Le Qi Gong: Un esprit détendu dans un corps souple

Moins connu que le Yoga indien, le Qi Gong (se prononce chi kong ou chi gong) recense 200.000 adeptes en France, selon la Fédération des Enseignants de Qi Gong, Art Énergétique (Feqgae – Union Pro Qi Gong), en majorité des femmes. Une belle percée, puisque cette gymnastique traditionnelle chinoise de santé, vieille de plus de trois mille ans, n’a été introduite dans nos contrées que dans les années 70. Ni danse ni art martial, elle enchaîne des postures aux noms évocateurs (l’oiseau déploie ses ailes, la douche céleste…) par des mouvements lents et harmonieux, des exercices de respiration et de la méditation. Qi Gong signifie littéralement travail de l’énergie. Il s’agit de la stimuler et de s’en servir pour améliorer le fonctionnement de son corps. Les effets du Qi Gong, comparables à ceux du yoga, ont l’avantage d’être adaptés à toutes les conditions physiques. Les postures, les mouvements au ralenti s’apprennent et s’effectuent facilement. Selon une enquête menée par la Feqgae, ceux qui le pratiquent y trouvent un meilleur équilibre, une vitalité renforcée, une plus grande capacité à affronter la pression ambiante et y gagnent un esprit plus alerte, une meilleure écoute de leur corps… Il est réputé antistress et même anti-âge, parce que agissant sur la souplesse, les troubles émotionnels, le sommeil, la douleur… L’Académie de médecine s’est intéressée à cette discipline ainsi qu’au tai-chi-chuan, sa version plus dynamique, dans un rapport sur les thérapies complémentaires. Elle reconnaît que ces activités diminuent l’hypertension, améliorent le souffle des patients souffrant de problème respiratoire, ainsi que l’équilibre et les risques de chute chez les personnes âgées. Elle signale toutefois que ces effets bénéfiques «ne sont pas supérieurs aux méthodes conventionnelles d’entretien physique». L’Académie est dans son rôle, mais on peut toutefois noter que ces gymnastiques de relaxation font appel à la méditation, laquelle, selon plusieurs études, a un effet rapide et durable sur le fonctionnement du cerveau. Elle agit notamment sur les zones impliquées dans les émotions comme l’anxiété, la peur, l’empathie. Le «plus» est peut-être à chercher dans cette voie. Les tarifs s’élèvent en moyenne entre 15 et 20 euros pour une heure de cours collectif hebdomadaire et entre 60 et 90 euros pour un cours particulier.
 
Le Qi Gong s’adresse à tous, la discipline ne demandant pas d’effort musculaire intense

 

Pour qui? Le Qi Gong s’adresse à tous. Il est très prisé par les seniors, la discipline ne demandant pas d’effort musculaire intense.

(Source: sante.figaro.com)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région (« Le bien-être par le Qi Gong »)

ON TESTE : LE QI GONG, LA GYM DOUCE POUR RETROUVER CALME ET ÉNERGIE

ON TESTE : LE QI GONG, LA GYM DOUCE POUR RETROUVER CALME ET ÉNERGIE

En relâchant les tensions, cette gymnastique douce d’origine chinoise reconnecte le corps à son énergie vitale. Meilleure concentration, relaxation, souplesse… Zoom sur le Qi Gong et ses bienfaits.

Le Qi Gong est une discipline chinoise millénaire, qui signifie littéralement « maîtrise de l’énergie ». À travers la pratique de cette gymnastique douce, il est possible de réconcilier le corps et l’esprit, en apprenant à capter et ressentir l’énergie qui circule en nous. Abstrait ? Peut-être, mais le Qi Gong s’appuie sur ce principe de la culture orientale selon lequel l’homme, nourri par la terre et relié au souffle de l’univers, est énergie. Le Qi Gong cherche donc, par la pratique de mouvements très lents, à reconnecter le corps, le flux d’énergie qui y circule, et l’esprit, pour atteindre l’harmonie.

