considère 3 catégories de rêves.

  • exprimer ce qui est refoulé; exprimer la croyance opposée
  • questionnement de la réalité; développement de l’imagination
  • les rêves constituent le portail à l’éveil

« Quand Zhuangzi rêve d’être un papillon, est-ce Zhuangzi qui rêve d’un papillon ou est-ce le rêve du papillon? » (Zhuangzi 4 c. AC)

« La vie est une préparation pour la mort; la vie est comme un rêve, la mort est un éveil. » (Zhuangzi 4 c. AC)

Rêves dans la tradition Confucéenne

Le Confucianisme considère les rêves comme :

  • moyen d’apprendre à devenir meilleur
  • comme prophétie : analyse des troncs et des branches

Ming : Mandat de vie; Yun : Destinée

Ming s’exprime à travers le devenir Yun (contenu dans les Reins). Le Yun se manifeste pendant l’embryogénèse par le Chong Mai, et définit la constitution et la morphologie.

Après la naissance, les Curieux Wei et Qiao Mai, gèrent la coordination et le déploiement du Yun. Les 9 points du méridien du Cœur, symboliquement représentent les 9 étapes de la vie de chaque individu. Le Foie, comme émissaire entre le Rein et le Cœur, représente le lien entre le Ming et la vie spirituelle de la personne.

Meng Zhan Yi Zhi / Analyse et conclusion des rêves de Chen Shi Yuan (1516-1595).

Qi du ciel produit le Hun, qui connaît le futur.

Qi de la terre produit le Po, qui cache le passé (notion de Gui).

Quand le Qi est pur, le Po suit le Hun, quand le Qi est trouble (mucosités), le Hun suit le Po et on a des rêves étranges.

Classification des rêves selon Chen Shi Yuan

  • Normale : souvent oublié, libération des 5 émotions,
  • Cauchemars (relation aux reins)
  • Pensées avant de s’endormir (relation à la Rate)
  • Paroles entendues (relation au Cœur)
  • Joyeuses (relation au Poumon)
  • De peur (relation à la VB)

Analyse des facteurs qui influencent les rêves: l’environnement, socioculturel, la constitution et l’hérédité.

chat qui dortL’analyse des rêves

Rêves de Peur / Danger = Reins

  • Rêves de danger, d’être abandonné, absence de soutien: (7 P, 3 IG)
  • Rêves d’être pétrifié : Jing Bie : (40 V, 10 Rn, 10 V)
  • Considérer la taille, couleur, l’objet, la cause ou la personne (connu, ou inconnu)
  • Si l’impression d’une présence : (1 Rt, 5 MC)
  • Autres points : 1 Rn (très visuels, panique), 3 Rn (sans ressources ; auditives), 6 Rn (cauchemars)
  • Rêves récurrents : (40 V, 10 Rn, 10 V)

Rêves de peur et pathologies des Reins

  • Vide de Jing des Reins par vide de Sang du Foie. Agression par une personne, animal, monstre ou objet ; ne pas savoir comment réagir ; violence contre soi
  • Les Reins ne peuvent retenir le Qi du Poumon : blessure sans attaquant
  • Vide de Qi ou de Yang des Reins : rêves de mort par suffocation, incarcération ; somnambulisme
  • Perte de liaison entre Cœur – Rein : calamités, tempête (bois) ; incendie (feu), inondation (terre), sécheresse (métal), froid (eau)

Rêves de Territoire, propriété et valeurs matérielles = Rate

  • Perte de bien, par feu (Feu de L’Estomac), par eau (Humidité de la Rate), autres calamités (organe correspondant)
  • Rêves de tristesse : (1 Rt avec 45 E)
  • Rêves obsessionnels, rêves fréquents : (2 Rt)
  • Rêves de jugement de valeur, regrets : (4 Rt)
  • 6 Rt : harmonise Rate – Foie – Rein

Rêves de Perte et pathologies de la Rate

  • Vide de Qi de la Rate : perte de propriété, de frontière : (12 RM)
  • Effondrement de Qi de Rate : rêves de chute, de précipice
  • Vide de Qi de Rate avec Humidité : rêves d’inondation, d’ensevelissement ; impression d’être coincé, collé sur place.

hérissonRêves de Contrôle / Direction / Mouvement = Foie

  • Rêves de perte de contrôle, panne de véhicule, de machine ou d’instrument ; empêchement d’atteindre un but
  • Obstacle au mouvement, rancunes : (1 F)
  • Dans tous les cas : (3 F)

Rêves de Contrôle et pathologies du Foie

  • Stagnation du Qi du Foie : panne, dysfonctionnement, frustration
  • Stase du Sang du Foie : perte d’orientation, obstacle (11 F, 5 F)
  • Vide de Sang du Foie : mauvaise performance, opportunité manquée, perte d’estime de soi (8 F)
  • Déferlement Yang du Foie : courir dans tous les sens, grimper, voler, rêve de foules (20 DM)

Rêves de Vulnérabilité / Exposition = Poumon

  • Rêves de perte de protection, d’être exposé, nu, d’être découvert ; d’être incomplet
  • Larmes, tristesse, stress : (3 P)
  • Saignements : (10 P)

