Auto-massages Qi Gong pour « Nourrir le Principe Vital »

Les massages du Qi Gong concernent le visage et les sept orifices, le cou et le thorax, les reins et les membres. Ils représentent un moment important dans la séance de Qi Gong. On les pratique en début de séance, surtout le matin ou au réveil pour mettre en route l’énergie et stimuler la circulation des méridiens; le massage est alors vigoureux, plutôt rapide et superficiel. Ou bien on utilise le massage en fin de séance pour bien répartir l’énergie accumulée pendant l’exercice; le massage est alors plus doux, profond et moins rapide.

Importance des mains

Les mains sont considérées comme des récepteurs et des émetteurs de l’énergie. Comme récepteur, le milieu de la paume de la main, le point Lao Gong, peut jouer le rôle de radar de l’énergie pour sentir sur soi ou sur d’autres personnes les vides, les froids, les blocages, les inflammations sur la surface ou à distance du corps énergétique, dans les organes ou dans les centres énergétiques internes. Comme émetteur, le point Lao Gong et l’endroit de la paume le plus puissant parce qu’il est comme une fontaine d’énergie qui rassemble les trois rivières des méridiens qui descendent le long du bras : poumon, coeur et maître-coeur qui est situé au milieu confluent sur lequel se trouve Lao Gong.

Frotter les mains

Commencer toujours le massage en frottant les mains et recommencer entre chaque massage. Frotter les mains l’une contre l’autre, lentement, en appuyant légèrement les paumes l’une sur l’autre pour obtenir de la chaleur et faire venir le Qi dans les paumes. En même temps, on se concentre sur les points Lao Gong et le bout des doigts.

Le visage et le cuir chevelu

C’est un effet de stimulation de l’énergie de la tête qui est Yang et donc de réveil de toute l’énergie du corps. Chaque orifice reçoit un afflux d’énergie et de sang par le massage dans un double but :

  • stimuler l’organe des sens et le sens concerné : vision, ouie, odorat, etc. Pratiqué régulièrement, ce massage permet aux sens de moins s’émousser avec le temps; la vision diminuera moins vite, l’audition aussi, etc
  • stimuler l’organe correspondant à l’organe des sens selon la théorie des cinq éléments. En stimulant l’oreille, on stimule l’énergie des reins; en stimulant les yeux, on stimule l’énergie du foie, avec le nez c’est l’énergie des poumons; les lèvres, l’énergie de la rate et du pancréas; la langue, l’énergie du coeur.

Le corps

Les points du tronc renforcent les points de commande de la circulation de l’énergie. La région des reins et du bas-ventre réveille le Dan Tian, centre de l’énergie vitale.

Les membres

Le massage des bras et des jambes active la circulation dans les méridiens quand on prend soin de le faire dans le sens de circulation des méridiens.

MASSER LE VISAGE

Frotter le visage les mains à plat en remontant sur le côté des joues et redescendre vers l’intérieur des joues.

Ce massage tonifie toute l’énergie du visage, ainsi que la peau et les muscles du visage. Le sens de ce massage lutte contre l’affaissement du visage et contre les rides.

MASSER LE CUIR CHEVELU

Se peigner le cuir chevelu, d’avant en arrière avec le bout des doigts.

Masser et décoller le cuir chevelu du crâne aide la peau à respirer et tonifie les cheveux. Griffer le cuir chevelu, sans trop exagérer, fortifie grandement la micro-circulation capillaire et amène un afflux de sang qui va fortifier la racine des cheveux. Ce massage apporte aussi un afflux d’énergie dans les méridiens de la vésicule biliaire et de la vessie qui pénètrent dans le cerveau et favorise l’entrée de l’énergie dans le cerveau pour éveiller la vigilance.

MASSER LE FRONT

Caresser le front avec la main à plat de la main gauche et en alternant de la main droite. Le geste du bras est large.

Tonifie les points d’acupuncture du front et favorise la circulation du sang et de l’énergie dans les sinus ainsi que dans la peau avec un effet antirides. Énergise les méridiens du Vaisseau gouverneur et de la Vessie.

MASSER LES YEUX

Appliquer les paumes des mains à plat sur les yeux et après un moment descendre les mains de chaque côté des yeux.

