LA MÉDITATION D’UN POINT DE VUE ÉNERGÉTIQUE

L’approche énergétique de la méditation permet de comprendre son intérêt et ses bienfaits. Selon le Tao, la santé et l’harmonie proviennent de l’équilibre entre lle Yin et le Yang. L’énergie Yang renvoie à une énergie active. Énergie du mouvement et tournée vers l’extérieur, c’est elle que nous favorisons et utilisons dans la journée lors de nos activités diverses (travail, sociabilité, famille…). C’est également elle qui est stimulée lors de toute activité mentale. Elle s’accumule dans le haut du corps et crée des tensions musculaires ou nerveuses lorsque nous « forçons » un peu trop. Selon la théorie des 5 éléments elle se réfère au Feu et au Cœur, organe Yang par excellence.

A l’inverse, l’énergie Yin est l’énergie du repos et de détente. Énergie tournée vers l’intérieur, c’est elle qui nous utilisons pour nous endormir et nous reposer la nuit tombée. Située plutôt dans le bas du corps, c’est l’énergie que nous nourrissons au travers de nos sensations corporelles, s’opposant en cela à l’activité mentale et à l’intellect. Elle se réfère, quant à elle, à l’énergie du Rein, organe Yin par excellence.

Une société occidentale très Yang1009-otto-A

Il ne faut guère réfléchir longtemps pour savoir quel type d’énergie favorise jusqu’à l’outrance la culture occidentale et urbaine dans laquelle nous vivons : la valorisation de la vitesse et du mouvement, de l’intellect et des activités économiques et sociales vont en effet toute dans le même sens, celle de l’énergie Yang.

La plupart des désordres énergétiques que nous pouvons rencontrer en occident sont directement liés à ce sur-investissement de l’énergie Yang. Les problèmes de tensions musculaires, de problèmes de sommeil, de dos, la difficulté à se poser et à lâcher-prise renvoient en effet tous à ce phénomène. Être en mouvement, actif, avoir une activité intellectuelle, ressentir des émotions ou même avoir des périodes ponctuelles de stress n’est bien entendu pas problématique en soi. Ce qui l’est en revanche, c’est d’être constamment dans cette énergie et provoquer un déséquilibre permanent entre cette énergie et l’énergie Yin.

Ainsi, ce qui pose problème en réalité, c’est moins le fait d’être en permanence dans l’énergie Yang que de n’être jamais ou rarement dans l’énergie Yin. Dans cette situation, l’énergie Yang est en quelque sorte sur-nourrie alors que l’énergie Yin est elle délaissée et s’appauvrit, rompant ou accélérant le déséquilibre entre ces deux types d’énergie. Pour comprendre cela, il faut se référer à une des règles de l’énergétique régissant ces deux énergies : la règle du contrôle mutuel : le Yin contrôle le Yang et inversement. Si l’un trop faible, il ne va plus être en mesure de contrôler l’autre qui va devenir dominant et provoquer des désordres énergétiques s’exprimant par divers symptômes plus ou moins importants. L’insomnie en est assurément un des plus fréquents.

L’exemple des insomnies

insomniePour bien comprendre ce processus, prenons donc l’exemple de l’insomnie. L’énergie Yang domine la journée alors que la nuit l’énergie Yin domine et se ressource durant la nuit. Si l’on est démesurément dans l’énergie Yang dans la journée (travail intellectuel harassant, stress, sur-activité et émotions mal gérées), nous sur-stimulons l’énergie de mouvement Yang sans nourrir l’énergie de détente et de repos Yin. Le soir venu, le risque est de ne pas réussir à nous installer dans une énergie Yin, faute d’avoir été suffisamment nourrie. Ou bien, si l’on s’endort sans trop de difficultés par épuisement, le risque est de se réveiller durant la nuit, notamment vers 3-4 heures du matin (heure de plénitude du Foie, organe très Yang lui-aussi), l’énergie Yin appauvrie se faisant en quelque sorte déborder par l’énergie Yang. A moyen terme, on se retrouve dans une situation dite de « faux-Yang » : le vide de Yin, épuisée, ne contrôle plus le Yang hyperactif qui s’exprime de manière inopportune en pleine nuit. C’est précisément cette situation que l’on retrouve chez les gens qui s’étonnent de ne plus réussir à se reposer tout en étant littéralement épuisés.

Et la méditation dans tout cela ?LA MÉDITATION D'UN POINT DE VUE ÉNERGÉTIQUE

Dans cette situation récurrente et caractéristique de notre société hyperactive, la méditation apporte une solution réellement efficace. En effet, le propre de la méditation est de nourrir l’énergie Yin. Elle est en quelque sorte une pratique d’auto-production du Yin. La méditation permet donc de rétablir petit à petit l’équilibre entre l’énergie Yin et l’énergie Yang et de retrouver détente et santé. Voici en détail la position et le mouvement de base que l’on retrouve dans la plupart des pratiques méditatives.

Position

Assis sur le bord d’une chaise – ou en position du lotus si vous tenez la position -, le dos droit, le sommet de la tête vers le haut comme suspendu par un fil (pour cela faites un petit double-mention en penchant très légèrement en avant tout en maintenant un étirement vers le haut). Les mains se superposent à plat en dessous du nombril, le trou formé par les deux pouces l’un sur l’autre se positionnant au niveau du nombril.

Mouvement de base

En vous concentrant sur la chaleur de vos mains, inspirez en gonflant uniquement le ventre. Si cela vous est difficile, inspirez en cherchant à repousser vers mains situées sous le nombril. A l’expire, laissez doucement rentrer votre ventre naturellement en cherchant une sensation de détente ou d’abandon. Ne cherchez pas à expirer avec efficacité ou volontarisme, mais bien plutôt avec douceur. Au bout de l’expire, patientez une ou deux secondes avant de reprendre un nouvel inspire. Cet arrêt du mouvement du ventre est très important à respecter pour l’efficacité de la méditation

L’image de la vague

Pour rendre cet exercice plus efficace, vous pouvez l’agrémenter d’une visualisation, celle du mouvement de flux et de reflux de la vague arrivant sur le sable.

A l’inspire, imaginez que votre ventre se gonfle telle la vague qui monte jusqu’à éclater. A l’expire, la vague s’étiole sur le sable comme si elle venait y mourir ou s’y abandonner. Pendant une ou deux secondes, elle semble même sans mouvement avant de repartir vers un nouveau mouvement de flux. Faites de même avant de reprendre une nouvelle inspiration. Continuez ainsi en harmonisant peu à peu votre respiration à ce mouvement de la vague.

Restez la conscience dans votre ventre

Même si, durant cet exercice, vous cherchez à bien rester dans votre ventre en y ressentant la chaleur de vos mains, votre mental va résister au lâcher-prise. Vous allez vous apercevoir de temps en temps que vous avez quitté la sensation de vos mains et que vous pensez à nouveau aux milles choses qui remplissent votre vie. Peu importe, ne vous énervez pas pour cela, tout ceci est normal. Revenez plutôt tranquillement à la sensation de vos mains et considérez ces pensées comme des nuages dans le ciel que le vent emporte aussi vite qu’ils sont arrivées.
Peu à peu, au fil des jours, vous réussirez à demeurer dans votre ventre de plus en plus longtemps. Vous pouvez également sourire (physiquement) en développant des sentiments de bienveillance et douceur envers vous-mêmes durant tout l’exercice. Cela vous aidera grandement dans votre pratique.

Quelques éléments d’explication

relation-coeur-reinfondgrisCet exercice de base, mêlant respiration ventrale et concentration sur une sensation (chaleur des mains sur le ventre), va vous permettre de vous centrer en faisant descendre l’énergie dans le ventre où réside et se produit l’énergie Yin.

La respiration ventrale garantie une bonne circulation d’énergie dans l’ensemble du corps notamment en détendant le haut du corps où s’accumule généralement l’énergie Yang sous forme de tensions musculaires ou nerveuses. En vous concentrant sur la chaleur de vos mains, vous redoublez cet effet en amenant l’énergie dans votre ventre en y mettant votre conscience suivant en cela une autre grande règle de l’énergétique : « l’énergie suit la conscience ». Autrement dit, si je me concentre sur mon genou, il va y avoir un afflux énergétique sur cet endroit du corps. Ainsi, si je me concentre sur la chaleur de mes mains posées sur mon ventre, l’énergie va s’y diriger, notamment celle en surplus au niveau du haut du corps. La conjonction de ces deux principes dans la pratique de la méditation telle décrite plus haute est au principe de son efficacité.