Rêves de Vulnérabilité et pathologies du Poumon

  • Pénétration de Xie – externe : rêves de la nature, fleurs ; manque d’appréciation de l’environnement (4 GI)
  • Vide de Qi ou de Yin du Poumon : rêves de nudité ; difficulté de connecter (5 P)

Terreurs Nocturnes = Glaires

  • Sensation de Gui Zha ; rêves des morts
  • Somniloquie ; agitation : (7 C)
  • Terreurs, claustrophobie, tristesse, culpabilité : (4 MC)
  • Honte, culpabilité : (6 MC)
  • Terreurs, chagrin, tristesse, anxiété, rires : (7 MC)

Rêves de Terreurs et pathologie MTC

  • Glaires perturbent le Cœur : être harassé par les morts, culpabilité (40 E, 15 V)
  • Glaires obstruent les orifices du Cœur : avertissements, impression de choses incomplètes ; non acceptation de la mort (3 P)

Calmer le Shen

  • II y a 3 stratégies dépendant de l’état du sang :
    • An Shen / calmer : quand le sang est en vide : (7 C)
    • Qing Shen / apaiser : si le sang est suffisant : 4 – 5 – 7 MC ; 7-5 C ; aussi fortifier le sang : (8 F, 17 V, 6 Rt, 30 E)
    • Ding Shen / enraciner : implique les Reins : (45 E, 1 Rt ; 1 Rn ; 5 P)

Ours qui dors

Brain activity during dreaming

Dr Hamid MONTAKAB est le directeur de l’Académie de MTC en Suisse. Il fut le Président de l’OPS-MTC de 1995 à 2000.

(Source : mtc.MAG)

 

★───────★───────★───────★

Besoin de vous ressourcer, de vous recentrer, de retrouver le calme et la sérénité, de fortifier ou d’harmoniser votre énergie ?
Qi Gong, Méditation, Relaxation, Énergétique chinoise, Massage Chi Nei Tsang, Harmonisation énergétique, Ventouses, …
 

Contactez-nous: info@generationqigong.com

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

 

Ancient Chinese practice of Qi Gong may help alleviate insomnia

Ancient Chinese practice of Qi Gong may help alleviate insomniaLo Siu-ching had suffered from severe insomnia for more than a decade. She tried endless sleep-inducing methods, taking melatonin supplements, drinking a cup of hot milk before bedtime, counting sheep.

You name it, she tried it, but all to no avail. To get a respite from the exhaustion that comes with severe insomnia, she sometimes took sleeping pills.

« Though I still woke up in the middle of the night, the few hours of sleep under the influence of pills was better than nothing, » says Lo, 62.

Worried that long-term use of sleeping pills would lead to dependence, she signed up to Qi Gong classes six months ago to try to ease her sleeping problem. The exercises include tendon stretching, breathing techniques, and maintaining stationary postures for extended periods.

« Although I still suffer from insomnia sometimes, I fell asleep more easily after doing Qi Gong for a couple of months, » she says.

Qi Gong is the ancient Chinese art of co-ordinating breath with a series of repetitive fluid movements which enables energy, or qi, to move through the body, promoting mental and physical well-being. It has long been used by Chinese medicine practitioners to treat insomnia together with herbal medicine and acupuncture.

 » We integrate traditional Chinese wisdom with Western psychotherapy principles « 
PROFESSOR CECILIA CHAN, HKU

The effects of practising Qi Gong on insomnia patients will be studied clinically and scientifically for the first time in a study by Hong Kong University’s (HKU) Centre on Behavioural Health in October. Three hundred insomnia sufferers will be put into Qi Gong and control groups to check the effect of the Taoist mental and physical exercise.

The research participants will have blood tests before and after the Qi Gong classes, which will run for eight weeks. Researchers will study the levels of brain-derived neurotrophic factor (BDNF) in patients, a protein found primarily in the brain which is capable of regulating the development of neurons.

Variations in BDNF levels have been linked with mental illness, developmental delay and neurological diseases.

Cecilia Chan Lai-wan, a professor in health and social work at HKU, says practising Qi Gong can speed up the flow of energy and blood circulation and help ease insomnia.

« In the concept of Chinese medicine, insomnia can be caused by blocked meridians (the pathway system through which qi flows). Qi Gong can help remove the blockages so that qi and blood can flow to the internal organs. »

Dr Yuen Lai-ping, chairman with the International Association for Health and Yangsheng, which is collaborating with HKU on the study, says Qi Gong can help attain balance between yin and yang, which in turn can help with insomnia and mood disorder.

« The Qi Gong exercise regime is called Five Elements and Balance Qi Gong which consists of five simple exercises involving kicking legs and whole-body relaxation, » Yuen says. « It’s also mental training, as it requires concentration and regular breathing rhythm that helps the practitioner achieve a focused mind.

« We have done studies before which show that Qi Gong can help lessen the chronic exhaustion and depression symptoms of those suffering from chronic fatigue. »

Since 2001, the Centre on Behavioural Health has developed an integrated approach which involves the body, mind and spirit to boost people’s holistic well-being, says Chan.

