Le CHU Saint-Pierre intègre le « Qi Gong » dans la prise en charge des patients, une première

Le CHU Saint-Pierre intègre le "Qi Gong" dans la prise en charge des patients, une première

BELGA Publié le – Mis à jour le

Depuis le début de l’année, le CHU Saint-Pierre à Bruxelles intègre le Qi Gong, un art thérapeutique issu de la médecine traditionnelle chinoise, dans la prise en charge de ses patients. « C’est une première en Belgique », affirme le Dr Marie-Paule Guillaume, chef de clinique en médecine interne et instigatrice du projet. Mouvements lents, fluides et harmonieux combinant exercices respiratoires et renforcement musculaire, le Qi Gong est enseigné en Chine dans le cadre de la médecine traditionnelle. Il en est un des cinq piliers, à l’instar de l’acupuncture, la pharmacopée, le massage traditionnel et la diététique.

Depuis quelques mois, les patients des services de gériatrie, oncologie et revalidation pulmonaire du CHU Saint-Pierre s’adonnent à la pratique plusieurs fois par semaine, sous l’impulsion du Dr Guillaume, qui a persuadé les différents services des bienfaits de cette « gymnastique de santé ».

« Je la pratique moi-même depuis plusieurs années », explique-t-elle. « Cela m’a permis d’atténuer certaines douleurs comme des maux de tête ou de dos. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu l’introduire à l’hôpital comme instrument de prévention et d’amélioration du quotidien des malades ».

En gériatrie, « nous remarquons plusieurs effets positifs: l’amélioration de l’équilibre, la diminution du stress, l’apaisement intérieur et la réduction des chutes », assure un kinésithérapeute du service.

A ce stade, seuls quelques membres du personnel soignant ont été formés par la Fédération Belge de Qi Gong de Santé. « Nous avons reçu beaucoup de retours positifs des patients. L’objectif serait maintenant d’étendre ces cours à d’autres services ou que d’autres hôpitaux suivent notre exemple », ajoute le Dr Guillaume.

En Chine, le Qi Gong thérapeutique est pratiqué tous les jours dans les parcs ainsi que dans certains hôpitaux. L’idée de base étant que là où il y a un blocage, l’énergie et le sang ne circulent pas et la maladie peut s’installer.

(Source: http://www.lalibre.be/)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Qi Gong Eases Fibromyalgia Pain

4207743_11-1-501255181_545x460_autocrop

Routine practice of Qi Gong (chi kung) seemed to significantly improve pain in patients with fibromyalgia and lessened the impact of the disorder, a randomized trial showed.

After 8 weeks of regular practice of this « meditative movement, » pain as measured on a 10-point scale decreased by 1.55 points, compared with a change of only 0.02 points in controls (P<0.001), according to Jana Sawynok, PhD, and colleagues from Dalhousie University in Halifax, Nova Scotia.

And on the 100-point Fibromyalgia Impact Questionnaire, which quantitates the effects of multiple disease components including pain, function, sleep, and psychological distress, there was a decrease of 18.45 points compared with a change of 0.93 points in controls (P<0.001), the researchers reported online in Arthritis Research & Therapy.

Treatments for fibromyalgia — a syndrome of widespread pain — include the approved medications pregabalin (Lyrica), duloxetine (Cymbalta), and milnacipran (Savella), as well as psychological interventions, exercise programs, and alternative approaches, but all of these strategies have only limited efficacy.

group1

Because some previous research has suggested the possibility of benefit with Qi Gong, the Canadian researchers enrolled 100 patients with longstanding fibromyalgia, assigning them to an immediate treatment group or a wait-list group who served as controls for 6 months.

After 6 months, the controls entered the treatment program, and in the analysis were referred to as the delayed-treatment group.

The type of Qi Gong used was Chaoyi Fanhuan Qi Gong, initially taught in a 3-day workshop. It includes seven specific movements and related exercises that emphasize relaxation, release, and distribution of « qi, » or energy, throughout the body.