Si l’on reprend la terminologie fondamentale du Yin (énergie de repos et de détente) et du Yang (énergie de mouvement et de tension), cet exercice va renforcer l’énergie de votre ventre – zone Yin par excellence, au détriment de l’énergie Yang, source de tensions et dont nous débordons le plus souvent. La restauration de l’équilibre entre le Yin et le Yang par cet exercice permet ainsi le lâcher-prise, le repos et plus généralement un bon fonctionnement de l’organisme tant sur le plan physique, psychique qu’émotionnel.

Quand pratiquer?

Le plus important est d’avoir une pratique régulière, même courte. Essayez de trouver le moment le plus propice pour vous. Le matin, avant que tout s’agite peut être le meilleur moment pour vous. C’est le plus souvent en fin d’après-midi en rentrant du travail, consacrant ainsi la coupure entre l’activité (Yang, le mouvement) et les moments plus tranquilles (Yin, le repos). Cela peut être encore juste avant de se coucher pour profiter au mieux du repos de la nuit. Mais on peut également le faire plusieurs fois par jours dès que possible ou dès que l’on en ressent le besoin (transport en commun, voiture, lors d’une réunion ennuyeuse, d’une pause, d’une insomnie, ou encore suite à un énervement, etc.).

Durée de l’exercice

Faites cet exercice au moins pendant dix minutes chaque jour la première semaine. Vous pourrez l’allonger aussi longtemps que souhaité par la suite pour arriver entre 20 minutes et une demie-heure. Un conseil : mettez une alarme ou un réveil pour ne pas vous soucier de la gestion du temps pendant l’exercice. L’intégrer dans votre vie sur un plus long terme vous aidera à prendre soin de « votre intérieur » et à développer une connaissance de vous-mêmes.

Échapper au mythe de la performance

Une des difficultés lorsque l’on commence cet exercice est de se défaire de cette volonté de réussir ce que l’on fait. Faites cet exercice sans y mettre autre chose que le simple (mais grand) plaisir de vous sentir vous détendre et la sensation tout aussi agréable d’être juste là.

La méditation et la gestion de ses émotionsexamen_stess_agoisse

Abordons maintenant la dimension émotionnelle, pour laquelle la méditation est particulièrement efficace et utile. Pour ce faire, nous pouvons regarder rapidement comment appréhender les émotions selon la logique énergétique et la terminologie du Yin et du Yang. Le Foie peut être considéré comme l’organe des émotions. Lorsqu’une émotion nous traverse, le Foie en est affecté et s’agite à la hauteur de la force de l’émotion favorisant la montée de l’énergie vers le haut du corps. Cette énergie montante va alors agiter à son tour le Coeur. Ce dernier étant la demeure du Shen (c’est-à-dire la conscience selon l’énergétique chinoise), l’agitation du Coeur entraîne celle de notre conscience. C’est ce qui explique la sensation de panique ainsi que notre incapacité à réfléchir calmement dans cette situation.
En résumé, lorsqu’une émotion forte nous traverse, elle entraîne une montée de l’énergie vers le haut du corps, d’où les sensations de chaleur à la tête, la rougeur du visage, voir parfois des maux de tête qui ainsi peuvent subvenir dans ces cas-là.

La réaction la plus commune est de chercher à empêcher la montée de cette émotion en contractant le haut du corps. Réaction instinctive mais pas très efficace puisque qu’en bloquant la circulation énergétique, on maintient, voire on accentue, la densité énergétique dans le haut du corps, source de notre difficulté à faire gérer ces émotions.

Pour un certain nombre d’entre nous, cette situation n’est pas que passagère. Face à ces montées émotionnelles récurrentes, on en vient alors, presque inconsciemment, à maintenir ce blocage en permanence comme pour prévenir l’arrivée de nouvelles émotions dérangeantes. Peu à peu, les tensions musculaires et nerveuses s’accumulent et deviennent permanentes. On se ferme alors à ses émotions perçues comme menaçantes et on réduit les échanges avec l’extérieur, lieux d’origine le plus souvent de ces émotions qui nous traversent. Le corps régule alors cette accumulation d’énergie comme il peut, le plus souvent par à-coups échappatoires comme les montées subites et inappropriées de colère ou de manière plus continue et « sournoise » par un état permanent d’anxiété ou d’agitation.

Une autre stratégie beaucoup plus efficace tant sur le corps terme que sur le long terme est de chercher à freiner la montée de ces émotions en densifiant l’énergie dans le bas du corps (énergie Yin) qui en quelque sorte va servir de contre-poids à ces montées émotionnelles. C’est ici qu’intervient la pratique de la méditation.
Comme nous l’avons vu, celle-ci tend à renforcer l’énergie Yin dans le bas du corps (le ventre). Autrement dit, en pratiquant la méditation, nous déplaçons la densité énergétique de notre corps vers le bas et freinons par là-même ces montées émotionnelles intempestives.

L’avantage de la méditation est non seulement de réduire ces montées mais peut-être d’abord d’éviter de bloquer nos émotions. Nous pouvons dès lors les aborder avec plus de sérénité. Nous pouvons les écouter, comprendre ce qu’elles nous racontent sur notre état, sur notre façon de réagir, sur notre rapport à l’extérieur. Bref, nous pouvons nous en nourrir et non plus les craindre. Réside ici la principale source de sérénité qu’il nous est donner d’atteindre…

(source: Conscience 33)

 

Les bienfaits de la relaxation profonde

La relaxation profonde est une des méthodes dont nous disposons pour contrecarrer les ravages d’un stress excessif et chronique et retrouver la forme et le qui sont les caractéristiques de la santé. Il s’agit bien d’une véritable technique de régénération physique et mentale.

Sur le plan physiologique, la relaxation profonde diffère significativement de ce que nous appelons généralement  » se relaxer « , c’est-à-dire lire, écouter de la musique, jardiner, aller à la pêche, regarder la télévision où tout simplement se détendre. La relaxation profonde est une condition psychologique spécifique qu’on atteint en suivant une technique physique et mentale particulière dont le but est d’obtenir un niveau de métabolisme substantiellement plus bas que celui du sommeil profond.

Cette situation a été décrite pour la première fois en 1970, à la suite d’une étude qui portait, à l’époque, sur la méditation transcendantale, faite à l’école de médecine de Harvard. Les Drs H. Benson et K. Wallace ont découvert que, tandis que l’esprit restait dans un état de vigilance, le niveau métabolique diminuait en moyenne de 18% après vingt minutes de méditation, ce qui correspond à un taux deux fois plus bas que celui atteint durant la partie la plus profonde du sommeil.

L’intérêt de cette baisse du métabolisme dans le traitement du stress est que lorsque le corps est à son point métabolique le plus bas, c’est-à-dire quand un minimum de demandes lui sont faites, il est dans la situation la plus favorable à sa normalisation. Il commence par rejeter le stress de fatigue, les surcharges, les impuretés qui se sont accumulés en raison des exigences du mode de vie et que le sommeil ne suffit pas à effacer. Plus le repos est profond et plus l’activité sera efficace.

Certaines caractéristiques du comportement sont mises en évidence par les personnes qui pratiquent les exercices de la relaxation profonde :
– Ils sont plus alertes, c’est-à-dire qu’ils ont une perception plus aiguë, une plus grande conscience et un esprit plus clair;
– Ils sont plus énergiques;
– Ils ont un plus grand sentiment de l’harmonie, du bien-être et de la joie;
– Leur réponse au stress est plus favorable, elle n’est pas aussi forte et ne dure pas aussi longtemps que chez les autres personnes

La maîtrise de la relaxation profonde peut-être développée de la même manière qu’on développe sa propre endurance par des exercices physiques, c’est-à-dire par des répétitions et une pratique régulière.

La relaxation profonde est le meilleur moyen thérapeutique et la meilleure façon de contrôler le stress.
Le stress à long terme, s’il n’est pas traité, peut causer une foule de problèmes de santé, y compris la douleur thoracique, maux de tête, problèmes digestifs, l’anxiété, la dépression, et peut influer sur la capacité de se concentrer.