« We integrate traditional Chinese wisdom with Western psychotherapy principles. The integrated approach incorporates mindfulness practice, acupressure techniques and easy-to-learn physical exercises like Qi Gong, » she says.

« It can boost people’s flexibility and resilience in dealing with life adversities. Our studies have shown that the integrated approach helps improve mood and quality of life and reduces stress which is among the major causes of insomnia. »

Health Department figures show that about 20 per cent of the population, or around 1.4 million people, suffer from sleep disturbance.

While Western doctors prescribe sleeping pills, or refer patients to psychologists or psychiatrists for cognitive behavioural therapy or psychotropic drug intervention, Chinese doctors use herbal medicine and acupuncture as the first line of treatment.

Zhang Shiping, associate professor and expert in acupuncture and neuroscience with the Baptist University’s School of Chinese Medicine, says a Chinese medicine doctor will first find out the underlying mechanisms for insomnia.

« We look at the person as a whole and look at which organ in the body is in imbalance. For example, insomnia is commonly related to four organs: heart, spleen and liver and gall bladder. For heart, spleen and gall bladder, we often see deficiency of the chi of these organs. For liver, it can be caused by the chi stagnation of liver, which can cause a fire, » Zhang says.

« Deficiency in kidney due to ageing will also cause insomnia. You see lots of elderly people suffering from insomnia because their kidney functions are weakening due to ageing. »

It’s important to know the differences in how Chinese and Western medicine define deficiency in organs, Zhang says. « When Chinese medicine talks about kidney, spleen and heart, etc, we are referring to a group of functions rather than the actual organ. I have patients who were told that their insomnia is due to deficiency in [a] kidney.

« They then go to Western medical practitioners to have their kidney function tested. But the results turn out to be normal. They are very puzzled as to which practitioner is correct.

« In this case both are correct. It’s because Chinese medicine is talking about the function of kidney, which includes the growth of the individual, the reproductive function of the individual, his urinary function and also the functions in sex hormones and growth hormones.

Herbs with different properties will be prescribed to treat the imbalance of these organs, Zhang says. « With acupuncture, we can select different acupuncture points to adjust the balance of the energy within all these organs. And Qi Gong, meditation techniques, can also help. »

Multiple approaches are needed to cure insomnia. Lifestyle changes such as doing exercise, taking a hot bath before bedtime and avoiding caffeine after midday, can help, Zhang says.

(Source: South China Morning Post – www.scmp.com)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Zu San Li, le point des centaines de maladies : Voici ce qui se passe quand vous le massez !

36E : Zu San Li (36 Estomac) -> Le point le plus important pour l’entretient de la santé…

Zu San Li - 36E

Dans la médecine traditionnelle chinoise, le corps est considéré comme un système de vitalité,  le massage peut donc influencer le flux de vitalité et le bon fonctionnement des organes. Le point Zu San Li est connu comme  « le point de la longévité » en Chine , et « le point des centaines de maladies » au Japon.

Où se trouve ce point magique?

Le point de la longévité se trouve sous la rotule. Pour le trouver, vous devez couvrir votre genou avec la paume de la main. Le point se trouve entre les extrémités du petit doigt et de l’annulaire, c’est comme une petite égratignure entre les os. Vous pouvez également le trouver en vous asseyant sur le sol, et en appuyant vos pieds sur le sol en les ramenant vers vous, sans lever les talons. Sous le genou il y a une zone plus élevée. Détecter le point le plus haut, mettre le doigt dessus, et levez vous. Le point sur lequel votre doigt est pressé est le point Zu San Li.

Quel est le rôle de ce point pourquoi les Japonais l’appellent–ils le point d’une centaine de maladies?

Le point Zu San Li permet:

  • Le bon fonctionnement des organes de la partie inférieure du corps.
  • Le bon fonctionnement de la moelle épinière dans les parties qui sont en charge du tractus gastro-intestinal, du traitement des voies, des organes génitaux, des reins et des organes surrénaux.
  • Il libère de l’adrénaline, de l’hydrocortisone et d’autres hormones essentielles pour le sang.
  • La stabilisation de la pression artérielle
  • La stabilisation du taux de glucose et de l’insuline
  • Régler le système immunitaire
  • Éliminer les inflammations de l’organisme
  • Améliorer la digestion
  • Traiter les impacts d’un accident cérébral
  • Guérir les maladies de l’appareil digestif

Le frottement de ce point vous aidera à avoir confiance en vous, vous débarrasser de l’anxiété et de la pression et de retrouver une harmonie intérieure.

En frottant ce point, vous pouvez guérir de nombreux maux, y compris le hoquet, la constipation, la gastrite, l’incontinence.

Comment procéder?

Il est idéal pour frotter le point Zu San Li tous les matins, avant de déjeuner, 9 fois dans un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre sur chaque jambe. Vous devriez le faire pendant 10 minutes.

Avant de commencer à frotter, vous devez prendre une position assise relâchée. Calmez votre respiration et de concentrez-vous sur vos émotions.  Vous pouvez frotter le point avec vos doigts ou avec un grain (sarrasin, avoine, riz, etc …).