Fortifie les yeux et la vision ; défatigue lors d’un travail de concentration ou devant un écran d’ordinateur ; fortifie l’énergie des yeux et de l’organe foie. Appuyer légèrement sur les paupières stimule également l’énergie du cœur. En massant les yeux, on masse d’un coup tous les points d’acupuncture des yeux.

MASSER LE NEZ

Frotter, du haut vers le bas, les ares du nez avec les pouces. Les autres doigts des deux mains se touchent.

Débouche le nez, stimule l’odorat, tonifie l’énergie des poumons et agit sur les points réflexes du nez.

MASSER LES LÈVRES

Poser les pouces de chaque côté des mâchoires, placer l’index de la main gauche entre le nez et la lèvre supérieure et l’index de la main droite entre le menton et la lèvre inférieure et frotter.

Stimule les muscles orbiculaires des lèvres et freine l’apparition des rides autour de la bouche. Stimule l’énergie des organes rate-pancréas et estomac.

MASSER LES OREILLES

Frotter l’oreille en remontant et redescendre en frottant le pourtour extérieur de l’oreille. A la fin redescendre en pinçant le lobe de l’oreille.

Ces massages stimulent la circulation de l’énergie et du sang dans les pavillons des oreilles et dans les oreilles elles-mêmes, ils fortifient l’audition. Les oreilles sont en rapport avec les reins. Fortifier les oreilles stimule donc l’énergie des reins. Les pavillons des oreilles sont une zone réflexe où se projette tout le corps. Stimuler les pavillons stimule tous les points réflexes du corps et fortifie l’ensemble des fonctions.

MASSER LE COU / LA NUQUE

Pencher la tête en avant et poser les paumes des mains à plat sur le cou et le frotter en faisant un mouvement de gauche à droite avec les mains.

Favorise la circulation de l’énergie et du sang dans la région du bulbe, stimule les centres réflexes de cette région, assouplit la nuque, lutte contre l’arthrose et l’ankylose des vertèbres cervicales, régularise le sommeil. Le massage du cou renforce la circulation de l’énergie dans les cervicales, le bulbe et le cervelet.

MASSER LE PALAIS DES CENTRES VITAUX (SHU FU – Rn27) ET LE GRAND LO DE L’ENERGIE (DA BAO – Rt21)

Mettre les doigts en “bec d’oiseau”, frapper doucement avec le bec de la main gauche sous la clavicule droite et en même temps avec le bec de la main droite frapper doucement sous les côtes flottantes à gauche (points Da Bao) (les bras sont croisés). Ensuite frotter (masser) ces mêmes zones avec la paume des mains à plat, Puis inverser les côtés.

Favorise la circulation de l’énergie nourricière dans tous le corps; stimule la circulation du système lymphatique; stimule la circulation des liquides dans la chair ; ces deux points combattent la cellulite. La stimulation des points sous les clavicules, puis le tapotement de ce point sous l’aisselle fortifie la circulation du système lymphatique et des liquides organiques (infiltration d’eau, œdème, cellulite, culotte de cheval)

MASSER MING MEN

Tapoter les reins avec le dos des mains, puis les frotter avec les paumes des mains à plat.

Renforce la région lombaire, prévient les courbatures, les lombalgies, notamment à l’effort, en station debout ou pendant les règles. Renforce le fonctionnement des reins et de leur énergie, éveille l’énergie Jing, l’énergie essentielle qui est l’énergie vitale stockée dans les reins et la zone du Ming Men entre les deux reins.

MASSER LE DAN TIAN

Poser les paumes des mains à plat sur la zone en dessous du nombril (Dan Tian). Frotter de gauche à droite, puis faire des mouvements circulaires dans un sens puis dans l’autre.

Conduit l’énergie réveillée dans le Ming Men jusque dans le Dan Tian, qui est le “foyer” inférieur. De cette zone, l’énergie peut être raffinée en énergie subtile et chaude et être envoyée dans les méridiens.

MASSER LES BRAS

Frapper le dessus de la main droite avec le bout des doigts de la main gauche, puis frotter l’extérieur du bras droit en remontant avec la paume de la main gauche à plat jusqu’à l’épaule droite, puis redescendre en frottant l’intérieur du bras droit jusqu’à la paume ouverte et au bout des doigts de la main droite. Terminer en frappant l’intérieur du bout des doigts de la main droite avec le bout des doigts de la main gauche. Faire le même exercice sur le bras gauche.