La plupart d’entre nous savent qu’il existe un lien fort entre notre bien-être physique et notre bien-être mental et émotionnel. Si nous nous sentons mal physiquement, il est commun de se sentir un peu bas émotionnellement aussi.

L’inverse est également vrai: Lorsque nous nous sentons faible mentalement ou émotionnellement, peut-être en raison de la dépression, le stress ou l’anxiété, cela peut influencer directement notre santé physique. Certains exemples sont:

• Maux de tête
• Douleur musculaire dans le cou, les épaules ou le dos
• Fatigue
• Augmentation de la tension artérielle
• Palpitations
• Augmentation des seuils de douleur
• Mauvais sommeil
• Augmentation de la glycémie et du taux de cholestérol

La pratique régulière de techniques de relaxation peut jouer un rôle important dans notre vie de tous les jours.

En outre, les résultats positifs de la pratique des techniques de relaxation pourront nous mettre dans une position plus forte pour réellement commencer à s’attaquer efficacement à certaines des causes externes qui nous conduisent à souffrir mentalement et émotionnellement.

Ceux-ci pourraient inclure:
• Amélioration de la confiance conduisant à une augmentation des sentiments de contrôle personnel sur nos vies.
• Un état d’esprit constamment plus calme qui peut conduire à une pensée plus rationnelle et positive.
• Une plus grande estime de soi.
• Moins d’apathie.
• Plus de force et d’énergie pour faire face efficacement aux «hauts et bas» de la vie.

Après avoir examiné tous les avantages précieux de la détente, j’espère que vous serez d’accord qu’il est vraiment essentiel de se prendre le temps pour pratiquer l’art de la relaxation profonde …

 

Burnout : les effets positifs du Qi Gong

Le burn-out est un état d’épuisement à la fois physique et moral qui peut avoir de très lourdes conséquences sur la santé. Dans certains cas extrêmes, ces conséquences peuvent être irrémédiables.

C’est un phénomène particulièrement fréquent dans le milieu professionnel. L’ambiance au travail, la compétition, la pression des supérieurs hiérarchiques, le stress permanent, sont quelques uns des principaux facteurs déclencheurs du burn-out.

L’apparition de signes d’anxiété et de mal-être, la perte de compétences et de confiance en soi ainsi que la dépression et la baisse de résistance aux infections, en sont autant de signes annonciateurs. Il est souvent difficile de déceler ces derniers et de les quantifier pour mieux les prévenir.

La prévention par le Qi Gong

Le Qi Gong, cet art ancestral chinois basé sur une gymnastique traditionnelle et une certaine science de la respiration, peut aider à prévenir le burn-out. En outre, des études ont prouvé que les personnes pratiquant une activité physique régulière -et notamment les arts martiaux- sont capables d’en déceler plus rapidement les premiers signes.

En associant mouvements lents, exercices respiratoires et concentration, le Qi Gong permet de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête. Les mouvements exécutés avec lenteur sont censés améliorer la circulation de l’énergie dans le corps et de lutter à priori contre le stress et l’hypertension. Très courante en Chine, la pratique gagne à être plus connue en Europe ainsi que dans le reste du monde.

Aujourd’hui, le Qi Gong n’est plus une activité exclusivement réservée aux retraités ou aux gens en mal d’être. On le retrouve de plus en plus dans des champs d’intervention inattendus comme en entreprise ou encore, plus surprenant, en milieu carcéral.

En entreprise, ces exercices permettent aux salariés de recharger leur énergie, d’évacuer le trop plein de stress et de les rendre par conséquent plus productifs. Les entreprises qui organisent des séances de Qi Gong pour leurs salariés y gagnent sur tous les plans. En effet, cette pratique peut renforcer la résistance physique et les capacités à maîtriser le stress, ou encore augmenter les performances, la concentration et la créativité. L’exercice du Qi Gong mène souvent à un état de bien-être, de calme et de relaxation. Les résultats observés sont convaincants puisqu’on note une baisse significative du taux de cortisol (hormone à l’origine du stress), une diminution des ondes bêtas et une augmentation des ondes alpha (ondes cérébrales) chez ceux qui exercent cet art chinois. De ce fait, le Qi Gong est devenu ces dernières années, une réponse antistress au sein de nombreuses entreprises.

Dans les faits, les séances de Qi Gong se font en groupe et le plus souvent en plein air. La pratique demande en effet une atmosphère calme et détendue pour aider à plonger les participants dans un calme intérieur.

Le Qi Gong en médecine traditionnelle

Dans la médecine traditionnelle chinoise, les principaux rôles du Qi Gong sont la réduction de certains symptômes liés à l’hypertension ou aux menstruations, l’amélioration de la qualité de vie de certains patients, la réduction de manière significative du niveau de stress, la réduction de douleurs chroniques, le sevrage à certaines drogues ou encore la réduction des symptômes liés à la maladie de Parkinson, au diabète et au cancer. Toutefois, le Qi Gong permet également de réparer des conditions comme la dépression nerveuse. Dans ce dernier cas, il convient de préciser que la guérison nécessite du temps et de la patience.

L’obtention de résultats concluants passe par la pratique régulière du Qi Gong. Les mouvements imprimés par les muscles ainsi que les exercices de respiration, sont en effet censés reconstruire ou améliorer la faculté du patient à gérer le stress mais aussi à l’évacuer autrement que par la frustration.

Le Qi Gong est donc surtout un traitement préventif. Prescrite par un médecin, sa pratique peut être accompagnée d’une médication ou encore d’une thérapie classique comme l’acupuncture.

(Source: Chine Informations)

Infos et renseignements: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Dans quels domaines le Qi Gong donne-t-il de bons résultats ?

Le Qi Gong permet de développer les capacités de concentration et d’attention, améliore la posture, contribue au bon fonctionnement cardiovasculaire, entretient les articulations et le système respiratoire. Les Chinois affirment même qu’il ralentit le vieillissement. Mais pour cela, il faut qu’il soit pratiqué auprès d’un maître sérieux, si possible médecin ou thérapeute énergéticien.

Dans ces conditions, il a fait la preuve de son efficacité dans de nombreux domaines. En 2007, douze essais cliniques ont montré que le Qi Gong a des effets positifs sur l’hypertension artérielle. D’autres chercheurs ont étudié les variations de la production des substances immunitaires (globules blancs, médiateurs de l’immunité…). Résultat : cette production augmente après les séances chez les personnes qui s’y livrent régulièrement, améliorant ainsi leurs défenses contre les agresseurs microbiens. Le Qi Gong agit également sur les dérèglements du cycle féminin, les douleurs chroniques, l’insomnie, les maux de tête, les troubles digestifs. Il semble aussi que cette technique énergétique puisse diminuer les effets secondaires des traitements chimiothérapeutiques lourds (cancer, sida…). Enfin, côté psycho-émotionnel le Qi Gong contribue à améliorer la résistance au stress et à réguler l’humeur.

—–

Pour plus d’informations:

Gino Micucci
Professeur et Praticien de Qi Gong, diplômé de l’Institut Européen de Qi Gong et Yang Sheng 

facebook: https://www.facebook.com/gino.micucci

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région

 

Mais alors……. qu’est-ce que le Qi Gong ?

La pratique de l’énergie vitale

Caractéristiques du Qi Gong

Mais alors……. qu’est-ce que le Qi Gong ? Êtes-vous de ceux qui ont vu ce mot écrit ou qu’il l’on entendu mais n’ont jamais su de quoi il s’agissait ? Est-ce que vous savez au moins comment ça se prononce ? Ou êtes-vous de ceux qui savent le prononcer et pensent qu’ils en savent assez ?

Et bien, si vous vous reconnaissez dans une des catégories ci-dessus, peut-être aurez-vous envie de lire la suite pour découvrir ce que vous connaissez ou non sur le sujet.

Tout d’abord, Qi Gong est prononcé Tchi Kong et certaines personnes (sur-tout anglophones) l’épellent Chi Kung. C’est une forme ancestrale chinoise d’exercices de remédiation que l’on utilise dans un but préventif, curatif, déstressant et méditatif. C’est une méthode douce et adaptée à tous, peu importe l’âge ou le sexe.