En outre, vous pouvez placer une demi-gousse d’ail et la laisser pendant 1 à 2 heures (jusqu’à ce que la peau devienne rouge). Le frottement du point Zu San Li de nuit est idéal pour réduire le poids de 400 à 500 grammes par semaine. Ne pas frotter juste avant d’aller dormir car cela peut troubler le sommeil.

Vous pouvez frotter le point Zu San Li constamment, mais cela aura un meilleur impact pendant la nouvelle lune.

  1. Huit jours après le début de la nouvelle lune, frottez ce point dans la matinée sur chaque jambe dans le sens de l’aiguille d’une montre. C’est le meilleur moment pour frotter le point, gardant à l’esprit l’objectif final de fortifier le système immunitaire, améliorer le travail de tous les organes et de faciliter le processus de vieillissement.
  2. Avant le déjeuner, frottez le point sur chaque jambe dans le sens des aiguilles d’une montre, de manière à améliorer la mémoire, le travail du système cardio-vasculaire et le système digestif.
  3. Après le déjeuner, frottez le point en même temps sur les deux jambes, pour prévenir  l’anxiété, la nervosité et l’irritabilité, les migraines et les troubles du sommeil.
  4. La nuit, frottez dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre, gardant à l’esprit l’objectif final  d’améliorer la digestion et de perdre du poids.

Sources:

http://www.sante-nutrition.org
Healthy Food House
Eddenya

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Le Qi Gong (article « Bien et Bio ») – « entraînement énergétique »

Screenshot from 2015-03-14 17:06:51Que les Chinois soient des millions à pratiquer des exercices quotidiens, sur le pas de leur porte, dans les parcs ou même à l’usine, est de notoriété publique; il s’agit généralement de Tai Ji Quan et de Qi Gong (se prononce tchi koung). Ensemble, ces deux approches sont considérées comme étant de l’ « entraînement énergétique », selon les principes de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC).

La pratique régulière du Qi Gong sert à renforcer et assouplir la structure musculosquelettique

entraînement énergétique: Le Qi Gong ou comment renforcer et assouplir la structure musculosquelettiqueRappelons qu’outre l’entraînement énergétique, la MTC comprend quatre autres pratiques : la diététique, l’acupuncture, la pharmacopée et le massage Tui Na.

Un des concepts fondamentaux de la Médecine traditionnelle chinoise étant le Qi, ce flux énergétique omniprésent, et Gong voulant dire travail ou entraînement, le Qi Gong est une pratique qui consiste à entraîner le Qi, c’est-à-dire à le renforcer, l’accroître, l’épurer, l’équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et l’esprit. Pour une présentation du Qi et des principes de base de la Médecine traditionnelle chinoise, voir cette fiche.

La pratique régulière du Qi Gong sert à renforcer et assouplir la structure musculosquelettique et à optimiser toutes les fonctions de l’organisme dans le but d’entretenir la santé et même, d’assurer la longévité. Dans certains cas, elle peut aider à la guérison. C’est aussi une bonne préparation à toutes les activités sportives, artistiques et éducatives parce qu’elle favorise la concentration. Il existe également des exercices destinés spécifiquement à préserver l’énergie sexuelle.

Maîtriser le Qi

Par le contrôle du corps, de la respiration et de la pensée, les adeptes du Qi Gong apprennent donc à percevoir leur Qi et à le diriger le long des trajets d’énergie (les méridiens de l’acupuncture). Ils en viennent éventuellement à pouvoir absorber directement l’énergie de la terre, du ciel ou de la nature. Pour pratiquer le Qi Gong, on utilise :

  • Des visualisations et des méditations.
  • Des exercices respiratoires.
  • Des postures immobiles, tenues un certain temps.
  • Des mouvements très diversifiés et généralement très lents, ou des enchaînements de mouvements.
  • Des étirements et des ondulations.
  • Une grande attention mentale.

Mentionnons que le Qi Gong se distingue du Tai Ji Quan par ses mouvements plus courts et isolés qui peuvent parfois être exécutés en position couchée, alors que le Tai Ji Quan est essentiellement pratiqué en posture verticale.

Une connaissance approfondie de la Médecine traditionnelle chinoise n’est pas indispensable à la pratique du Qi Gong, mais certaines notions sont utiles pour une pratique personnelle avertie. On peut s’en tenir à le considérer comme une gymnastique, mais ce serait passer à côté de ses vastes possibilités. Les enseignants de Qi Gong, par contre, doivent avoir une excellente compréhension de la MTC afin d’orienter les pratiquants vers les exercices appropriés à leur condition.

En pratique, formations, livres

L’ensemble des auteurs affirme que, pour en ressentir les bienfaits, le Qi Gong doit être pratiqué tous les jours pendant un minimum de 20 minutes, idéalement 45 minutes.

Bien que de nombreux livres puissent aider les personnes désireuses d’adopter une telle pratique, les instructions d’un enseignant qualifié seraient indispensables pour atteindre l’état d’esprit ainsi que les postures et les mouvements justes ; cela permettrait également d’éviter les exercices qui ne conviennent pas à son état mental ou physique. Évidemment, les périodes de cours devront être complétées par des périodes d’entraînement.

