Le Qi Gong: un outil précieux dans l’accompagnement des personnes atteintes du cancer

Nous avons presque tous été (ou sommes) en contact direct ou indirect avec une personne atteinte d’un cancer, et nous savons à quel point leur défi a été (est) de taille. Non seulement la personne a-t-elle souvent à faire face à la douleur physique associée à la maladie elle-même, mais elle devra aussi, la plupart du temps, surmonter la fatigue et les symptômes associés aux traitements nécessaires tels que la chimiothérapie et la radiothérapie.

De plus en plus de gens souffrant du cancer, que celui-ci soit de nature bénigne ou maligne, recherchent des approches complémentaires afin de rendre plus supportable tout ce processus, s’échelonnant souvent sur de nombreux mois, période durant laquelle tout le focus est placé sur la possibilité et l’espoir d’une guérison.

Qi-Gong-francois-Bibeau-RPSS-300x224Les départements d’oncologie de certains hôpitaux Québécois, et aussi d’ailleurs dans le monde, ont déjà commencé à mettre en place diverses ressources pour leurs patients afin de les aider à traverser cette période éprouvante de leur vie.   Parmi ces ressources, le soutien psychologique, individuel ou de groupe, a une place prédominante.  Entre autre, des outils de connaissance de soi sont offerts aux patients, leur permettant de jeter un regard nouveau sur leur état de santé physique et psychologique, les menant parfois à opérer les ajustements nécessaires dans leur vie afin d’installer un espace plus serein à l’intérieur d’eux-mêmes.

Le Qi Gong fait partie des ressources pouvant accompagner et soutenir les personnes atteintes d’un cancer tout au long de leur processus.  Selon les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), l’être humain est constitué d’un réseau de canaux d’énergie ou méridiens, et ceux-ci relient ensemble toutes les parties du corps. En MTC, le cancer correspond en premier lieu à une stagnation de l’énergie, le plus souvent associée au foie.  L’endroit où l’énergie est la plus stagnante offrira l’opportunité à la maladie de s’installer, et de cette stagnation découlera une atteinte plus ou moins profonde sur le plan physiologique.  Si l’on prend comme exemple le cancer du sein, on observa que la stagnation d’énergie affectera souvent le foie, et s’étendra aux méridiens de l’estomac et de la rate, dont les trajets passent par la poitrine.   Aussi, dans ce type de cancer, il sera nécessaire de faire un travail sur l’énergie du coeur, car la qualité de son énergie affectera directement l’énergie de la poitrine. ou Zhong Qi. 

Les exercices de Qi Gong, adaptés aux besoins des personnes atteintes (peut se pratiquer en position assise), et pratiqués sur une base régulière, auront comme premier effet de soulager de nombreux symptômes reliés aux traitements de chimiothérapie ou/et de radiothérapie.  Aussi, la meilleure circulation de l’énergie et du sang dans l’organisme aura comme effet de diminuer les symptômes de fatigue et de renforcer les systèmes immunitaire et nerveux,  favorisant ainsi la création d’un espace intérieur plus serein.   Ceci peut souvent faire une différence significative sur l’état physique et psychique de la personne atteinte tout au long de son parcours.

Il est aussi à noter que tout autant que la pratique des mouvements, le Qi Gong médical, prodigué lors de consultations individuelles,  peut lui aussi apporter une aide appréciable dans l’accompagnement des personnes atteintes du cancer.  Certaines personnes choisissent de travailler en groupe, tandis que d’autres préféreront l’approche individuelle.  Et quelques unes font le choix d’adopter les deux approches, lorsqu’elles en ont bien sûr la possibilité.

Qi-Gong-Francois-Bibeau-RPSS-2012-300x225
Groupe du RPSS* 

* Regroupement des Professionnels pour la Santé du Sein

(Source: www.qigongfrancoisbibeau.com)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Le CHU Saint-Pierre intègre le « Qi Gong » dans la prise en charge des patients, une première

Le CHU Saint-Pierre intègre le "Qi Gong" dans la prise en charge des patients, une première

BELGA Publié le – Mis à jour le

Depuis le début de l’année, le CHU Saint-Pierre à Bruxelles intègre le Qi Gong, un art thérapeutique issu de la médecine traditionnelle chinoise, dans la prise en charge de ses patients. « C’est une première en Belgique », affirme le Dr Marie-Paule Guillaume, chef de clinique en médecine interne et instigatrice du projet. Mouvements lents, fluides et harmonieux combinant exercices respiratoires et renforcement musculaire, le Qi Gong est enseigné en Chine dans le cadre de la médecine traditionnelle. Il en est un des cinq piliers, à l’instar de l’acupuncture, la pharmacopée, le massage traditionnel et la diététique.

Depuis quelques mois, les patients des services de gériatrie, oncologie et revalidation pulmonaire du CHU Saint-Pierre s’adonnent à la pratique plusieurs fois par semaine, sous l’impulsion du Dr Guillaume, qui a persuadé les différents services des bienfaits de cette « gymnastique de santé ».

« Je la pratique moi-même depuis plusieurs années », explique-t-elle. « Cela m’a permis d’atténuer certaines douleurs comme des maux de tête ou de dos. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu l’introduire à l’hôpital comme instrument de prévention et d’amélioration du quotidien des malades ».

En gériatrie, « nous remarquons plusieurs effets positifs: l’amélioration de l’équilibre, la diminution du stress, l’apaisement intérieur et la réduction des chutes », assure un kinésithérapeute du service.

A ce stade, seuls quelques membres du personnel soignant ont été formés par la Fédération Belge de Qi Gong de Santé. « Nous avons reçu beaucoup de retours positifs des patients. L’objectif serait maintenant d’étendre ces cours à d’autres services ou que d’autres hôpitaux suivent notre exemple », ajoute le Dr Guillaume.

En Chine, le Qi Gong thérapeutique est pratiqué tous les jours dans les parcs ainsi que dans certains hôpitaux. L’idée de base étant que là où il y a un blocage, l’énergie et le sang ne circulent pas et la maladie peut s’installer.

(Source: http://www.lalibre.be/)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)