Suis le sens de circulation des méridiens d’acupuncture, et donc stimule et accélère la circulation du Qi dans ces réseaux et y propage l’énergie accumulée dans le Dan Tian. Favorise la dissolution des blocages et stagnations du Qi dans les méridiens.

MASSER LES JAMBES

Avec les paumes des mains à plat, frotter l’extérieur de chaque jambe en descendant et remonter à l’intérieur des jambes. Après plusieurs fois, continuer ce mouvement en ajoutant un passage derrière les reins et devant le point Dan Tian.

Suit le sens de circulation des méridiens d’acupuncture, et donc stimule et accélère la circulation du Qi dans ces réseaux et y propage l’énergie accumulée dans le Dan Tian. Favorise la dissolution des blocages et stagnations du Qi dans les méridiens.

STIMULER LES POINTS

Marteler” du bout de l’index le point E36 une dizaine de fois, puis avec l’index ou le pouce faire des massages circulaires sur ce même point en appuyant assez fort, ceci pendant une à deux minutes. Puis tapoter bien avec les poings fermés.

Indiqué pour redonner de l’énergie et renforcer les états faibles. Le 36 Estomac est le point d’acupression le plus utilisé en raison de son efficacité et de ses applications diverses ; il constitue par exemple un traitement de choix pour renforcer le système immunitaire. Les indications thérapeutiques de ce point, en combinaison avec d’autres points, concernent le traitement: vomissements, douleurs gastriques, distensions abdominales, indigestions et autres problèmes du système digestif, borborygmes, diarrhées, constipations, étourdissements, mastites, troubles mentaux, états de choc, hémiplégie, atrophie, douleurs articulaires du genou, ulcères, entérites chroniques, pancréatites aiguës, énurésie, anémie, hypertension, asthme, maladies du système de reproduction, …

Zu San Li est indiqué pour n’importe quel trouble apparaissant le long du méridien de l’estomac. Cela inclut les troubles de la poitrine (abcès, douleur, gonflement…) et les douleurs le long de la jambe.

Secouer les mains après chaque massage. Frotter les paumes des mains avant chaque nouveau massage.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

La pratique des Qi Gong prescrit dans la lutte contre COVID-19 en Chine

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) joue un rôle actif dans la lutte contre le coronavirus COVID-19 en Chine. Selon les chiffres officiels, des remèdes et des méthodes de MTC ont été utilisés dans les traitements médicaux pour plus de 60 000 patients, ce qui représente environ 85,2% de toutes les infections. Ces prescriptions incluent la pratique d’exercices traditionnels (les Qi Gong) qui favorisent la santé selon la théorie de la MTC.

(lire aussi: Le Qi Gong pour renforcer l’immunité et se protéger des maladies épidémiques)

Récemment, circulaient sur les réseaux sociaux des photos et des vidéos de médecins enseignant des méthodes de Qi Gong à des patients dans les hôpitaux de Wuhan. Selon les experts, les médecins peuvent utiliser ces exercices pour aider les patients à récupérer plus rapidement et en même temps à réduire les inquiétudes des malades.

Le Qi Gong joue également un rôle important dans la lutte contre le COVID-19 dans d’autres villes contaminées en Chine. Un bon exemple est le Ba Duan Jin, l’une des formes les plus courantes de Qi Gong. En français, cela signifie littéralement « huit pièces de brocart ». Ba Duan Jin a ses origines dans la dynastie des Song du Nord et se compose de huit mouvements corporels qui doivent être effectués de manière répétée et continue. Les ancêtres ont décrit des mouvements étirés, gracieux et continus comme de splendides pièces de brocart non coupées. Avec ses mouvements lents et de faible intensité musculaire, le Ba Duan Jin est considéré comme une forme de Qi Gong de santé adaptée à tous les groupes d’âge.