Participants returned for hour-long practice sessions once each week for 2 months, and were asked to perform the movements and exercises at home for 45 to 60 minutes each day for 6 months.

After 8 weeks, patients reported practicing for a mean time of 4.9 hours each week. By 4 months and 6 months, respectively, mean weekly practice times were 2.9 and 2.7 hours.

Almost all participants were women. Mean age was 52, and disease duration averaged 9.6 years.

Additional pain diagnoses included back pain in 44%, headache in 58%, osteoarthritis in 38%, and rheumatoid arthritis in 9%.

Previous treatments included medications, acupuncture, chiropractic, and massage, while current medications included anticonvulsants in 25% to 30%, antidepressants in 32% to 38%, nonsteroidal anti-inflammatory drugs in 49% to 57%, and opioids in 23% to 36%.

Results in the delayed-treatment group were similar to those seen in the immediate-treatment group, with pain scores at 8 weeks decreasing by 1.28 points (P=0.01) and impact scores falling by 17.97 points.

The impact scores rebounded slightly after 4 and 6 months, but remained significantly improved.

Sleep quality also improved during the 8 weeks of practice, as was shown by decreases on a sleep quality index of 3.29 points (P=0.001) in the immediate-treatment group and 2.69 (P=0.009) in the delayed-treatment group.

Physical and mental well-being also showed consistent benefits. At 8 weeks, increases of 5.08 points (P<0.001) were seen on the short form-36 questionnaire–physical component in the immediate-treatment group and 3.17 points (P=0.01) in the delayed-treatment group.

On the mental component, the increases were 5.29 points (P=0.002) in the immediate-care group and 6.99 (P=0.004) in the delayed-treatment group.

When the researchers combined the results of the two groups, they found sustained effects on pain at 4 months (P<0.001) and 6 months (P=0.003).

Sustained benefits through 6 months also were reported in the combined groups for impact scores, sleep, and physical and mental function.

Minimally clinically important differences have been established for pain (2 points) and impact scores (8.8 points) in fibromyalgia. A total of 38% to 51% of patients in the treatment groups reached this degree of pain relief at different time points, as did 56% to 71% for the impact score.

The 52% of participants who practiced 5 hours each week had higher rates of clinically important differences across the various domains.

For example, those who practiced for that amount of time had decreases of 23.71 points at week 8 on their impact scores, compared with 6.55 points for those who practiced less than 3 hours per week (P=0.001).

A strength of the study was its use of immediate and delayed treatment groups, which suggested reproducibility for the results, and the use of clinically important endpoints.

A limitation was its lack of blinding. In addition, it focused on a single type of Qi Gong, but hundreds of types exist throughout the world, the authors said.

« Given the multiplicity of forms and their geographic representations, research into the medical potential of Qi Gong will need to attend to common elements, as well as to exploring whether particular forms of Qi Gong are more effective than others, » the researchers observed.

They concluded that Qi Gong may have long-term benefits and may be « a useful adjunct in the management of fibromyalgia. »

by Nancy Walsh
Staff Writer, MedPage Today

Reviewed by Robert Jasmer, MD Associate Clinical Professor of Medicine, University of California, San Francisco and Dorothy Caputo, MA, BSN, RN, Nurse Planner

Qi Gong thérapeutique: un exemple illustratif

qigonghospital

Les étourdissements et les vertiges sont des manifestations morbides, caractérisées par des problèmes au niveau des yeux et de la tête, pouvant aller jusqu’au coma. Ils peuvent être accompagnés de nausées, de vomissements, de bourdonnements d’oreilles et de sudation. Il convient de différencier différents syndromes à partir desquels est défini le principe de traitement. On distingue schématiquement cinq syndromes principaux qui permettent d’élaborer un principe de traitement. Le Qi Gong thérapeutique consiste alors à mettre en œuvre le principe de traitement à partir de techniques et méthodes de Qi Gong appropriées.

foie_feu-200x1261) Syndrome dit du “Feu du Foie”