Formation

L’enseignement du Qi Gong n’est régi officiellement par aucun organisme ni aucune association, ni en Europe ni en Amérique. Si aucune école québécoise ne décerne de diplôme, quelques instituts européens le font. À l’Institut International de Qi Gong, par exemple, on donne une formation de praticien (240 heures sur deux ans) et de professeur (360 heures sur trois ans). Plusieurs écoles de Qi Gong ouvertes au grand public donnent aussi de la formation professionnelle de même que certains instructeurs privés.

Une telle formation doit comprendre à la fois théorie (philosophie taoïste, énergétique chinoise, anatomie, etc.) et pratique.

Livres

– Bruney Michael. The Gigong Year : A seasonal Guide to Movement, Breathing and Meditation, Storey Books, États-Unis, 2002.
Un petit livre très « chouette » avec des exercices archisimples pour qui veut aborder cette pratique en douceur et très graduellement.

– Carnie L.V. Qi Gong : méthode traditionnelle chinoise pour rester jeune et en santé, Éditions de l’Homme, Canada, 1998.
Une introduction simple et claire.

– Chia Mantak. Guérison par le Chi Kung taoïste, Guy Trédaniel éditeur, France, 2002.
Le plus récent livre de ce grand maître d’une approche appelée Tao de la santé, et auteur prolifique; beaucoup d’illustrations couleur pour faire comprendre les mécanismes en jeu.

– Ferraro Dominique. Qi Gong pour les enfants, Le Courrier du Livre, France, 2000.
Dès 6 ou 7 ans, les enfants peuvent être initiés à des exercices simples qui peuvent les aider dans leur développement psychophysique.

– Jahnke Roger. The Healing Promise of Qi – Creating Extraordinary Wellness Through Qigong and Tai Chi, McGraw-Hill, États-Unis, 2002.
Un des excellents livres en anglais écrit par un docteur en médecine chinoise et maître de Qi Gong, qui explique clairement les principes de base de l’approche chinoise et propose plusieurs exercices.

– Migaud Martine. Qi Gong : la médecine des souffles, Éditions Godefroy, France, 1995.
Dans la mesure où on peut apprendre le Qi Gong dans un livre, celui-ci est un excellent guide. Écrit par une médecin et acupunctrice.

– Reid Daniel. A Complete Guide to Chi-Gung : Harnessing the Power of the Universe, Shambala Press, États-Unis, 1998. Une introduction substantielle, surtout théorique.

– Réquéna Dr Yves. À la découverte du Qi Gong, Guy Trédaniel éditeur, France.
Par le directeur de la formation à l’Institut International de Qi Gong.

– Zhao Jin-Xiang. Le Qi Gong chinois de l’envol de la grue, Guy Trédaniel éditeur, France, 1991. Pour qui veut passer directement à la pratique. Cette approche-ci, développée par l’auteur, comprend cinq enchaînements de mouvements.

– Zöller Joséphine. Qi Gong : exercices énergétiques de santé, Édtions Dangles, France, 1990. Un livre pour une pratique sérieuse, écrit par une femme médecin allemande, avec des centaines d’exercices dont plusieurs sont présentés en fonction de différentes affections.

Recherches scientifiques sur le Qi

Depuis 25 ans, le Qi a été surtout mesuré en ayant recours à des maîtres capables d’émettre du Qi (sur des cellules en éprouvettes ou des rats de laboratoire, par exemple) et sur le corps desquels on observait des réactions physiologiques. Parmi ces recherches, mentionnons celle dont la conclusion se lit comme suit : « Les résultats sont conséquents avec les recherches in vivo effectuées sur des humains et suggèrent que le Qi émis possède un puissant effet stimulant sur l’activité des cellules tueuses naturelles (natural killer cells). Cette étude offre un appui scientifique direct au fait que le Qi puisse affecter positivement l’immunité cellulaire humaine. »
Recherches scientifiques sur les applications thérapeutiques du Qi Gong

Malheureusement, peu de recherches sur les applications de la pratique du Qi Gong se conforment aux stricts protocoles scientifiques. Il est en effet pratiquement impossible de mener des études en double aveugle avec placebo, comme l’exige la méthodologie scientifique. Par ailleurs, les recherches menées en Chine depuis 25 ans sont rarement publiées en Occident. Cela dit, voici les conclusions des principales études disponibles.

Capacité respiratoire. Le plus grand nombre de recherches répertoriées par Pubmed concerne le renforcement du système respiratoire chez les personnes souffrant de différentes maladies affectant ce système. Si certaines n’ont observé que peu ou pas d’amélioration, une synthèse de plusieurs recherches auprès d’asthmatiques a révélé que la combinaison du Qi Gong avec la médication avait permis de réduire les doses de médicaments et la durée des hospitalisations. Une autre recherche menée en Allemagne auprès de 30 patients pendant six mois en est arrivée à la conclusion que la pratique régulière du Qi Gong aidait à réduire la sévérité de l’asthme.