En Chine, un proverbe répète qu’il est essentiel de « prendre soin de son enveloppe physique pour que l’âme ait envie de l’habiter ». Le Qi Gong y contribue, à travers des postures, des massages, des exercices respiratoires, en faisant mieux circuler l’énergie dans le corps, le long des méridiens. Selon la médecine chinoise traditionnelle, cette mise en route de l’énergie vitale stimulerait de manière positive les organes et garantirait une meilleure santé, à tous niveaux. Simple discipline sportive ou véritable art de vivre, le Qi Gong possède bien des secrets.

LE QI GONG OU L’ART DE LA RESPIRATION

En observant le combat des animaux, les Chinois ont déduit que la souplesse triomphait toujours de la force. Ainsi, le Qi Gong (prononcer « Tchi Kong ») tente d’assouplir le corps, pour éliminer les raideurs et autres tensions et ainsi permettre au Qi (l’énergie), de mieux circuler. L’objectif est de rétablir l’équilibre initial de l’être humain, composé de trois éléments : le Jing (l’essence, le patrimoine génétique), le Qi (l’énergie) et le Shen (l’esprit). Ainsi, l’espérance de vie est prolongée.

La pratique du Qi Gong passe par la répétition de mouvements variés, très lents et très amples, en associant ces exercices à un travail respiratoire qui permet, en se concentrant sur la mise en route de chaque organe sollicité, sur la circulation des flux. Ainsi, l’esprit parvient à prendre pleinement conscience du travail du corps et de la circulation du Qi dans le corps. On surnomme aussi le Qi Gong « entraînement énergétique », car, plus que le corps, c’est elle, l’énergie, que l’on vient stimuler. Pour accompagner les différentes postures et enchaînements, on utilise la respiration naturelle abdominale, sans jamais l’exagérer. Elle doit être régulière, sans à-coups. Ainsi à l’écoute de ses sensations, le corps se met à travailler en synergie avec la pensée et on chasse les émotions négatives, on va se débarrasser du stress, notamment grâce à cette respiration.

UNE PRATIQUE QUI FAVORISE LA PLEINE CONSCIENCE

La pratique régulière du Qi Gong permet d’apprendre à percevoir son énergie vitale. Cela passe par des mouvements très divers, généralement très lents et des enchaînements de mouvements. Le Qi Gong induit aussi des postures immobiles, des étirements, des ondulations. Ces exercices sont couplés à des exercices de respiration ou une récitation continue de sons qui n’ont aucun sens, pour se concentrer sur son mouvement et prendre conscience des forces à l’œuvre dans le corps.

Le Qi Gong demande également une grande attention mentale, ainsi que des capacités de visualisation et de méditation. Si la plupart des mouvements se pratiquent debout, on peut aussi pratiquer allongé. Pour en ressentir les bienfaits, les professeurs s’accordent à dire qu’il faudrait une pratique quotidienne du Qi Gong, à raison d’une vingtaine de minutes par jour. 

RELAXATION, SOUPLESSE, MÉMOIRE, SOMMEIL… DES BIENFAITS MULTIPLES

Plus qu’une discipline sportive, le Qi Gong est un art de vivre et s’invite dans le quotidien. On pense différemment et on apprend à agir en pleine conscience. Le Qi Gong a de nombreux bénéfices, il a notamment un rôle préventif, en améliorant la souplesse, en apportant détente et relaxation, il permet une meilleure gestion du stress, de retrouver un bon équilibre psychosomatique, davantage de vitalité. Il aide aussi à mieux dormir, à faire travailler la mémoire et préviendrait de certaines maladies.

On recommande aussi le Qi Gong pour les personnes qui ont des problèmes cardiovasculaires, de l’hypertension, des insomnies, du diabète, de l’asthme et de nombreuses autres maladies. Le Qi Gong entraîne également un sentiment d’estime de soi, qui passe par l’épanouissement sportif et le développement personnel. Ainsi, on apprend à modérer ses émotions, à gérer son stress et on stimule l’intellect, l’imagination, la créativité, tout en développant calme, sérénité et lâcher prise. Tout cela passant, bien entendu, par la prise de conscience de l’énergie, le Qi, circulant dans le corps au gré des mouvements provoqués par le corps. 

COMMENT SE METTRE AU QI GONG ?