Manifestations cliniques :

  1. Céphalées souvent localisées au sommet de la tête, au niveau des tempes ou des yeux
  2. Teint et oreilles rouges
  3. Bouche amère et sécheresse de la gorge
  4. Agitation et colère facile, irritation

Langue rouge enduit jaune
Pouls tendu et rapide

Étiologie et pathologie :

Le blocage énergétique se transforme en feu. Le corps de la la langue rouge reflète la présence de chaleur et les bords plus rouges que le reste du corps indiquent la localisation de la chaleur dans le Foie. Les céphalées dues à la montée du Qi du Foie et du feu du Foie sont intenses et généralement pulsatives.
Maladie pouvant être reliée à la constitution du patient (Bois). Le feu a tendance à monter vers le haut. La colère aggrave la situation
Remarque : Avec la prescription du Qi Gong thérapeutique, un des principes est l’association du mouvement et de la tranquillité

Principe de traitement :

Rafraîchir le Foie et disperser le feu

Méthodes:

· Ouvrir-fermer (Kai-He) pour disperser le feu, respiration souple
· Zhan Zhuang Gong: «Ti Cha Zhuang»
· Fan Song Gong
· Relaxer-calmer: Ouvrir tout le corps, relaxer calmer. Posture debout, aisselles vides, épaules relaxées comme si la tête était suspendue à un fil. A l’inspiration, ouvrir et à l’expiration, descendre en dispersant jusqu’aux pieds. La concentration se porte sur la plante des pieds (1R, Yong Quan et 1F, Da Dui). La respiration adoptée est la respiration souple. La dispersion s’accompagne d’un son muet prononcé «Tchîing», l’inspiration s’accompagne du son muet «Song»
· Méthode des sons thérapeutiques: Prononcer le son «Xu» pour rafraîchir le Foie et faire descendre le feu du Foie. Si le problème hépatique est chronique, prononcer également «Ke» ou «He». En cas de disharmonie entre le Foie et la Rate, prononcer «Hu» avec un H guttural comme dans «roue».
· Qi Gong dynamique:   «Soulever le ciel avec les mains» (Baduanjin – 1ère technique).
      «Monter le pur et descendre les troubles» (Nei Yang Gong).
      «Se pencher en avant pour apaiser le feu du coeur» (Baduanjin – 5ème technique).
« Trésors taoïstes » – 1ère technique, Hui Chun Gong.
Yu Nu Gong

2) Syndrome de blocage du milieu par glaire humidité

Manifestations cliniques :

  1. Étourdissements, vertiges
  2. Tête lourde comme enveloppée
  3. Lassitude des quatre membres, pas d’envie d’activité
  4. Oppression thoracique, nausées
  5. Mange peu, dort beaucoup

La langue présente un enduit blanc visqueux
Pouls glissant

Étiologie et pathologie :

Causes : Constitution innée (bois) du patient
Mauvaises habitudes alimentaires : gras et froid (cru)
L’accumulation de glaires peut bloquer les méridiens et les orifices purs
Le Yang ne peut monter et le trouble ne peut plus descendre

Principe de traitement :

D’abord renforcer la Rate (pour qu’elle puisse transformer l’eau) et harmoniser l’estomac (pour qu’il puise transformer et digérer correctement les aliments)
Sécher l’humidité et chasser les glaires

Méthodes:

· Zhan Zhuang Gong: «Cheng Bao Zhuang»
· Ouvrir, fermer, relaxer au niveau de VC12, le centre de gravité du mouvement : Posture debout talons serrés. Ouvrir à l’inspiration, fermer à l’expiration. Calmer pour nourrir 3-5mn, mains superposées sur VC12.
· Prononcer le son thérapeutique «Hu». Inspirer les mains sur VC12.
· Dynamique : «L’énergie remplit l’arc-en-ciel» (Nei Yang Gong)
  «Soutenir le ciel et appuyer la terre» (Baduanjin – 3ème mouvement), pour régulariser la Rate et l’estomac, dégager le diaphragme et déployer le Yang de la Rate.
  «Gui Suo Gong»

13457172043) Syndrome Vide de Yin et Excès de Yang

Vide de Yin du Rein et excès de Yang du Foie.C‘est un syndrome mélange de plénitude et de vide, puisqu’il est issu d’un vide de Yin du Foie et d’un vide de Yin de Rein qui ont entraîné une montée du Yang du Foie.