Hypertension. Le second sujet le plus fréquent dans les recherches répertoriées est l’hypertension. Selon une synthèse de plusieurs d’entre elles, les résultats indiquent que la pratique du Qi Gong peut avoir un effet positif sur cette maladie. D’après une autre synthèse d’études cliniques sur la pratique du Qi Gong, on a observé une réduction des accidents vasculaires cérébraux et de la mortalité ainsi qu’une réduction de la médication requise pour le contrôle de la tension artérielle. Effets secondaires de la médication anticancéreuse. Selon une synthèse de recherches menées auprès de cancéreux sous médication, la pratique du Qi Gong réduirait les effets secondaires de la médication.

Sevrage de l’héroïne. Lors d’une étude clinique réalisée en Chine auprès d’un groupe d’hommes en cure de désintoxication, le tiers des participants a participé à des sessions quotidiennes de Qi Gong, un autre tiers a pris des médicaments tandis que le troisième tiers servait de groupe témoin. Les résultats ont montré que le Qi Gong accélère le processus de désintoxication, réduit les symptômes de sevrage et diminue l’anxiété.

Applications thérapeutiques

Le Qi du maître guérisseur

Dans son application médicale, le Qi Gong est de deux natures : il y a celui que l’on pratique pour soi (Qi Gong Yang Sheng), dont il est principalement question dans cette fiche, et celui qu’un maître peut appliquer sur un malade (Qi Gong Waiqi). Dans ce cas, un maître ayant atteint une très grande expertise peut non seulement émettre du Qi, mais l’orienter spécifiquement sur un organe malade. Des récits rapportent que de telles personnes peuvent anesthésier des patients pour une chirurgie, réparer des blessures et même soigner un cancer. Plusieurs recherches différentes ont effectivement mesuré une charge biomagnétique (jusqu’à mille fois supérieure à la normale) au bout des doigts des intervenants lors de l’émission du Qi.

Selon la perspective de l’énergétique chinoise, tous les « guérisseurs » émettent du Qi, quel que soit le nom qu’on donne à leur approche. Les pratiques de guérison sont toutefois interdites en Occident, bien que plus ou moins tolérées parce que considérées comme anodines ou fantaisistes (puisque le praticien ne touche même pas son patient), pour autant que la personne n’empêche pas le patient de recevoir un traitement médical. Non réglementées, ces pratiques se font très discrètes, d’où la difficulté de trouver des praticiens compétents. Il existe probablement des maîtres de Qi Gong Waiqi en Europe et au Québec, bien que rares, et ils seraient plutôt d’origine chinoise (la pratique étant encore très jeune en Occident), mais il existe probablement aussi des charlatans…

Processus plus que miracle

Selon ce que nous a dit Martine Migaud, acupunctrice et enseignante de Qi Gong, l’essentiel de cette approche ne consiste pas en des « recettes miracles » susceptibles de guérir spécifiquement telle ou telle maladie, mais en une puissante force capable de mettre en oeuvre les mécanismes autonomes de guérison dans l’individu qui entreprend la pratique et persévère. Une même classe peut regrouper des personnes qui veulent se maintenir en forme, d’autres qui cherchent à se libérer du stress et d’autres encore qui souffrent de maladie.

Selon l’Institut européen de Qi Gong, la pratique régulière d’exercices appropriés (parmi une très vaste gamme) permettrait les applications suivantes :

Comme mode de prévention. Assouplissement, détente, relaxation, gestion du stress, équilibre psychosomatique, meilleure vitalité, prévention des maladies, entretien de la mémoire, meilleur sommeil.

Comme approche curative. Améliorer la santé des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, d’insomnie, de déficit oculaire, de diabète, de paralysie, de maladies dégénératives, de déficit profond de l’immunité, d’asthme, d’hypercholestérolémie, pour n’en nommer que quelques-unes.

Pour l’épanouissement sportif. Augmenter la qualité du contrôle, l’endurance, la respiration et la capacité de propulsion soudaine.

Pour le développement personnel. Moduler la réponse émotionnelle et l’adaptation au stress psychoémotionnel ou affectif; favoriser, tant chez l’adulte que l’enfant, la mémorisation, l’effort intellectuel, mais aussi l’imagination et la créativité.

Pour l’ouverture spirituelle. Favoriser le développement de certaines qualités, comme le calme, la sérénité et le lâcher-prise.

Une science venue du Tao

Bien qu’elles aient toutes une base commune (la conception taoïste de l’équilibre du Yin et du Yang) et des pratiques similaires, on peut distinguer trois grands types d’écoles traditionnelles de Qi Gong :

  • spirituelles, dont l’objectif est surtout de libérer l’esprit;
  • martiales, dont font partie les différentes formes de Tai Ji Quan (ou Tai Chi), appelé aussi « boxe avec l’ombre »;
  • médicales.

On croit que la science du Qi est étudiée en Chine depuis au moins 3 000 ans et qu’elle se serait manifestée sous des milliers de formes au fil du temps. Les personnes ayant développé une grande maîtrise martiale de cette énergie seraient capables, semble-t-il, de terrasser un adversaire sans le toucher ou de développer une résistance physique hors du commun; en Chine, il arrive de voir certains « maîtres » monnayer ces capacités inhabituelles dans des foires… D’autres auraient développé une maîtrise médicale et seraient capables de guérir des personnes sévèrement malades. Après plusieurs années d’interdiction de toute forme de Qi Gong par le régime communiste, la Chine fait aujourd’hui la promotion de simples exercices de santé auprès de sa population et dans les hôpitaux. C’est grâce, en bonne partie, aux moines taoïstes que la connaissance profonde du Qi aurait été maintenue vivante et pourrait encore être apprise.