Dans les hôpitaux de Wuhan, le Ba Duan Jin est devenu populaire non seulement parmi les patients, mais également parmi les professionnels de la santé. Selon Niu Xiangpeng, membre de la deuxième équipe médicale de l’hôpital de réadaptation de Pékin de l’université de médecine de la capitale, la plupart des professionnels de la santé sont épuisés en raison d’une charge de travail intense, d’un stress mental élevé et d’un surmenage après le travail. Avec les exercices de Ba Duan Jin, l’énergie vitale, également appelée Qi, peut être amenée à couler, la congestion dans les canaux énergétiques (les méridiens) et dans le sang peut être éliminée et les muscles peuvent être détendus. La restauration des fonctions pulmonaires et cardiaques du patient est également au rendez-vous, a ajouté Niu.

Officiellement, plus de 3 100 professionnels de la santé de plus de 630 hôpitaux de MTC à travers le pays sont impliqués dans la lutte contre le COVID-19 dans la province du Hubei, en faisant pratiquer le Qi Gong.

Avez-vous déjà essayé la pratique du Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Cours, ateliers, stages de Qi Gong….

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Visitez également notre page Facebook.

Billetterie

Le diabète : Qi Gong et énergétique chinoise

Le diabète du point de vue de l’énergétique chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, le mot diabète n’existant pas, le mot utilisé est Xiao Ke « maladie des trois foyers », à savoir le foyer supérieur, moyen et inférieur. *Quand c’est surtout le Foyer supérieur qui est atteint, le patient a surtout soif. diabèteII a besoin de boire beaucoup toute la journée. *Le foyer moyen se manifeste par un symptôme de boulimie. La personne a constamment faim. Elle a besoin de manger toute la journée.
*Le foyer inférieur lui est en liaison avec la miction fréquente. D’après la médecine traditionnelle chinoise le diabète est donc appelé la maladie des trois foyers, et selon le foyer qui est atteint, des signes particuliers vont dominer. Mais les cas peuvent être multiples. Certains pourront avoir les trois symptômes simultanément, soif, faim et mictions fréquentes. En cas de soif, la personne peut avoir vraiment besoin de boire en permanence, de même si elle a faim. D’autres personnes pourront avoir le symptôme de soif moins marqué. Ils n’ont pas besoin de boire constamment. Ils auront plutôt besoin de manger et d’uriner fréquemment.
Alors qu’un autre type de patient aura besoin d’uriner fréquemment et aura quand même comme symptôme marquant la soif et la faim. Dans ce cas ce sont des maladies à mettre en relation avec toujours le foyer moyen et dans le premier cas avec le Foyer supérieur et le deuxième cas le foyer inférieur. En général, la Rate et le Poumon sont atteints simultanément. Si ce sont les Reins et la Rate, c’est une maladie du Foyer Inférieur.
Les Chinois considèrent que c’est la Rate la plus impliquée. Tout simplement parce que cette maladie est due à la nourriture absorbée. Ce sont des personnes qui mangent une nourriture exagérément grasse, ou une nourriture beaucoup trop carnée, trop huileuse, ou alors des nourritures qui ont des saveurs trop prononcées, comme le sucré.
La rate n’arrive plus à remplir sa fonction normale. Petit à petit, elle se dérègle, elle est endommagée.
Ce peut être aussi les Reins qui sont Xu. Les Reins ne peuvent plus chauffer correctement la Rate afin qu’elle remplisse sa fonction normale. La rate ne devient plus capable de digérer la nourriture et d’excréter les déchets. Il se crée alors un diabète. 
Les Poumons peuvent aussi voir un rôle important. Si la Rate est affaiblie, le Zong Qi devient insuffisant parce que les poumons n’arrivent plus à faire un travail correct de transformation, de mélange.
Donc il peut y avoir une domination soit des Reins et de la Rate soit de la Rate et des Poumons.
Dans les cas les plus graves, les trois organes peuvent être très endommagés simultanément.
Voilà le point de vue chinois général sur le diabète.

Quelques pratiques de Qi Gong conseillées:

Le diabète étant une maladie du métabolisme, entraînée par une faiblesse du Qi de la rate et du pancréas, et une insuffisance de Yin des reins, il faut donc fortifier le Qi de la rate et équilibrer le Qi des reins.