Le Qi Gong fait partie de la médecine traditionnelle chinoise et est un excellent moyen d’automédication. Ça ne coûte rien à faire, ça ne nécessite aucun équipement spécifique, ça prend très peu de place et la plupart de ses variantes s’apprennent en un rien de temps.

Il y a plusieurs définitions du Qi Gong mais toutes se mettent d’accord pour dire que cette pratique fait intervenir l’esprit, le corps et la respiration, et  permet de renforcer et équilibrer l’énergie vitale. On peut donc également mentionner et y inclure la relaxation, le yoga, le taichi, la méditation, le reiki, la marche, le chant ou les techniques de respiration, car pour les chinois, ce sont toutes des formes de Qi Gong. On peut l’affirmer car tous les exercices mentionnés ont des résultats similaires. Pourtant, certains exercices excellents pour renforcer et développer l’énergie vitale (comme le Qi Gong) restaient inconnus en occident jusqu’à très récemment.

Le mot « Qi » fait référence à l’énergie, à la vie. « Gong » désigne la capacité ou la compétence. Combinés, ces deux mots signifient la pratique de l’énergie vitale, de la vie, ou en d’autres termes, le rééquilibre de cette énergie.

A présent, vous vous demandez peut-être pourquoi vous devriez faire du Qi Gong ? Ou en quoi consiste ces exercices de Qi Gong ?
Étonnamment, cette pratique n’est pas toute jeune puisqu’elle remonte à des milliers d’années. En plus, vous la pratiquez sans le savoir. Et les animaux aussi !!!

Beaucoup de variantes de Qi Gong sont issues ou directement appris des animaux. Donc, à chaque fois que nous relaxons notre esprit et notre corps, que nous nous reposons, que nous dormons ou que nous nous promenons dans la nature, mais aussi quand nous arrêtons de nous soucier du monde ou que nous écoutons nos émotions comme le veut la nature, en pleurant lorsque nous sommes en deuil, en criant lorsque nous sommes en colère ou encore en explosant de joie , nous avons recours au Qi Gong.

Quand nous nous blessons et que l’on s’exclame : « Aie ! », quand nous prions ou que nous chantons de joie, nous nous rééquilibrons.

Mais quand nous apprenons délibérément une forme spécifique de Qi Gong, on s’assure de bien rééquilibrer nos énergies de manière systématique. Et si on pratique régulièrement et de manière persistante, jour après jour, on aura plus de résultats, de meilleurs résultats et bien plus encore.

Une pratique régulière du Qi Gong ne préserve pas que la santé mais a aussi des effets positifs qui se répercutent dans tout ce que l’on fait, ce qui permet d’augmenter notre productivité et notre réussite.

Il existe un nombre incalculable de variantes de Qi Gong et cela prendrait toute une vie de toutes les apprendre. Heureusement, il ne suffit d’en maîtriser qu’une pour arriver à nos fins.

La plupart des êtres humains essentiellement influencés par leurs sens comme l’ouïe, la vue, le goût, le toucher ou l’odorat, réagissent constamment en fonction de ces facteurs qui les influencent. A moins qu’il ne décident d’élever leur niveau de conscience par le biais du Qi Gong.

En occident, on met beaucoup l’accent sur le cerveau, le mental, l’esprit logique et la capacité d’analyse pour arriver à une conclusion. Cependant, le raisonnement intellectuel est loin d’être une forme de sagesse, encore moins de conscience supérieure.

Le Qi Gong offre la possibilité de nous aider à transcender nos sens et d’atteindre un état de conscience supérieur ou, en d’autre termes, de développer de plus hauts niveaux d’énergie où celle de la pensée qui peut contrôler la matière (i.e. en changeant la structure ou la déplaçant).
Il y a des maîtres Qi Gong, des personnes qui ont pratiqué le Qi Gong toute leur vie, qui sont connus pour leur sagesse et leur absence de désires matériels. Leurs vies, la façon dont ils vivent et agissent, constituent un témoignage silencieux du pouvoir libérateur du Qi Gong.

  Le Qi Gong n’est pas pour ceux qui:
• Aiment dépendre des médecins et des hôpitaux
• Ne veulent pas vivre plus longtemps
• Aiment paraître plus âgés
• Aiment le stress et la colère

Le Qi Gong a une longue histoire. Certains disent même que son apparition remonte à des millions d’années, d’ailleurs on le voit mentionné dans des archives qui remontent au temps où l’écriture a été inventée. Pourtant, il n’a jamais été aussi populaire en Chine que de nos jours. Littéralement des millions de Chinois pratiquent une forme de Qi Gong quotidiennement et on dit que le Qi Gong a permis au gouvernement d’économiser des milliards de dollars. Certains disent même que d’ici 10 ou 20 ans, le Qi Gong sera connu partout dans le monde comme la médecine du millénaire.

Les raisons principales de l’expansion du Qi Gong ces dernières années sont les suivantes :

  • L’ouverture d’esprit et le souhait de reprendre le contrôle sur sa santé et sa vie
  • La prise de conscience des limites de la science et de la technologie
  • Le regain d’intérêt pour les méthodes de guérison traditionnelle
  • La désillusion concernant le matérialisme
  • Le fait que la science soit de plus en plus ouverte au super normal
  • Les apparitions publiques des maîtres Qi Gong
  • La vitesse de l’information grâce aux médias et à internet
  • La réticence concernant le recours à la thérapie médicamenteuse

Il existe bien des formes différentes de Qi Gong qui viennent d’au moins cinq sources majeures: taoïstes, bouddhistes, confucéennes, puis il y a des formes issues du Kung Fu ou d’autres arts martiaux (qui sont tous considérés commes des Qi Gongs) et enfin d’autres de la médecine traditionnelle chinoise.

La beauté du Qi Gong réside dans le fait que cette diversité des styles permet de s’adapter à tous les âges, tous les états de santé et même à ceux qui seraient trop faibles pour sortir du lit ou s’asseoir. Tant que la personne peut suivre mentalement les instructions, elles peuvent pratiquer le Qi Gong et obtenir des résultats.

Ce qui importe c’est de comprendre que le Qi Gong peut avoir de grands résultats inespérés, mais pas toujours rapidement. Le Qi Gong agit de façon lente et constante, et bien sûr, la plupart des gens espèrent des résultats rapides.

Comme nous l’avons déjà mentionné, beaucoup peut être appris en trois ou quatre sessions mais certaines variantes sont tellement complexes qu’elles nécessitent la présence d’un enseignant tous les jours et ce pendant des années afin de vérifier que l’apprenant effectue ses exercices correctement. Il est important de pratiquer le Qi Gong régulièrement, c’est-à-dire tous les jours et pas seulement une ou deux fois par semaines. C’est ainsi qu’on obtient des résultats. On peut tout à fait pratiquer le même exercice toute sa vie.

Le Qi Gong ne semble pas être grand-chose vu de l’extérieur mais les effets sont très puissants de l’intérieur.

Il n’apporte pas seulement la santé mais permet de la maintenir. Il agit sur tous les niveaux : physique, émotionnel, mental, psychique et spirituel.

Pratiquer le Qi Gong régulièrement est la meilleure assurance vie qui soit.

Encore plus important, le Qi Gong augmente toute constitution puisqu’il brise le cercle vicieux qu’est le stress, il augmente les niveaux des énergies, il donne espoir, il renforce l’esprit et maintient la mobilité. Mais surtout, il maintient l’équilibre à tous les niveaux.

En Chine, on dit ouvertement que le Qi Gong est connu pour soigner et pas seulement soulager un certains nombres de maladies. Il est particulièrement efficace contre l’arthrose, les maladies du foie et du cœur, la surdité, la vue, les déséquilibres hormonaux, les addictions aux drogues, l’asthme etc… et même les cancers. Il y a énormément d’études qui viennent accompagner ces affirmations en Chine.

La pratique du Qi Gong est particulièrement utile pour les personnes âgées, ça prolonge leur qualité de vie, maintient leur mobilité, renforce leur mémoire et la clarté de leur jugement. Ça peut aussi permettre de prévenir différentes maladies, de se calmer et de se réjouir plus facilement. La littérature chinoise affirme que cela peut aussi même aider les personnes ayant fait un AVC.

Bien entendu, le plus tôt on commence, le mieux c’est. Beaucoup de maîtres Qi Gong connus ont commencé le Qi Gong quand ils avaient seulement quatre ou cinq ans. De nos jours, ils ont de quarante, cinquante ans à quatre-vingt-dix-ans et plus. Ils sont connus en Chine pour leurs dons curatifs exceptionnels.