Manifestations cliniques :

  1. Vertiges
  2. Bourdonnements d’oreilles (vide de Rein)
  3. Céphalées accompagnées de distension de la tête (excès de Yang)
  4. Agitation, irritabilité
  5. Insomnie
  6. Courbatures/lassitude de la région lombaire et des genoux (vide de Yin)

Langue présentant peu d’enduit (peut être rouge surtout sur les bords)
Pouls tendu et fin (distinctif du syndrome des glaires)
Remarque : Quand le feu attaque le haut, le feu accélère la vitesse d’où la rapidité du pouls. Pouls en corde

Étiologie et pathologie :

Cause : Vide de Yin du Foie et du Rein (peut aussi provenir d’un vide de Yang du Rein, dans la mesure où, le cas échéant, il y a également un certain vide de Yin du Rein pouvant provoquer la montée du Yang du Foie). En pratique, dans ce tableau complexe, le pouls et la langue peuvent refléter un vide de Sang du Foie (langue pâle, pouls rugueux et fin), auquel cas on pourra observer des tremblements (présence de vent interne dans les vaisseaux), ou bien un vide de Yin du Foie (langue rouge et pelée, pouls superficiel et vide). En cas de vide de Yin, l’eau ne peut plus contenir le Foie.
Lorsque le Foie est mal nourri, le Yang se retrouve en excès et attaque vers le haut. Les orifices purs peuvent alors être troublés par cette attaque. C’est pourquoi on a des étourdissements, vertiges accompagnés de bourdonnements.
La montée du Yang de Foie est souvent due à des problèmes émotionnels : colère, frustration, ressentiment de longue date.

Principe de traitement :

Nourrir et tonifier le Foie et le Rein.
Chasser le vent et faire plonger le Yang

Méthodes:

· Zhan Zhuang Gong: «Xiu Xi Zhuang»
· Ouvrir-fermer (Kai-He) pour chasser le vent
· Fan Song Gong
· «La nage du crapaud» (Art de longévité taoïste)
· «Regarder les étoiles en se couchant» (Nei Yang Gong)
· «Faire circuler la terre et le ciel à l’intérieur» (Nei Yang Gong)
· «La grue immortelle joue sur l’eau» (Qi Gong contre les douleurs)
· «La grue féerique commence à danser» (Nei Yang Gong)
· «La tortue sacrée avale de l’énergie» (Nei Yang Gong – 2ème méthode).
. Gui Gen Qi Gong, séquence de la Rate-Pancréas.

4) Syndrome Vide de Qi et de sang

Il s’agit d’un syndrome de vide.

Manifestations cliniques :

  1. Étourdissements, vertiges aggravés en cas de surmenage
  2. Palpitations, souffle court
  3. Manque de force, lassitude
  4. Pâleur des lèvres et des ongles. Teint pâle

Langue claire
Pouls profond, sans force, fin (senti seulement à la pression importante)
Les symptômes s’accompagnent parfois d’hypotension, d’anémie

Étiologie et pathologie :

Apparaît sur des constitutions affaiblies par une maladie chronique. Perte abondante de sang peut déclencher cette maladie, par exemple après accouchement. Ceci cause la malnutrition du cerveau, d’où les étourdissements vertiges spontanés.

Principe de traitement :

Tonifier l’énergie, nourrir le sang. Renforcer la racine de l’énergie acquise pour mieux se nourrir en renforçant et en faisant circuler la Rate et l’estomac.