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.
Bibliographie

Novey Donald W. (Dir). Clinician’s Complete Reference to Complementary & Alternative Medicine, Mosby Inc., États-Unis, 2000.
René de Cotret Léon. Dossier Qi : L’émergence du Qi, L’arrivée du Qi Gong, Le Qi selon Mantak Chia, Guide Ressources, numéros de septembre, octobre et novembre 1994.
Institut Supérieur de Médecine Chinoise Guang Ming.  www.chinamed.be
Institut européen de Qi Gong.  www.ieqg.com
PubMed – National Library of Medicine.
Qigong Institute.  www.qigonginstitute.org

Notes

1. Seto A, Kusaka C, Nakazato S, et al. Detection of extraordinary large bio-magnetic field strength from human hand during external Qi emission. Acupunct Electrother Res. 1992;17(2):75-94.
2. Lee MS, Huh HJ, Jang HS, et al. Effects of emitted Qi on in vitro natural killer cell cytotoxic activity. Am J Chin Med. 2001;29(1):17-22.
3. Sancier KM. Therapeutic benefits of qigong exercises in combination with drugs. J Altern Complement Med. 1999 Aug;5(4):383-9. Synthèse.
4. Reuther I, Aldridge D. Qigong Yangsheng as a complementary therapy in the management of asthma: a single-case appraisal. J Altern Complement Med. 1998; 4: 173-183.
5. Mayer M. Qigong and hypertension : a critique of research. J Altern Complement Med. 1999 Aug;5(4):371-82. Synthèse.
6. Li M, Chen K, Mo Z. Use of Qi Gong therapy in the detoxification of heroin addicts. Alternative Therapies. 2002 Jan-Feb Vol.8, No.1, p.50-59.

Source : le Réseau Protéus

(article d’Ann Charlotte – « Bien et Bio »)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Que peut nous apporter le Qi Gong au quotidien ?

Dr Yves Réquéna
Yves Réquéna, docteur en médecine, acupuncteur et phytothérapeute, spécialiste de la médecine chinoise et du Qi Gong, auteur et conférencier de renommée internationale, est le directeur de l’IEQG (Institut Européen de Qi Gong) et médecin référent de l’Union Pro Qi Gong – FEQGAE

D’abord et avant tout l’occasion de bouger. Bouger c’est vivre. Bouger, entretient les muscles et les articulations. Tout comme le sport d’ailleurs.
Mais le Qi Gong est plus puissant sur les articulations, l’ankylose, l’arthrose que le sport. Au point que la pratique quotidienne du Qi Gong améliore à coup sûr l’arthrose.
A la différence encore du sport qui fait « circuler le sang et entretient la pompe cardiaque », le Qi Gong fait bouger le Qi et équilibre la répartition des énergies dans notre corps, du Yin et du Yang, en haut et en bas, à l’intérieur et à la surface.

Le Qi Gong joue sur la vitalité et les moyens de récupérer en cas de grande fatigue, de surmenage, de maladie, du décalage horaire. Au quotidien, cette vitalité renforcée protège des effets secondaires du stress, que l’on maîtrise mieux, augmente la résistance à l’effort physique et intellectuel, la résistance aux maladies. Le Qi Gong fortifie tous les organes, la moelle épinière et le cerveau, l’immunité.

Il existe des preuves scientifiques de l’action bénéfique sur l’hypertension, le cholestérol, l’anxiété, l’insomnie, et des effets anti-vieillissements: poussés, notamment par l’action sur les hormones GH, ACTH, mélatonine, cortisol…

Il y a plusieurs moyens ressources pour optimiser sa forme avec le Qi Gong et chacun a sa spécificité complémentaire. 

Positions statiques : moyen le plus puissant pour fortifier la vitalité.
Mouvements : pour aider muscles et articulations, faire circuler le Qi dans les méridiens et nourrir tous les organes et tous les tissus.
Respirations assises et concentrations : pour raffiner l’énergie du corps et augmenter la maîtrise de l’esprit.
Sons thérapeutiques : pour faire vibrer l’organe, le purifier et le drainer.
Auto-massages : pour éveiller le Qi à circuler et pour prévenir le vieillissement des organes des sens.

Le Qi Gong c’est avant tout une remise en forme. En une séance d’une heure on se sent à la fois plein d’énergie, nettoyé mais calme.
Au quotidien, on peut pratiquer le Qi Gong, en s’inscrivant auprès d’un professeur, à raison de une à deux fois par semaine, ou bien en cours particuliers, ou bien encore par atelier d’une demie journée ou week-end, selon ce qui vous est proposé dans votre quartier ou votre région.

Le Qi Gong aurait aujourd’hui des applications dans les cabinets de kinésithérapie, d’orthophonie, à l’hôpital, dans les cabinets de médecine traditionnelle (les acupuncteurs, les praticiens de Shiatsu), dans des maisons de retraite, et même dans certaines prisons. Des applications ont vu le jour aussi avec les enfants de primaire, les lycéens. Dans l’art, le Qi Gong est couramment employé dans les compagnies de danse par les chorégraphes, dans le chant lyrique, les chorales, l’art dramatique.