Le Qi Gong aide les personnes à prendre le contrôle de leur vie, de leur santé et de leur corps, à devenir moins dépendant des médecins et même de s’en passer.

Les personnes qui pratiquent le Qi Gong sont clairement plus aimantes, compatissantes et moins critiques des autres, mais pas seulement. Dans beaucoup de cas, surtout pour ceux qui le pratique depuis des années, leurs capacités professionnelles s’améliorent, ils commencent à atteindre leurs objectifs. Les auteurs non publiés sont publiés, les artistes sont acclamés par la critique, etc.

Les gens sont connus pour développer des pouvoirs psychiques comme la voyance, la télépathie, la capacité à voir les auras et même la lévitation. Ce sont les effets secondaires de la pratique et l’accumulation de plus hauts niveaux d’énergie.

Personne ne peut acheter les résultats du Qi Gong, ils ne peuvent apparaître qu’avec une pratique régulière et persistante. La récompense d’une pratique régulière est la même que vous soyez riche ou pauvre, noir ou blanc, jeune ou âgé.

Mais des mises en garde doivent aussi être énoncées concernant le Qi Gong car il n’aura pas de bons résultats sur ceux qui aiment les ragots ou agissent avec de mauvaises intentions. Mais si vous avez de bonnes intentions et que vous pratiquez le Qi Gong respectueusement et avec bienveillance, alors vous aurez des résultats incroyables.

Beaucoup de chinois ont choisi le Qi Gong en dernier recours quand la médecine occidentale ou même la médecine chinoise n’arrivait pas à soigner ni à ralentir leur maladie mortelle. Non seulement certains ont complètement été soignés, mais ils se sont sentis plus jeunes et plus heureux qu’auparavant.

La véracité du Qi Gong est aujourd’hui prouvée par de nombreuses recherches menées en Chine. De plus, son recours est encouragé dans le système médical général. Il existe même des hôpitaux à Pékin et dans toutes la Chine où le Qi Gong est la principale manière de soigner les patients.

Retrouver la santé, en pratiquant le Qi Gong n’est qu’un début dans ce que sa pratique peut vous offrir et il n’est jamais trop tard pour commencer.

Novembre 2018

Pour plus d’informations:

Gino Micucci
Professeur et Praticien de Qi Gong, diplômé de l’Institut Européen de Qi Gong et Yang Sheng 

facebook: https://www.facebook.com/gino.micucci

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région

 

Chi Nei Tsang : l’art du massage viscéral

Notre ventre porte en lui les traces laissées par tous nos traumatismes et nos secrets les plus intimes. Le Chi Nei Tsang, branche du Qi Gong, consiste justement à masser en profondeur l’abdomen pour y libérer les énergies négatives. Cette pratique chinoise ancestrale permet de se reconnecter à soi et de réguler les conflits internes en stimulant notre potentiel d’autoguérison.

Chi Nei Tsang : trois petits mots chinois qui ne vous disent peut-être rien. C’est normal, car la technique qui porte ce nom est née dans les montagnes de la Chine taoïste, il y a plus de deux mille ans. Mais cela ne va pas durer : la discipline, autrefois réservée aux moines pour se préparer à la méditation, s’installe désormais dans nos villes et nos campagnes. Ou plutôt, s’est installée depuis déjà une trentaine d’années, grâce au travail de synthèse de Maître Mantak Chia, qui a ouvert le Chi Nei Tsang au reste du monde.

Un réservoir de santé

Le Chi Nei Tsang est un massage viscéral. L’expression signifie « travailler les organes internes ». C’est une branche du Qi Gong, une gymnastique aussi vieille que la médecine traditionnelle chinoise, selon laquelle une énergie vitale circule à travers le corps. Mieux : cette énergie aide à prévenir la maladie ou à la guérir et accroît la longévité, pour peu qu’on en trouve la source. Et devinez où celle-ci se situe… Au creux du ventre ! Trois doigts sous le nombril, exactement. En plein sur l’intestin. Pour les Chinois, c’est ici que réside notre réservoir de santé et que naissent ses dérèglements.

Le Chi Nei Tsang est une manipulation énergétique de l’abdomen. Par un toucher doux et profond, le praticien va aider les organes internes à travailler plus efficacement. Rappelons qu’en médecine traditionnelle chinoise l’intestin est l’organe responsable du tri entre le pur et l’impur, entre ce qui doit être stocké et ce qui peut être rejeté. Nourriture, pensées, émotions… tout passe par son filtre. Des émotions négatives comme la peur, la colère, la tristesse ou l’anxiété peuvent, avec le temps, créer des blocages énergétiques dommageables. C’est également le cas du stress, d’une alimentation pauvre, d’une mauvaise posture, d’un choc affectif, de la prise de médicaments ou d’interventions chirurgicales.

« Les émotions sont le ferment de la vie, nous dit Mantak Chia. Comme les aliments, il est nécessaire de les digérer au fur et à mesure et de composter celles qui nous encombrent et nous font souffrir. » Pourtant, celles qui stagnent et prennent tant de place sont aussi celles qui nous ont protégés et permis de survivre.

Ce que nous dit le nombril

Tout commence au nombril, où les fascias du corps sont connectés dès la vie intra-utérine. La séance débute avec son observation. Sa forme et sa dureté en disent long. Un arc supérieur affaissé indiquera sûrement le poids d’un organe au-dessus. Si au contraire l’arc est étiré, comme lifté vers le haut, c’est peut-être le diaphragme qui est bloqué. Un moyeu dur ou mou nous renseigne sur le niveau de toxines incrustées. De mauvaises odeurs peuvent en sortir, signes d’une évacuation efficace !

Détoxiquer l’organisme

Un aménagement psychique, donc, auquel notre corps a procédé pour faire face à une situation donnée, mais qui se révèle toxique, à la longue. « Et où vont les émotions si elles ne peuvent pas être digérées ? Exactement aux mêmes endroits que les aliments mal digérés : dans le foie, les tissus adipeux, les articulations, la lymphe », explique Gilles Marin, qui a étudié auprès du maître thaïlandais avant d’exporter le Chi Nei Tsang en France et aux États-Unis.

Le Chi Nei Tsang détoxique l’organisme et fortifie le système immunitaire. Global, le soin agit bien sûr sur la sphère digestive, mais aussi respiratoire, cardio-vasculaire, lymphatique, endocrinienne, urinaire et reproductive. Il est indiqué en cas de tensions abdominales, brûlures d’estomac, fatigue, mal de dos, sommeil agité, migraines, douleurs menstruelles, difficultés sexuelles, sensations de respiration comprimée.

Un regain d’énergie

Restructurant, il révèle des tensions profondes, parfois sédimentées depuis plusieurs années. On ignore trop souvent que les problèmes posturaux chroniques peuvent résulter de déséquilibres viscéraux. Le Chi Nei Tsang sera alors utile pour soulager les douleurs du cou, du dos, des épaules, des jambes et des pieds. Il complète parfaitement les protocoles allopathiques et optimise la convalescence après une opération. À la clé, un regain d’énergie et une réceptivité plus fine à son corps et à ses besoins.

Pour accompagner le processus, le praticien invite la personne à être actrice de son mieux-être par une respiration consciente et la pratique des « six sons de guérison ». Ces six types d’expirations (telles que « sssss », comme le serpent qui siffle, ou « tchouuuu », comme le vent) possèdent un potentiel vibratoire qui participe du nettoyage des organes. On ne cherche pas à réparer, mais à se placer dans une écoute, à amener la conscience dans les zones du corps en souffrance. La respiration abdominale permettra d’entrer en contact de manière plus lucide avec ses entrailles et ses entraves. Une porte vers l’énergie de guérison contenue, disponible, en chacun.

(Article paru dans Alternative Santé nº 49)

En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Envie d’essayer le Chi Nei Tsang ?

La séance débute par un échange verbal au cours duquel vous exposez la/les raison/s de votre venue, ou simplement votre état d’esprit du moment, ou encore ce qui se présente dans l’instant. Une séance vous offre également un moment privilégié d’écoute de vous-même, de vos tensions et de vos émotions, dans l’espace-temps qui se crée, propice à une auto-guérison de l’intérieur qu’il vous est possible d’amorcer.