S’il existe de nombreux manuels pour s’initier au Qi Gong, il est conseillé de se rapprocher d’un enseignant spécialisé, qui saura adapter les exercices et les mouvements à votre mental et à votre physique. Très populaire aux États-Unis, le Qi Gong connait un fort développement en France, où de plus en plus de fédérations sont créées, proposant des enseignements et des stages pour se lancer en toute confiance. Pour trouver un cours ou un stage – la plupart proposent des séances d’essai, faites un tour sur les sites des fédérations, comme par exemple la FEQGAE (Union Pro Qi Gong), la Fédération des Arts énergétiques et martiaux chinois (FAEMC) ou encore l’Union des enseignants de Qi Gong et de Taijiquan traditionnels France-Belgique (UEQGTTFB).

Ces sites répertorient les cours et les stages disponibles près de chez vous. Testez plusieurs cours afin de trouver celui qui vous met le plus à l’aise. Et n’oubliez pas, en Qi Gong, il n’y a pas de notion de réussite, il suffit de prendre le temps pour se reconnecter à soi-même.

 
(Source: Auriane Hamon – www.marieclaire.fr)

[Témoignage] – Sylvie W. – « j’ai observé une diminution voire une disparition du stress, des angoisses et une reprise de confiance en moi… »

Racontez-nous VOTRE histoire Qi Gong !

Sylvie W., 53 ans, assistante de vie, Longwy, Lorraine

Sylvie

« j’ai observé une diminution voire une disparition du stress, des angoisses et une reprise de confiance en moi… »


Interviewer : Bonjour Sylvie ! Pouvez-vous brièvement vous présenter ?

Sylvie : Je m’appelle Sylvie, j’ai 53 ans, j’habite à Longwy, j’ai travaillé plus de 10 années dans la vente, un métier difficile physiquement et maintenant, je travaille comme assistante de vie, c’est un métier très physique, où le corps est mis à rude épreuve.

Interviewer : Comment/pourquoi et quand êtes-vous venue au Qi Gong ?

Sylvie : C’est par curiosité que j’ai voulu m’initier au Qi Gong, étant très stressée, de plus, des problèmes de sommeil ainsi qu’une souplesse amoindrie due à de l’arthrose…

Interviewer : Ou et avec qui pratiquez-vous ?

Sylvie : J’ai été initiée au Qi Gong par Gino Micucci dans ses cours à Saint Pancré et maintenant je pratique à Ugny avec Pascale.

Interviewer : C’est quoi le Qi Gong pour vous ?

Sylvie : Selon moi, la pratique régulière du Qi Gong est une voie d’épanouissement personnel, une source de bien-être. Grâce à cette pratique, j’ai observé une diminution voire une disparition du stress, des angoisses, elle me redonne confiance en moi. Elle révèle nos qualités à renforcer notre corps mais aussi notre esprit en développant une énergie positive par rapport aux relations humaines, ainsi qu’à meilleure acceptation des difficultés de la vie quotidienne.

Interviewer : Que vous apporte le Qi Gong ?

Sylvie : On obtient une harmonie corporelle, entre le souffle, la libération des tensions internes et un état de paix intérieur…C’est fabuleux, on se sent apaisé, calme. On découvre une sensation de bonheur que je n’ai jamais ressenti autant avant malgré tous les sports que j’ai pratiqué.

Interviewer : Concrètement est-ce le Qi Gong vous a apporté des bienfaits au niveau de pathologies particulières, au niveau de votre bien-être ? Cela a-t-il changé votre vie au quotidien,… ?

Sylvie : cette discipline me permet de me recentrer sur les choses essentielles de l’épanouissement personnel, elle me permet surtout de travailler sur mon souffle, ma capacité respiratoire se développe, mes douleurs lombaires sont amoindries et je ressens à nouveau une meilleure souplesse, je continue à faire tous les jours quelques exercices afin d’être au mieux de ma forme intellectuelle et physique.

Interviewer : Quelle est la place ou le Qi Gong pour vous aujourd’hui et à l’avenir ?

Sylvie : C’est une discipline que je continuerais à pratiquer coûte que coûte, elle apporte tellement un soulagement énorme dans le stress, c’est aussi un mode de prévention en ce qui concerne l’équilibre psychosomatique, l’entretien de la mémoire et la prévention de maladie.