Yves Réquéna, docteur en médecine, acupuncteur et phytothérapeute, spécialiste de la médecine chinoise et du Qi Gong, auteur et conférencier de renommée internationale, est le directeur de l’IEQG (Institut Européen de Qi Gong) et médecin référent de l’Union Pro Qi Gong – FEQGAE

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

[Témoignage] – Sylvie W. – « j’ai observé une diminution voire une disparition du stress, des angoisses et une reprise de confiance en moi… »

Racontez-nous VOTRE histoire Qi Gong !

Sylvie W., 53 ans, assistante de vie, Longwy, Lorraine

Sylvie

« j’ai observé une diminution voire une disparition du stress, des angoisses et une reprise de confiance en moi… »


Interviewer : Bonjour Sylvie ! Pouvez-vous brièvement vous présenter ?

Sylvie : Je m’appelle Sylvie, j’ai 53 ans, j’habite à Longwy, j’ai travaillé plus de 10 années dans la vente, un métier difficile physiquement et maintenant, je travaille comme assistante de vie, c’est un métier très physique, où le corps est mis à rude épreuve.

Interviewer : Comment/pourquoi et quand êtes-vous venue au Qi Gong ?

Sylvie : C’est par curiosité que j’ai voulu m’initier au Qi Gong, étant très stressée, de plus, des problèmes de sommeil ainsi qu’une souplesse amoindrie due à de l’arthrose…

Interviewer : Ou et avec qui pratiquez-vous ?

Sylvie : J’ai été initiée au Qi Gong par Gino Micucci dans ses cours à Saint Pancré et maintenant je pratique à Ugny avec Pascale.

Interviewer : C’est quoi le Qi Gong pour vous ?

Sylvie : Selon moi, la pratique régulière du Qi Gong est une voie d’épanouissement personnel, une source de bien-être. Grâce à cette pratique, j’ai observé une diminution voire une disparition du stress, des angoisses, elle me redonne confiance en moi. Elle révèle nos qualités à renforcer notre corps mais aussi notre esprit en développant une énergie positive par rapport aux relations humaines, ainsi qu’à meilleure acceptation des difficultés de la vie quotidienne.

Interviewer : Que vous apporte le Qi Gong ?

Sylvie : On obtient une harmonie corporelle, entre le souffle, la libération des tensions internes et un état de paix intérieur…C’est fabuleux, on se sent apaisé, calme. On découvre une sensation de bonheur que je n’ai jamais ressenti autant avant malgré tous les sports que j’ai pratiqué.

Interviewer : Concrètement est-ce le Qi Gong vous a apporté des bienfaits au niveau de pathologies particulières, au niveau de votre bien-être ? Cela a-t-il changé votre vie au quotidien,… ?

Sylvie : cette discipline me permet de me recentrer sur les choses essentielles de l’épanouissement personnel, elle me permet surtout de travailler sur mon souffle, ma capacité respiratoire se développe, mes douleurs lombaires sont amoindries et je ressens à nouveau une meilleure souplesse, je continue à faire tous les jours quelques exercices afin d’être au mieux de ma forme intellectuelle et physique.

Interviewer : Quelle est la place ou le Qi Gong pour vous aujourd’hui et à l’avenir ?

Sylvie : C’est une discipline que je continuerais à pratiquer coûte que coûte, elle apporte tellement un soulagement énorme dans le stress, c’est aussi un mode de prévention en ce qui concerne l’équilibre psychosomatique, l’entretien de la mémoire et la prévention de maladie.

Interviewer : Comment pourriez décrire votre ressenti avant, pendant et après une séance de Qi Gong ?

Sylvie : Avant une séance, on arrive quelques fois fatiguée, énervée ou stressée, mais après cette séance, on ressent un calme extraordinaire, une sérénité, un apaisement…

Interviewer : Que diriez-vous à une personne qui hésiterai à franchir le pas pour se mettre au Qi Gong ? Ou bien que répondriez-vous à un novice, mais aussi à un médecin généraliste allopathe qui n’en aurait jamais fait l’expérience, et qui vous demanderait ?

Sylvie : je dirais que tous les exercices pratiqués permettent de renforcer chaque partie de notre corps, de retrouver une motivation, de la patience, de la persévérance ainsi qu’un maîtrise de soi-même.

Interviewer : Votre mot de la fin ?

Sylvie : Le Qi Gong est l’art de maîtriser les énergies, d’être en harmonie avec notre corps et notre esprit, ainsi que le développement d’un équilibre parfait et l’accroissement de notre force intérieure.

Interviewer : Merci Sylvie !

Voir plus de témoignages…

© 2016 : Génération Yang Sheng – Qi Gong TV


« Appel à témoignage » de Génération Yang Sheng et Qi Gong TV

Vous aussi faites nous parvenir vos témoignages écrits et vidéos !

Plus d’infos en cliquant sur le lien suivant:

Racontez VOTRE histoire Qi Gong ! Envoyez-nous vos témoignages.