Durée d’une séance de Chi Nei Tsang: 1h30 ou 2h ou 2h30, temps d’échange sur place compris
Tarifs : 1h30 (140€) – 2h (180€) – 2h30 (220€)
[pour un 1er rdv prévoir au moins une séance de 2h]
(possibilité de forfaits multi-séances à tarifs dégressifs)
Climat de confiance, respect, bienveillance et non-jugement garanti.

Uniquement sur RDV: par mail à info@generationqigong.com ou en message privé Facebook (https://www.facebook.com/generation.qigong) ou via réservation enligne: https://live.vcita.com/site/generation.qigong/online-scheduling

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Stress et énergétique traditionnelle chinoise

Le stress, par définition, constitue « l’ensemble des réponses mentales, émotionnelles et physiques de l’organisme soumis à des contraintes ou des pressions.  Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’à l’individu des pressions qu’il ressent. » – wikipedia

Autrement dit, selon comment un individu perçoit des contraintes ou pressions provenant de l’environnement, il va générer un ensemble de réactions aux trois plans de son existence, soit mental, émotionnel et physique.

Le stress n’est donc pas quelque chose de négatif en soi.  Le stress est une invitation à se mettre en mouvement, afin de résoudre un état de tension. Cette tension est inhérente à notre existence puisque la vie est à chaque instant renouvelée, par le mouvement et l’impermanence.  Je ne suis pas la personne que j’étais et ni celle que je serai.  Dans les traditions asiatiques, la rivière est souvent utilisée métaphoriquement à cette fin : « est-ce que la rivière que je regarde maintenant est la même que celle il y a un instant? »

Afin de nous accorder avec ce principe vital, nous devons rester nous-même toujours en mouvement.  La définition même de la santé, selon la vision chinoise, est la libre circulation de l’énergie, au niveau physique, émotionnel et mental.

Nous restons en mouvement par:

  • L’action d’ordre physique : On aide quelqu’un en détresse, on fait du ménage lorsque c’est nécessaire, on travaille pour avoir de l’argent.
  • L’action d’ordre mental/émotionnel : face à ce qu’on ne peut changer (que ce soit une croyance ou une réalité), nous changeons de perception. Souvent, pour trouver résolution, nous devons nous laisser porter par une perception qui nous inclus dans quelque chose de plus vaste que soi. Les phrases clés « c’est le destin », « tout chose arrive pour une raison », « le temps arrange les choses »,  en sont des exemples fameux.

Lorsque nous ne sommes pas en mouvement, nous entrons dans un état de stagnation.  Cela est la base sur laquelle tout phénomène pathologique se construira selon la médecine chinoise.

Pathologie

Le premier organe qui sera affecté par la stagnation d’énergie est le Foie.

Cela s’explique par le fait qu’en médecine chinoise, selon la théorie des 5 phases, le Foie appartient à la phase Bois: le Bois est cette force émergente qui arrive au printemps suite à la latence hivernale.  Il représente le mouvement même, tant au niveau physique (les muscles et les tendons qui permettent au corps de se mouvoir) que mental (il est l’aspect de la psyché qui constitue les allées et les venues de la conscience, ainsi que la conscience qui sort du corps la nuit pour atteindre le monde du rêve: on l’appelle le Hun en médecine chinoise).

Ce qui correspond au Bois est donc,

  • Dans la Nature : le printemps, le vent (on connaît bien l’expression « un vent de changement »)
  • Dans l’Homme : le Foie, les yeux (le Hun utilise le sens visuel pour capter l’information et la ramener vers soi pour être intégrée), les muscles et les tendons.

Le Foie en stagnation donnera des symptômes, comme tous les organes, d’ordre mental, émotionnel, et physique.  Voici sous forme de petit questionnaire les symptômes typiques de la stagnation du Qi (énergie) du Foie :

SPHÈRE DU FOIE

  • J’ai souvent l’impression que la vie est injuste
  • On dit de moi que je suis colérique
  • Souvent je suis irritable et je ressens de la frustration
  • Mes trapèzes sont tendus
  • Mon cou est tendu
  • J’ai souvent des maux de tête, parfois des migraines
  • Je sens comme un nœud dans ma poitrine
  • J’ai parfois une boule à la gorge
  • Mes règles sont douloureuses, j’ai tendance à avoir des crampes
  • Mon cycle menstruel est irrégulier

À long terme, la stagnation de l’énergie du Foie se transformera en chaleur.  Comme il est le principal réservoir de sang dans le corps, il transmettra sa chaleur au liquide rouge, qui circulera et causera alors:

L’inflammation dans les vaisseaux sanguins.  Pour tenter de réduire l’inflammation, le corps produira des mucosités (plaques d’athéromes) qui éventuellement pourraient bloquer les artères.

Des symptômes de chaleur/brûlure un peu partout dans le corps et sur la peau (syndrome de chaleur du sang)

Lorsque le Foie est en stagnation, il n’hésitera pas à affecter d’autres organes, toujours selon la logique des 5 phases.  

Il pourra attaquer la sphère digestive, la Rate/Estomac :

Sa fonction de transport et transformation des aliments et liquides est alors compromise

SPHÈRE DE LA RATE/PANCRÉAS

  • J’ai tendance à me soucier beaucoup pour rien
  • Mes pensées ont tendance à tourner en rond sans arrêt
  • Je suis fatigué
  • Je ressens moins la faim depuis un certain temps
  • Ma digestion est fragile
  • J’ai des ballonnements, des gaz
  • Mes selles sont plus molles que d’habitude.  J’ai parfois même la diarrhée
  • J’ai des brûlures d’estomac

Il pourra évacuer son excès vers le Cœur :

SPHÈRE DU COEUR

  • Je ressens moins la joie qu’à l’habitude
  • Je ris beaucoup quand je suis nerveux
  • On me dit que je parle trop vite
  • Je me sens fébrile, agité, je sursaute facilement
  • J’ai de la difficulté à me concentrer. Ma mémoire est moins bonne qu’elle l’était.
  • Mon sommeil est léger, j’ai une tendance à l’insomnie
  • J’ai souvent des bouffées de chaleur au visage
  • Je sens mon cœur battre dans ma poitrine quand je suis nerveux

Il pourra également attaquer le Poumon :

SPHÈRE DU POUMON

  • La tristesse est une émotion que je ressens souvent
  • J’ai peu envie de parler, ma voix n’est pas forte
  • J’attrape souvent le rhume
  • Ma respiration est difficile
  • Je tousse
  • Je transpire facilement, au moindre effort

Finalement, il pourra affecter la sphère du Rein :

SPHÈRE DU REIN

  • J’ai l’impression d’avoir perdu ma volonté, ma détermination
  • Je me sens déprimé
  • J’ai moins de désir sexuel qu’avant
  • Je ressens facilement la peur ou l’anxiété
  • Les gens autour de moi me disent que je paranoïe facilement
  • J’ai mal au bas du dos
  • Je me lève quelques fois par nuit pour uriner
  • Je transpire la nuit

Chaque individu aura une tendance constitutionnelle à être affecté au niveau d’un Organe plutôt qu’un autre.  L’apprentissage essentiel est alors de développer la Vertu qui correspond à notre Organe en faiblesse.

Pour le Bois : l’excès de colère, l’arrogance, l’irritabilité devra être maîtrisée par l’émerge la Bonté

Pour le Métal : la tristesse, la léthargie, le deuil doit être surmontée pour développer l’Intégrité et la transparence

Pour le Feu : l’excitation fébrile, l’agitation anxieuse, la joie non-authentique devra être calmée et de la se développera un sens de l’Ordre.  Cet Ordre sera la capacité à éprouver de la joie et du bonheur tout en ayant un sens clair des limites.

Pour la Terre : le souci, les pensées obsessives devront se calmer et ainsi arrivera la Confiance

Pour l’Eau : La peur, la Terreur, la paranoia devra être utilisée pour développer la Sagesse

Puisque à cet égard, notre destinée nous dicte l’opposé de notre Nature, il sera de notre ressort de développer la Vertu associée à notre faiblesse constitutionnelle.  Ainsi, nous accomplirons l’intégralité de notre chemin de vie.