Méthodes

· Zhan Zhuang Gong: «Tuo Qiu Zhuang» ou «Bao Qiu Zhuang»
· «La grue immortelle joue sur l’eau» (Qi Gong contre les douleurs)
· «La grue féerique commence à danser» (Nei Yang Gong – 2ème méthode)
· «La tortue sacrée avale de l’énergie» (Nei Yang Gong – 2ème méthode)
· «Le phénix rouge se tourne vers le soleil» (Nei Yang Gong – 2ème méthode)
· «Les cercles du ciel» (Art de longévité taoïste – 8ème mouvement)
· «Faire circuler le ciel et la terre à l’intérieur» (Nei Yang Gong).
· «Soutenir le ciel et appuyer la terre» (Baduanjin)
· «Tirer sur le tigre en tournant» (Nei Yang Gong – 1ère méthode).
Ces mouvements sont associés à une respiration douce et dure pour la tonification du Yin et du Yang respectivement
. Gui Gen Qi Gong.
· Tonification:V18,V23,V20,F8,E36,Rte6. Moxibustion:V17
5) Syndrome Insuffisance/déficience d’essence rénale

Syndrome de vide

Manifestations cliniques :

  1. Étourdissements, vertiges
  2. Bourdonnements d’oreilles
  3. Lassitude/dépression
  4. Régression de la mémoire
  5. Courbatures et lassitude des lombes et des genoux
  6. Pas sans force (traînant et difficile)
  7. Pollution nocturne, impuissance, leucorrhée

Langue maigre (fine) et claire
Pouls profond et fin surtout au niveau du Rein

Étiologie et pathologie :

C’est le vide du Rein. L’insuffisance de l’essence rénale se caractérise par la lassitude et la dépression. Le manque de vitalité. L’essence du Rein produit la moelle qui remplit le cerveau. Si l’essence est insuffisante, la production de moelle est insuffisante pour pouvoir remplir le cerveau. Ainsi, la mémoire régresse marquant le vide de la  » mer de la moelle « . L’essence du Rein nourrit également les os. Lorsqu’elle est insuffisante on observe une faiblesse dans les genoux, les jambes, les lombes et les os. Souvent, les vertiges apparaissent dans un contexte de vide de Yin du Rein sous-jacent.
Causes : Constitution faible innée
Surmenage de la chambre, vieillesse
L’essence, insuffisante, ne peut monter

Principe de traitement :

Tonifier le Rein en le remplissant de l’essence

Méthodes:

·  Qi Gong statique: «Xiu Xi Zhuang» ou «Tuo Qiu Zhuang» (Zhan Zhuang Gong)
·  Claquer des dents, faire circuler la langue, avaler la salive
· Qi Gong dynamique: «Regarder les étoiles en se couchant» (Nei Yang Gong – pour renforcer les lombes et les Reins)
· «La tortue sacrée avale de l’énergie» (Nei Yang Gong – 2ème méthode, respiration souple)
· «Secouer le corps pour éliminer les maladies» (Baduanjin – 8ème mouvement)
· «Le vieil arbre enchevêtre ses racines» (Nei Yang Gong – 1ère méthode, respiration dure)
· «Courir après le soleil et la lune» (Nei Yang Gong)
· «La forme de Yin-Yang» (Art de longévité taoïste)
· «Les cercles horizontaux» (Art de longévité taoïste).
· Tonifier R3,RM4 pour l’essence, R6,R10,R9 (angoisse),Rte6 pour le Yin, V15,DM20,DM14 pour le cerveau
Cet exemple indicatif illustre d’une part l’importance de la théorie non seulement dans l’établissement du diagnostic et l’élaboration d’un principe de traitement, mais aussi dans le choix des techniques appropriées. Il montre aussi la richesse de l’arsenal de techniques du Qi Gong thérapeutique. Il indique par ailleurs que le Qi Gong thérapeutique se prête à l’analyse scientifique à partir des données cliniques observables sur la longue période.

 

(Source Reims Qi Gong)