  • Qi Gong des 6 Harmonies – Liu He Gong
  • Enchaînement pour la rate du Qi Gong des six sons thérapeutiques – Liu Zi Jue
  • Les huit pièces de Brocart – Ba Duan Jin
    • troisième pièce : « Séparer les mains » ; régularise la rate et l’estomac.
    • sixième pièce : « Les deux mains joignant les pieds » ; renforce les reins.
  • 6 cercles (danse du dragon)
  • Marche des 5 organes
    • marches rate/pancréas et reins
  • Zhan Zhuang (posture de l’arbre)

Actions du Qi Gong sur le diabète

Un article paru en Mai 1984, écrit par Zhan Ke Fu, médecin, relate sa propre expérience d’un diabète découvert sur lui et pour lequel il eût recours à l’insuline. Ayant découvert la pratique du Qi Gong, L‘auteur décide de le pratiquer assidûment. Au bout de 15 jours il supprime l’insuline ; au bout de trois mois il a normalisé complètement la glycémie et la glycosurie, et reprend alors son travail.
Cinq autres patients ont fait l’objet d’une étude expérimentale avec la pratique du « Tiao Xi Bu Qi Gong » (Marches Qi Gong de santé des 5 organes) pratiquée tous les jours pendant trois heures. Après trois mois de traitement, tous les médicaments hypoglycémiants ou l’insuline ont pu être supprimés. Un contrôle à six mois montre que la glycémie est restée normale.
Fort de ces résultats, une deuxième expérimentation fut entreprise sur 20 patients et publiée en Avril 1986 : « Tiao Xi Bu Qi Gong » pendant une demi-heure seulement, suivi de l’auto-massage des points d’acupuncture pour le diabète: Chongjiang (24VC), Zhongwan (12VC), Guanyuan (4VC), Qi men (14F), Shonshu (23V).
Après trois mois de traitement l’insuline a été diminuée ou supprimée.
Les résultats ont montré que 4 patients ont obtenu d’excellents résultats; 14 une amélioration nette avec une glycémie au-dessous de 1.4 gr. et une glycosurie ne dépassant pas une croix ; 2 patients n’ont pas eu d’amélioration suffisante.

Contribuer à gérer les symptômes associés au diabète

En 2009, une revue systématique a répertorié 9 études cliniques, dont 3 études cliniques aléatoires, relatives au diabète. On y a comparé la combinaison de séances de Qi Gong et de soins standards aux soins standards seuls.
La qualité méthodologique des études aléatoires était très faible. Malgré certaines améliorations des conditions sanguines, les auteurs ont conclu que les preuves étaient insuffisantes pour suggérer que le Qi Gong soit un traitement efficace dans le traitement du diabète.
Une nouvelle étude portant sur 32 personnes souffrant de diabète a été conduite en 2010. Les participants ont été répartis en 3 groupes : Qi Gong, exercices physiques (2 h par semaine dans les 2 cas) et groupe témoin. Après 12 semaines, les résultats indiquent que la pratique régulière du Qi Gong a entraîné une diminution significative du taux de glucose dans le sang chez des patients diabétiques.

Le Qi Gong, une pratique holistique pour rester en bonne santé et développer la joie de vivre ?

Se sentir bien dans sa peau en pratiquant de la gymnastique est possible depuis des millénaires. Issu de la Chine ancienne, le Qi Gong a des bienfaits thérapeutiques de plus en plus appréciés dans les sociétés occidentales.

Marre du stress, des insomnies ou des maladies ? L’approche thérapeutique Qi Gong, dont le nom peut être traduit par « travail de l’énergie », permettrait de s’en débarrasser.

Une pratique ancienne…
Le Qi Gong est un art millénaire chinois imprégné de la tradition taoïste. Jugé comme étant une pratique superstitieuse, il est interdit durant la Révolution culturelle. Dans les années 1970, cette gymnastique réapparaît en Chine et certains dirigeants la conseillent pour le bien-être du peuple. Selon leur philosophie, lorsque l’énergie circule mal, le corps tombe malade. Des scientifiques publient même des recherches selon lesquelles le Qi Gong ne relève pas de la magie et possède des bienfaits thérapeutiques. Comme le Yoga ou le Tai Chi, il s’agit d’une activité douce qui s’adresse à des personnes de tout âge, allant des sportifs aux plus paresseux. Souvent exercés en groupe dans des salles ou au milieu de la nature, il est également possible de reproduire ces mouvements seul chez soi, une fois les bases maîtrisées.