★──💥──★

Prendre un moment pour soi, dans le calme profond, la douceur et la bienveillance.
Je vous propose des séances où vous irez à la rencontre de vous-mêmes, guidés par des pratiques ancestrales chinoises: Qi Gong, Énergétique chinoise, Massage Chi Nei Tsang, Harmonisation énergétique, Ventouses, Acupression, Méditation, Relaxation profonde, …
J’applique un protocole unique en son genre, combinant plusieurs techniques chinoises s’adressant au mental et au physique afin « d’habiter » votre corps en conscience, dans le calme, le souffle dans le corps, l’esprit sur le souffle.
Vous sortez de cette consultation dans un état de grande détente physique et psychique, les traits reposés. Bien dans votre peau…
Les effets s’amplifient encore pendant quelques jours après le soin. Pour entretenir et approfondir le résultat, il est bénéfique de réserver 3-4 séances à quelques semaines d’intervalle et de venir ensuite régulièrement, à chaque changement de saison ou quand vous en sentez le besoin.

★──💥──★

Sur RDV: enligne https://live.vcita.com/site/generation.qigong/online-scheduling ou par mail à info@generationqigong.com ou en message privé
https://www.facebook.com/generation.qigong/

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

5 bienfaits de la méditation sur le sportif

La méditation est une pratique qui est de plus en plus populaire dans le milieu du sport. On lui reconnait de nombreuses vertus notamment au niveau du bien-être intérieur, et bons nombres de sportifs l’utilisent désormais afin d’optimiser leurs résultats. Dans cet article, nous allons tenter d’identifier les raisons pour lesquelles cet exercice est devenu un allier de taille pour certains sportifs de haut niveau, et ainsi établir la liste des éléments sur lesquels la méditation peut avoir une influence.

La méditation est une pratique qui présente de nombreux avantages pour un sportif

1. La concentration

La méditation est un exercice qui nécessite du temps afin d’être maîtrisé. Elle consiste à se recentrer sur l’essentiel de notre existence en se focalisant sur notre être intérieure afin de s’ancrer davantage dans l’instant présent et d’en profiter pleinement. Cependant, pour atteindre un état de méditation, il est indispensable, dans un premier temps, de se concentrer sur un élément de notre « intérieur » comme notre respiration, une partie de notre corps ou encore une pensée. Et c’est pour cette raison que, pratiquer régulièrement, la méditation constitue un exercice de concentration qui peut s’avérer très bénéfique pour un sportif.

2. La récupération

Avec l’enchaînement des compétitions à intervalles de temps réduits chez les sportifs de haut niveau, la récupération est devenue l’un des facteurs les plus déterminants dans la course à la performance. Mais elle est également très utile chez les sportifs amateurs et occasionnels qui aimeraient prendre part à des séances de sport intenses sans devoir en payer les conséquences les jours suivants ! C’est en ce sens que prendre le temps de méditer après une activité physique est bénéfique, car c’est un bon moyen de réduire significativement les délais de récupération en favorisant un retour au calme afin de se régénérer l’esprit et le corps.

3. La gestion du stress

La recherche de performances peut engendrer un stress qui a pour conséquences d’altérer les résultats sportifs. Cette pression est en général mal vécue par le sportif, de plus, ces effets sur la santé ne sont pas bons. La méditation est probablement le moyen le plus efficace pour travailler sur cette gestion du stress car il a été démontré que, pratiquée régulièrement, elle est à l’origine de la baisse du taux de l’hormone du stress, le cortisol, dans le corps. En effet, méditer favorise le lâcher prise et permet aux sportifs de se focaliser sur le travail qui les mènent jusqu’à la compétition tout en prenant du recul par rapport aux résultats finaux.

4. Le plaisir dans l’effort

Le plaisir est un élément indispensable pour obtenir des résultats sur le long terme et pour être pleinement épanoui dans sa pratique sportive. La méditation est un bon moyen d’entretenir cette passion pour l’effort car elle favorise le bien être et permet d’adopter une vision positive sur les choses par le travail sur les pensées. Non seulement vous retrouverez du goût pour le sport et pour votre discipline favorite, mais vous prendrez également plaisir à donner le meilleur de vous même. Ainsi, grâce à la méditation, vous vous recentrez sur l’essentiel, à savoir le plaisir de se dépenser à l’instant présent.

5. Les performances

Nous avons vu, dans les points précédents, que la méditation avait une influence positive sur la concentration, la récupération, la gestion du stress et le plaisir pendant l’effort. Un sportif qui progresse dans ces différents domaines verra sans doute ses performances évoluer dans le bon sens. La méditation est donc amenée à jouer un rôle important dans la quête de résultats d’un sportif, d’où cet intérêt en constante progression pour cette pratique dans le monde du sport. Vous souhaitez atteindre vos objectifs sportifs ? N’hésitez pas à prendre du temps pour méditer !

(source:  We Want Sport)

★───────★───────★───────★

Besoin de vous ressourcer, de vous recentrer, de retrouver le calme et la sérénité, de fortifier ou d’harmoniser votre énergie ?
Qi Gong, Méditation, Relaxation, Énergétique chinoise, Massage Chi Nei Tsang, Harmonisation énergétique, Ventouses, …
 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Qi Gong et immunité

En ces temps où certaines maladies font la une des média, il peut être utile d’expliquer certains effets du Qi Gong sur la santé, et en particulier sur l’immunité.
En énergétique chinoise, la maladie ne se déclare que si l’organisme est affaibli. En effet, une des formes d’expression de l’énergie au sein de notre corps est ce que l’on appelle l’énergie défensive (Wei Qi).

Pour faire simple et ne pas embrouiller les néophytes, contentons-nous de préciser que cette énergie défensive est élaborée sous le contrôle des Reins en lien avec les Poumons.
Or, la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) met en lien les émotions avec les différents organes (en tant que fonctions énergétiques et non pas seulement en tant qu’organes physiques). En l’occurrence, l’émotion associée aux Reins est la peur. De ce fait, crier au loup peut avoir pour effet de créer un sentiment d’insécurité, une forme de peur qui va atteindre les Reins, et entraîner une moindre qualité et quantité de l’énergie défensive, et donc faire baisser les capacités immunitaires.
Or, l’automne et l’hiver sont des périodes au cours desquelles les agressions externes sont importantes sous forme de vent et de froid. Ces agressions vont miner l’énergie des Reins et des Poumons et provoquer rhumes, toux, grippe, bronchite et autres joyeusetés du même genre.
Alors, que faire pour se prémunir de ces désagréments et renforcer ses défenses immunitaires ?

Le Qi Gong propose plusieurs axes de réponse.

Diminuer le stress

Si un stress modéré et de durée restreinte peut activer les Reins et le niveau énergétique global du corps, un stress intense, ou un stress modéré mais prolongé, va au contraire affaiblir les Reins.
Le Qi Gong, par son effet apaisant sur les tensions physiques et mentales, favorise une meilleure utilisation de son énergie. Tous les exercices impliquent de ramener son attention sur le corps, et ainsi d’apaiser le mental.
Exercices respiratoires, méditation assise et automassages sont particulièrement précieux de ce point de vue.
Ils évitent l’emballement des pensées et des émotions qui fait perdre le sens des réalités.
De ce point de vue, tous les exercices d’enracinement vont aussi être très utiles : ils améliorent la capacité à garder son calme et à rester centré, même lorsque tout s’agite autour de soi. Et on sait aussi que le lien à la Terre est très important pour maintenir la fréquence énergétique du corps à un niveau optimal et favoriser le « rechargement des batteries ».

Renforcer l’énergie des Reins 

Vue l’importance accordée à l’énergie des Reins en MTC, le Qi Gong comporte de très nombreux exercices pour la stimuler. C’est même l’objectif principal de certains Qi Gong, comme certains exercices proposés par Maître Yang Jwing Ming par exemple. D’autres Qi Gong stimulent fortement le niveau énergétique global – comme Zhan Zhuang Gong (« l’arbre »), San Yuan Shi, l’Etirement des 12 méridiens…

Activer les trajets et points énergétiques « stratégiques »

De manière à renforcer les capacités de réponse du corps face aux agressions du mauvais temps et des agents pathogènes, de nombreux points énergétiques peuvent être activés par pressions, frottements, et percussions, ce que l’on regroupe sous le terme générique d’automassages. Certains de ces points sont ainsi très réputés pour leur efficacité à enrayer un début de toux, de rhume ou de fatigue.
Il existe aussi un exercice constitué de séries de percussions sur différents segments du corps et appelé « chasser le vent », qui a pour fonction de mobiliser l’énergie défensive.