Interviewer : Comment pourriez décrire votre ressenti avant, pendant et après une séance de Qi Gong ?

Sylvie : Avant une séance, on arrive quelques fois fatiguée, énervée ou stressée, mais après cette séance, on ressent un calme extraordinaire, une sérénité, un apaisement…

Interviewer : Que diriez-vous à une personne qui hésiterai à franchir le pas pour se mettre au Qi Gong ? Ou bien que répondriez-vous à un novice, mais aussi à un médecin généraliste allopathe qui n’en aurait jamais fait l’expérience, et qui vous demanderait ?

Sylvie : je dirais que tous les exercices pratiqués permettent de renforcer chaque partie de notre corps, de retrouver une motivation, de la patience, de la persévérance ainsi qu’un maîtrise de soi-même.

Interviewer : Votre mot de la fin ?

Sylvie : Le Qi Gong est l’art de maîtriser les énergies, d’être en harmonie avec notre corps et notre esprit, ainsi que le développement d’un équilibre parfait et l’accroissement de notre force intérieure.

Interviewer : Merci Sylvie !

Voir plus de témoignages…

© 2016 : Génération Yang Sheng – Qi Gong TV


« Appel à témoignage » de Génération Yang Sheng et Qi Gong TV

Vous aussi faites nous parvenir vos témoignages écrits et vidéos !

Plus d’infos en cliquant sur le lien suivant:

Racontez VOTRE histoire Qi Gong ! Envoyez-nous vos témoignages.

[Témoignage] – Claude S. – « avec le Qi Gong, à 80 ans, je n’ai plus d’arthrose cervicale, j’ai gagné en souplesse, je suis en bonne santé, je n’ai même plus de rhume l’hiver… »

Racontez-nous VOTRE histoire Qi Gong !

Claude Sigognault, 80 ans, retraitée, Paris

Claude

« avec le Qi Gong, à 80 ans, je n’ai plus d’arthrose cervicale, j’ai gagné en souplesse, je suis en bonne santé, je n’ai même plus de rhume l’hiver… »


Mon grand père que j’ai très peu connu, il est mort j’avais 4 ans. J’en ai 80 aujourd’hui, était diplômé d’escrime au 18ème siècle. Petite j’avais trouvé au grenier des fleurets, cela m’avait tentée.

Assaut_d’armes_Carlton_House_9_avril_1787_d’Eon_de_Beaumont_-_Saint_GeorgeJe n’ai jamais été une grande sportive. Il y a 30 ans je suis arrivée à Paris en famille et j’ai eu l’occasion de m’inscrire à l’escrime pendant quelques années.

J’ai pratiqué une année ou deux de Tai Chi Chuan et après un premier essai, qui était un Qi Gong de santé, je me suis lancée sur le Qi Gong.

Je pratique maintenant depuis six années un cours semaine, à Paris du côté de Montparnasse dans une association culturelle et chez moi de temps en temps. Depuis plus d’arthrose cervicale, j’ai gagné en souplesse pour me mouvoir, me baisser. Je suis en bonne santé, ma tension artérielle c’est améliorée. Je n’ai même plus de rhume l’hiver, avant un rhume et c’était la sinusite. Je ne suis pas vaccinée « grippe » je n’ai pas confiance.

Je pratique les huit pièces de Brocart, les cinq animaux, des mouvements en relation avec les organes.

Pour moi le Qi Gong est une pratique bénéfique en retour santé, détente, relaxation, bon pour se recentrer et se maintenir dans l’instant présent.

Je conseille toujours le Qi Gong aux personnes curieuses de savoir ce qu’est.

A un novice je dis : « allez a un cours d’essai pour voir et on vous expliquera ce que vous pouvez tirer de cette pratique. »

J’en parle avec mon médecin, que je vois très peu d’ailleurs, et qui apprécie ma bonne santé. Que vouloir de plus ?

Voir plus de témoignages…

© 2016 : Génération Yang Sheng – Qi Gong TV


« Appel à témoignage » de Génération Yang Sheng et Qi Gong TV

Vous aussi faites nous parvenir vos témoignages écrits et vidéos !

Plus d’infos en cliquant sur le lien suivant:

Racontez VOTRE histoire Qi Gong ! Envoyez-nous vos témoignages.