… pour répondre aux soucis contemporains
Le Qi Gong consiste en mouvements lents combinés à la concentration et à des exercices respiratoires. Il agit tant sur le plan corporel que psychologique. Si des millions de Chinois le cultivent chaque jour, il intéresse de plus en plus les sociétés occidentales. En Allemagne, le Qi Gong est même remboursé par la sécurité sociale dans le cadre de la médecine préventive. Divers acupuncteurs français le pratiquent pour accompagner un traitement médical.
Connu pour favoriser la circulation de flux énergétiques, le Qi Gong permet notamment de relâcher les tensions, mais est également employé comme traitement auxiliaire auprès de patients cardiaques ou atteints de rhumatismes. Grâce aux étirements, la flexibilité des muscles est maintenue tandis que les raideurs aux articulations sont atténuées.

Principaux bienfaits du Qi Gong
– réduit la fatigue, le stress, l’anxiété, l’hypertension artérielle et l’asthme

– améliore le sommeil et la digestion
– aide à gérer les émotions
– développe la confiance en soi
– évite les maux de dos, les jambes lourdes et les varices
– renforce le système immunitaire
– affine la silhouette
– entretient le souffle
– assouplit les articulations
– prévient des maladies cardio-vasculaires et du vieillissement
– optimise la concentration et la performance physique
– régularise l’appétit

★───────★───────★───────★

Besoin de vous ressourcer, de vous recentrer, de retrouver le calme et la sérénité, de fortifier ou d’harmoniser votre énergie ?
Qi Gong, Méditation, Relaxation, Énergétique chinoise, Massage Chi Nei Tsang, Harmonisation énergétique, Ventouses, …
 

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Le Qi Gong, bon pour la santé

Le Qi Gong, bon pour la santéLe Qi Gong va t-il bientôt faire partie de l’arsenal thérapeutique des professionnels de santé au même titre que l’acupuncture, l’hypnose ou encore l’ostéopathie ? Cette discipline millénaire chinoise, basée sur un ensemble de mouvements précis qui font circuler l’énergie -le Qi-, commence à faire son entrée dans les hôpitaux français, les maisons de retraite médicalisées, les services d’oncologie, etc.
Mais pas seulement, selon la Fédération des enseignants de Qi Gong (FEQGAE) : « Il y a également aujourd’hui des demandes de la part des mutuelles de santé de programmes de prévention, des programmes « passerelles pour permettre le retour au travail des personnes en arrêt prolongé, la prise en charge de groupes de patients pour prolonger l’autonomie, renforcer le terrain dans les maladies dégénératives, accompagner le patient par l’activité physique… ».

Prévention des chutes chez les personnes âgées, etc.

De plus en plus d’études montrent, en effet, que la pratique régulière du Gi Gong a des bénéfices sur la santé, notamment en ce qui concerne la prévention des chutes chez les personnes âgées, la qualité du sommeil, les troubles dépressifs, les douleurs, le mal de dos, la fibromyalgie, les maladies cardiovasculaires et respiratoires, le diabète, le cancer, les addictions, les problèmes gynécologiques, etc.
« Nous soignons plus de 60 symptômes », affirme LI Jie, directrice de l’Institut de recherche de Gi Gong médical à la faculté de médecine de Shanghai (Chine) qui rappelle qu’à l’origine, le Qi Gong était « une danse pour faire circuler les blocages ». Une étude, menée dans son institut depuis 30 ans, indique par exemple que 70 % des patients atteints d’hypertension qui font 3 à 5 séances de Qi Gong par semaine de 60 à 70 mn chacune voient leur tension diminuer, leurs fonctions cardiaques et leur état émotionnel s’améliorer. Des résultats déjà visibles au bout d’un an.