En conclusion, comme c’est généralement le cas en MTC, le Qi Gong propose différents axes de prévention de la maladie en renforçant les capacités de défense immunitaire par des moyens simples et complètement naturels. Ce serait dommage de s’en passer ! Car, si la pratique du Qi Gong est efficace pour améliorer sa santé, elle est aussi très agréable.

(source: Bruno Bias)

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région 
(« Le bien-être par le Qi Gong »)

Le Qi Gong: des atouts à large spectre…

Qi Gong: À tous les âges de la vie, on peut pratiquer ces mouvements faciles à effectuer. Remplis d’ atouts pour rester en bonne santé, ils développent aussi la joie et le plaisir de vivre. Laissez-vous tenter !

Le Qi Gong est né de la culture chinoise taoïste, il y a plus de 3000 ans. C’est dire si cette pratique est au point aujourd’hui ! Dans nos sociétés occidentales où règnent souvent l’agitation, la compétition et le monde illusoire des images, elle s’avère très efficace pour chasser les agressions extérieures, unifier le corps avec l’esprit, et pour s’ancrer dans son authenticité. La lenteur des mouvements peut rebuter les personnes qui n’aiment que le sport intense et les activités de fond. Mais cette gymnastique spéciale n’apporte pas les mêmes bénéfices qu’une pratique sportive. Tous les mouvements sont étudiés en fonction des méridiens, ces circuits qui véhiculent le Qi (l’énergie) dans tout le corps, selon la médecine traditionnelle chinoise et l’acupuncture. Cette lenteur, c’est aussi celle de la respiration, donc d’un rythme essentiel dans la vie. Et la respiration consciente est l’une des clés du Qi Gong.

Qi Gong : prévenir les problèmes féminins atouts

Il existe un Qi Gong spécialement étudié pour prévenir et soigner les problèmes féminins chroniques comme les cystites et les dérèglements hormonaux. En premier lieu, c’est un meilleur équilibre psycho-corporel qui est recherché, ainsi que la gestion des émotions. Les mouvements vont développer une perception harmonieuse et positive du corps, favorisant l’équilibre nerveux et développant la confiance en soi. Plus précisément, certains mouvements vont régulariser les cycles menstruels. Cela signifie aussi des règles moins douloureuses, une diminution de la rétention d’eau et moins d’irritabilité. Autres soucis féminins (en majorité) : les jambes lourdes et les varices qui peuvent être soulagés par certains mouvements. Pendant la grossesse également, la future maman peut pratiquer quelques exercices spéciaux pour optimiser le développement de bébé.

Le Qi Gong est ludique pour les enfants atouts

Entre 7 et 10 ans, il existe un Qi Gong adapté à leurs besoins. Plus ludiques, les séances sont axées sur l’imagination et le jeu. Des postures d’animaux sont choisies pour développer et exprimer des émotions : on mime le tigre quand on pique une colère (les tensions retenues sont déchargées), on fait l’ours pour être moins indécis dans la vie (avoir plus de poids et oser faire des choix), on imite le singe pour être moins replié sur soi-même (fous rires garantis) ! C’est aussi un apprentissage pour la relaxation dans le plaisir et pour la concentration dans le naturel, sans forcer. Les enfants stimulent en même temps leur bon développement psychomoteur, tout en reliant l’imagination avec l’expression corporelle. Un bon plan aussi pour calmer les turbulents et les hyperactifs.

Qi Gong : concentration au travail atouts

Si notre société est très axée sur le mental, ce n’est pas toujours pour être connecté à l’essentiel. Dans toutes les sollicitations extérieures de la vie quotidienne, il y a beaucoup d’éparpillement, ce qui affaiblit nos perceptions. Le Qi Gong est une réponse à ce déséquilibre car il unifie le mental au corps. Et la concentration fait partie intégrante de toutes les séances. La lenteur des gestes permet de bien ressentir le moment présent, d’éveiller un maximum de sensations, et d’apprivoiser la concentration. Avant de commencer une journée de travail, on peut faire quelques exercices qui vont stimuler l’énergie mais dans le calme, et en commençant par une respiration consciente, qui déjà, amène à la concentration (assis par terre les jambes croisées, sur une chaise ou même allongé).

Le Qi Gong est accessible au 3e et au 4e âge atouts

On peut commencer le Qi Gong même à 100 ans ! Des gestes lents et simples sont réellement à la portée de tous, même si on se sent complètement rouillé. Les cours pour seniors sont spécialement adaptés à leur physiologie. Ils entretiennent la santé et peuvent améliorer certains problèmes fonctionnels liés à l’âge comme les problèmes articulaires et les rhumatismes. La tête, les épaules, les coudes, les genoux et les pieds sont soulagés car les mouvements permettent de faire circuler l’énergie à l’intérieur. Cela peut apaiser aussi les douleurs. Et au fil des séances, les personnes retrouvent plus de mobilité et plus d’autonomie.

Le Qi Gong améliore le sommeil atouts

Cette gymnastique douce peut avoir un effet thérapeutique sur le sommeil. Sa perturbation vient du stress, des angoisses, du surmenage ou encore de troubles dépressifs. Mieux que les somnifères qui engendrent une addiction dangereuse, la pratique régulière régule les fonctions d’endormissement et les problèmes d’insomnie. Il existe des exercices spécifiques pour l’insomnie d’endormissement, quand vous mettez presque deux heures à vous endormir à cause d’une énergie en excès dans le haut du corps et dans la tête. Les gestes vont faire redescendre l’énergie dans le bas du corps et libérer le cerveau de ses soucis ! Quant aux réveils en pleine nuit à cause d’un manque d’énergie et un manque d’entrain en général, c’est avec des exercices respiratoires qu’on régularise les fonctions cérébrales et la bonne humeur.

En pratiquant le Qi Gong, on retrouve le calme et le plaisir de vivre atouts

Le relâchement engendré par la détente du corps et de l’esprit ouvre l’accès au calme et à la joie qui sont très complémentaires, mais opposés aussi. Avec les deux temps de la respiration (l’une des clés de cette gym), l’inspiration et l’expiration, on peut orienter sa pensée sur le calme (y compris en pensant à ce mot : calme) puis, en expirant, on se relâche (en pensant au mot relâchement). L’un peut influencer l’autre. Cela veut dire que l’intention, tout comme le geste, est important. Au cours des séances, on sent sa respiration devenir plus lente, plus fine et plus régulière. Cela est source d’apaisement et de paix, un effet sur le cortex cérébral qui a été observé scientifiquement.

Qi Gong pour le printemps et l’été atouts

Au printemps, saison qui agit comme un réveil post-hivernal, on ressent le besoin de drainer l’organisme. Ainsi, il y a des exercices qui sont propices pour soutenir cette détoxification. Ils aident les fonctions du foie et de la vésicule biliaire pour épurer les toxines et se débarrasser des déchets. De plus, ce sont des étirements qui harmonisent les émotions, très utiles pour les personnes sensibles aux changements de saison. L’été, l’énergie du corps est en pleine expansion et c’est le coeur qui doit être bichonné. Certains mouvements permettront de mieux prévenir les fonctions cardiaques, voire soigner l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires.

Une histoire de méridiens atouts

Selon la médecine chinoise, les méridiens forment un circuit énergétique qui circule dans tous les organes et tout le long du corps, des pieds à la tête. Et le Qi Gong a été conçu pour stimuler le Qi, cette énergie présente partout en nous (et dans toute la nature vivante). Ces méridiens d’énergie alimentent le coeur, les poumons, les intestins ou encore l’estomac. Ils permettent une bonne distribution des aliments, une bonne digestion et une bonne efficacité pour de toutes nos actions entre autres. Corps et esprit sont toujours liés.

Article de Nathalie Giraud dans e-sante.fr

 

Avez-vous déjà suivi des séances de Qi Gong ou bien avez-vous l’intention de vous y mettre prochainement ?

Contactez-nous: info@generationqigong.com 

Génération QI GONG – Luxembourg et Grande Région
(« Le bien-être par le Qi Gong »)