Moins d’effets indérirables dans le traitement des cancers

Le Qi Gong serait efficace aussi dans le cancer.« Chez les patients cancéreux qui font du Qi Gong, les marqueurs restent stables, les transamminases aussi. Les cancérologues voient bien qu’il se passe quelque chose », pointe le Dr Bernard Lamy, généraliste, formé au Qi Gong thérapeutique.
Deux publications internationales récentes concernant les cancers du sein et de la prostate notent un effet biologique et moléculaire du Qi Gong : « On constate une baisse de la vitalité et de la croissance des cellules cancéreuses et un renforcement du système immunitaire ainsi qu’une diminution des effets indésirables des traitements, explique le Dr Martine Depondt-Gadet, généraliste et homéopathe qui reconnaît cependant qu’il y a très peu de travaux sur le sujet.
« Nous ne sommes pas là pour nos substituer aux médecins ou aux médicaments, précise Dominique Casays, président de la FEQGAE, mais dans des cas bien précis, on peut apporter un plus ». C’est tout le but du partenariat qui vient d’être signé entre la FEQGAE et l’IMAPS (un organisme qui promeut l’activité physique et le sport auprès des mutuelles) et qui vise à mettre en place une action de prévention par la gymnastique au domicile des personnes âgées.

En Allemagne, le Qi gong commence à être remboursé

A quand les séances de Qi Gong prises en charge par la sécurité sociale comme cela commence à être expérimenté pour le sport ? En Allemagne, le mouvement est lancé : les personnes qui font du Qi Gong peuvent être remboursées à hauteur de 80 euros par an à condition que l’enseignant soit médecin.
« On est au début, souligne le Dr Anna Mietzner, qui a ouvert un centre de Qi Gong thérapeutique à Berlin depuis 2006. Parfois, l’hôpital nous regarde d’un œil suspicieux mais les médecins allopathes doivent bien reconnaître que dans le traitement des douleurs cervicales, par exemple, nous avons de meilleurs résultats avec le Qi Gong ou le yoga qu’avec les anti-inflammatoires

(Par Brigitte Bègue – http://www.viva.presse.fr/le-qi-gong-bon-pour-la-sante-168476)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Conserver la santé et prévenir les maladies grâce au QI GONG

Conserver la santé et prévenir les maladies grâce au QI GONGNotre façon de vivre à l’occidentale fait en sorte que le corps et l’esprit fonctionnent séparément. Dans l’effervescence de la vie actuelle, nous sommes constamment sollicités par nos obligations quotidiennes et nos diverses activités qui nous occupent à plein temps.  À mon avis, on oublie le plus important, celui de se «déposer», de mettre pied à terre et de respirer. Finalement, on réalise que malgré notre bon vouloir, on est à bout de souffle!

Qui n’est pas préoccupé de nos jours par la propagande médiatique qui nous fait miroiter des hôpitaux surchargés par une population vieillissante d’ici quelques années? Pourquoi devrions-nous  accepter cette hypothèse? Pourquoi ne pas envisager d’avancer en âge, heureux, rayonnant de santé et vigoureux en défiant le temps? C’est ce que le Qi Gong vous propose.

Le Qi Gong est un art appartenant à la culture chinoise axé sur la santé, regroupant des techniques de mouvements physiques, des exercices respiratoires et de concentration. Il est pratiqué depuis plus de 2500 ans et fait parti de la médecine traditionnelle chinoise.

Le Qi (chi) désigne l’énergie, le souffle.

Gong représente le travail, la force, la maîtrise de l’énergie par la pratique des mouvements et des exercices.

À travers le temps, le Qi Gong a subi l’influence de plusieurs courants dont le bouddhisme, le taoïsme, le confucianisme, les arts martiaux et la médecine traditionnelle chinoise.

Il regroupe 3 éléments très importants et inséparables.

  1. Le corps; par les exercices, les mouvements souples, lents, fluides. On travaille la structure corporelle en tenant compte des alternances avec le haut, le bas, les étirements, les relâchements, ouverture et fermeture pour favoriser une meilleure circulation de l’énergie.
  2. L’état d’esprit; par des exercices de concentration, de visualisation et de méditation qui conduisent à développer notre conscience.
  3. La respiration; parfois naturelle, lente, consciente et aussi profonde. Elle est d’une grande importance parce qu’elle participe à améliorer le fonctionnement des systèmes de transformation dans le corps.

Selon le concept philosophique chinois, le Qi ou l’énergie vitale circule dans le corps par un réseau de canaux que l’on nomme méridiens. Ces méridiens ont la fonction d’acheminer cette énergie et d’alimenter les différents systèmes qui composent le corps humain.

Quelques bienfaits observés si pratiqué sur une base régulière :

  • diminution du stress,
  • bien-être,
  • renforcement du système immunitaire,
  • développement de la force musculaire,
  • amélioration de la flexibilité des articulations,
  • retardement du vieillissement,
  • augmentation de la vitalité, etc.

À qui s’adresse le Qi Gong?

Il est accessible à tous. Chaque personne s’adapte aux exercices en respectant sa souplesse et ses limites.

Le sage ne traite pas une maladie déclarée, il guérit alors qu’il n’y a pas encore la maladie. Il ne traite pas un trouble avéré mais le prévoit avant sa manifestation.

Extrait du Su Wen, livre de référence chinois

Auteur: Micheline Vachon, Enseignante de Qi Gong

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Quelques bienfaits du Qi Gong: asthme, hypertension, maux de tête, acouphènes,…

Maintes situations quotidiennes nous amènent à courber le dos, ce qui entraîne la fermeture de la cage thoracique.

Cette posture acquise réduit la capacité respiratoire avec le temps et mène à divers problèmes de santé biomécaniques (épaule, cou, tête, dos), physiologiques (écrase les poumons et les organes internes) et psychologiques (position de repli sur soi).

Les mouvements de Qi Gong améliorent la circulation du sang et du Qi dans le dos, favorisent la montée de l’énergie yang impliquée dans l’action et la vitalité.

La respiration est le point numéro un de l’oxygénation de l’organisme qui contribue au ralentissement du vieillissement.  Une bonne respiration complète apporte un volume d’oxygène potentiel intéressant pour nourrir l’organisme dans ses multiples échanges biochimiques.

Pour que cet oxygène, partie intégrante du Qi, puisse nous être bénéfique, bouger le corps devient impératif.  Les mouvements agissent comme une pompe pour faire circuler le sang, la lymphe et le qi (chi : énergie vitale), qui viendront irriguer les tissus en bons nutriments et cueillir les déchets pour que chaque cellule puisse bien vivre et nous apporter la meilleure qualité de fonctionnement.

Plusieurs problèmes de santé ont en commun la respiration superficielle ou la difficulté respiratoire.  Nous pouvons penser à l’asthme et l’hypertension où la retenue dans la respiration est présente, la surcharge quotidienne qui porte l’individu à la respiration superficielle quasi retenue.

La posture du haut du corps est supportée par une bonne santé des muscles du dos et de la tête. Maintenir la partie supérieure du dos en bonne position permet de bien soutenir la tête et favorise une meilleure vision de la vie.

Un dos courbé et une cage thoracique fermée, amène des tensions musculaires.  C’est lorsqu’un mouvement rapide ou inhabituel est demandé que les blessures se présentent ; les muscles n’en peuvent plus, ils sont mal positionnés, coincés par le stress d’un mauvais maintien et ne peuvent plus répondre adéquatement au mouvement.

Si la partie thoracique est en forme, tout le dos se sentira mieux : la pression du bas du dos sera allégée.

Les mouvements de Qi Gong améliorent la circulation du sang et du Qi dans le dos, favorisent la montée de l’énergie yang impliquée dans l’action et la vitalité.

Du côté santé physique : ils réduisent les maux en général de cette région, réduisent les maux d’épaules, les tensions cervicales, les maux de tête et favorisent la réduction des étourdissements, des bourdonnements d’oreilles et des acouphènes.

Auteure: Louise-Maëna Paquette, Kinésiologue, Professeur de Qi Gong, Réflexologue, Énergéticienne et Experte Feng Shui

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Qi Gong : projet expérimental autour de la santé

De juin 2013 à janvier 2014, la FFWushu, en collaboration avec le Ministère des Sports, a mené un projet d’expérimentation autour d’ateliers de qigong et de taichi chuan auprès d’un public seniors, sédentaires, et/ou atteint de maladies chroniques non transmissibles. En centre socio-culturel ou en structures médicalisées, le projet s’est déroulé sur trois régions : l’Ile-de-France (qigong), la Bourgogne et en Rhône-Alpes (taichi chuan). Retour d’expérience en Ile-de-France avec l’intervenante Lac Le My et les personnes ayant participé à l’atelier.